Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau

jeudi 29 mai 2008


Tu vois « Petit », quand j’avais ton âge, en 1980, on disait que le Grand Prix de Pau, c’était foutu, car le temps où les pilotes Champions du Monde couraient à Pau était révolu ...et sans les Fangio, Jim Clark, Jackie Stewart et autres Jack Brabham, stars de l’époque, le public ne venait plus, de même que la télévision. Alain Prost, quadruple champion du monde a relancé l’affaire, avec entre autre la brillante idée des courses nocturnes GRATUITES. Et là, on a vu 45 000 personnes venir à pied de tous les quartiers pour communier à la fête. Au 20eme siècle, on avait le souci d’aller vite, et on ne parlait pas de pollution, d’énergie renouvelable, car le pétrole était abondant, et qu’on ignorait les problèmes de climat et de survie de l’humanité...

Et bien cette année, pour mes 80 ans, je me réjouis d’assister avec mon petit fils à cette fête de renommée mondiale ; tu te rends compte le spectacle :

1. Le Grand Prix historique : un véritable musée vivant avec des autos du 20eme siècle.

2. Le 100eme Grand Prix sur 2 jours, en partenariat avec le Grand Prix de Monaco avec au programme : voitures électriques, voitures hybrides, voitures à air comprimé, voitures à hydrogène, voitures à piles à combustibles, et tout ça avec les plus grands constructeurs mondiaux et les meilleurs pilotes du monde entier, et presque sans pollution ni bruit....d’ailleurs les courses se déroulent en musique et le spectacle est gratuit pour les jeunes et je retrouve une ambiance de ma jeunesse.

Tu vois, c’est drôle, en 2008, on était en pleine crise du pétrole cher, et les gens trouvaient scandaleux de continuer ce Grand Prix... mais finalement, au lieu de critiquer le grand pétrolier basé à Pau, la mairie s’est appuyée sur lui pour imaginer un grand prix durable, car elle a compris qu’en plus du transport en commun, la bagnole ne disparaitrait pas, mais qu’il fallait innover pour vivre en harmonie avec notre belle terre...

- par Papy Charles


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> 2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau
1 juin 2008, par Barnabé  
On est foutu

Depuis toujours je lis sur ce site que Pau est un trou perdu de France, "enclavé" on ne sais où, uniquement accessible à dos de mulet... Je lisais ces commentaires avec mépris.

J’avais tord :( Je viens d’apprendre que Jean-Pierre Pernaud, l’homme qui a le talent de dénicher les gens juste avant leur agonie sur l’hotel du progres et du modernisme, était a pau... C’est un signe !

> 2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau
29 mai 2008, par Y’a Belmondo cette année ?  

Et vous vous souvenez du fils Belmondo qui courrait aussi ! On était de nombreuses groupies à essayer de l’apercevoir au ravitaillement (et oui on avait eu des places gratos par les grandes boites locales où travaillaient nos parents)...

Quand on pouvait y voir le papa Belmondo, c’était que du Bonus.

Mis à part cet épisode comique, c’est vrai que l’accès aux pelouses était gratuit, et c’était un grand évènement pour les familles paloises de pouvoir participer et voir la courses sans frais.

On a qui maintenant à la place de Belmondo ? Ils ont essayé de nous refiler Anconina, mais c’était pas pareil que Belmondo.

Ah un tuyau, au cas ou il y aurait Belmondo cette année : Ses quartiers sont à l’hotel Continental. Mais chut, sinon il va y avoir plein de monde, et on pourra pas le voir.

> 2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau
29 mai 2008  

CE GRAND PRIX A PAU EST DE NOS JOURS UNE VERITABLE HONTE, LE COUT DE SA PREPARATION, LA GENE AUX RIVERAINS, L IMPACT ECOLOGIQUE, LE PRIX DES CARBURANTS, ET MLC AUJOURD’HUI EN GUESS STAR EN CABRIOLET AUX COTES DE LASSERRE POUR PROMOUVOIR CE SPECTACLE DESOLANT ET CRIMINEL POUR LA PLANETE, C’EST VRAIMENT MOCHE, ET GRENELLE MADAME LE MAIRE VOUS EN FAITES QUOI ?

  • > 2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau
    29 mai 2008, par kortesque  
    Bien sur tu roule tout le temps en vélo, tu t’éclaire à la bougie, tu ne mange que des produits locaux ramassé à la main, tu n’a pas de télévision ou n’importe quel produit high tech (ça vient de chine par avion donc polluant et c’est pas bio ethique ) Tu vis nu sans doute ou alors tu es tres riche ( eh oui 80% des fringues sont importés)mais si tu es tres riche, alors c’est pire car ton argent sert aux banques pour faire fructifier leurs rentabilité en ne faisant que du bon pour la planète !!! ARRÊTE , arrête de dire, pardon d’écrire des conneries, le grand prix existe et est bon commercialement pour le tourisme (hôtels et restos, qui sont plutôt à la ramasse depuis quelques temps)et que le maire fasse un tour en voiture, je ne vois pas ou est la gêne, a part peut etre ta jalousie ?

  • > 2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau
    29 mai 2008, par Pierre  

    Je suis content que Papy veuille reprendre l’esprit de ma proposition de s’inspirer de l’éco-marathon Shell pour un avenir différent du grand-prix de Pau.

    Le problème est que Papy n’a pas compris l’esprit de cet éco-marathon, ni les enjeux du futur proche.

    Il ne s’agit pas simplement de remplacer des bolides à pétrole par des bolides à jus de betterave, à hydrogène, ou électriques. Il s’agit de changer de conception :

    passer d’une course classique qui consiste à aller le plus vite possible dans un temps donné, sans pratiquement aucune contrainte de carburant, à une course qui consiste à parcourir la plus grande distance possible avec une (faible) quantité de carburant alloué. Ce qu’est ce carburant n’a pas vraiment d’importance.

    Un véhicule qui consomme 1 litre d’essence (pétrole) pour faire 200km est beaucoup plus écologique et "durable" qu’un véhicule qui consommerait 20litres de jus de betterave au 100km, ou l’équivalent en kWh d’électricité, pour faire des tours de circuit à 200km/h. Dans le même esprit, une twingo à essence est plus écologique qu’une berline Toyota à moteur hybride de 330ch !

    La fin progressive du pétrole n’est pas que le problème du pétrole : elle marque la fin d’une ère où l’énergie était abondante et bon marché. Dorénavant l’énergie, toutes les énergies, seront "rares" et chères : on devra apprendre à mieux la gérer et à l’économiser. Ce n’est pas faire du catastrophisme que de dire cela, c’est simplement du réalisme.

    Et ce qui représente cet état d’esprit aujourd’hui, c’est l’éco-marathon, plus que n’importe quel grand-prix, fut-il électrique.

  • > 2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau
    29 mai 2008, par Bambi  
    Comme quoi, on a beau être "Papy", la sagesse ne vient pas avec les années !

  • > 2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau
    29 mai 2008, par 10co  

    2-3 mois d’installation pour quelques centaines de spectateurs payant. Aucune retombée dans la presse, y compris locale (Lundi dernier aucune allusion au Grand prix en une de la République).

    Tout un symbole : sur France-Info, dimanche, la rubrique auto était consacrée au Shell Eco-Marathon à Nogaro. (qui est gratuit)

    Que l’on déplace le Grand Prix à Arnos, ça coutera moins cher, il y a aura tout aussi peu de spectateurs, l’accès à la ville et aux parkings n’en pâtiront pas pendant des semaines et le personnel de la Mairie pourra s’occuper à d’autres taches pendant les 10 semaines précédents ce prix qui n’a rien de grand.

    Papi, peux être que ce grand prix vous rappelle de glorieux souvenirs, mais la voiture ne fait plus rêver grand monde aujourd’hui.

  • > 2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau
    29 mai 2008, par Fenek  
    Y’en a effectivement assez de la propagande pour les autoroutes et pour les courses auto. Nous sommes en 2008, le pétrole et la voiture c’est le passé, il faut passer à autre chose.

  • > 2040 : Bienvenue au 100° Grand Prix de Pau
    31 mai 2008, par a wonderfuel life  
    Quelques palois se sont exprimés sur les murs de la ville avec des affichettes pour dire ce que beaucoup n’osent pas : leur ras-le-bol de cette célébration du gaspillage d’argent public et d’énergie. Deux banderolles ont été installées sur des fenêtres de riverains pour dire non à la "vie rêvée des pneus".

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises