Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Relations Britanno-Paloises

vendredi 18 juillet 2003


Pau’ So British 3 : l’art de vivre, Of Course !

De 1840 à 1918, la présence des Britanniques fit de Pau l’une des premières villes touristiques de France ; une période évoquée par Pierre Tucoo-Chala dans son livre, “Pau, ville anglaise”. Interrogeons-nous sur le présent et l’avenir pour redonner vie à cette complicité paloise-béarno-britannique ?

Des liens encore très vivants
C’est surtout en Périgord, en Quercy et en Gascogne que les britanniques, convertis au « French way of live », ont commencé à s’installer. L’attraction ne se limite plus à ces régions et déborde depuis quelques années sur la Côte Basque. C’est au tour de Pau et du Béarn de constater l’arrivée et l’installation « discrète » de britanniques, souvent dans les villages. Une communauté, rassemblant des citoyens anglophones installés dans l’agglomération Paloise et des membres de la paroisse anglicane Saint-Andrews de Pau s’organise. Des associations existent comme la section Pau-Béarn des « anglophones in Aquitaine ».

La nouvelle liaison aérienne quotidienne Ryanair Londres-Pau fera certainement beaucoup pour accélérer la redécouverte de Pau par les habitants des îles Britanniques.
L’ouverture récente de ses nouveaux locaux à la Villa Lawrence devrait aussi permettre au Cercle anglais, détenteur de l’héritage britannique à Pau, de devenir peu à peu un lieu de mémoire et d’échange, élégant et accueillant. De nombreux liens et complicités existent dans des domaines variés entre Pau et les Britanniques qu’il faut renforcer : les liens sportifs (Rugby, plus ancien Golf du continent à Billère ; Grand Prix automobile historique ; sports hippiques : Concours Complet, Grand Prix de Pau et liens entre les hippodromes de Pau et de Cheltenham ; goût pour la chasse et la pêche) ; les affinités culturelles (présence du patrimoine des villas anglaises, goût pour les jardins et les parcs - « green England », passion pour la beauté des sites naturels, pour les paysages, pour les Pyrénées...) ; les échanges entre collectivités : actuellement seule Pau est jumelée avec la ville de Swansea en Pays de Galles ; les intérêts économiques bien sûr avec la culture du « pétrole » grâce à TotalFinaElf et la présence à Pau de nombreux Britanniques travaillant dans ce secteur et l’installation de Palois ou béarnais en Grande-Bretagne ( Ecosse en particulier ), Turboméca et ses liens avec Rolls-Royce...

On pourrait ajouter à cette liste non exhaustive de réelles « complicités intellectuelles » : goût commun pour une certaine forme de distance et de recul vis à vis du reste du monde ; l’actuel et « relatif » enclavement du Béarn y est peut-être pour quelque chose ?. « Complicités spirituelles » : le Béarn est devenue une Terre de grande Tolérance, valeur partagée par la culture britannique (Eglise anglicane de Pau, Temple de l’église réformée à Pau ou Orthez)...
Pour une nouvelle Entente cordiale ! Nous sommes convaincus qu’il faut clairement afficher le positionnement « British » de Pau et de son agglomération pour en faire un axe prioritaire de communication et de développement. La Grande-Bretagne n’est-elle pas l’une des premières puissances mondiales ?... La Cité de Londres, la première place financière en Europe ?... L’anglais la langue utilitaire quasi-universelle ?... Langue du monde des affaires, des médias, de l’informatique (Pau Broadband Country), de la Pop et du Rock, de la superpuissance mondiale (USA)...
« Assumons » avec fierté, la chance que notre ville a eu, il y a plus d’un siècle, d’être choisi avec quelques autres ... parmi toutes les autres .. et rappelons-le avec subtilité et justesse à nos amis britanniques !

Un Grand chantier à lancer : des actions à entreprendre

Un important chantier « Pau So’British » pourrait donc être lancé à travers plusieurs actions :
- Identifier et rassembler les personnes morales et physiques qui localement oeuvrent pour conserver les témoignages de la présence britannique à Pau et en Béarn, cultiver et renforcer les relations entre Pau, le Béarn et les îles britanniques en favorisant les jumelages entre les villes de Béarn et les villes de Grande-Bretagne,
- créer un lieu ouvert à tous qui soit à la fois : un lieu-mémoire moderne rappelant la présence britannique au XIX ème siècle à Pau et un lieu de vie et de rencontre apte à se faire croiser, dans un souci d’ouverture et d’enrichissement culturel évident, les palois-béarnais et les britanniques du XXIème Siècle ( idée émergente à travers l’installation du Cercle anglais dans la Villa Lawrance ou du possible Musée du Golf à Billère...).
- organiser de façon régulière - annuelle ou biennale-, un moment fort de promotion de la Grande-Bretagne à Pau ou en Béarn, à travers par exemple un Festival de la Culture Britannique ( théâtre, danse, chants, musique classique et contemporaine, cinéma, littérature...) dont le nom pourrait être « le Festival Pau’So British ».Certains seront surpris de cet « entêtement » à mettre en avant le lien de Pau avec les Britanniques ... mais n’est ce pas dans la spécificité, l’originalité et la formulation volontaire d’un certain « décalage » que se trouve la Valeur ajoutée et l’existence par rapport à la « concurrence » ? Trouver des affiches vantant Pau dans le « Tube » Londonien, sur les double-decker ou les taxis, why not ? Jouer Shakespeare, déclamer Byron ou organiser des concerts d’Elgar, Britten, Purcell ou Dowland au Parc Beaumont et dans les auditoriums de Pau, quoi de plus naturel ?

Faire de Pau la Ville phare du Grand sud-ouest pour les britanniques épris de traditions, d’air pur, de paysages et d’espaces, c’est possible. Au travail !

- par Jacques Chotard


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Relations Britanno-Paloises
25 juillet 2005  

On parle désormais du nouveau festival Occitan smiley prévu pour août 2005. Pourquoi ne pas songer à un mix anglo-occitan à travers un festival élargi, riche d’une histoire commune incontournable et d’une complémentarité source d’apprentissage ?

Agnèsota

  • > Relations Britanno-Paloises
    25 juillet 2005, par Bernard Boutin  
    Les publics me paraissent très différents, voire trop : Pau So British, c’est par essence "class" et distingué. Isn’t it ? L’occitanie, c’est people, authentique. Pour preuve voir les fetes locales. Nous avons là affaire à deux mondes aux antipodes. Les Royal Marines contre Nadau. Un mélange difficile à faire coexister. Bernard

  • > Relations Britanno-Paloises
    13 mars 2008, par Paddy  
    Why not ?

    Sauf si ces "anglais" sont aussi gallois, écossais ou irlandais ;-)

    En revanche les échanges linguistiques pourraient être intéressants entre des "anglais " teintés d’autres sources britanniques et des "français" teinté de basques ou de gascons. Je verrai bien la création d’un cerle Béarnais-Gallois, en rappelant que Pau et Sawansea sont jumelées et là des points communs il y en a , à commencer par le ballon ovale !

    Ensuite les points de convergences ne sont pas si rares, déjà le rugby, le golf, l’aéronautique, bon, le cricket se serait un peu tiré par les cheveux si l’on se dit que la tèque est l’ancêtre de tous les sports de battes et donc du cricket, et le cheval avec une passion commune aussi chère aux Henry (IV) du Béarn et aux Henry d’Angleterre...

    En fait , je pense qu’il ne faudrait pas se limiter aux seuls anglais mais à l’ensemble des britanniques qui ne sont pas qu’anglais comme les français ne sont pas tous de l’Ile-de-France. Sans oublier les canadiens, américains ou australiens de passage plus rares.

  • > Relations Britanno-Paloises : rencontrer des familles anglophones paloises
    13 mars 2008  
    Un ollège franco-britannique à Pau

    Déjà ce serait bien de pouvoir rencontrer nos anglophones locaux , promouvoirs des rencontres, ne serait-ce que pour permettre à nos enfants à mieux se familiariser avec la langue de Shakespeare comme il le font avec celle de Molière ou de ...Simin Palay.

    P.S on parle de la possible fermeture du Collège Jean Monnet (un des pères de l’Europe), c’est dommage , pourquoi ne pas en faire au contraire le premier collège international public de Pau un peu sur le modèle du Collège-Lycée Magendie de Bordeaux ou encore du Collège-Lycée International de Colomiers. D’autres locaux laissés vacants sont possibles, bien entendu, mais un collège qui enseignerait toutes les matières en associant les deux systèmes (français et britannique) se serait un sacré coup de pub pour la ville et un sacré signe d’ouverture Avec un look so british (uniforme et ouverture aux langues étrangères).

  • > Relations Britanno-Paloises : rencontrer des familles anglophones paloises
    13 mars 2008  

    Cela est sur le point d’exister....notamment avec un évènementiel à venir trés vite sur Pau.

    On vous en parle dès que ça sera prêt !

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
    Lire - Ça passe ou ça casse
    Plus de musique !
    Au pays des rêves
    Pour les livres et les contes, le lieu compte
    Projet Frankenstein
    Pau - Histoire(s) de Printemps
    A découvrir ou redécouvrir : les champignons
    La grande migration
    « Les Musicales de Thèze »
    Demain samedi, allons danser !
    L’histoire de la Librairie Tonnet
    Une autre campagne ?
    Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
    Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
    Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
    Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
    Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
    A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
    Pau, les Etoiles au firmament



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises