Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

L’Ecole de Musique et de Danse

lundi 21 avril 2008


Ecole Nationale de Musique fut son nom pendant une vingtaine d’années. Aujourd’hui c’est le CRD, Conservatoire à Rayonnement Départemental de Musique et de Danse. Mais on continue à dire Conservatoire de Pau...

Notre Conservatoire est une machine d’un millier d’élèves et une cinquantaine de profs. Il y en a d’une exceptionnelle bonne volonté et de grand talent, heureux de transmettre un savoir, une technique et un art dans lesquels ils sont maîtres. Comme partout, il y a aussi malheureusement des « jean-f... » qui n’y font rien et ne devraient même pas y être tellement l’art leur est étranger. Ils ont trouvé là une sinécure.

L’histoire tourmentée de cette institution (Dix ans de procès entre le directeur et le Maire : le 1e qui bouge est mort) fait que ce sont eux et leur force d’inertie qui ont plombé le rayonnement que notre CRD aurait pu acquérir... En mal d’un directeur et donc d’un projet, notre conservatoire végète.

Parce qu’en plus, il n’est pas de Pau mais depuis quelques années, dépend de la CDA. Bien qu’il fonctionne en autarcie, sans liaison avec les écoles municipales de la Communauté d’Agglo. Si on est logique, elle ne devraient même pas exister.

En refilant le bébé à la CDA, Labarrère, une fois de plus savait ce qu’il faisait : faire payer les autres. Car « de rayonnement départemental », on est encore loin. On ne parlera pas ici du bâtiment qui est un loupé monumental. D’ailleurs, pendant la campagne des municipales, il a été totalement occulté malgré le coût de sa construction.

Néanmoins il faut louer l’existence même de la structure, le coût très faible d’un enseignement complet pour les individus. Un instrument, c’est bien. Mais une pratique d’ensemble, chœur ou orchestre, une vraie Formation Musicale (Cette F.M. qui a remplacé l’antique, désuet et rébarbatif Solfège), une appréhension générale de notre culture au fil du temps jusqu’aux créateurs contemporains, voilà qui doit former nos enfants et préparer leur jugement.


- par Denis Dupeyrou


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> L’Ecole de Musique et de Danse
28 avril 2008, par FF  

Je trouve Monsieur Dupeyrou que vous y allez un peu fort

1) en qualifiant notre CDR de nid à jean F..., 2) en prétendant qu’il n’y a plus de Directeur ! pour autant que je sache, fréquentant assiduement le conservatoire, un directeur intérim est à la barre de ce magnifique outil et a su créer et redonner un esprit d’équipe, insufler un dynamisme qui était depuis longtemps étouffé, proposé un projet pédagogique (ne vous en déplaise) 3) en critiquant, celà n’engage que vous Monsieur, l’esthétique du bâtiment qui par ailleurs plait à beaucoup de Palois et permet aux enfants de faire des études musicales dans de très bonnes conditions ! je n’ai pas compris où vous vouliez en venir Monsieur Dupeyrou ! Moi je remercie l’ensemble des professeurs, et la Ville de Pau de nous donner la possibilité et surtout à nos enfants de pratiquer la musique de cette manière et dans ces conditions.

  • > L’Ecole de Musique et de Danse
    28 avril 2008, par D. Dupeyrou  

    Si j’avais écrit en effet ce que vous écrivez vous même, FF, en effet, j’y serais allé un peu fort.
    -  1) Vous dites "en qualifiant notre CDR de nid à jean F..." Relisez bien :"Il y en a d’une exceptionnelle bonne volonté et de grand talent, heureux de transmettre un savoir, une technique et un art dans lesquels ils sont maîtres. Comme partout, il y a aussi malheureusement des « jean-f... »", ce n’est pas du tout la même chose, n’est-ce pas ?
    -  2) en revanche ici : "en prétendant qu’il n’y a plus de Directeur ! (...) un directeur intérim est à la barre", nous disons exactement la même chose ! Je n’ai rien "prétendu" : il n’y a pas de directeur. La preuve ? il y a un directeur intérimaire !! Son travail est remarquable, mais une personne en intérim n’a pas les coudées franches d’un titulaire du poste qui a la durée devant lui.
    -  3) Pour ce qui est du bâtiment, il faudrait expliquer longuement mon point de vue. Après tout, pourquoi pas, mais ce serait long. Je ne parlais absolument pas de son esthétique, aspect somme toute secondaire. Ce n’est plus un lieu de vie comme étaient les anciens locaux avec leurs énormes et intenables problèmes. A force d’acoustique et autres considérations, on stérilisé la vie de l’établissement.

    -  Mon propos est de présenter le CRD. Ses qualités sont grandes, relisez bien, grâce, aux profs en premier lieu. Je ne dis pas autre chose. Mais il a quelques défauts que je ne tais pas. Je crois que c’est honnête de dire les choses très simplement, comme elles sont. Et je partage votre point de vue et votre appréciation générale.

  • > L’Ecole de Musique et de Danse
    26 avril 2008, par CV  

    Qu’est-ce qui détermine, et "qui" détermine qu’un conservatoire est "à rayonnement" communal, départemental ou régional ?

    Y a-t-il des quotas ?

  • > L’Ecole de Musique et de Danse
    28 avril 2008, par D. Dupeyrou  

    L’Etat, Chère CV.

    C’est lui qui du haut de sa Splendeur, attribue ces labels. Qui ne sont autre que des critères de subventions du Ministère. Curieusement, malheureusement heureusement, lamentablement, je ne sais, l’Etat a totalement déserté les enseignements artistiques !

  • > L’Ecole de Musique et de Danse
    28 avril 2008, par CV  

    Mais quels critères ? L’importance démographique de la ville ? Le nombre d’élèves ? Le niveau ? La qualification des profs ?

    Et quand et comment un conservatoire peut-il changer de catégorie ?

  • > L’Ecole de Musique et de Danse
    21 avril 2008  

    Cette article est trop catégorique à mon sens. Il a le mérite cependant, de placer notre école de musique et de danse au centre d’une nouvelle ambition. Celle d’en faire un véritable "conservatoire d’agglomération". J’aime cette école que je fréquente 3 fois par semaine. Elle est ouverte, riche et belle. S’il manque un projet dynamisant, il faut le construire autour des usagers avec la volonté de professionnels motivés et compétents.Son importante fréquentation vient aussi de son accessibilité fiancière et il serait inopportun par souci de gestion et d’image de le transformer en "boite à musique". je suis tout à fait favorable à son développement en qualité et en rayonnement. MR

  • > L’Ecole de Musique et de Danse
    21 avril 2008, par D’Alembert  

    Jolie formule :

    le transformer en "boite à musique"

     smiley

  • > L’Ecole de Musique et de Danse
    10 octobre 2008, par Bibi  

    moi aussi mes enfants sont au conservatoire depuis 6 ans. l’acoustique est en effet a revoir : ils sont en train de d’aménager la chapelle avec des travaux enormes pour avoir un magnifique auditorium - ensuite, les profs, c’est juste il y a plusieurs niveaux : les excellents elèves pour les bons profs : ça se discute... je le conçois. Le directeur intérim ou pas : ON S’EN FOU !!! il se donne à fonds : voyage à berlin - visite opéra ...

    ALORS LES COMMENTAIRES NEGATIFS SONT FACILES... ils font ce qu’il peuvent et c’est très bien comme ça !

  • > L’Ecole de Musique et de Danse
    11 octobre 2008, par D. Dupeyrou  

    Tiens, c’est curieux, on y revient, 6 mois après... smiley

    "ils font ce qu’il peuvent et c’est très bien comme ça !" - NON, Bibi, non ! Ce n’est pas bien comme ça. Un établissement public d’enseignement doit avoir les moyens de former nos enfants. Avec des objectifs artistiques, sociaux, civiques, pédagogiques à la hauteur de l’enjeu. Il faut "leur" (les professeurs, l’équipe, etc.) donner les moyens de travailler correctement et pas simplement de faire "ce qu’ils peuvent". Eux-mêmes ne sauraient d’ailleurs se satisfaire de bouts de ficelle. Notre ambition pour cet établissement est grande, beaucoup plus grande que ça.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
    Lire - Ça passe ou ça casse
    Plus de musique !
    Au pays des rêves
    Pour les livres et les contes, le lieu compte
    Projet Frankenstein
    Pau - Histoire(s) de Printemps
    A découvrir ou redécouvrir : les champignons
    La grande migration
    « Les Musicales de Thèze »
    Demain samedi, allons danser !
    L’histoire de la Librairie Tonnet
    Une autre campagne ?
    Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
    Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
    Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
    Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
    Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
    A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
    Pau, les Etoiles au firmament



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises