Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France

samedi 10 mai 2008


Le renchérissement du coût de la vie (qui ne correspond pas vraiment à l’augmentation des salaires et des retraites promise pour l’automne) et notamment la hausse du prix des carburants, conduisent à un changement de comportement de nos concitoyens lors des ponts de mai. Ils sont moins portés à avaler de la route (tant mieux en ce qui concerne le tribut de morts et d’infirmités qu’elle inflige), et se tournent plus vers d’autres formes de loisirs.

Les activités sportives et culturelles y gagneront. Le bricolage aussi. Pour s’en convaincre, il suffit de voir la foule qui se presse les veilles de week-ends dans les enseignes qui lui sont consacrées. C’est aussi une question de moyens. J’en ai fait récemment l’expérience. Pour réparer un portail qui n’avait pas été solidement posé par lui, un artisan m’a fourni un devis de plus de 500 euros. En achetant le nécessaire pour changer les fixations, la dépense n’a été que 10,90 euros (et un peu de temps pour m’initier au scellement chimique). Ce genre de quasi-racket permet aux constructeurs automobiles de vendre encore de grosses cylindrées : le serrage de ceinture n’est pas pour tout le monde...

Cette anecdote amène à s’interroger sur le sort de ceux qui ne sont pas en situation de se passer des artisans. Certes, les plus avisés se tourneront vers des entreprises raisonnables en faisant jouer la concurrence. Mais des questions d’urgence peuvent jouer ; et tout le monde n’est pas compétent pour évaluer le bien fondé d’un devis. Pour certains travaux, des services d’aide à la personne existent. Leur rôle social ne peut être négligé et les municipalités ou offices publics peuvent être bien inspirés en les encadrant ou en les soutenant.

C’est à travers de « petites » actions de ce type (et aussi un peu d’entraide) qu’une collectivité peut réaliser un mieux vivre. Cela dit, il est des artisans qui souffrent de mauvais clients, et le rôle de l’artisanat dans la question de l’emploi est crucial. C’est d’ailleurs ce qui a conduit les gouvernants à accepter un taux réduit de la T.V.A., un effort méritoire en période de caisses vides, s’il n’est pas compensé par une avidité de mauvais aloi qui en brise l’effet.


- par Laure Bricaux


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
14 mai 2008, par Robert de la Bricole  

C’est pas l’artisan qui est devenu cher. C’est le client de l’artisan qui est devenu pauvre. Le client n’arrive plus à créer une valeur ajoutée supérieure à celle crée par l’artisan.

Donc le client n’a pas intérêt à travailler et il a intérêt à bricoler.

La question est donc : pourquoi en travaillant ne produit-on pas de valeur ajoutée suffisante pour se payer un artisan ?

Parce qu’on fait un boulot improductif !

Non pas qu’on foute rien, mais ce qu’on fait ne sert pas à grand chose. C’est un constat.

Le lieu de travail est devenu un jardin d’adulté. On produit un faux travail et on a un faux salaire.

La principale réaction qu’on devrait avoir est de se faire tous artisans, tous patrons, et on produirait alors un vrai travail.

Mais en-a-t-on le courage ?

Alors bricolons !

  • > Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
    28 mai 2008, par tell  
    à révoir l’ami...

    faux et encore très faux..............sauf pour certains que applique la loi de paternalisme, tan développée en France, ont paie l’heure de présence au travail, mais pas les travail en soit...peur au syndicat !!!, au comité d’entreprise !!!...

  • > Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
    14 mai 2008, par kortesque  

    Arrêtez de mettre tous les artisans dans le même panier, c’est comme tous les corps d’état, même les fonctionnaires, y a des bon et des pas bons !!! D’abord ou habitez vous par rapport à l’artisan car il passera peut être une à deux heures chez vous, mais sa matinée ou après midi est peut être bloquée car trop loin pour une deuxième intervention Alors oui c’est cher , mais pourquoi ?les taxes et frais "obligatoires"(urssaf, assedic,caisse de retraite, caisse de santé et mutuelle,taxe professionnelle, assurances véhicule, décennales, local et véhicule, gazoil maintenant, comptable(obligatoire pour justifier ses comptes), le materiel pour travailler( car ce n’est pas le meme que celui dans les grandes surfaces...et j’en oublie) Pour pouvoir tout payer, il faut être à au moins 35€ HT/Heure, pour le smic en salaire mais avec 35H à ralonge Si le travail est bien fait , je ne vois pas ou est le probleme, car si vous faites intervenir quelqu’un pour vous reparer votre PC, regardez le prix et là personne ne rale, il en coute 50€ de l’heure minimum,

  • > Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
    14 mai 2008, par D’Alembert  

    Tiens, Kortex, vous revoici ??? smiley C’est donc que vous ne nous aviez pas totalement quitté... smiley

    Que voilà une une g..lante salutaire, je trouve, et fort bien venue. smiley

  • > Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
    10 mai 2008, par Auto(route) stoppeur  

    C’est d’ailleurs ce qui a conduit les gouvernants à accepter un taux réduit de la T.V.A., un effort méritoire en période de caisses vides.

    Mais nos gouvernants vont supprimer cette "niche fiscale" !!!

  • > Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
    10 mai 2008, par Artisan  

    vous pouvez aussi vous poser la question pourquoi un artisan vous demande 500 E.

    Combien paye-t-il de taxes sur les 500 E ? A-t-il une assurance chomage ?

    Sur les 500 Euros, il va lui rester 100 à 200 E pour faire tourner son activité, et s’il a des ouvriers, c’est même pas sur qu’il lui reste un centime.

    Alors posez vous les bonnes questions. Comment paye-t-on tous les projets folkloriques des collecivités ?

  • > Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
    10 mai 2008, par Perplexe  

    Un devis estimatif, pour discussion :
    -  2 heures à 50TTC de l’heure : 100€
    -  Scellement chimique : 10,90€
    -  coût de déplacement, en prenant pour référence l’écart de coût entre une visite médicale à domicile et chez le praticien 6,60€ Total TTC:127,5€

    — -Où est l’erreur ?

  • > Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
    11 mai 2008  
    A 500 E l’artisan ne manque pas de travail. Pourquoi un artisan ne gagnerit-il pas plus qu’un ingénieur ?

  • > Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
    14 mai 2008, par D’Alembert  

    Monsieur l’Artisan,

    ça n’a rien à voir. Au contraire : sans les commandes publiques, il y a longtemps que les entreprises du bâtiment, des architectes aux artisans, auraient fermé boutique. D’un bout à l’autre de la chaîne. Grandes et petites !

  • > Les ponts de mai et les pontes de la première entreprise de France
    15 mai 2008, par kortesque  

    désolé de vous décevoir, mais ces chantiers publics ne sont jamais attribués à des artisans mais a des société affiliées ou rachetées par des multinationales qui ainsi font baisser les prix de façon incroyable(leur prix de vente et souvent pas loin du prix d’achat pour un artisan, voir tres en deça ( plus de 15%)BIZARRE) et niveau main d’œuvre c’est du LOCAL "roumaine" (dernier en date ST CRICQ, ou plus recement des portugais sur la place clemenceau) Alors oui l’artisan de temps en temps travaille sur ces chantiers en sous traitant, voir en sous traitant de sous traitant, mais là c’est pour remplir son planning car niveau taux horaire on frise le ridicule, Vous vous plaignez que l’artisan est cher, mais si je me rappelle bien quand on à vu que des portugais non déclarés travailler sur un chantier public, ce qui dérangeais c’était qu’ils n’étaient pas déclarés à l’urssaf et au assedic et non que grâce à cette main d’œuvre ultra rentable,la société qui les "employais "avait eu le marché !!!!

    Quand à mon retour parmis vous, je viens souvent sur ce site mais je le trouve maintenant un peu trop diffut,brouillon plutot mais avec de temps en temps de bon sujets, donc ..... smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises