Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Au "Masque de Pau " ?

lundi 5 mai 2008


A quand la renaissance du Festival de Théâtre de Pau ?

Le printemps est enfin revenu, les jours s’allongent, l’été s’annonce - et avec lui la saison des Festivals

Et les amoureux de la culture à Pau se sentent tous un peu nostalgiques et orphelins, car cette année encore la scène du Festival de Théâtre restera vide ... et nous penserons aux applaudissements qui résonnèrent dans la cour du Château et sous les frondaisons de la Villa Saint Basils, sans parler du merveilleux Théâtre de verdure du Parc Beaumont

Bien sûr, il nous reste les soirées musicales, le cinéma en plein air et Hestiv’oc, mais cela ne remplace pas la Scène, chère à Molière, Beckett et Feydeau

Bien évidemment il ne s’agit pas d’imaginer un « Avignon » en Béarn, mais de :
- faire profiter tous les Palois du bouillonnement que représente une production de qualité dans un temps limité
- favoriser la venue des estivants dans notre belle ville du Sud
- satisfaire la soif culturelle d’une agglomération où les spectacles proposés affichent souvent complet ou presque (concerts de l’Orchestre de Pau, Festival Plurielles, Ciné Cité ...)

A une époque où la moindre bourgade monte ses animations d’été, la renaissance de notre Festival devrait être un axe majeur de notre politique culturelle à court et moyen terme

Mais pas n’importe comment !

La récente tentative pour faire venir Ariane Mnouchkine, qui représentait un coût important pour une opération sans lendemain, n’est sûrement pas la bonne chose à faire

Au contraire, il faut certainement multiplier les évènements (spectacles, ateliers avec les artistes, rencontres avec les élèves, les étudiants et habitants), et les lieux de production, pourquoi pas à l’ensemble de l’agglomération

Deux choix se dessinent
* la thématique :
- spécialiser un nouveau Festival, pour renforcer sa cohérence et son impact médiatique, mais en risquant l’élitisme et en limitant peut être le public local au profit des visiteurs
- demeurer généraliste, comme autrefois, avec cependant l’inconvénient de tomber dans le « pot pourri » et le disparate

* l’origine des intervenants :
- donner aux troupes locales souvent méconnues et isolées la possibilité d’exprimer leurs talents devant « leur » public ce qui donnerait plus d’unité à leur action, en orientant leur saison
- faire venir des troupes extérieures à la région, ce qui paraît tentant et riche en terme d’ouverture ; par contre se pose alors le problème de la sélection et celui de l’articulation avec la politique culturelle Paloise

Enfin vient le dernier point, fondamental (mais ce n’est pas le plus simple) : l’aspect financier, bien sûr...


- par le Masque de Pau


Théâtre de verdure

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Au "Masque de Pau " ?
5 mai 2008, par Rodolphe Meiller  

Une élue m’a récemment dit : "il manque une grande fête à Pau", sous entendu, Bayonne a ses intransposables fêtes, Bourges et Cannes leurs festivals, Belfort et Bourges ses concerts,...

A quand un grand FiPau II, III, IV,... ? Je plaisante (jaune).

Est-ce qu’un peu de communication simple et de coordination claire serait déjà juste possible, pour un début ?

> Au "Masque de Pau " ?
5 mai 2008, par Aplus  
Festival de Théâtre ?

Une place pour un festival ? Bien sûr, mais est ce la priorité ? Aujourd’hui les mois de juillet / août sont particulièrement riches en spectacles puisque se déroulent successivement Ciné Cité, l’Eté à Pau et Hestiv’Oc. Il ya certe une absence de théâtre, mais pas uniquement sur la période : tout au long de l’année. On ne peut pas dire qu’il n’y a pas de théâtre sur Pau puisque des troupes se produisent tout au long de l’année telles le Gaucher, l’Echiquier, il y a également le Tam Tam Théatre qui produit et programme dans son théâtre de poche, puis bien sûr la Scène Conventionnée. Tout cela est important, mais ne répond pas entièrement à l’attente des palois qui demeurent orphelins de la programmation des ATP. Aujourd’hui ils vont chercher à Tarbes ce qu’ils avaient avant localement. OPn pourrait également parler du théâtre de boulevard style Karsenty également disparu depuis plusieurs années

La priorité se trouve donc vers la remise en route d’une saison théâtrale cohérente. Problème de budget à dégager, mais aussi problème de salle. Le Palais Beaumont est mal adapté et le théâtre St Louis d’une capacité trop faible. Pas évident dans ses conditions de remettre quelque chose en route. Mais c’est un défit culturel que la nouvelle municipalité à intérêt à relever car elle est attendue au tournant sur ce sujet. Affaire à suivre mais très possible à réaliser.

  • > Au "Masque de Pau " ?
    5 mai 2008, par Christian Lemarcis  

    Votre analyse est pertinente.

    Ciné Cité, l’Eté à Pau et Hestiv’Oc forment une espèce de suite logique et en quelque sorte un festival permanent, populaire et gratuit, au reste souvent de qualité. Certes, l’absence de théâtre s’y fait cruellement ressentir. J’avais proposé à l’ancienne municipalité de jouer dans ce cadre soit au Théâtre de Verdure (où il y eut naguère un spectacle du Gaucher), soit dans la Cour du Château ou encore à la villa Saint Basil’s...

    J’attends toujours la réponse !

  • > Au "Masque de Pau " ?
    5 mai 2008, par Le Masque Palois  

    Finalement, je suis d’accord avec Christian et Aplus sur leur analyse des insuffisances actuelles de la Scène Paloise.

    Les animations d’été sont intéressantes. Mais l’absence du théâtre en réduit la portée culturelle. Enfin, tout peut-il être gratuit ?

    D’autre part, il est vrai que la saison annuelle manque d’unité et de cohérence. Surtout, l’amateur "non éclairé" risque d’y voir un éparpillement, les troupes locales paraissant "isolées" les unes des autres. Les spectacles proposés ne sont pas assez bien présentés à l’avance Et surtout, il n’existe nulle part une vision globale de l’offre théâtrale au niveau de l’agglo !

    Il manque un "fédérateur".

    Le constat est clair, le problème est maintenant de savoir comment rebondir ?

    Quels sont les projets de la Municipalité en la matière ?

    Enfin, concernant la salle de spectacle, quelle est la contenance réelle du St Louis ? et où sont les défauts d’adaptation du Palais Beaumont (rénové à grands frais il y a peu) ?

  • > Au "Masque de Pau " ?
    6 mai 2008  

    La jauge du Théâtre Saint Louis est d’à peine 390 places, quand celle de la Salle Vigny du Palais Beaumont est de 450 (la petite soeur de Vigny en sous sol, est de 150). Ce qui dans les deux cas est trop petit pour amortir un minimum les spectacles. De plus la Salle Vigny a une ouverture de scène de 9,5 m, ce qui est très étroit (pauvre orchestre). Elle a été pensée pour le congrès. Il est difficile d’y faire le noir total. Contrairement à beaucoup, j’aime en revanche son acoustique sèche. Pas facile pour les comédiens et périilleuse pour les musiciens.

    Pour la scène conventionnée au contraire, les deux sont trop grandes : elles paraîtront vides quand le théâtre Saragosse est plein avec quelques invitations smiley

  • > Au "Masque de Pau " ?
    6 mai 2008, par Christian Lemarcis  

    Nos salles de spectacles (hors Zénith) seraient trop petites pour amortir un minimum les spectacles...

    Là, je ne suis pas d’accord.

    L’amortissement d’un spectacle de théâtre ne se fait pas sur une ou deux représentation(s), mais sur plusieurs. Il est préférable de jouer dans des salles moyennes ou petites (nous avons joué Pinter ou Feydeau à l’Art-Scène - 50 places - un vrai régal !) que devant 1000 ou 1300 spectateurs. La qualité du jeu de l’acteur est meilleure.

    Une saison théâtrale peut s’organiser en invitant des troupes extérieures pour une ou deux représentations et en programmant des créations locales sur différents lieux plusieurs fois dans l’année (y compris le dimanche AM et en certains AM pour les scolaires). Par ailleurs, il faudrait que la municipalité lance des appels à projet pour lesquelles les compagnies paloises s’associeraient.

    Ainsi nous pourrions ensemble créer un Shakespeare ou autre "grande machine" que nous tournerions ensuite dans les régions.

    Les idées ne manquent pas : ce qui fait défaut, c’est la volonté politique de les mettre en œuvre.

    J’ai écrit un article là-dessus il y a quelques temps :

    http://www.alternatives-paloises.com/article.php3 ?id_article=1009

    Pierre de Nodrest aussi :

    http://www.alternatives-paloises.com/article.php3 ?id_article=967

  • > Au "Masque de Pau " ?
    6 mai 2008, par D’Alembert  

    Certes, ami Christian, certes. Mais vous parlez ici du spectacle subventionné qui a une logique particulière de l’ "amortissement". Pour ce qui est du spectacle non subventionné évoqué plus haut du type des tournées Barret (on en pense ce que l’on veut. C’est un autre sujet... smiley ), la rentabilité est impossible, pas même l’équilibre financier.

     smiley Certains savent rafler les subventions publiques en faisant du spectacle marchand de bas de gamme. Il suffit d’un bon levier, d’un ascenseur voire d’un monte-charge, par exemple. smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Max Moreau
    Martine Lignières-Cassou
    Marc Cabane
    Georges Labazée
    Nathalie Chabanne
    Jean-François Maison
    Gérard Trémège
    Jean-Paul Matteï
    Jean Glavany
    Yves Urieta
    Christian Pèes
    Mariano
    L’or ne pourrit pas.
    Nathalie Chabanne
    Questions à Jean-Pierre Bel
    Pascal Boniface et Julien Pardon
    Georges Labazée
    Sylvie de Sury
    André Cazetien
    Xavier CEYRAC



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises