Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Un fonds public chinois au capital de TOTAL

vendredi 4 avril 2008


Un fonds public chinois au capital du groupe pétrolier français Total

"Sur le forum d’A@P, des internautes ont déjà souligné les risques "d’opéabilité" du Groupe Total ; d’autres sont allés plus loin en rappelant que Total "pèserait" aujourd’hui moins que China Petroleum. Vrai ou faux ?. En tout cas, une brève de l’AFP nous rappelle que des investisseurs chinois entrent "graduellement" dans le capital de Total. Affaire à suivre par les Palois ; le CST Jean Féger étant la "locomotive" économique locale."

le communiqué de l’AFP du 3/4/2008 à 19h43 (repris sur le site Aujourd’hui la Chine)

Un fonds public chinois est entré "graduellement" au capital de Total "depuis quelques mois", a-t-on appris jeudi auprès du groupe pétrolier français, qui n’a pas précisé le pourcentage détenu par ce fonds public.

Un "fonds public chinois est entré au capital de Total. Il a pris graduellement position depuis quelques mois", a déclaré à l’AFP une porte-parole de Total, sans préciser non plus s’il s’agissait de la compagnie publique chinoise d’investissement China Investment Corporation (CIC).

Au 31 décembre 2007, le capital du quatrième groupe pétrolier mondial était détenu à 88% par des investisseurs institutionnels (d’Amérique du Nord à 29%, de France à 21%, du reste de l’Europe à 21%, du Royaume-uni à 14%, et du reste du monde à 3%). Fin 2006, la part du reste du monde était de seulement 2%.

Le capital de Total est aussi détenu à 8% par des actionnaires individuels et à 4% par des salariés, indique le rapport annuel 2007 de Total mis en ligne ce jeudi.

Les principaux actionnaires du groupe sont le groupe Bruxelles Lambert et la Compagnie nationale à portefeuille (CNP), détenus tous les deux par le financier belge Albert Frère, qui détiennent ensemble 5,3% du capital.


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Un fonds public chinois au capital de TOTAL
4 avril 2008, par Jerlau  

Ce n’est pas le plus dangereux pour Total. Ce n’est qu’une prise de contacts et cela n’ira pas beaucoup plus loin. Pourquoi acheter cher aujourd’hui quelque chose qui ne vaudra pas grand chose demain ? Que peut faire Pau ?

Prendre contact ! Montrer que Pau peut participer. En Chine l’eau est aujourd’hui un problème très important ? L’hydrologie, la géologie, les techniques anti-pollution, sont des domaines communs au pétrole et à l’eau. Pau gère son eau, la Fac est peut être compétente dans ces domaines.

C’est peut-être un moyen de densifier les relations au lieu de les "suspendre"

Au passage on poura essayer de leur vendre la technique PBC pour vérifier si on a fait un grand pas avec cette technique.

  • > Un fonds public chinois au capital de TOTAL
    4 avril 2008  

    SINGAPOUR (Reuters) - Le fonds d’investissements qui gère la majeure partie des réserves de changes de la Chine, s’élèvant à 1.650 milliards de dollars, a acheté pour 2,8 milliards de dollars de parts dans le groupe français Total, rapporte vendredi le Financial Times.

    L’Administration d’Etat chinoise des changes avait commencé il y a plusieurs mois à réunir une part de 1,6% dans le groupe pétrolier français, estimée à 1,8 milliard d’euros (2,82 milliards de dollars), écrit le journal, citant une personne proche de l’entreprise.

    Total, quatrième entreprise pétrolière mondiale et la première de France en valeur, avait pleinement connaissance de cet investissement et des représentants de l’organisme chinois ont sans doute rencontré une équipe du groupe français, selon la source.

    Cette entité, placée sous la banque centrale chinoise, investit en général la majeure partie de ses fonds dans des investissements à faible rendement mais le FT explique que la chute du dollar l’a poussée à diversifier son portefeuille.

    Un porte-parole de Total avait indiqué à Reuters jeudi qu’un fonds d’investissement chinois contrôlé par l’Etat avait acheté des actions de l’entreprise ces derniers mois, sans préciser leur valeur et le nom de l’acheteur.

    Michael Urquhart, version française Natacha Crnjanski

  • > Un fonds public chinois au capital de TOTAL
    8 avril 2008, par vibou  

    La roue tourne.... Il y a environ six mois le "Fonds norvégien du pétrole pour « les générations futures » " annonçait son intention de se désengager du capital de Total pour des raisons éthiques (la Birmanie).(Cf. Le Monde du 2/10/07).

    Cela me fait penser au système des vases communicants mais avec d’un côté l’eau pure des fjords et de l’autre l’eau polluée et boueuse des longs fleuves ; et cette dernière est plus lourde encore que l’eau lourde de Rjukan.

    Mais pour revenir au sujet, le danger pour le CSTJF est que Total doive s’allier de gré ou de force à l’autre major européen afin de balancer le rapport des forces, et là, bonjour les dégats !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    France - Exporter : l’urgence nationale
    Séparation ?
    UPPA - Ouï à l’I.A.E.
    Un accord historique
    Laurence Parisot et le Medef pour la fin de l’acier en France ?
    Soficar : Un monument du territoire
    Les faiseurs d’affaires
    Un appel de l’Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole
    Grand Pau - "Et le chômage, bordel !"
    Hydrocarbures : Halte aux cassandres , produisons français !
    Coup de fourchette : Les « Maîtres Restaurateurs en Béarn et Soule »
    L’Argentine n’est pas la Grèce
    Crise économique : L’exemple argentin
    Compétitivité des entreprises à Pau : les conséquences d’Idélis
    T.V.A. et T.N.T.
    Energie peu chère, c’est fini !
    L’homéopathie peut-elle soigner la France ?
    TVA et Traviata
    Rigueur et rigueur
    Des Européens bien naïfs



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises