Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Lettres de Pékin 2

vendredi 18 avril 2008


Par Jean-Paul Penot Samedi 5 avril (suite)

Même lorsque l’on a beaucoup voyagé, ce peut être un soulagement d’apercevoir une pancarte à votre nom montrant que vous êtes attendu à la sortie de l’aéroport. En fait, il se révèle assez vite que la conversation avec l’envoyé de notre hôte sera limitée, son anglais étant plutôt pauvre. La sortie du hall de l’aéroport rappelle celle de Miami, avec moins de bus et surtout sans le manège des navettes des locations de voitures. L’autoroute vers la ville confirme le caractère quasi nord américain. Ici aussi, on sent que l’espace est vaste et que l’on fait facilement table rase. Les immeubles semblent tous récents, mais pas nécessairement tous d’une architecture de qualité. Il est vrai que nos banlieues ne sont guère admirables et que nous n’avons pas à en remontrer.

Cependant, le stade olympique attire l’attention par sa forme en soufflé affaissé, ou, pour être plus admiratif, en nid d’oiseau : les poutres s’enroulent en un lacis qui rappelle les brindilles apportées par un oiseau. C’est beau. Cocorico !

Mais le ciel est sale. Je plains les athlètes qui feront tous leurs efforts cet été : la pollution est certainement responsable.

Je craignais le pire pour l’hôtel dans lequel on nous loge : 1900 chambres érigées lors de l’ère stalino-mao. Mais non, la surprise est agréable : des pavillons de 7 étages (ce qui n’est rien ici) avec un caractère chinois affirmé dans les toitures, dispersés dans des jardins fleuris et calmes et un confort digne des meilleurs hôtels de New York.

Pour déjeuner dans un lieu moins officiel, il faut traverser l’avenue. A ses risques et périls : deux fois 4 voies en autoroute. Heureusement, l’allure ici est modérée et l’usage semble être établi de traverser ainsi.

Les gargotes que l’on aperçoit n’inspirent guère confiance. Ma compagne préfèrerait un endroit propre et attirant sur la gauche. Mais c’est une banque...Nous nous accordons sur un compromis qui semble assez familial et authentique. Les plats sont savoureux (et même un peu plus en termes d’épices) et plus qu’abondants. Tout va bien si je n’encours que le reproche d’avoir plus grands yeux que grand ventre...


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Offre d’emploi
Alexandre - Il n’y a pas de mot
Je suis partout... un media à part
La boussole des politiques : Le pouvoir
Habemus Papam !
Réformer la France : Un travail de Titan
Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
Jaurès, m’entends-tu ?
Le couple Algérie France
Déjà demain !
Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
Noël en famille
Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
Les Français sont-ils des ânes ?
Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
Les terriens n’ont rien compris



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises