Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place

mardi 22 avril 2008


Début des travaux à Henry IV, pour la deuxième semaine de juillet 2008. Rentrée sur place en septembre.

Ce lundi soir, les parents d’élèves d’Henry IV se sont vu présenté le premier prototype d’aménagement de l’école, sur place, pendant les travaux de la médiathèque. Les jeux semblent faits. La convocation lancée par le directeur de l’école au nom de la municipalité présentait pourtant à l’ordre du jour un vote sur le déménagement ou pas des services scolaires.

La soirée commence par un scandale. Le directeur Bernard Prat, refuse l’entrée de la salle de réunion aux journalistes de la République. Les journalistes (sans pourtant avoir de précision sur le titre incriminé) sont accusés de vouloir créer une polémique plus que de servir de relais d’information. Seuls les parents et enseignants sont autorisés à entrer. Ils sont d’ailleurs pointés sur un listing.

Martine Lignières-Cassou a animé les débats pendant toute la soirée. Dans son introduction, elle évoque la surprise de son équipe face à la révélation de l’impact réel du projet de médiathèque sur les bâtiments de l’école Henry IV. L’aile nord doit être amputée d’un quart de sa longueur. La cours sera réduite d’un tiers. La maternelle rasée. Un chantier majeur, avec des nuisances importantes va se dérouler là, en plein cœur d’un complexe scolaire unique au centre ville de Pau. En embuscade, le rectorat qui poursuit sa politique de sélection naturelle et dégomme toute classe en sous-effectif.

Pour Martine, la solution choisie devra assurer en priorité la sécurité et le confort des enfants.

Quinze jours plus tôt, les parents d’élève ont constitué un groupe de travail. Ils ont visité les locaux de remplacement proposés, ont étudié le pour et le contre de chaque solution. Leur représentante fait la restitution de ces travaux. Pourtant, aucun débat n’en resultera, aucun choix ne sera à trancher.

La parole est à M. Laclau Lacroute. Il présente les travaux que son équipe a menés en parallèle aux travaux des parents. La plus grande partie de la soirée sera consacrée à l’étude de faisabilité de l’aménagement de l’école pendant les travaux. Les autres solutions étant reléguées en deux mots au rang d’utopie.

Les travaux d’aménagement de l’école seront menés pendant les vacances scolaires, dès ce mois de juillet. Les travaux de la médiathèque débuteront comme prévu en mars 2009, et seront soumis à une HQE de niveau d’excellence sur les « cibles » nuisances sonores, poussière et sécurité (enfin, ça reste à définir, on va faire un choix entre 14 cibles).

La première tranche de travaux à réaliser cet été concernera la démolition des bâtiments de la maternelle, d’une partie de l’aile nord de l’école, et de la caserne. Il s’agit des « zones amiantées ». Oui, M. Laclau Lacroute a appris en fin de semaine dernière que les huisseries de l’école étaient soutenues par des panneaux de Glasal, un mélange d’amiante et de ciment.
Les services techniques assurent que l’ensemble de ces travaux seront réalisés en 6 semaines.

Les procédures de démolition seront lancées dès le lendemain matin.

Reste sur l’écran du vidéo projecteur un étrange puzzle. Nous devons aménager en urgence dans ce qui reste de l’école une nouvelle maternelle. Direction technique, enseignants, parents d’élève, tout le monde donne son avis. On repartis entre les étages les classes, salles d’éducation artistiques, bibliothèque, infirmeries, réfectoires, sanitaires, bureaux ... Toutefois, personne ne sait à ce moment là avec combien de pièces se fera ce puzzle. Dans les rangs de l’assistance, de nombreux parents se font fort de trouver une place dans les autres écoles de la ville pour leurs enfants, dès septembre.


- par Papapalois


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
24 avril 2008, par thesaurus  

Au lieu d’empiler sans aucun bon sens les constructions dans l’école Henri IV il existe pourtant une solution peut-être trop évidente. Le plus bel espace possible pour cette médiathèque serait la place de Verdun. Si elle était positionné sur la moitié nord on pourrait créer un vaste parc pour mettre en valeur un geste architectural fort et réellement visible dans son intégralité. Accessibilité facile par tous les moyens de circulation. Idem pour un musée digne de ce nom qui trouverait naturellement sa place coté sud. Ces deux réalisations seraient mises en valeur dans ce vaste espace au belles proportions classiques. Que l’on n’évoque pas les problèmes fonciers, ce serait d’une parfaite mauvaise foi (pour créer le centre Leclerc la municipalité n’avait pas hésiter à employer les outils juridiques adaptés). Cette idée a eu le tort d’être déjà évoquée mais en dehors du cercle des petits muscadins palois de la cour.

Avantages :

Attractivité touristique à deux pas du quartier du château

Localisation très accessible près du centre ville.

Requalification d’un espace réduit à un hideux parking de surface.

Création des réserves de la médiathèque ou d’un futur musée.

Gène très réduite pour les riverains pendant la phase travaux.

Requalification du quartier et espace de promenade.

> Médiathèque
23 avril 2008, par Carmontelle  

Au fait, il lui faudra un nom à cette médiathèque, non ? Ouvrons un concours d’idées, façon SDF (vous vous souvenez : le fameux Stade de France) :

Je propose : Médiathèque Labarrère ou, puisqu’il faut choisir parmi nos illustres morts, Médiathèque Uriéta.

> Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
22 avril 2008, par Henri 64  

On reste ébahi de lire ce qui suit : M. Lignières-Cassou "évoque la surprise de son équipe face à la révélation de l’impact réel du projet de médiathèque sur les bâtiments de l’école Henri IV. L’aile nord doit être amputée d’un quart de sa longueur. La cour sera réduite d’un tiers. La maternelle rasée. Un chantier majeur..."

N’avait-elle vraiment pas prévu tout cela ? Ici même j’avais lancé l’alarme en affirmant (après une simple mesure sur place) que la destruction du préau, pourtant pas superflu les jours de pluie, ne suffirait pas à faire place au bâtiment prévu. Or on lit Alternatives paloises chez les Lignières-Cassou. On y écrit même, je crois savoir, et avant que le site n’offre des places de spectacle... J’avais aussi eu des doutes sur la fidélité de l’image présentée par M. Uriéta lors du conseil municipal qui a pris la décision. MLC, adjointe qui s’est abstenue, aurait eu la possibilité de faire vérifier que cette image n’avait pas été faussée. Par ailleurs, l’opposition avait souligné la nécessité d’un plan d’ensemble.

Cela reste vrai aujourd’hui. On nous dit que la caserne sera détruite. Mais on ne nous dit pas ce qui sera fait de son emplacement, obstrué par un bâtiment en hauteur, certes amputé sur sa longueur, mais laid et malsain. Ne faudrait-il pas repenser le sort de tout cet îlot, en faire un lieu attractif et digne du centre-ville ? Quitte à accueillir les élèves square Lafond dans des bâtiments provisoires...ou ailleurs. On détruit bien les HLM trop vétustes ; pourquoi faire moins pour les enfants ?

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    25 avril 2008, par Jeanne  

    Visiblement les journalistes des deux quotidiens locaux restent très bienveillants avec la nouvelle Maire, y compris sur ce dossier, alors qu’ils avaient été invités à quitter la réunion avant qu’elle ne commencât.

    Habile positionnement de MLC dans la presse de ce matin :

    La Maire aurait préféré un transfert des élèves, tout en reconnaissant la veille que les solutions n’existaient pas ... Au moins, personne ne pourra lui reprocher les nuisances subies par les enfants une fois que les travaux auront commencé !

    Autre interrogation :

    Madame Lignières Cassou est bien la présidente de la Béarnaise Habitat.

    Si c’est vrai, faites le savoir

    Je trouve la FCPE et les enseignants très atones sur le coup ! Vont-ils enfin reconnaître qu’ils se sont fait piéger dans cette consultation "bidon" ?

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    22 avril 2008, par Salvador Dali ou Avida Dollars  

    La soirée commence par un scandale. Le directeur Bernard Prat, refuse l’entrée de la salle de réunion aux journalistes de la République.

    Le Tibet à Henri IV !

    Martine Lignières-Cassou a animé les débats pendant toute la soirée. Dans son introduction, elle évoque la surprise de son équipe face à la révélation de l’impact réel du projet de médiathèque sur les bâtiments de l’école Henry IV.

    Elle savait pas ! Pour la Maire, une Mediathèque cela pousse comme une graine de Mais dans un champ de betteraves ?

    Folklo !

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    23 avril 2008  
    La méthode soviétique.....

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    22 avril 2008  

    "La décision a été prise de lancer les travaux et de maintenir l’Ecole Henri IV sur place : decision prise sans vote et sans présence des journalistes. De quoi alimenter une polémique..."

    ...et faisons confiance à Alternatives-Paloises pour l’alimenter.

    Je crois qu’à un moment il faut arrêter. Le choix d’implanter une MIDR en plein centre-ville peu accessible était discutable. Le choix de le faire dans la cour actuelle de l’école Henri IV était un mauvais choix. Mais les dés sont jetés depuis plusieurs mois, c’est comme ça, maintenant il faut aller bout.

    Et il faut regarder aussi les points positifs pour l’école, car il y en a. Vu son état de vétusté, l’école Henri IV aurait eu besoin de toutes façons de travaux lourds à un moment ou à un autre. Bon, et bien le moment c’est maintenant, voilà... C’est une période un peu difficile à passer c’est sûr, mais après cela les locaux seront neufs et fonctionnels.

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    22 avril 2008  

    L’argument consistant à dire que "finalement, ce n’est pas une mauvaise chose pour l’école qui bénéficiera de travaux" n’est, à mon avis, pas recevable.

    A ma connaissance, des travaux étaient programmés depuis longtemps sur cette école mais ceux-ci n’ont jamais été mis en oeuvre. Une visite de l’école permettrait de se rendre compte de la désinvolture avec laquelle une partie d’entre eux ont été menés jusqu’à présent !

    La présence d’amiante était aussi connue depuis belle lurette.

    Le plus triste, c’est que la nouvelle équipe municipale est en train de préparer le terrain à l’Inspecteur d’Académie et à la politique Sarkozienne en matière d’éducation.

    Croyez-vous que la ville investira dans la réfection d’une école que tout le monde aura déserté ?

    C’est malheureusement le scénario qui se profile et nos élus en sont bien conscients.

    Au-delà de la seule médiathèque, c’est la méthode qui m’inquiète :

    La démocratie participative, ou tout au moins la consultation des palois,n’a jamais eu lieu :

    Pas de consultation sur la nature du projet, pas de débat sur l’emplacement.

    Les parents d’élèves n’ont été consultés que pour "décider" du sort réservé à leurs enfants. De plus, ils ont été avertis que deux des trois possibilités n’étaient pas réalisables !!!

    De qui se moque-t-on ?

    Les parents ne se laisseront pas abuser deux fois.

    Après avoir participé à un simulacre de démocratie participative, ils seront jugés co-responsables d’une décision qu’ils n’auront pas prises d’eux-mêmes.

    Méthode purement stalinienne ! Espérons que cette façon d’envisager la démocratie soit une exception dans ce mandat qui commence.

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    22 avril 2008  

    Je crois tout simplement que la nouvelle équipe municipale essaie de parer aux urgences, et est obligée de décider vite sur certains sujets critiques.

    Consulter plus aurait évidemment été préférable, mais cela aurait repoussé d’autant les travaux, qui de toutes façons devront se faire un jour.

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    22 avril 2008, par Virginie  

    La nouvelle municipalité découvre au fur et à mesure les cadeaux empoisonnés, ils essayent donc de les traiter au mieux.

    Pour la médiathèque, visiblement on ne peut plus reculer, donc ils vont mettre en place un soutien pour que la vie de l’école se déroule au mieux pendant les travaux. Normalemet ils vont aussi consulter les riverains et commerçants pour que tout le monde soit mobilisé.

    Un gros travail de communication et d’échange pour rassurer...

    Il faudrait peut etre interroger les écoles qui ont subit des travaux aussi conséquents dans la cours de récréation.

    Voir comment l’équipe enseignante s’est organisée.

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    22 avril 2008, par Virginie  

    il parait que les places sont rares dans les autres écoles de la ville.

    Quelqu’un a fait le tour ? Reste-t-il des places quelque part ?

    Et pourquoi chaque école paloise n’a pas accueilli une classe pendant les travaux de gros oeuvre de la médiatheque ? En geste de solidarité.

    Après ces travaux qui doivent durer 1 an pour les murs extérieurs, les enfants auraient réintégrer Henry IV.

    Une idée comme cela, je ne sais pas si elle est réalisable.

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    23 avril 2008, par Myriam  
    Je trouve surprenant pour ne pas dire gravissime que madame MLC découvre aujourd’hui !! Si je ne m’abuse elle a bien été 1ère adjointe pendant de longues années et au conseil ces 18 derniers mois ?? Comment a t elle pu passer au travers de tout cela ?? AH elle était plus a bosser pour prendre la mairie ou a l’assemblée nationale qu’aux affaires de la ville......

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    24 avril 2008, par TIBET LIBRE  
    En réponse à votre phrase :"Le plus triste, c’est que la nouvelle équipe municipale est en train de préparer le terrain à l’Inspecteur d’Académie et à la politique Sarkozienne en matière d’éducation." Je réponds : normal : Urieta et l’UMP vote les projets de MLC.

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    23 avril 2008  
    oui c’est vrai Dans ce cas rasons tout PAU, le centre nautique, les écoles, les batiments vétustes, les ornières...IL Y A DU BOULOT....Une fois de plus la mairie, urieta comme lignière cassous se sont moqués des enfants de l’école henry4 et de leurs parents...Attention Mme la maire, vous allez bientôt vous apercevoir qu’il y a un chateau à PAU.  smiley

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    23 avril 2008  

    Visiblement les journalistes des deux quotidiens locaux restent très bienveillants avec la nouvelle Maire, y compris sur ce dossier, alors qu’ils avaient été invités à quitter la réunion avant qu’elle ne commencât.

    Habile positionnement de MLC dans la presse de ce matin :

    La Maire aurait préféré un transfert des élèves, tout en reconnaissant la veille que les solutions n’existaient pas ... Au moins, personne ne pourra lui reprocher les nuisances subies par les enfants une fois que les travaux auront commencé !

    Autre interrogation :

    Je trouve la FCPE et les enseignants très atones sur le coup ! Vont-ils enfin reconnaître qu’ils se sont fait piéger dans cette consultation "bidon" ?

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    23 avril 2008  
    La FCPE prendre une position qui gênerait la Maire ? on attend pour voir... smiley

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    26 avril 2008  
     smiley Un jour on vote PS smiley  smiley On voit ensuite la réalité smiley Et bien sur smiley on ne reconnait rien smiley et on accepte tout smiley smiley Phrases a méditer pour les parents et enseignants d’henri 4 Seul BAYROU voulait faire un référendum sur cette médiathéque.C’était peut-être la solution. smiley

  • > Médiathèque Henri IV : L’Ecole reste sur place
    25 avril 2008  
    C’est logique que la presse locale soit très bienveillante avec MLC : la communauté d’agglo et la mairie sont de très gros acheteurs d’espaces publicitaires. La liberté de la presse, la conscience journalistique et la liberté de paroles s’arrêtent là ou l’économie et le fric prennent les relais.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises