Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"

vendredi 30 mai 2008


Lu sur le site électronique d’Aqui.

Ne demandez pas au président du Conseil régional d’Aquitaine, Alain Rousset, s’il croit qu’il sera vraiment possible de réouvrir la ligne internationale de chemin de fer reliant Pau et Canfranc, il vous répondra sur un ton très assuré : "Cette ligne sera réouverte".

La phrase a été prononcée, ce 29 mai, lors d’une conférence de presse tenue à Bordeaux, à l’issue d’une réunion d’un groupe de travail dit quadripartite, dont la mise en route avait eu lieu au Ministère des transports espagnol à Madrid, le 16 janvier 2008. Autant dire que si les deux régions , l’Aquitaine d’un côté, l’Aragon de l’autre, militent fortement pour que des travaux soient enfin engagés, ils ont reçu le renfort empressé du gouvernement espagnol et celui, un peu plus obligé, mais quand même fort précieux de son homologue français. Etaient notamment présents à cette réunion, outre les membres des délégations espagnoles, le Directeur régional de l’Equipement M.Duvette et M.Coutou de Réseau Ferré de France qui connaît bien le dossier pour avoir été le chef de projets des études déjà réalisées voilà cinq ans.

Un engagement de toujours
Pourquoi donc autant de pugnacité de la part de l’éxécutif du Conseil régional d’Aquitaine, Alain Rousset et Jean-Louis Carrère en tête. Parce qu’au sein de sa majorité où les Verts, dès 1998, faisaient de Pau-Canfranc un dossier symbole, Alain Rousset a pris des engagements ? Certes, et il a d’ailleurs apporté une touche d’actualité à son argumentation d’aujourd’hui en précisant que l’acceptation, par les mêmes Verts, d’une autoroute Pau-Bordeaux, s’accompagnait de l’assurance d’une réouverture du "Canfranc". Cependant, ses raisons de nature politique, ne sont pas les seules à expliquer pareille détermination. Il y a d’abord la volonté manifestée, côté espagnol où on peut circuler de Canfranc à Huesca et Saragosse. En l’attente d’une traversée centrale des Pyrénées encore hypothétique, à l’horizon 2030 ou plus, l’Aragon qui a investi dans une grande plateforme logistique "Plaza" est prêt à encourager la rénovation d’une ligne que la SNCF a abandonné avec entrain. Elle permettrait, selon les dernières études, d’absorber un trafic marchandises de 3,2 millions de tonnes par an, même si l’ouverture de la ligne en Y au Pays Basque réduira ce potentiel raisonnablement estimé à 1,5 Mt. D’autre part le chiffre de 150.000 voyageurs internationaux sur la ligne est avancé et Alain Rousset a fait remarquer que cette ligne conférerait aux stations de ski de Candanchu et du Somport une "attractivité extraordinaire", entre les deux grandes métropoles que sont Bordeaux et Saragosse. Pour vaincre les doutes que cette réouverture suscite depuis de nombreuses années le président du Conseil régional a rappelé que la RN134 qui traverse la vallée d’Aspe n’a aucune vocation à devenir autoroutière et, que le prix du pétrole aidant, on ne peut que vouloir redonner vie à un équipement feroviaire. Certes, il ya beaucoup de travaux à entreprendre, notamment par rapport au gabarit des trains d’aujourdhui mais, à l’exception de la partie proche du tunnel terminal, au Somport, de nombreux ouvrages (112 ont été expertisés) restent encore dans un état qui ne nécessitera pas de tout refaire. D’importantes mises aux normes devront être étudiées et réalisées.

De 292 à 315 milions d’euros
Une fouchette comprise entre 292 et 315 millions d’euros situe l’effort financier à entreprendre. Rien qui ne puisse décourager l’Aquitaine ; pour montrer sa détermination, elle a mis la main à la poche , non seulement en obtenant à l’occasion de la rénégociation du Contrat de Plan Etat-Région 35 millions d’euros soient engagés pour régénerer la ligne entre Pau et Oloron-Sainte-Marie où les Trains Expresses Régionaux continuent d’arriver. Mais, au-delà, il falllait commencer par débroussailler la ligne de Oloron à Bedous : travaux entrepris le 28 janvier et terminés les 18 avril pour un coût de 100.000 euros. Qu’on se le dise ! Pour les 32 kilomètres entre Bedous et Canfranc ce sera plus long et spécial car certaines rampes de cette ligne qui serpente en vallée d’Aspe ont des profils de 44/1000. Un calendrier pas très prudent évoque 2013 pour que les trains circulent sur les 93 kilomètres de Pau à Canfranc ; l’important c’est la dynamique qui se met en route. Sera-t-elle confirmée lors du sommet de Saragosse le 27 juin ? Très probablement. Dossier à suivre. En attendant Alain Rousset a anoncé qu’il se rendrait à Saragosse à l’exposition universelle fin août prochain en train jusqu’à Oloron, puis d’Oloron à Canfranc en bus et enfin de Canfranc à Saragosse en train. Une expédition transpyrénéenne qui vaudra le déplacement...

- par Joël Aubert


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
30 mai 2008, par Lou Tillous  

C’est un sujet passionnant et qui a une justification économique et écologique.Quelqu’un pourrait-il donner qq précisions techniques à un non spécialiste. Ainsi, il est question de mise au norme des gabarits des trains modernes, mais si on fait passer des trains électriques, y-a-t il la "hauteur de plafond" pour les caténaires plus les lignes ? Sinon, faudrait-il recommencer à creuser ?

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    30 mai 2008, par pehache  
    A ma connaissance, la ligne Pau-Canfranc était électrifiée.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    30 mai 2008, par Lou Tillous  
    En 1958, elle était à vapeur, souvenir vécu pour me rendre à l’Université d’été de Jaca. Ou alors ma mémoire me trahit ?

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    30 mai 2008, par pehache  

    Dans wikipedia elle est donnée pour électrifiée.

    Dans les descriptions de l’accident de 1970, il est fait explicitement référence à une trop faible tension dans les caténaires ce jour-là.

    On trouve de nombreuses photos où on voit les caténaires.

    Quand la ligne a-t’elle été électrifiée ? Je n’ai pas trouvé... Visiblement elle l’était dès le début.

    Ce qui n’empêche pas qu’il ait pu y avoir des train à vapeur sur la ligne...

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    30 mai 2008, par retour  

    j’ai vu sur Wikipedia qu’elle était électrifiée à 1500 V.

    Mais en 52/56 j’allais en colonie de vacances à BEDOUS et on prenait le train pour aller à Canfranc, aux Forges d’Abel, et il me semble avoir le souvenir de la fumée de la Loco dans les tunnels.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    30 mai 2008, par pehache  

    Un train à vapeur peut très bien circuler sur une voie électrifiée.

    Ce qui est certain, ce qu’au moment de l’accident en 1970, elle l’était, électrifiée.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    30 mai 2008  
    De toute manière, le sujet l’est électrique. Alors ... smiley

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    30 mai 2008, par Lou Tillous  
    Oui, la réponse est claire : elle était électrifiée, mais certains trains à vapeur l’empruntaient. Donc, pour en revenir à ma question initiale, il ne faudra pas agrandir le gabarit du tunnel. C.Q.F.D.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    30 mai 2008  
    Guillaume

    Oui elle était électrifiée, c’est en 1996 ou 1997 que les pylones (poteaux) ont été enlevés.

    Il y a certains habitants de la vallée qui vont être vraiment très heureux s’ils ouvrent vraiment la voie ferrée car d’un côté ils ont la route et de l’autre la voie ferrée, soit des nuisances sonore des deux côtés.

    Au fait, les habitants de la vallée ils sont pour ? Car c’est bien beau de décider depuis Bordeaux ou Pau de l’avenir de la vallée, mais je pense que les Aspois ont quand même leur mot à dire.

    Et que l’on ne dise pas que ca va amener des emplois (comme le Tunnel).

    Camions + Train = le paradis (y a pas photos).

    Avec l’A65 ouverte en 2012 ca promet.

    En espérant que le train ne fasse pas plus de bruit que les camions car sinon l’ours il ne va pas aimer.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    31 mai 2008  

    Les habitants étaient pour le tunnel routier du Somport ; ils voulaient bien des camions dont aujourd’hui ils se plaignent. La cadence des trains ne sera pas élevée sur cette ligne, qui ne comporte qu’une voie, et ils les ont supporté jusqu’en 1970. Les oreilles en vallée d’Aspe seraient elles devenues sensibles avec le temps pour que maintenant ils s’inquiètent, car il est peu probable que les locomotives soient devenues elles plus bruyantes quarante ans plus tard ?

    Voulez vous réserver la vallée pour quelques ours, concluant votre propos sur leur position supposée, utilisé telle un veto ?

    Et demandez vous enfin pourquoi l’Aragon souhaite ce dont certains en Béarn ne veulent pas, pourquoi il a investi là, dans les traversées routière et ferroviaire des Pyrénées, l’argent dont elle disposait, notamment des subventions de l’Europe. A moins de croire que les Aragonais sont arriérés et stupides, incapables de comprendre que notre avenir commun, comme le disent ici certains, est de circuler en vélo, en calèche, tirée peut être par des ours.

    La France est à pleurer, où on s’oppose à tout, selon son intérêt, ici au train, là à une autoroute, ailleurs à une tour de Jean Nouvel ou à un chant de coq.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    31 mai 2008, par pehache  

    Les habitants étaient pour le tunnel du Somport parce qu’on leur avait fait miroiter le formidable développement que ça allait amener à la vallée.

    10 ans plus tard, il leur est sans doute difficile de ne pas se dire que l’on s’est foutu d’eux.

    Aujourd’hui le tunnel est là, mais la réouverture de la ligne ferrovière Pau-Canfranc doit se faire. Seulement, elle doit s’accompagner d’une mesure indispensable : l’interdiction sur la route des camions autre que pour la désserte locale.

    Quant aux ours, je préfère de loin leur compagnie à celle de ceux qui ne voient dans les vallées que des gaines techniques pour faire passer divers conduits entre la France et l’Espagne.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    31 mai 2008  
    Guillaume

    Aller habiter en vallée d’Aspe et on en reparlera.

    Vous avez vu la typologie de cette vallée au moins un fois ?

    Donc selon vous il faut aussi faire passer la THT de 400 000 volts, un gazoduc, etc... tout ca pour ne pas s’opposer. Tant que l’on y est pourquoi pas une belle autoroute.

    Comparer l’Aragon et la vallée d’Aspe est vraiment méconnaitre les lieux.

    Et si la France est à pleurer vous avez cas partir, on ne sens plaindra pas.

    Et surtout que l’on ne me parle pas d’écologie avec cette voie car même s’il n’y a que 4 trains qui passent par jours il y aura toujours des nuisances.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    31 mai 2008, par pehache  
    Guillaume, et si la voie ferrée pouvait éviter la circulation des camions dans la vallée ?

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    1 juin 2008  

    @Guillaume

    Vous avez vite appris :

    "Et si la France est à pleurer vous avez cas partir, on ne sens plaindra pas" ;

    Vous parlez bien le casses toi pauv’con, la France tu l’aimes ou tu la quittes ; vous écrivez moins bien la langue française.

    Aussi sur le fond, de plus, on ne vous parle pas de gazoduc, de lignes haute-tension, de paysage ou d’écologie. Je vous parlais d’avenir, d’échange, d’économie.

    Mais ici on se préoccupe d’ours et d’écrevisse souvent, comme vous faîtes.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    1 juin 2008, par pehache  

    "Je vous parlais d’avenir, d’échange, d’économie.

    Mais ici on se préoccupe d’ours et d’écrevisse souvent, comme vous faîtes."

    Et pourquoi ne faudrait-il pas se préoccuper aussi des ours et des écrevisses ?

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    1 juin 2008  
    Les ours et les écrevisses sont un luxe ; seule l’économie, les échanges, l’avenir nous autoriseront à nous en préoccuper.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    1 juin 2008, par pehache  

    "Les ours et les écrevisses sont un luxe ; seule l’économie, les échanges, l’avenir nous autoriseront à nous en préoccuper. "

    Comme on dit : c’est un luxe, c’est donc indispensable. La vie ne vaut que par les luxes, petits ou grands, que l’on se donne. Sinon c’est une vie d’amibe, purement utilitariste.

    Mais pourquoi remettre à l’avenir ce que nous pouvons faire dans le présent ? Quelles que soient nos "difficultés économiques", nous faisons partie des nantis de la Terre, et il doit bien y avoir 5 milliards d’humains qui aimeraient bien avoir les mêmes difficultés que nous.

    Si nous, les nantis, refusont de nous préoccuper aujourd’hui des ours et des écrevisses, je ne vois pas qui va le faire. Et autant dire qu’on ne le fera jamais, c’est plus honnête.

    Et quand on voit un pays comme Madagascar, pays pauvre parmi les plus pauvres de la planète, qui arrive malgré tout, pour tenter de préserver un peu de son patrimoine naturel, à gérer des parcs nationaux comme on n’en a pas chez nous, on se demande qui sont les plus "développés" dans cette histoire.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    1 juin 2008  

    @Pehache,

    Vous pensez sérieusement encore que nous sommes un pays de nantis, que nous le resterons ?

    Vous estimez réellement le luxe indispensable ? Vous êtes converti avec l’époque au bling bling ?

    Vous croyez que les occidentaux, qui préserveront l’environnement, sauveront la planête tandis que tous les autres la saccageront sans répit ni scrupule au motif de rattraper leur retard de développement et accumuler des profits ?

    Je crois pour ma part que nous avons certes besoin d’aisance, de facilité, de confort et de plaisir, mais pas de luxe, par définition ostentatoire, qui n’est pas nécessaire, (selon le Littré). Je crois aussi qu’un Etat qui réduit son champ d’intervention, n’investi plus, ne peut financer un porte avion alors que tous ses rivaux internationaux en programment, vend le peu qu’il possède pour sauvegarder l’enseignement supérieur et la recherche, ne peut se permettre aucun luxe, à moins d’aller à sa perte. Je crois qu’un Etat qui dépense plus pour des ours ou des écrevisses que pour des hommes et des femmes a perdu la raison. La France n’est pas nantie, comme vous le rêvez encore et l’avez peut être vécu.

    Il vous appartient d’admirer le haut niveau des parcs nationaux malgaches, certainement financés à grands frais venus d’ailleurs, notamment d’Europe. Cependant, je ne suis ni espèce protégé, ni en voie de disparition, et ne souhaite pas vivre dans un parc naturel, qu’il soit à Madagascar, en Aspe, en Ossau ou à Pau.

    Je note malgré tout qu’il s’agit dans ce forum de l’ambition de nombreux contributeurs. Pau et la France sont à pleurer.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    2 juin 2008, par pehache  

    "Vous pensez sérieusement encore que nous sommes un pays de nantis... ?"

    Ben oui. Il suffit de comparer nos chiffres de PIB à ceux de l’ensemble de la planète, c’est édifiant. Savez-vous qu’un milliard de terriens vivent avec moins de 1 dollar par jour ? La décence la plus élémentaire oblige à dire que par rapport à eux nous sommes des nantis.

    Vous estimez réellement le luxe indispensable ? Vous êtes converti avec l’époque au bling bling ?

    Vous n’avez pas compris, ce n’est pas une question de bling-bling. Le sel de la vie est fait de toutes ces choses à priori "inutiles", donc que l’on peut qualifier de luxes, petits ou grands. Sans ces choses inutiles, la vie se résume à la survie, passées à satisfaire les besoins vitaux. En cela, ces choses inutiles, "luxueuse" car non vitales, sont indispensables.

    Mais c’est de la philo, pas de l’économie smiley

    Je crois qu’un Etat qui dépense plus pour des ours ou des écrevisses que pour des hommes et des femmes a perdu la raison.

    C’est vous qui délirez. Commencez par produire des chiffres sur ce que l’état consacre réellement à la préservation des espèces et des milieux sauvages. Il doit y avoir à peine de quoi payer quelques litres de gasoil par français.

    Et je vais vous infliger encore un peu de philo smiley : "On reconnait le degré de civilisation d’un peuple à la façon dont il traite ses animaux" - Gandhi. Ca a une autre gueule que "Ours ou gasoil il faut choisir !", non ?

    La France n’est pas nantie, comme vous le rêvez encore et l’avez peut être vécu.

    Il suffit de voyager dans quelques pays pauvres pour prendre conscience de la chance ahurissante que nous avons d’être français, si besoin était.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    2 juin 2008  

    @pehache

    La France est tendanciellement de moins en moins riche ; n’avez vous pas entendu parler des Etats émergeants, dont le Pib s’accroit bien plus que le notre, réduisant les inégalités, (tant mieux pour eux) ? Savez vous que des fonds, privés ou étatiques, de pays que l’on nommait il y a quelques années tiers monde, terme qui ne s’emploit guère plus, s’invitent aujourd’hui dans les capitaux de grands groupes occidentaux, et dans des secteurs souvent stratégiques ? L’économie comme l’histoire sont plus fonctions de dynamique que de situation. La France actuelle a hérité d’une situation ancienne de puissance qui décline, d’une rente qui s’étiole et s’épuise, dont quelques générations ont largement profité, mais dont les générations montantes profiteront bien moins. Ne pas le voir confine à la cécité.

    Dans votre vie privée, vous vous permettez les luxes que vos moyens autorisent. Les sociétés et les organisations ne devraient pas fonctionner autrement, si elles étaient bien gérées.

    Nourrir quelques ours au moyen d’hélicoptères me paraît dispendieuxn notamment à mesurer le carburant consommé pour ce faire ; dépenser encore, dans le projet de l’A65, 150 millions d’euros pour la préservation de quelques espèces protégées à force de lobbying, (10 à 20 visons d’Europes, principales espèces concernées...), me semble superfétatoire, notamment au regard de ce que produit et gagne un travailleur, en moyenne, (bien peu seront ceux qui auront accumuler au long de leur carrière entière 7,5 ou 15 M euros de revenus, que coûteront à l’usager ou au contribuable chaque individu de ces espèces protégées). Le coût du carburant actuel, relativement aux salaires, est aujourd’hui loin d’être celui atteint en 1974 ; les français supporteront un coût du baril de 250 euros, malgré tout, au prix probable d’une réduction de leurs déplacements. Notre conversation aussi ne portait pas sur des dépenses de fonctionnement, (la subvention du gaz oil que vous avez évoqué premièrement), mais des investissement de structure, (une ligne ferroviaire en l’espèce, le sujet initial).

    Relativement à la philosophie, la tradition dans laquelle je m’inscris trouve ses sources en Grèce, tout autour du bassin médirranéen, en Allemagne, aux Pays Bas, en Angleterre, aux Etats-Unis et en France, évidemment, mais ni en Chine, ni en Inde. Je suis, je vous le concède, ethno-centré en la matière ; l’humanité est pour moi prioritaire, et la cohérence intellectuelle une condition nécessaire au débat.

    S’il existe des pays plus pauvres que le notre, il existe aussi Dubaï, Singapour, Shanghaï, Londres, Moscou, au regard desquelles Paris est pâle et affaiblie. De la Méditerranée à l’Atlantique, vers les Océans Indien et Pacifique aujourd’hui, le centre de gravité de l’économie mondiale, de l’activité humaine, n’a cessé de se déplacer, et s’éloigner de nos rivages.

    Quand à Pau, sujet principal de nos échanges, je vous rappelle que sa relative prospérité, passée désormais, était essentiellement dûe à l’opportunité des hydrocarbures. On peut craindre maintenant que Total à Pau, Airbus à Toulouse, ou le Port de Marseille, tous tributaires de cette ressource, aient moins d’avenir que le vin à Bordeaux, (même si lui aussi dépend de la capacité à se vendre, loin, mais qu’on peut boire aussi sur place...). Au moins quelques satisfactions avant de heurter le mur vers lesquels nous allons, certes... Mais vous l’aurez bien compris : je ne suis pas de ceux qui croient qu’ils sauveront la terre et ceux qui y vivent en triant consciencieusement leur poubelles, mais qui prennent aussi souvent l’avion, au motif d’aller préserver ailleurs l’écosystème, et nourrir leur connaissance du monde.

    J’ignore qui a écrit que le sel de la vie était le luxe, mais je vous dirais le cas échéant les références des lignes suivantes " (...)l’extrémisme s’était proclamé indépendant de toute cause particulière, et s’était superbement affranchi de tout projet. Une société déjà vacillante, mais qui l’ignorait encore, parce que partout ailleurs les vieilles règles étaient encore respectées, avaient pour un instant laissé le champ libre à ce qui est le plus souvent refoulé, et qui pourtant à toujours existé : l’intraitable pègre ; le sel de la terre ; des gens bien sincèrement prêts à mettre le feu au monde pour qu’il ait plus d’éclat". (extrait d’un film).

    Au plaisir de vous lire, Pehache,

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    2 juin 2008, par pehache  

    La France est tendanciellement de moins en moins riche ; n’avez vous pas entendu parler des Etats émergeants, dont le Pib s’accroit bien plus que le notre, réduisant les inégalités, (tant mieux pour eux) ?

    Nous sommes de moins en moins riches ?Comment expliquer alors que l’INSEE calcule une croissance qui est toujours positive ? http://www.insee.fr/fr/ffc/chifcle_fiche.asp ?tab_id=159

    Et que certains autres pays progressent plus vite que nous n’a rien d’anormal, vu qu’ils partent de (bien) plus bas en géneral.

    "Nourrir quelques ours au moyen d’hélicoptères me paraît dispendieuxn notamment à mesurer le carburant consommé pour ce faire ; dépenser encore, dans le projet de l’A65, 150 millions d’euros pour la préservation de quelques espèces protégées à force de lobbying, (10 à 20 visons d’Europes, principales espèces concernées...), me semble superfétatoire"

    Vous relayez des informations complètement fausses. Aucun ours n’est nourri par hélicoptère en France (ni où que ce soit dans le monde, d’ailleurs).

    Quant à l’A65, puisque tout le monde n’arrête pas de s’esbaudir qu’il s’agit là d’un projet à financement privé, je ne vais pas rater l’occasion de vous répondre que ces 150 millions ne sortiront pas de la poche du contribuable. Et qu’il s’agit de la préservation de tous les milieux traversés, pas uniquement des visons.

    "notamment au regard de ce que produit et gagne un travailleur, en moyenne, (bien peu seront ceux qui auront accumuler au long de leur carrière entière 7,5 ou 15 M euros de revenus, que coûteront à l’usager ou au contribuable chaque individu de ces espèces protégées)."

    Encore des informations farfelues. Si vous voulez citer des chiffres, renseignez-vous pour avoir les bons.

    La protection de l’ours coûte actuellement environ 2M€ par an, dont la moitié consacrée en réalité aux hommes, à travers l’élevage. Cher, pas cher ? Chacun aura son avis, mais en tous cas on est assez loin des chiffres que vous avancez.

    Mon avis est qu’au niveau d’un état comme la France, 2M€ par an c’est pas grand chose.

    "Je suis, je vous le concède, ethno-centré en la matière ; l’humanité est pour moi prioritaire, et la cohérence intellectuelle une condition nécessaire au débat."

    Cela est bien joli, mais de quelle humanité parlez-vous ? Votre formule ressemble trop au "Si vous n’êtes pas avec nous c’est que vous êtes contre nous", de GWB.

    Votre vision de l’humanité, déconnectée du milieu dans lequel elle vit et obnubilée par la richesse matérielle, vous est personnelle et n’a rien d’universelle. D’autres conceptions de l’humanité existent, toutes aussi valables que la vôtres, et toutes aussi humanistes.

    Ne faites pas d’OPA sur l’humanisme, merci...

    "S’il existe des pays plus pauvres que le notre, il existe aussi Dubaï, Singapour, Shanghaï, Londres, Moscou, au regard desquelles Paris est pâle et affaiblie. "

    Si on veut comparer, il faut aller jusqu’au bout. Dubaï est un micro-état pétrolier, facile... Singapour est une belle réussité économique, mais là encore c’est un petit pays, et on ne peut pas dire que ce soit un modèle de démocratie. Shangaï OK, mais à côté de ça les campagnes chinoises sont parfois encore au moyen-âge. Moscou, pour qui aime la nouvelle version du far-west, ça peut être attirant. Londres OK, à condition de travailler à la City, je connais pas mal de gens qui travaillent à Londres, et tout n’est pas rose.

    Bref, le discours "ailleurs l’herbe est plus verte" a ses limites aussi.

    "Mais vous l’aurez bien compris : je ne suis pas de ceux qui croient qu’ils sauveront la terre et ceux qui y vivent en triant consciencieusement leur poubelles, mais qui prennent aussi souvent l’avion, au motif d’aller préserver ailleurs l’écosystème, et nourrir leur connaissance du monde."

    Bon OK, touché... Chacun a droit à ses petites contradiction j’imagine.

    "mais je vous dirais le cas échéant les références des lignes suivantes " (...)l’extrémisme s’était proclamé indépendant de toute cause particulière, et s’était superbement affranchi de tout projet..."

    L’extrémiste, c’est toujours l’autre...

    "Au plaisir de vous lire, Pehache,..."

    Mais je crois voir qui vous êtes, et qu’on se connait smiley

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    2 juin 2008  

    @Pehache

    Je ne reviens pas sur les faits et les chiffres, comme je les maintiens tous, malgré vos contestations.

    Je vous laisse également à vos leçons d’humanisme complexe, comprenant mieux, entre autres auteurs, Voltaire, Kant, Marx, que Ghandi...

    L’herbe n’est peut être pas plus verte ailleurs, mais l’avenir plus sûr, contrairement à ceux que les français ont toujours voulu penser.

    Enfin, l’extrêmisme en l’occurence n’est pas l’autre. Vous m’avez mal compris ; je suis de ceux "qui ont porté l’huile où était le feu". Modestement, nos échanges le prouvent.

    Dernièrement, je ne crois pas vous connaître et ne sais voir qui vous êtes.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    2 juin 2008, par pehache  

    "Je ne reviens pas sur les faits et les chiffres, comme je les maintiens tous, malgré vos contestations."

    Vous faites bien de ne pas revenir dessus, car vos chiffres sont farfelus.

    Et puisque vous maintenez, alors allons à la source des infos :

    plan ours

    On y lit que pendant les phases de renforcement de population d’ours, le budget total de la protection de l’ours est de 2.2M€ par an, et qu’en dehors de ces périodes il est de 1.3M€ par an. Ca fait dans les 4 centimes par an et par francçais. Contesterez-vous encore ces chiffres ?

    Quant aux histoires de nourissage par hélicoptère, je passe dessus, vous serez sûrement incapable de les étayer.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    2 juin 2008  
    un document que préface Nelly Olin, qui cite dés la page 3 Brice Hortefeux, me paraît une bien maigre défense... Et au regard de ce que sont payé les hommes au travail, les sommes dépensées pour quelques ours que vous citez me semblent bien excessives, et plaident en faveur des constats que je faisais précédemment, d’une ville et une France qui sont à pleurer. Je maintiens donc les chiffres indiqués, comme les héliportages de vivre, auxquels vous n’apportez qu’une imprécise contestation.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    2 juin 2008, par pehache  

    Blablabla, blablabla, vous maintenez beaucoup mais n’étayez rien : ni vos chiffres invraisemblables, ni vos histoires à dormir debout de nourrissage par hélicoptère.

    J’ai donné un lien vers un document officiel contenant des chiffres précis et une description exhaustive du programme de protection de l’ours. En face vous n’apportez aucun élément.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    2 juin 2008  
    Vous avez donné un lien vers Olin, Hortefeux. Des éléments bien légers...

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    2 juin 2008, par pehache  

    Des éléments "bien légers" (je vous laisse la responsabilité de cette appréciation concernant des ministres de la République, que l’on soit ou non de leur bord politique) restent infiniment supérieurs à une absence totale d’éléments.

    J’attends toujours des liens étayant vos affirmations fantaisistes.

  • > les brebis, des toutous et des patous
    3 juin 2008, par Berger  

    les brebis, des toutous et des patous

    La ligne Pau-Canfranc semble réveiller les guerres anciennes, ours/anti-ours et pourtant....on pourrait faire autrement.

    Il y a quelques ours dans les pyrénées, on les nourrit pour ne pas qu’ils bouffent les moutons et autres, et ils en bouffent quand même, les bergers ne sont pas contents et la petite guerre se pertpétue

    Et pourant il y a plein d’ingrédients pour être "riches"

    Imaginons un autre contexte. Des citadins payent pour aller à la montagne ! Les Bergers leurs aménagent des cabanes à petits lapins et lapines, avec une armée de patous, d’ânes, mulets, le berger devient animateur comme il devient perchiste l’hiver,...La montagne se meuble de mai à octobre, le citadin paye, surveille les troupeaux, fait des safaris marmottes, ours et autres....., il surveille les patous, qui surveillent les ours qui amusent les citadins. Les Bergers leurs livrent la bouffe, les entrainent à traire et à faire les fromages.

    A 30 euros par jour par vacanciers, il peut y avoir de mai à octobre, 300 000 journées dans la vallée d’ASPE, à 30 euros sans trop de frais. C’est environ1 ME, l’équivalent de 30 000 brebis ?

    On est un peu désarmé devant ces petites guerres d’un autre âge alors qu’il y a plein de choses à faire.

    Mais les Bergers veulent-ils partager la montagne ? Les citadins ne broutent-ils pas l’herbe des brebis ? (pour les minous c’est sur !) ....

  • > les brebis, des toutous et des patous
    3 juin 2008  

    Oui, c’est interessant. Il faudrait commencer par demander aux ours s’ils (les ours) sont d’accord pour se laisser observer. J’en doute, ils déguerpiront dans des zones plus calmes. Les ours "des Pyrénées" sont différents des ours d’Amérique qu’on voit déambuler dans les documentaires animaliers ou qui dévalisent les réserves de nourriture des visiteurs.

    Mais où mettre les parkings pour que les vacanciers puissent garer leur automobile pendant leur excursion ?

  • > les brebis, des toutous et des patous
    3 juin 2008, par patous  

    on met des parkings à Bedous pour faire marcher le commerce et ensuite on loue des mules ou des ânes !

    Quant aux ours on va les dresser à sourire aux touristes ! et à ne pas les manger !

    Mais c’est vrai qu’il y a 50 et plus ans on courait la montagne pour voir les ours. Moi j’en ai jamais vu un !

    Mais les touriste il faut les mettre dans les "huttes" à bergers entourés de moutons. Là ils ont toutes les chances.

    Au pays du Très Haut Débit on pourrait mettre des caméras dans la montagne, contrôlée au joy-stick depuis la cabane. Succès assuré. Même couché on voit l’ours et le verrait depuis Tahiti !

    Ils sont pas riches les bergers avec tout cela. Et ils ont des patous pour défendre leur beafsteack !

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    26 août 2008, par VIKTOR  

    la ligne de canfranc est électrifiée depuis sa mise en service en 1928.

    — 1.5 V CC --

    Elle le sera à nouveu à la fin des travaux en 25 KV - 50 H.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    10 juin 2008, par rtg  
    région aquitaine

    a l’heure du pétrole trop cher et que l’on redecouvre l’avantage d’un tunel de la ligne lors de l’éboulement sur la r.n,

    la réouverture semble inévitable pour le fret et voyageur merci a mr ; rousset dans son combat contre rff et la sncf ! a +

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    13 juin 2008  

    Pour moi qu’on foute tous ces camions à la ferraille et qu’on se serve du train pour transporter tout ce qui doit se déplacer sur des longs trajets. Un routier qui fait chaque semaine l’aller retour les pays-bas l’espagne par expl. c’est incompréhensible.

    Mais bon le jour ou y aura plus de pétrole, ils seront bien obliger se s’arrêter.

  • > Alain Rousset : "La ligne Pau-Canfranc sera réouverte"
    1 janvier 2010, par joel64  
    j ai remarqué que la gare de canfranc est en traveaux le projet d une reouverture de la ligne entre pau et sarragosse est toujours prevu ou c est annulé ? si c est annulé que va t il y avoir a la gare un hotel ????

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises