Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

"Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "

dimanche 29 juin 2008 par Bernard Boutin


Ambiance dans les « Pyrénées du Nord » : D’interminables discussions sur la réintroduction de l’ours, sur la mise en place d’un télésiège entre le Parking du Ley et Gourette, sur la réfection de quelques kilomètres sur la route du Somport, sur la création d’une nouvelle voie entre Pau et Oloron etc...

Ambiance au « Pirineo Sur » : On a tous déjà vu les travaux « gigantesques » à Formigal, Candanchu, Astun. La réhabilitation des villages avec goût partout dans les vallées etc...

On croyait avoir tout vu et bien non. Voilà que les investisseurs ont racheté la vénérable station balnéaire de Panticosa à une dizaine de kilomètres du Pourtalet. Objectif : en faire un mélange de Zermatt, St Moritz ou Megève pyrénéen.

Pas une station de ski mais une station d’altitude qui tourne autour des historiques thermes. On l’appelle, pourquoi pas ? : « Panticosa Resort » !

Acte un : Destruction de 80% des anciens, austères mais beaux, bâtiments. On réhabilite le « Gran Hotel », catégorie 5 étoiles « Gran Lujo » ainsi que le très beau Casino. Destruction, paraît-il de bâtiments classés mais tout est possible en Espagne pour « avancer »...

Acte deux : On contacte les meilleurs architectes espagnols pour finir par sélectionner, Rafael Moneo (dernière réalisation connue : l’extension du Prado à Madrid) et on lance la réalisation d’un Hôtel Continental de 169 chambres ; pendant ce temps sa fille construit un (petit) Guggenheim local : les « Termes de Tiberio ».

Un centre de remise en forme de sportif de haut niveau sort de terre. Des « apart hôtels » complètent l’offre. D’autres hôtels sont prévus.

Pour rendre la station plus conviviale, il est décidé de supprimer la circulation automobile en aval du lac à l’entrée de la ville. Réalisation d’un énorme parking couvert et d’un centre commercial, à ses côtés.

Objectif de "Panticosa Resort" : tirer vers le haut. Attirer la meilleure clientèle d’Espagne et d’ailleurs. La Jet-Set.

Pour s’en convaincre, un coup d’œil au site de Panticosa Resort. La sophistication prime.

Les travaux ne sont pas finis, mais dès cet été si vous passez par là, allez découvrir la dynamique Espagnole qui ne regarde plus depuis longtemps vers la France, mais vers le monde.


Alors, "Pau, Porte de quelles Pyrénées" ?

- par Bernard Boutin


Panticosa Resort

Welcome to Panticosa Resort

Panticosa, le lac

Panticosa Resort

Panticosa Resort : Les Thermes de Tibère

Les Thermes de Tibère

L’ancien remis à neuf

L’ancien remis à neuf

5 étoiles "gran lujo"

L’ancien remis à neuf

Panticosa Resort

Panticosa Resort : Hotel Continental

Balnearios de Panticosa

La ville église, les nouvelles termes

Le "Gran Hotel"

Le Casino

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



A chacun sa vérité !!!
1 juillet 2008, par timuzapata  

Magnifique, qu’est ce qu’ils sont forts nos amis espagnols... quel plaisir de voir de si belles photos de panticosa... un vrai petit catalogue qui me donne envie d’aller voir...autre chose !!! Je suis passé très régulièrement cet hiver devant ces magnifiques installations, ces parkings de béton à ciel ouvert sur plusieurs niveaux...et si vous vous donnez un peu de mal à faire le tour des bains vous vous apercevrez de l’envers du décor...l’écologie n’est surement pas le premier de leurs soucis... Mais bon c’est sur avançons !!! relions Artouste et gourette, construisons une belle station à Aneou !!! quant à ces ours, définitivement remplaçons les par des lamas... cela doit être plus porteur au niveau du tourisme... Pour ce qui est du val d’Aran ou de formigal, passez y un week end en hiver et vous me parlerez ensuite de la démocratisation de l’accès à la montagne... alors c’est évident à chacun sa vérité !!! et sa pratique de la montagne... nous n’avons simplement pas la même, ce qui n’est vraiment pas très grave... très bel été dans les pyrénées... et merci d’avoir provoquer ce débat, salutations Pyrénéennes Senor Boutin

  • > A chacun sa vérité !!!
    1 juillet 2008, par Perplexe  
    Mais non, à Aneou, ce sera la piste d’atterrissage pour la jet-set qui se rendra à Panticosa. Puisque nos amis espagnols déneigent une portion de route française depuis le Pourtalet, nous leur devons bien cette concession réciproque. De plus, la clientèle pourra faire du scooter des neiges jusqu’à Canarouye, qui sera du côté préservé. Il reste encore à relier Astun et Formigal , le béton espagnol a encore du boulot.

  • > "Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "
    30 juin 2008, par Bernard Castagnet  
    Panticosa ? Un exemple à suivre ?

    Cet article me semble manquer d’un minimum d’esprit critique.Le tourisme haut de gamme est vanté sans le moindre doute sur le bien-fondé de ce choix .Un minimum de logements à tarifs limités est-il prévu ? Que vont faire tous ces gens en ce lieu isolé ? Il va falloir leur trouver des occupations car la montagne c’est fatiguant surtout dans cette région où la prise de dénivelé est rapide.Il va falloir leur permettre de redescendre sans problème dans la vallée en modifiant la petite route sinueuse qui suffisait jusqu’alors .Ce bel enthousiasme me parait un peu excessif.

  • > "Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "
    30 juin 2008, par Bernard Boutin  

    Monsieur Castagnet,

    Derrière les investissements, il y a des emplois (Vivre au pays). Pensez à nos vallées. A celle d’Aspe arqueboutée sur la seule défense du pastoralisme qui perd sa population à petit feu.

    Oui, je préfère des montagnes actives et entretenue à un désert vert.

    et aussi n’oubliez pas : l’argent appelle l’argent...

    Bien à vous

  • > "Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "
    2 juillet 2008, par Bernard Castagnet  
    L’argent peut-il toujours être un argument essentiel

    Monsieur Boutin,

    Merci pour cette réponse qui me permet de situer un peu mieux la nature de vos options sur ce que doit être ( puisque vous n’avez apparemment aucun doute) le fonctionnement de notre société . Vous vous doutez certainement du fait que vos options ne sont pas les miennes .Vous ne répondez cependant pas à mes questions qui se veulent précises . J’en conclue qu’elles sont pour vous accessoires et que l’explication de la présence d’un tel complexe hôtelier en ce lieu se trouve simplement dans la beauté du site qu’il est judicieux d’offrir à cette clientèle aisée qui appréciera particulièrement de se faire "chouchouter" ,comme vous le dites si bien,en admirant les sommets inaccessibles qui les entourent. Un débat de ce type avait eu lieu au moment de la création du site de Fabrège il y a maintenant fort longtemps . Il me semblait que les arguments du type de ceux que vous avancez étaient un peu dépassés à une époque où on met en avant le fameux "développement durable" . Il suffira certainement d’installer quelques panneaux solaires pour que tout le monde soit content ....

    Cordialement

  • > "Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "
    30 juin 2008, par A bas les pauvres !  

    Vous posez un problème social. Faut-il faire quelque choses pour les "pauvres" ? Et on répond oui évidemment.

    Mais en fait le problème c’est : les pauvres font-ils venir les riches ? Non. Les riches font-ils venir les pauvres. Oui sans aucun doute. Donc ?

    Quant à ce qu’ils feront dans ce trou paumé ? Ils vont équiper la montagne pour aller facilement vers les Lacs l’été. Ski l’hiver.

    Il y a de fortes chances que ce soit les mêmes financiers qu’au Val d’Aran.

    Ce coin est superbe, hiver comme été.

  • > "Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "
    1 juillet 2008, par pehache  

    "Ils vont équiper la montagne pour aller facilement vers les Lacs l’été."

    Avec des escalators ?

  • > "Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "
    30 juin 2008, par doudou  
    PAU porte de "derrrière"des Pyrrenées

    vous n avez pas encore compris que l ESPAGNE est un pays de tourisme a la grande échelle et qu elle se donne les moyens de conquérir le plus grand nombre de touristes c est sa vocation quand a la FRANCE elle aussi est un pays touristique mais elle ne fait pas grand chose pour épater la galerie et me rappelle la chanson du début du siècle dernier "elle est toujours dérrière" aussi ne vous étonnez pas si nous perdons des touristes qui aiment qu on les chochote et qu ils n ont pas l air d etre intrus dans notre pays IL N EST QUE TEMPS QUE DE FAIRE DES CHOSES IMPORTANTES POUR RECUPERER CES TOURISTES QUI SE PAVANENT EN ESPAGNE aussi il y a la un travail de titan a mener.Espérons que PAU saura ce qu il lui reste a faire car pour la réception c est un peu raide.

  • > "Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "
    30 juin 2008  
    Effectivement, une très belle réalisation qui devrait donner des envies chez nous. Nous avons des atouts, des professionnels confirmés, des idées ... peut être nous manque t-il de l’audace !

  • > "Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "
    30 juin 2008, par Cosa Nostra  

    Pourquoi voulez vous que des investisseurs investissent en France dans le tourisme ?

    L’Hotel ? Le Restaurant ? 35 H ? TVA à 18,6 % ? Allez à Vielha (Vam d’Aran),vous avez au total plus de 100 Hotels. Gourette, pour le même débit de skieurs au remonte pente , 1 ou 2 hotels !

    Allez à Vielha ! Qui travaille dans les hotels ? des étrangers ! même des Français ! Nous on interdit aux étrangers de travailler.

    Et on ne parlera pas de l’accueil fait aux étrangers dans les vallées françaises.

    On ne travaille pas, on interdit de travail ceux qui voudraient travailler.

    L’investisseur, français ou étranger, va voir allieurs. Messier à Arudy vendu aujourd’hui, fermé dans 2 ans ?

    Et on ne parlera pas du désastre de la politique locale. Mais de toutes façons ils ne peuvent rien faire si ce n’est se crêper le béret !

  • > "Pau, Porte (de derrière) des Pyrénées "
    30 juin 2008  
    Guillaume

    A le Val d’Aran et ses belles petites églises, à voir.

    Bossòst pour ses commerces de proximité (tabeac et alcool).

    Baqueira plus grande station des Pyrénées.

    L’équipe de football du Val d’Aran qui joue dans le championnat ... français ...

    Que dire alors de l’Autriche, paradie du ski de randonnée avec les refuges ouvert même l’hiver.

    Que dire également des Pyramides en Egypte, précurseur du tourisme de masse.

    L’espagne toujours avec son Cañada Real Galiana, le bidonville de la honte. (Au sud de Madrid se trouve Cañada Real Galiana, le plus grand bidonville d’Europe : 40 000 personnes y vivent dans des conditions insalubres. La ville a tenté de décourager les nouveaux arrivants. En vain)

    Y a pas à dire c’est tellement mieux ailleurs.

    La France avance ...

     smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pyrénées - Record absolu de hauteur des précipitations
    Alain Rousset, un politique "cap-bourrut" !
    Randonneur sans limites : La crête de l’Arcizette
    Randonneur sans limites : Les "sept lacs capitaux"
    "Montagne et randonnées" à Riupeyrous
    Randonneur sans limites : Bestiaire pyrénéen
    Randonneurs sans limites : Le petit et grand ARRIEL
    Randonneurs sans limites : Cairn story
    Randonneurs sans limites : 13° dedans, 35° dehors...
    Randonneurs sans limites
    Randonneurs sans limites : Eaux-Bonnes Eaux-Chaudes par le Gourzy
    Randonneurs sans limites : Le Lurien
    Ours - L’ ADDIP (les antis) pas d’accord avec l’ADET (les pros)
    Pyrénées : Y aller avant et après la transhumance ?
    Pyrénées - "Une saison en refuge"
    Sécurité routière, de bons résultats dans les Pyrénées Atlantiques.
    Pyrénées - Le rêve au bout de l’objectif
    Pyrénées - Cher, cher Vignemale !
    Pyrénées - Ligne de crête
    Pyrénées : Randonner pour la Gela !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises