Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !

jeudi 8 mai 2008


Joël Aubert, rédacteur chef de aqui.fr, fait le point sur la position d’Alain Rousset sur l’autoroute et la justifie.

Ce n’est pas tous les jours que le président du Conseil régional d’Aquitaine, un homme plus connu pour son sens de la modération que pour les opérations de commando, monte au créneau avec autant de détermination. L’inauguration de la Foire lui a pourtant fourni ce 1er mai l’occasion d’une charge vigoureuse contre ceux qui s’opposent à la réalisation de l’A65.

"Je suis prêt, s’il le faut, à convoquer l’Aquitaine dans ses forces vives, politiques, sociales, à une manifestation réunissant des milliers de personnes, face à la quarantaine de gens qui s’opposent à l’autoroute A 65. Ma détermination est absolue pour que ce dossier aboutisse. La Région s’y est engagée, y compris financièrement, avec tous les forces politiques. La mise à deux fois deux voies de l’actuelle Nationale 134, Pau-Langon, serait aberrante pour l’espace et les habitants. N’oublions pas que le péage c’est, quelque part, une éco-taxe." Et Alain Rousset de faire référence à une lettre d’une maman paloise qui rappelle les douze jeunes qui se sont tués sur cette route, dont sa propre fille. En choisissant de faire monter la pression à l’occasion du rassemblement de la Foire de Bordeaux, le président du Conseil régional réaffirme, bien entendu, sa position de patron de l’Aquitaine qui, il y a quelques semaines déjà, avait obtenu le soutien des grands élus de la région, toutes tendances confondues, pour s’adresser au premier ministre et lui faire comprendre que l’autoroute Pau-Bordeaux ne devrait pas être sacrifiée sur l’autel du "Grenelle de l’environnement". Car c’est bien de cela au fond qu’il s’agit. Lorsque le ministre Jean-Louis Borloo a laissé entendre en plein "Grenelle" que les autoroutes, c’était fini, il a encouragé les écologistes dans leur combat contre tout nouvel ouvrage. S’agissant de l’A 65, l’intervention du Conseil National de Protection de la Nature a donné du poids à l’opposition de ceux qui considèrent que l’autoroute est inutile et, surtout, à ceux qui veulent privilégier l’aménagement de l’ouvrage existant. Ils sont peut-être peu nombreux mais ils sont soutenus, par exemple, par les responsables de la Sepanso qui d’ailleurs ne souhaitent pas être assimilés aux membres du parti des Verts. Quand Alain Rousset rappelle, justement, que les Verts de sa majorité ne se sont pas ouvertement opposés à l’autoroute et l’ont, d’une certaine façon, soutenue il enfonce le clou. Sur le fond, les arguments en faveur de l’autoroute, qu’il s’agisse de l’insécurité et de l’impossibilité de financer un ouvrage de ce type sans le recours au privé, ainsi que du côté dissuasif du péage contre les camions, Alain Rousset n’a pas tort. Quant à l’unité d’une Aquitaine dont la seconde ville n’est pas rattachée à la première par autoroute, disons, simplement, qu’il y a si longtemps qu’elle attend de voir le jour qu’elle ne changera pas, miraculeusement, le regard des Béarnais sur les Bordelais. Et vice et versa.

- par Joël Aubert


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
12 mai 2008, par La Belle Verte  

Il est temps de faire preuve de bon sens, même un enfant est capable de comprendre, ce projet autoroutier va en contresens de la réalité du grenelle de l’environnement. A l’heure où il est encore temps de changer nos modes de déplacement par une meilleure structuration des transports en commun, le prix du baril de pétrole est en constante augmentation et vous savez tous que les ressources d’hydrocarbures sont en constante diminution et ne représentent pas l’idéal pour les problèmes d’effet de serre. Ces constats ne sont pas des fantasmes écologiques. Ce projet autoroutier fait courir des risques écologiques sans précédents pour les exploitations agricoles et sylvicoles locales, produits de nos terroirs qui représentent la plus value de notre gastronomie ; l’accessibilité pour la Défense de la Forêt Contre l’Incendie sera réduite et les risques financiers pour les collectivités sont trés élevés. Un aménagement adapté suffit, et ce projet colossal n’a aucun sens. Je soutiens pleinement les associations écologistes qui sont là pour défendre l’intérêt collectif et ne spécule pas sur les citoyens. Je tiens à rajouter que les méthodes utilisées par les associations sont transparentes et fondées sur des valeurs de partage alors que les pratiques de la commission d’enquête publique sont loin d’être impartial et les liens de connivence existent entre les décideurs d’où le manque d’objectivité du projet. Un véritable débat s’impose entre les différents acteurs locaux.

Quand Rousset trouvait l’A 65 ruineuse...
11 mai 2008  

Alain Rousset le 15 décembre 1998 dans Sud-Ouest Pau : "François Bayrou a beau m’expliquer qu’on peut inscrire la Pau-Bordeaux au schéma autoroutier, je ne sais pas comment on la financera. Il y a 1.000 km d’autoroutes inscrites en bonne et due forme. Si par miracle la Pau-Bordeaux y faisait son apparition, les pouvoirs publics devraient mettre sur la table 5 des 6 à 7 milliards de francs qu’elle coûterait. Et ça on ne l’évitera pas, dit Alain Rousset en forme de rappel à ceux qui penseraient qu’une autoroute ne coûte qu’à ceux qui paient pour l’emprunter. Alors, comme la région a un budget en diminution pour cause de rattrapage des budgets virtuels passés, c’est la solution du réalisme qui l’emporte : déviation autoroutière à Aire, au nord efforts régionaux entre Aire et Langon et peut être une dérogation au sud."

Opposants intégristes
9 mai 2008, par Bruno  

Les opposants intégristes au projet se moquent de la démocratie : ils ont raison contre tous, une sorte de foi totalitaire. Pour preuve, la violence dont ils font montre, par exemple sur les forums d’AP...

Ils se moquent aussi de l’écrevisse et du vison : ils l’utilisent seulement pour préserver leurs jardins, comme ils utilisent également l’avenir de la planête, qui se joue en Inde, en Amérique et en Chine, dont ils se foutent.

  • > Opposants intégristes
    9 mai 2008  

    Cela suffit, Bruno : vous ne faites que diffamer et faire des procès d’intentions.

    Ne vous en déplaise et jusqu’à preuve du contraire, les opposants à l’A65 utilisent les voies démocratiques et légales pour faire valoir leur point de vue, qui est aussi respectable que le vôtre.

    Et puisque vous citez la Chine, on sent bien que vous préféreriez que les opposants soient traités comme les écologistes de là-bas : qu’ils se taisent ou alors en taule ou tabassés par des gros bras. Et vous voulez donner des leçons de démocratie ?

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008, par Bruno  

    "Cela suffit", après mon premier commentaire, dit bien le totalitarisme que j’indiquais plus haut... Merci de bien vouloir m’indiquer par ailleur la nature diffamatoire de mes propos, avant d’user de tels arguments.

    Aussi vous oubliez de vous souvenir que les pouvoirs (Etat et collectivités territoriales) qui ont décidé du projet que vous contestez ont été démocratiquement élus, dont vous disqualifiez les décisions aux motifs fallacieux, dans un maelstrom vaste et contradictoire de causes, d’écrevisses et de visons.

    Enfin, vous ne semblez pas mieux comprendre que vous ne sentez : vous ne comprenez pas que cinq autoroutes circulaires autour de Pékin compromettent plus l’avenir de l’humanité et de la terre que quatre voie dans l’est des Landes ; mais on comprend fort bien que le combat le plus facile vous ait séduit, qui concernait votre jardin.

    Merci de vos commentaires qui confirment mon propos.

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008, par Auto(route) stoppeur  

    Bruno, on a vu les défenseurs moralistes du panda ne rien faire pour protéger les ours pyrénéens. Les mêmes donneurs de leçon s’agiter pour un retour au Moyen-Age d’un "Tibet libre" fantasmatique.

    Mais chez nous ils sont les pires conservateurs, de gauche ou droite, contre le Grenelle de l’Environnement, peut-être la seule réussite de nos gouvernants actuels, qui fait vendre plus de petites voitures et moins de 4 X 4.

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008  

    Bruno, vous diffamez en collant une étiquette anti-démocratique aux opposants.

    Vous faites des procès d’intention sur la défense de son jardin : je n’habite pas dans la région du tracé de l’A65 et n’y met pour ainsi dire jamais les pieds. Vous transformez systématiquement ce débat en attaque ad-hominem, vous êtes pénible.

    En plus racontez n’importe quoi : vous avez entendu parler du Conseil Constitutionnel et du Conseil d’Etat ? Ils invalident régulièrement des décisions prises par des décideurs démocratiquement élus : allez-vous que ces deux organismes sont anti-démocratiques ? Un peu de sérieux...

    Les décideurs ont été démocratiquement élus ? La belle affaire... La démocratie que je sache ne consiste pas à voter tous les 6 ans et à fermer sa gueule entre temps. Ou alors vous avez une drôle de conception de la démocratie, qui tire vers celle de pays assez douteux.

    Les opposants usent de moyens 100% légaux et juridiques dans leur combat contre l’A65 : c’est l’état de droit qui permet cela et c’est très bien ainsi. Vous voulez supprimer l’état de droit ? Votre haine des opposants vous aveugle...

    Au fait, que faites-vous, vous, contre les cinq autoroutes circulaires autour de Pékin ? Merci de répondre à cette question.

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008, par Bruno  

    "Bruno vous diffamez"... je dénoncais seulement des attitudes et des pratiques telles que celles que relate ce jour la presse, de vandalisme sur un chantier d’aménagement du tracé, et plus généralement ceux qui ont tellement raison contre tous les autres qu’ils ne reculent devant aucune outrance, (ainsi les votres, verbales, à mon égard), aucune contradiction, (type : la voiture n’a pas d’avenir ; aménageons donc la route existante, etc...).

    Vous n’ignorez pas qu’une attaque ad hominem suppose de désigner un nom... Qui donc dans mes propos ?

    "Je dis donc n’importe quoi", puisque vous en avez décidé de votre lointaine hauteur, mais je crois mieux connaître que vous même la question qui nous occupe et certains de ses acteurs.

    Les cours de Justice que vous nommez organismes, (mille magistrats se retournent dans leurs tombes), jugent, pour l’une de la constitutionalité des lois, l’autre de la légalité des actes de l’Administration. Vous ne devez pas ignorer les conclusions du Commissaire du Gouvernement devant le Conseil d’Etat, ni son rôle ; mais peut être encore doutez vous de la décision qui sera bientôt rendue...

    Concernant mes conceptions douteuses de la démocratie, elles reposent, oui, sur l’élection, la légalité et l’intérêt général. Je veux donc croire que les décisions de l’Etat et plusieurs collectivités territoriales ont plus de valeurs que l’engagement, fût il noble et sincère, de membres d’une association ad hoc, dont je crains qu’au mépris de tous ils ne défendent d’abord que des intérêts particuliers, sous couvert de grandes causes en l’espèce opportunistes, (les visons, les écrevisses donc).

    Les moyens 100% légaux et juridiques des opposants semblent avoir trouvé ce week end leur limite ; ne trouvez vous pas ?

    Je n’ai pas l’orgueil de croire pouvoir rien empêcher, au Tibet ou en Chine, mais je crois que notre avenir commun, et celui des visons et des écrevisses, se jouera loin des Landes. J’avoue, oui, ne pas imaginer que l’abandon de l’A65 sauvera la planête ; au mieux il préserverait quelques jardins, quelques égos, quelques ambitions et quelques vanités. Donc oui, je crois mesquin et vain ce combat, et oui, je le dis malgré les interdits et les invectives auxquels je m’expose régulièrement ici, où on m’accusa d’être "financièrement impliqué", malgré les piteux états de mes comptes bancaires et ma situation personnelle. Et oui encore, mon parti est plus celui de l’humanité que celui de la biodiversité. Me deniez vous un tel droit ?

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008  

    Bruno,

    Comment placez vous dans votre argumentaire l’espace Natura 2000, soulis à l’autorité de Bruxelles et auquel la France doit se soumettre ?

    Il y a 2 zones Natura vers Captieux et l’autoroute les traverse.

    Ensuite on voit Rousset qui veut descendre dans la rue.

    On comprend rien. S’il y a procès c’est bien par rapport à des textes. C’est pas rapport à Natura 2000 ?

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008, par Bruno  
    Les exigences relatives aux espaces Natura 2000 sont évidemment considérées dans le projet, qui sinon constitueraient un risque juridique susceptible de remettre en cause la légalité d’une telle entreprise, et in fine sa faisabilité. Ni la puissance publique, ni les sociétés concessionnaires ne sont assez stupides pour le négliger. Vous en doutez ? Vérifiez, et attendons les décisions judiciaires à venir.

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008  

    Bruno,

    C’est bien sur ces bases que sont engagées les actions juridiques.

    Alors comment jugez vous l’appel à manifestation dans la rue de Monsieur Rousset ? Il est contre l’action juridiques ?

    Si un Elu appelle à la manif, donc contre les actions juridiques, il faut pas s’étonner que certains débarquent dans les chantiers.

    La violence appelle la violence ! cela peut très bien dégénérer.

  • Opposants intégristes
    10 mai 2008, par Bruno  

    "la violence appelle la violence"... Soit.

    Vous oubliez que les premières "manifestations", telles les replantages, ne sont pas le fait d’Alain Rousset, qui n’entend, je crois, ne manifester que contre l’attentisme et les blocages du Gouvernement, soudain soumis à des avis qui ne sont que consultatifs, dans le but de modestes économies et au prétexte d’un Grenelle ( ?) pseudo environnemental ; le Conseil Régional d’Aquitaine ne proteste en rien contre des "actions en Justice", qui n’aboutiront pas. Ne confondons pas les rôles, au sujet de la violence. Le modèle Gardes Rouges, Sections d’Assaut, Ligues françaises, ou de Protections des Animaux, Taliban, ne me paraît pas être celui des collectivités territoriales impliquées dans ce projet autoroutier modeste.

    La volonté cependant de ces collectivités souffre de la passivité, de la faiblesse actuelle de l’Etat, contre lesquelles ils envisagent de manifester. Seulement. Sans appel, ni recours à aucune violence. Il faut raison garder.

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008  

    "Vous oubliez que les premières "manifestations", telles les replantages,.."

    C’est sûr que c’est vachement violent comme manif, un replantage, j’ai jamais rien vu de plus brutal smiley

    Et donc Rousset veut manifester contre l’état. Mais ôtez-moi d’un doute : l’état c’est bien composé aussi de gens démocratiquement élus, non ? Suivant votre propre logique, Rousset est donc un taliban anti-démocratique ? J’ai juste ?

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008, par D’Alembert  
    "Rousset est donc un taliban"
    qui se cache derrière son turban... de bitume  smiley

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008, par Bruno  

    La mauvaise foi devrait avoir des limites :

    "Si un Elu appelle à la manif, donc contre les actions juridiques, il faut pas s’étonner que certains débarquent dans les chantiers. La violence appelle la violence ! cela peut très bien dégénérer", vous ne l’avez pas vu ci-dessus avant de me répondre, si vous ne l’avez écrit vous même ?

    Vous ignorez qu’une manifestation puisse ne pas être "violente", comme je veux croire l’envisage Rousset à propos d’A65, contrairement à d’autres qui voudraient "débarquer dans les chantiers " ?

    Vous semblez aussi ignorer visiblement qu’une manifestation populaire, sans cependant rejouer la Commune, la Révolution d’Octobre ou février 34, participe, en France notamment, de la Démocratie, de même que des pouvoirs légitimes peuvent s’opposer entre eux, (on nomme cela un équilibre). Vous avez faux.

  • > Opposants intégristes
    11 mai 2008  
    Bruno, de quelles manisfestations violentes se sont rendus coupables les opposants, à part un replantage (si pour vous un replantage c’est violent, alors je ne sais pas qui est le bisounours) ? Encore dans le procès d’intention ?

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008  

    Mais quel blabla, Bruno !!!

    Oui ou non, le Conseil Constitutionnel et le Conseil d’Etat désavouent régulièrement des décideurs démocratiquement élus ? Répondez simplement à cette question simple, merci.

    Et répondez aussi simplement à celle-ci : que faites-vous, vous, personnellement, contre les 4 autoroutes circulaires de Pékin ? Parce que c’est bien joli de reprocher aux autres de ne pas choisir des combats suffisamment ambitieux, mais quels combats suffisamment ambitieux selon vous menez-vous ?

    Vous êtes contre les autoroutes à 12 voies en Chine ? La belle affaire... Moi aussi je suis contre. je suis contre la faim dans la monde aussi. Et contre les cyclones et les raz de marée. Et contre le palu, le sida, la peste, et le choléra. Je suis contre tout ce qui est méchant et pour tout ce qui est gentil. Voilà, ça vous va, j’ai une posture suffisamment ambitieuse, là ?

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008, par D’Alembert  
     smiley Et contre le palu, le sida, la peste, et le choléra smiley
    vous avez beau être anonyme, Anonyme, avec ce que vous vous trimballez, et encore j’ai pas tout recopié, si on vous croise en ville, on risque pas de vous louper smiley

  • > Opposants intégristes
    10 mai 2008, par Bruno  

    Je disais donc qu’il appartient aux cours de justice de juger de la constitutionalité des lois et de la légalité des actes des administrations ; mais sous vos injonctions, j’avoue : elles invalident des textes et annulent des décisions, comme il s’agit de leur rôle, leur blabla.

    Le mien est de dire ici, ailleurs, les moulins qui font du vent, et les bisounours, égoïstes et vaniteux, qui se défendent de l’être lorsqu’on les démasque, et qui accusent et attaquent. Avec une rare violence, à défaut de réalisme, cohérence et humilité. Vérifiez si nécessaire mes arguments antérieurs.

  • > Opposants intégristes
    11 mai 2008  

    "...les bisounours, (...) , qui se défendent de l’être..."

     smiley

  • > Opposants intégristes
    11 mai 2008  

    C’est bien Bruno, vous avez répondu à ma première question, et donc implicitement avoué que selon votre propre logique le CC et le CE sont anti-démocratiques. Idiot n’est-ce pas ? Mais c’est votre logique...

    Reste la deuxième question : que faites-vous, vous personnellement, contre les 4 autoroutes circulaires de Pékin ?

  • > Opposants intégristes
    11 mai 2008  

    eh, oh, là, l’Anonyme... arrêtez votre baratin inintéressant... C’est du grand n’importe quoi, ça !!

    les 4 autoroutes circulaires de Pékin, on est tous contre, à contre sens même ! smiley

  • > Opposants intégristes
    11 mai 2008  
    Merci de laisser répondre Bruno, c’est lui qui a parlé des 4 autoroutes de Pékin.

  • > Opposants intégristes
    11 mai 2008  

    Et attention, hein ! Quand un Anonyme répond à un Anonyme... Boum ! ça explose !!! smiley

    (Mais moi, je suis là incognito... smiley )

  • > Opposants intégristes : réponse à un cynique
    11 mai 2008, par Franck  

    Vous êtes un cynique Bruno, au sens philosophique du terme, comme Helvétius l’était par exemple. Un cynique est un homme qui pense que le bonheur passe par la lucidité extrême, notamment sur les petitesses des hommes. Pour vous tout n’est qu’égoïsme, intérêt personnel, engagement mesquin, opportunisme. Vous vous placez au dessus de la mélée, en observant et en ricanant des agissements de ces êtres misérables que vous méprisez, comme vous méprisez l’idéalisme que vous trouvez puéril. Or c’est cet idéalisme, au sens kantien, qui est la source de l’engagement politique ou associatif, en Chine comme en Aquitaine, et c’est cela que vous trouvez insupportable, faux, impossible, mensonger. C’est pour cela que vous ne vous engagerez ni contre les autoroutes en Chine, ni contre celles d’ici, ni contre quoi que ce soit, vous vous croyez trop lucide pour cela, pas suffisamment naïf pour croire que vous pourrez changer le monde, ou qu’il est tout simplement possible de le changer.

    Cette posture intellectuelle est respectable, la lucidité est certainement une qualité. Néanmoins, vous en connaissez les limites : l’art de la critique est infini, les humains ne sont pas des êtres purs, régis par de purs idéaux, et vous trouverez donc toujours une faille, un angle d’attaque sur les motivations d’individus s’engageant dans une cause qu’ils estiment juste (autoroutes en Chine y compris). Poussé à l’extrême le cynisme devient ainsi un nihilisme : toute action est paralysée par la critique.

    Autre écueil, et pas des moindres : si l’humanité entière est lâche, mesquine, égoïste, etc., vous êtes quoi, vous, la dedans ? celui qui a reçu la lumière, celui qui voit clair, hors du monde, au dessus des autres ? Un apôtre ? Dieu ??? Ou alors, seconde alternative, vous n’êtes qu’un des éléments de ce marigot d’humains incapables de hauteur ou de sentiments moraux, victimes de leurs instincts animaux ? Dans cette dernière hypothèse, alors, votre entreprise de destruction de toute forme de sentiment idéaliste (comme l’engagement politique ou l’amour, ou l’amitié), s’exerce également sur vous, et vous devez vous trouver, comme ceux autour de vous, bien misérable...

    Tout cela pour dire, Bruno (Pierre ?), que la critique des motivations de chacun, l’art cynique, est sans fin. Il arrive même un moment où il n’apporte plus rien au débat, et je crois que nous en somme là. Si vous voulez savoir quel genre d’hommes et de femmes sont les opposants à l’A65, allez les rencontrer. Vous verez leurs faiblesses, leurs intérêts, leurs égoïsmes, à n’en pas douter, mais également la sincérité de leur engagement, leur sens de l’intérêt général, leur préoccupation citoyenne, leur prise de conscience des problèmes globaux, leur souci d’éviter cette grossière erreur de politique publique qu’est l’A65. Car c’est là que le débat, sur le bien fondé de cet équipement et pas sur la pureté de l’engagement des opposants.

    Alors plaçons, si vous le voulez bien le débat sur ce registre. Voici quelques éléments pour l’alimenter et pour répondre à quelqu’uns de vos arguments :
    -   Vous parlez d’unanimité politique pour le projet. C’est faux, les Verts et le PC sont opposés au projet. Jean-Jacques Paris, par exemple, vice-président du conseil général de Gironde chargé des infrastructures soutient même les recours juridiques des associations. Mais vous devez le savoir, vous semblez bien informé. Par contre, s’il y a unanimité, c’est au niveau administratif, contre le projet. Vous connaissez comme moi les rapports nombreux ayant donné des avis négatifs, l’article paru récemment dans le Monde confirme cette réticence chez de nombreux haut-fonctionnaires. Le problème sur ce projet est que les décideurs politiques n’ont pas suivis les avis de leur administration. On peut appeler cela un caprice.
    -   Concernant la Chine, vous concéderez que si on continue à étendre notre réseau autoroutier en construisant des axes inutiles, cela va être difficile de leur demander d’arréter de construire eux aussi des autoroutes, ou plus généralement, de lutter avec nous pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Et sur ce point, évidemment, l’arrêt de l’A65 ne réglerait rien, cela permettrait seulement de ne pas aggraver davantage la situation.
    -   Enfin, sur le cœur du projet A65, expliquez nous comment le trafic sur cet axe régional pourrait augmenter de 7,3% par an (doublement en 10 ans) alors que le trafic routier national stagne depuis 3 ans et que celui sur autoroute n’a cru en 2005 que de 0,6 % (données ministère des transports) ? Je rappelle à ce propos que les prévisions DRE étaient d’une augmentation de 3,4% par an, et incluaient, contrairement à ce qu’on entend parfois, les reports de trafic venant des autres itinéraires Bordeaux-Pau.

  • > Opposants intégristes : réponse à un cynique
    11 mai 2008  

    Monsieur Boutin !!, y manque un souriard* qui dort !

    * chez nos cousins de la Belle Province, le smiley se dit joliment souriard. Voici deux ans que j’essaie, seul et en vain, d’implanter le mot dans l’Hexagone... Hélas... smiley

  • > Opposants intégristes : réponse à un cynique
    11 mai 2008, par Anonyme 3  

    Réjouissez-vous, nous sommes au moins deux... bien sûr, ce n’est pas encore suffisant pour l’implanter aux quatre coins de l’hexagone smiley mais ça fait quand même la moitié (moins un) smiley

    Cher Anonyme, je voudrais cependant vous faire remarquer que le souriard qui dort existe bien !... smiley

    Franck vous aura endormi plus tôt que prévu !!! smiley

  • > Opposants intégristes : réponse à un cynique
    11 mai 2008, par Anonyme 3bis  

    Franck est le Dalaï-Lama de l’Aquitaine smiley

    signé : Anonyme 3bis (on est devenu tellement nombreux, les anonymes, ici, qu’il vaut mieux se mettre un n° pour être reconnu smiley )

  • > Opposants intégristes : réponse à un cynique
    11 mai 2008  
    Pardonnez-moi, Anonyme 3 smiley vous n’aviez pas signé, alors je me suis un peu mélangé les verres de mes lunettes noires et j’ai involontairement usurpé votre identité... En réalité, je m’appelle "Incognita"...

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    9 mai 2008  

    Je lis : "La Région s’y est engagée, y compris financièrement,..."

    Ah, on nous aurait donc menti ? Jusque là il était toujours dit que la solution de l’autoroute concédée ne devait rien coûter à la région.

    On ne nous prendrait pas pour des imbéciles, par hasard ?

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    9 mai 2008, par Roussette  

    Nous devons féliciter Monsieur Rousset pour sa démarche. La région s’est enfin engagée financièrement, comme il le dit.

    Grâce au financement de la Région, l’autoroute A65 va se faire.

    On n’a pas vu cet engagement financier de la région dans les différents votes et il n ’y a pas eu de publication.

    Un oubli ?

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    9 mai 2008, par Anar rousset  

    Rousset montre l’exemple ; c’est un élu et il pousse à la manif dans les rues comme s’il ne savait pas.

    Le plan Natura 2000 est devenu une obligation pour la France. C’est géré par Bruxelles. Il y une zone Natura 2000, vers Captieux. L’autoroute traverse.

    Allez sur le site Natura 2000, allez voir le descriptif de la zone : il y a vison et loutre.

    Si Rousset trouve que c’est excessif, qu’il aille à Bruxelles expliquer, jouer son rôle d’élu. Mais ça se voit pas. S’il y va qu’il le fasse savoir !

    Pousser à la manif pour un élu c’est pousser à l’anarchie.

    Qu’il y ait ensuite d’autres violences, c’est normal ensuite.

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    8 mai 2008  

    BORDEAUX smiley mais c’est où cette ville ??? Je n’y ai pas mis les pieds depuis 15 ans au moins car cette route non merci.

    TOULOUSE j’y vais tous les mois car l’A64 c’est quand même bien, sur et rapide.

    Je ne veux pas faire l’apologie de l’autoroute mais il faut reconnaitre qu’entre Pau et Bordeaux une autoroute ca serait vraiment bien.

    Reste le vison, l’écrevisse à "pattes blanche" etc... Oui il faut être pour la protection de la nature mais est ce que ces bestioles là vive exclusivement sur la bande des 300 m de l’autoroute ?

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    8 mai 2008, par Auto(route) stoppeur  
    Le vison cache le manque de vision. C’est affligeant de voir Rousset d’abord contre l’autoroute, partisan d’une 2 X 2 voies sûre et confortable, accepter l’autoroute anti-économique pour des raisons de financement. Qu’on dise la vérité : ça va nous coûter - dans quelques années, mais l’eau de la Garonne aura coulé - plus cher qu’un manteau de vison landais pour chaque citoyenne.

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    8 mai 2008  

    Bravo, j’en serai

    > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    8 mai 2008, par Fou du volant  

    > Et Alain Rousset de faire référence à une lettre d’une maman paloise qui rappelle les douze jeunes qui se sont tués sur cette route, dont sa propre fille.

    Quelle démagogie. Allez j’y vais aussi... C’est plutot 12 jeunes de 20 à 80 ans mort sur les 30 dernières années sur une route faisant 150km. En gros on est dans la moyenne nationale. Ils sont morts ? Et alors, il faut maitriser son véhicule !! Perso je n’ai jamais vu un arbre se jeter devant une voiture ou un virage changer de sens pour faire une blague au conducteur !

    Moi aussi j’ai déjà perdu le contrôle de mon véhicule sur la route langon-pau, mais c’était de ma faute, je roulais trop vite, au dela des limites signalisées, et je l’assume. Je ne vais pas chercher des responsables ailleurs.

    Par contre je suis contre payer la construction d’une autoroute, là ou pour 20 fois moins cher on peut améliorer les portions les plus "risquées" de la route actuelle. Et puis une autoroute c’est autrement plus dangereux, lorsqu’il y a un accident ce n’est pas 1 ou 2 véhicules qui sont impliqués, mais facilement une dizaine à chaque fois ! Et les aquaplaning sont autrement plus fréquent sur autoroute que sur une départementale !

    > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    8 mai 2008, par Pierre Fosse  

    Bravo, amis de gauche à droite, soutenons Alain Rousset, nos politiques et tous les gens de bon sens. Renvoyons par la même occasion les faux écolos sur leurs charettes à boeufs au fin fond de leurs campagnes ou à Paris pour faire la cour aux énarques qui ne comprennent rien aux réalités du pays.

    > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    8 mai 2008, par Mamisfestant  

    Le citoyen étant l’actionnaire potentiel principal de l’A65, On demande à Mr Rousset, non pas de faire des manifs, mais de fournir aux citoyens :

    1 - le compte d’exploitation de l’A65 avec les hypothèses retenues

    A défaut peut-on demander à Mr Rousset de prendre à sa charge personnellement 10% de ce que les citoyens seront obligés de débourser s’il y a un problème.

    Même mieux Monsieur Rousset, engagez vous sur ces 10% et ne donnez aucun compte d’exploitation !

  • > Rousset et l’A 65 : la vérité, c’est mieux !
    8 mai 2008, par Auto(route) stoppeur  

    Elus territoriaux, nous savons qu’une autoroute ça se voit et c’est bon pour la réélection, mais est-ce vous qui allez payer les gros déficits prévus à notre place ?

    Le courage ce n’est pas de faire une manif, c’est de dire la vérité.

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    8 mai 2008, par D’Alembert  


    -  pour les anti : Ce n’est pas un problème comptable, voyons ! Sinon, vous n’auriez jamais acheté un lave-linge... smiley L’huile de coude de votre femme coûte beaucoup moins cher.

    -  Pour les pro : De la même manière, envoyer l’argument "sauver des vies" est mauvais. Pour sauver des vies il y a le train, et le tram arrivé à destination. Moins on circulera sur autoroutes et routes, plus on préservera de vies...

    L’autoroute est du domaine de la volonté politique, quels que soient les coûts que l’on s’arrange pour transférer. Point ! Quand quelqu’un dit "je veux", ce n’est pas du même ressort que le "il faut". C’est grande hypocrisie et bien mauvais calcul que de masquer l’aspect irrationnel du choix.

    Soyons réalistes. Le dilemme est celui-ci est seulement celui-ci :
    -  1) La population de l’Aquitaine choisit le je veux, même aux dépends d’une écrevisse, d’un vison et de la baisse des impôts. Dès lors, l’autoroute A65 doit se faire
    -  2) la population de l’Aquitaine choisit le il ne faut pas. Dès lors l’A65 ne doit pas se faire.

    Quelle que soit la décision, la population accepte d’en subir les conséquences, quelles qu’elles soient.

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    8 mai 2008  

    Et D’Alembert smiley , l’imprécateur, continua à se faire plaisir avec son négativisme !!! smiley

    D’Alembert, tu nous fatigues !  smiley smiley

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    8 mai 2008, par D’Alembert  
    Merci m’éclairer et de me dire ce qu’il y a de négatif dans ce que j’ai dit plus haut !! smiley

  • > Rousset et l’A 65 : Le courage c’est de dire la vérité !
    8 mai 2008, par Auto(route) stoppeur  
    D’Alembert, les irrationnels n’admettent pas qu’on leur mette le nez devant la réalité économique ou écologique. Ils ne voient que les apparences d’un modernisme ringard.

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    9 mai 2008, par Bruno  
    Les engagements financiers du Conseil Régional sont sur son sîte.

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    9 mai 2008, par Anar rousset  

    La convention du 12 novembre 2006 du conseil régional montre bien que

    1) le conseil régional a bien prévu de payer 765 ME en 2014 s’il y avait déchéance,

    2) le conseil régional a bien écrit que l’autoroute devait s’inscrire dans le paysage et donc dans le plan Natura 2000.

    A quoi riment les singeries Rousset ?

    (la convention est publiée chez les Patous )

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    10 mai 2008, par tivek  
    Je me permets d’apporter mon commentaire en découvrant ce site : Voilà je suis un expatrié depuis 30 ans et vis en Bretagne, je viens sur PAU (je suis né à Bizanos) régulièrement 3 à 4 fois par an. Ce que je souhaites dire ici c’est que cela fait 30 ans que je rale sur ce tronçon de route entre Langon et Pau car aprés 600 km de voie express et d’autoroute la partie la plus difficile de mon trajet de vacances se situe à partir de Langon lorsque je m’engage sur la nationale, mais voila je rale depuis 30 ans mais je ne suis pas d’accord avec cette autoroute pour plusieurs raisons :
    -  1 cette autoroute va être trés chère
    -  2 mes premiers 300 km s’effectuent sur une voie express entre Brest et Nantes entièrement gratuite et trés sécurisée.
    -  3 j’ai l’intention de revenir dans le Béarn y couler une retraite heureuse. Ma réflexion est la suivante : à quoi bon détruire une aussi belle région que notre merveilleux Sud Ouest au profit d’une autoroute qui sera surement une des plus chère d’Europe alors qu’il suffisait d’améliorer la route existante comme cela a été fait en Bretagne voilà 50 ans ??? en cette époque de cherté du Pétrole et d’écologie à la mode je m’interroge croyez moi......et pourtant ça fait 30 ans que je râle aprés ce tronçon....je précise que je ne suis ni écolo, ni politique je suis simplement un homme qui aime sa région natale et qui espère la retrouver comme il l’a laissé voici trentre ans et je ne veux surtout pas créer de polémique.Cordialement à tous

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    10 mai 2008  

    Les 4 voies bretonnes sont un bon exemple de ce qui pourrait être fait. D’autant plus que pour les fana de la vitesse, il y toujours le passage par Peyrehorade. Il n’y a que 20 km à faire hors autoroute.

    Quant à la route actuelle, on semble l’avoir rendu plus dangereuse de façon volontaire. La route est parsemée de terre-pleins en dur, au milieu de la route, difficiles à voir s’il y a du brouillard, et c’est une zone à brouillard en plus.

    Depuis un passage de nuit par temps de brouillard, je préfère passer par Peyrehorade et c’est très bien.

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    10 mai 2008  
    Les 4 voies bretonnes, parlons-en : certaines ont été imposées par les tribunaux à des autochtones qui n’en voulaient pas. Il fallait bien que les Parisiens puissent aller tranquillement à La Baule sans se poser trop de questions sur les expropriations des paysans

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    11 mai 2008, par Philippe  
    Les 4 voies bretonnes ont été financées par l’Etat après une période agitée (des autonomistes faisaient sauter les antennes de la télé nationale !). Ces 4 voies ont nécessité des expropriations car elles ne suivent pas toujours l’ancienne nationale. Ne rêvons pas : l’Etat n’a plus les moyens de payer des routes même quand les autonomistes s’en mêlent ! La seule bonne question est celle du financement : faire payer (même cher) les utilisateurs (dont je suis parfois) me semblent la seule solution ! De bons arrêtés pour freiner la circulation des camions sur la route, contribueront à accélérer le ferroutage. Ainsi nous réduirons la production de CO2... Le concessionnaire se retournera t-il vers les collectivités locales ? Oui probablement ! Avec la croissance du prix du pétrole, si la circulation routière diminue d’autres concessions seront concernées. Chaque chose en son temps ! PAU ne peut rester isolé vers le Nord sauf à devenir une ville pour les retraités qui ne se déplacent plus. Certains utopistes de la décroissance souhaite que nous soyons des cobayes : pas moi. Après l’autoroute, nous devrons défendre une LGV mettant Pau à 3 h de Paris (et 55 mn de Bordeaux) : elle devrait emprunter un tracé parallèle à l’autoroute sur une grande partie du parcours. Encore faut-il oser déboiser !!!

  • > Rousset et l’A 65 : Une manif, s’il le faut !
    12 mai 2008  

    Philippe : savoir si on est pour ou contre la décroissance est à peu près aussi pertinent que de savoir si on est pour ou contre les cyclones.

    La décroissance s’imposera tôt ou tard à nous de la même façon que les cyclones frappent inéxorablement les pays tropicaux.

    Et comme pour les cyclones, on a le choix dès maintenant entre s’y préparer, ou bien faire comme si de rien n’était et tomber de haut le jour où...

    Le baril à 500$ c’est pour dans quelques années, 10 tout au plus. Ce jour là, l’A65 paraitra bien ridicule.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises