Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Utopie et réalité : retour sur un entretien avec Germain Sarhy

dimanche 8 juin 2008 par Arnau Calatayud


Germain est un homme atypique et le moins que l’on puisse dire est qu’il ne pratique pas la langue de bois. Il n’y a pas de fatalité dans la pauvreté, rien d’inéluctable dans la marche du monde si tant est que l’on écoute ceux-là même qui osent proposer et créer quelque chose de différent nous fait-il savoir. Il est est inutile de lui parler du RSA actuellement mis en place par le gouvernement, surtout à l’heure où des retraités désargentés sans cesse plus nombreux font la démarche en vue d’intégrer la communauté Emmaüs. Martin Hirsh, secrétaire d’état aux solidarités actives, initiateur du RSA et ancien président d’Emmaüs, a selon lui tort de tenter de perdurer dans le gouvernement actuel, rien de bon ne sortira de ce côté-là. Toujours selon lui, M. Hirsh manipule autant qu’il est manipulé. C’était peut-être une bonne chose d’entrer au gouvernement si on lui avait donné réellement les moyens d’une politique sociale différente. Y rester est une erreur impardonnable.

Alors qui faut-il écouter ? Germain ne s’en cache pas, seuls les altermondialistes sont en mesure d’apporter une réponse adéquate à la situation catastrophique que vivent l’Homme et la nature aujourd’hui. Mais il nous fait aussi comprendre que la gauche en france a toujours un rôle à jouer...On est pourtant en droit de se demander ce que 30 ans de gestion sociale (et en partie socialiste) ont pu apporter si ce n’est la situation actuelle. Il ne désespère pourtant pas que MLC soit en la matière à Pau la femme du renouveau et qu’elle ne manquera pas de le prouver. Nous verrons bien si ses prédictions se réalisent.

A ce stade, et alors qu’on lui demande si l’UMP et la droite en général pourraient apporter des solutions viables, la réponse fuse ; elle est catégorique et c’est non. Germain pense en effet qu’il leur est impossible de bien faire car ils sont conditionnés par un parti, des idées néolibérales et qu’ils n’ont qu’une idée en tête : la reconnaissance individuelle et le pouvoir. Les intéressés jugeront... et ne manqueront pas de lui rappeler qu’il en va de même pour la gauche et même pour l’extrême gauche qui aujourd’hui s’exhibe sous les lambris de "vivement dimanche". Car la grande peur de Germain est la récupération du mouvement et la starisation à outrance de ses leaders. Selon lui les médias sont utiles si toutefois ils relayent la "bonne information", mais il constate que la presse est plus avide de scoops que de justice sociale. Le coup est rude.

Tout fout le camp et il n’a de cesse de critiquer l’ultralibéralisme, l’agriculture intensive et l’inconséquence des politiques. Un discours qui certes fait mouche mais où des solutions pour les millions de déshérités de par le monde manquent.
IL a beau jeu de dire que chez lui les compagnons votent donc pèsent sur la politique locale et que de ce fait les choses bougent. Bougeront-elles aussi en Chine ou en Afrique où l’on sait le peu de cas que les dirigeants font du droit de vote ?

Pour tout dire, il y a une réalité chez cet homme et elle est formidable ; c’est la communauté Emmaüs qu’il dirige et fait prospérer (c’est la 1ère de france). IL y aussi une utopie chez lui, un côté Don Quichotte pourfendant l’injustice sociale sévissant en ce bas monde, mais là on redoute qu’il ne fasse pas recette.

- par Arnaud Catalayud


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Utopie et réalité : retour sur un entretien avec Germain Sarhy
19 juin 2008, par AML  

Lou Tillous,

Pour ma part, j’aurais aimé que votre courage, mérite et dignité, se prononcent sans, pour cela, insulter des personnes en détresse (quelqu’en soit son origine !)..........

  • > Utopie et réalité : retour sur un entretien avec Germain Sarhy
    19 juin 2008  

    un peu vachardes, ses expressions, certes. mais est-ce insulter que dire la vérité ?

    Les bons sentiments s’accordent rarement à la réalité

  • > Utopie et réalité : retour sur un entretien avec Germain Sarhy
    9 juin 2008, par Lou Tillous  

    Les grandes idées généreuses c’est très bien . Mais partout où elle est passée la gauche n’a su faire que des assistés vivant sous perfusion.

    Ma famille vient d’un prolétarat digne d’un roman de Zola et ne s’en est sorti que par le courage, le travail et la sobriété.

    Allez l’expliquer à tous les clochards arsouilles qui envahissent Pau.

    Je suis déçu car Emaüs avait une approche du problème plus réaliste et moins larmoyante.

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Henri Caillavet - Lui, peut-être, un des Hommes du XXe siècle ?
    Pau Oloron - Louis Barthou : Colloque pour le 150è anniversaire de sa naissance
    150 ans après, renaissance de Louis Barthou dans la mémoire des Béarnais
    Denys de Béchillon : Les Primaires, l’exercice du pouvoir, l’homo politicus, les indignés.
    Cédric Laprun
    La laïcité et André Comte-Sponville
    Jean-François Dutilh, un homme d’ici
    L’insécurité en question avec Philippe REY (partie 2)
    Le roman de la "passerelle fantôme" entre Pau et Gelos.
    Pau, ville de la révélation des Pyrénées
    Pascal BONIFACE, portrait en trois dimensions
    Bernard LACLAU-LACROUTS, homme de passions
    Mustapha Tahif à la conquête d’un « Word Guinness record »
    Le décés de Lydie LABORDE
    De petits pas
    Jean POULIT, l’enchanteur
    L’Aubisque en fauteuil roulant
    Pierre Saubot, homme d’engagement
    Rencontre : Un homme qui gagne à être connu, Gérard TREMEGE, Maire de Tarbes
    Thierry Berit-Debat : Un homme de défis !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises