Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

ÉLECTIONS CANTONALES - II

mardi 26 février 2008


A quoi sert le Conseil général des Pyrénées-Atlantiques ? (1)

On entrera ultérieurement dans les détails. Mais en réponse à ceux qui voudraient supprimer les départements et pour faire comprendre concrètement l’importance de la collectivité, contons une histoire. Le sujet fit l’unanimité des 52 élus, ce qui n’est finalement pas si rare ici.

Il était une fois les Pyrénées-Atlantiques, que le schéma national autoroutier n’avait pas terminé de désenclaver. L’axe Méditerranée-Atlantique progressait lentement au-delà d’Orthez. En 1984, l’État décida de prolonger l’axe vers Labenne, M. Emmanuelli étant Président du Conseil général des Landes et alors au Gouvernement. Après la victoire de la Droite aux législatives de 86, la donne changeant, il fut définitivement décidé que l’autoroute arriverait à Bayonne. Après la victoire de la Gauche aux législatives de 88, la donne changeant, il fut définitivement décidé que l’autoroute... C’est curieux comme, en France, le provisoire dure et le définitif est éphémère ! Bref, le Docteur Grenet, Président du Conseil général et Maire de Bayonne qui n’était pas un perdreau de l’année avait vu le coup venir.

L’enjeu était de taille. Il vaut mieux pour tout notre département que l’industrie hôtelière de la Côte basque se porte bien. Envoyer nos visiteurs vers les plages et commerces des Landes aurait posé quelques soucis, même si les voitures savent tourner à gauche depuis longtemps. Une autre raison, en apparence moins glorieuse, porte encore plus à conséquences. C’est le centre de fret routier. C’est un énorme apport - aujourd’hui bien plus qu’il y a 20 ans - de taxes et d’activités tertiaires. Or ce centre ne pouvait logiquement être établi qu’à la jonction des deux axes Sud-Nord et Est-Ouest. Il le fallait à Bayonne-Mouguerre. Le Dr Grenet décida que le Conseil général construirait lui-même le tronçon restant de Peyrehorade à Bayonne. Il entreprit plusieurs chantiers à la fois : retarder les décisions gouvernementales par de multiples procédures, entamer d’âpres négociations avec les ASF qui seraient maître d’œuvre, bien sûr faire adopter le projet par l’Assemblée départementale etc. Conscients de leurs responsabilités, les élus accordèrent à leur président l’unanimité de leurs suffrages, non sans courage de la part des socialistes vu leur vibrionnant voisin et camarade Emmanuelli.

Ce fut fait. C’était la première fois qu’un Département construisait une autoroute (la seule ?). Elle n’en porte pas le nom, c’est un « chemin départemental » : les appellations sont savoureuses. Si nous faisons Pau-Bayonne aussi facilement, c’est pour ça. Si le tronçon Urt-Bayonne est sans péage, c’est pour ça. S’il est limité à 110, c’est pour ça. Si on ne le voit de nulle part - il épouse les courbes les plus basses des vallons - c’est pour ça : l’intelligence de la décision, donc du « patron », la proximité de la collectivité et des élus.


- par Jacques Saury
(à suivre)


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> ÉLECTIONS CANTONALES - II
27 février 2008  

Le tronçon Urt-Bayonne devrait devenir payant car les ASF devrait en être concessionnaire. Non ?

Les ASF vont construire le prolongement autoroutier entre A63 et A64 sans giratoire.

  • > ÉLECTIONS CANTONALES - II
    27 février 2008, par Jcqs Saury  

    C’est en effet ce qui était prévu, ce qu’avait magnifiquement négocié le Dr Grenet, à savoir que, au bout de 10 ans*, les ASF rachèteraient le tronçon au Conseil général. Ainsi le CG se rembourserait-il l’investissement ce qui aurait été joyeux pour les finances départementales. Le tronçon serait devenu payant en effet, le rond point de Mouguerre transformé et l’entretien assuré par ASF et non par le C.G. Ne me demandez pas pourquoi ça ne s’est pas passé comme ça, je ne sais pas.

    * 10 ans c’est une question de TVA. Le Conseil général y est assujetti et la récupère donc (considérable sur de telles dépenses). Si la vente avait eu lieu dans les 10 ans, la TVA était remboursable à l’Etat. Au-delà, non ! C’était bien calculé...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises