Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF

mercredi 20 août 2008


Il n’y a qu’à lire l’ensemble des forums sur le net le problème des SDF en France amène deux types de réaction : soit le rejet, soit de la compassion.

On aborde rarement le problème sous l’angle de la citoyenneté, et si au fond le problème était là : être dedans ou en dehors d’une société, y trouver sa place, ou y être à coté.

Ce constat de départ c’est le pari de l’association Zon’art 65 à Tarbes, aborder la problématique des sdf par la question de la citoyenneté.

Mon coup de coeur est donc pour cette association et je voudrai vous le faire partager.

Zon’Art 65 est une association née le 29 janvier 2007, à Tarbes dans les Hautes Pyrénées, à la suite d’une dynamique qui a réuni à la fois des exclus, des marginaux et cinq associations : l’A.N.P.A.A 65, le Secours Populaire, le Secours Catholique, les Restaurants du Cœur, l’association Albert Peyriguère autour du projet « 5 repas 5 continents », projet qui se proposait de faire changer le regard et les représentations des Tarbais sur les gens de la rue et inversement

Publics : Grands précaires, exclus, marginaux, SDF, clochards, routards, Traveller’s.

Finalité : Essayer de permettre aux publics les plus exclus, les plus marginalisés d’être en lien avec la société et de développer toute forme de lien social.
Essayer ainsi de permettre de trouver une place dans la société, une utilité, une fonction (de ne plus être désaffilié, disqualifié) et d’être reconnu comme des citoyens à part entière.

Activités :
• Actions favorisant le lien social (organisation de manifestations, animations sociales, actions de médiation sociale...) et la cohésion sociale,
• Actions favorisant la Citoyenneté pour les plus démunies (participation à des collectifs citoyens, actions humanitaires...)
Animation de débats de sensibilisation à la question de l’exclusion et de la marginalité procédant au changement de regard mutuel.

En projet :
• Actions alternatives favorisant une insertion sociale et professionnelle (pôle « travailleur indépendant » mutualisé, accompagnement à l’insertion professionnelle...), le retour au « droit commun » et des actions de formation (chantiers école)

Valeurs de l’association :
• L’entraide et la solidarité
• La liberté de pensée et de parole et la libre adhésion
• Le respect et la tolérance de la différence
• L’équité : chacun peut s’investir à hauteur de son envie et de ses possibilités
• La citoyenneté et la laïcité

Méthodes de travail :
• Faire avec et non pas pour les personnes
• Créer des contextes qui permettent de révéler la valeur, les désirs des gens et de stimuler leur créativité en concrétisant des projets (rendre leur pouvoir d’agir)
• Permettre le développement de l’estime de soi
• Se démarquer des concepts d’assimilation et de réadaptation en proposant des concepts d’affiliation.

Fonctionnement :
• Associatif, démocratique et militant de lutte contre l’exclusion, l’isolement et la discrimination.

Territoire d’intervention :
• Département 65, déplacements sur toute la France pour animation débat ou formation

Mode de financement de la structure :
• Subventions :
- Ville de Tarbes,
- Conseil Général,
- Conseil Régional,
- C.U.C.S (Contrat Urbain de Cohésion Sociale).

Partenaires :
A.N.P.A.A 65, Restaurant du Cœur, Secours Populaire, Secours Catholique,
Association « Albert Peyriguère » (3 centres d’hébergement : CHRS),
Association Médianes, S.A.G.V 65 (Solidarité Avec les Gens du Voyage),
Centre social CAF Henri quatre, Association Caravane Sérail, Pyrénées
Terre d’accueil, Comité d’entreprise EDF, A.T.D Quart-monde 65, collectif foire bio’ / G.A.B 65, Festival « Terre ma terre »,
Collectif « Tous pareils, tous différents »......

Zon’art 65, c’est créer un pont, faire une passerelle vers la société.


- par Eric Celtra


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
6 septembre 2008, par sdf alsace  
collectif sdf alsace

bonjour, effectivement le tissu associatif en france est riche et varié. Certaines assos existent depuis plus de 30 ans. Et pourtant : de plus en plus de sans-abri, la pauvreté et la précarité gagnent du terrain. C’est toute la société qui défaille : logement, santé, culture... L’intérêt de cette initiative est donnée au début de leur présentation : le sans-abri est un citoyen et non un sous-homme ! Le sans-abri à une parole à nous livrer, directement, sans filtre et non pas sous la seule forme de témoignage. Nous connaissons mieux que quiconque les conditions de survie dans vos rues, nous ressentons les changements dans les villes : urbanisme, mobiliers anti-citoyen (bancs anti-clochards)... Nous voyons arriver les étudiants pauvres, les retraités pauvres et cotoyons les travailleurs pauvres. NOTRE PAROLE est bien celle de citoyens qui subissent cette exclusion qui donne lieu à tant de réunions, colloques, ateliers et autres dossiers, consensus, rapports... IL EST TEMPS DE LAISSER UN ESPACE À LA PAROLE DES SANS-ABRI. Une citoyenne ex sans-abri Porte parole du collectif sdf alsace

> Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
27 août 2008, par elgatos  
Zon’art

Quels sont les résultats obtenus a ce jour ? Combien de personnes ont bien voulu réintergrer la société Travail ,logement et comportement social . Car des contraintes il y en a dans la vie et....il faut faire avec !

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    29 août 2008, par citoyen palois  
    je découvre cet article et je suis un peu décu voir stupefait des réponses faites par les lecteurs. Je ne connais pas l’association zon’art 65 mais je me dis enfin quelque chose d’interessant dans le sens ou ce n’est pas une action faite pour les sdf mais faite avec les sdf. Je me dis que la pour le cout on ne marche pas sur la tete a prendre le problème a l’envers. Belle leçon pour le foyer amitié à Pau et le foyer marylis,SAO et autres structures qui font à la place des personnes. Et quelque soit le résultat de cette association sur le terrain je la salue pour sa méthode de travail.

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    22 août 2008, par wal  

    Bienvenue, une asso de plus, je me pose la question si à force de créer des assos pour faire du social, on n’est pas entrain d’organiser la pauvreté.Trop de gens travaillent "du social" c’est leur fond de commerce.Celà permet de se dire que ce n’est pas la peine que je m’occupe de celui qui a besoin, car des pros s’en occupent, financés par mes impôts.Je fais le necessaire en les payant.Ayant voyagé dans des pays dits pauvres,j’ai vu que l’entraide est une chose naturelle car aucun travailleur social s’en occupe. Tu ne peux qu’aider ton voisin si tu ne veux pas voir la faim devant ta porte.Mais tu provoques aussi le fait que celui qui reçoit quelque chose, donne en retour.Je ne pense pas que ce soit le cas chez nous.Notre bonne conscience a un prix, et ce prix fais vivre beaucoup de .......C’est juste une reflexion,je ne jette pas la pierre, je suis de ceux qui payent, et je sais par expérience que les Y A QUA sont légion. Bienvenue.

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    22 août 2008, par zon’art65  
    alors pour ton info on n’est pas des travailleurs sociaux et on est des bénévoles pour la plupart . Nous sommes 3 travailleurs sociaux de formation mais pas à ce titre dans l’asso. et on est plus d’une trentaines de bénévoles à la fois de vie ordinaire et des gens de la rue. on fait alliance ensemble pour conscientiser des gens à qui tu reproches de s’acquiter de leur responsabilité sociale solidaire et qui payent des assos pour faire la charité qui leur promet une place au paradis on est nous sur des actions citoyennes et éco citoyennes, on provoque le changement de regard porté sur les populations en marge et marginalisée. On demande des subvebntions pour lesquelles tu cotises pour fonctionner en partie mais on fonctionne avec de l’auto financement comme les tontine africaine pour promouvoir nos valeurs démocratique associative, pour permettre à des gens de se sentir utile, vivre, désiré, relié et affilié à notre société même s’ils sont différents de la norme. mais je ne crache pas non plus sur les assos de service public car je doute que le travail social s’improvise. tous le monde ne le fait pas bien , il y a des centres évidemment maltraitant mais c’est aussi une responsabilité républicaine qui nous fonde de se préocupper de ceux que la société exclue par ces mécanismes globalisateurs, qui nous demande de devenir uniquement des soldats de l’économie. Je vais pas te la raconter mais nous on se situe comme acteur alternatif de la socité sans se traverstir dans nos valeurs et différences, on a tous des talents qu’on échange entre "normé" et marginaux" et çà, on kiffe et çà ! ça marche ! lis donc des choses sur l’"empowerment" et on en reparle ! flo de zon’art65

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    22 août 2008, par wal  
    Concientiser des gens... changement de regard sur la population en marge.... devenir uniquement des soldats de l’economie.......Vous n’avez pas compris la réflexion, DOMAGE. Sans doute me suis je mal exprimé.

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    24 août 2008, par pierre  

    Bonjour à tous,

    Si je peux me permettre moi à la base je suis un peu comme wal, les assos, la charité chrétienne, le travail social, tout cela cela me fatigue un peu... C’est un peu ce que l’on appelle du charity-bussiness. Mais la je suis un peu obligé de reconnaitre habitant tarbes que cette équipe est extraordinaire, c’est vraiment une association hors du commun, cela doit beaucoup d’ailleurs à la personalité de son créateur qui est un personage incroyable, et je le cite car il est souvent dans l’ombre : Monsieur Denis Pène, un gars étonnant qui depuis 15 ans est l’homme de tout les exploits, voyage humanitaire pendant la guerre en ex yougoslavie, aide à la création de salle de spectacle, éducateur de rue pendant 10 ans à Pau à OUSSE DES BOIS, c’est homme est un génie, il a fédéré autour de lui et de ses projets à tarbes autour des sdf une vingtaine d’association, organisé des milliers de de repas citoyens des centaines de débat, cet homme est extraordinaire. Et l’association zon’art 65 est un vrai bijou de talent de créativité et de richesse. VOila Pierre

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    22 août 2008, par wal  
    J’ai oublié de te donner une adresse d’assos où la reflexion est menée avec une autre perspective. Je n’en fais pas part, mais je trouve l’idée interessante. Y jeter un coup d’oeil ne coute rien. http://www.solidarite.asso.fr/

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    26 août 2008, par Patrice le Bourguignon  
    Les Associations

    Je ne suis pas un spécialiste mais il y a une chose dont je suis sûr c’est le nombre d’associations qui s’occupent de social dans chacune des villes est assez importante .C’est un véritable parcours du combattant pour s’y retrouver sauf peut être pour les principaux beneficaires qui connaissent bien les adresses. Alors qu’il serait plus simple pour toutes ces associations de se regrouper pour être plus fort et plus efficient.Mais l’esprit Gaulois et la peur de perdre son siège de président et bien plus importante que le bien être des plus démunis.

    A chaque quartier son chef et ses prérogatives. A titre d’information j’ai donné en qualité de bénevole pendant plus de vingt cinq années et je pense avoir une bonne vision du social en France et je n’ai nul besoin de lire des choses ( empowerment)que j’ai vécues sur le terrain au quotidien , même si aujourd’hui les prises en comptes ne ressemblent pas à cells d’hier. Les problèmes de fonds restent les identiques.

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    30 août 2008, par MED  
    A par que la monsieur bourguignon sur Zon’art 65 ce sont les démunies qui s’organisent eux meme pour répondre aux problémes sociaux, c’est justement à l’inverse des associations que vous citez et que je connais parfaitement sur Pau dont le soucis n’est pas de s’occuper des plus démunies mais etre des notables.

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    30 août 2008, par jojo  
    je pense que monsieur bourguignon ne connait pas le terme empowerment : La notion d’Empowerment est un des grands principes des programmes européens liés à l’insertion professionnelle des publics en difficultés. Ce concept anglo-saxon est fondé sur l’idée que les individus et les collectivités ont le droit de participer aux décisions qui les concernent. Bill Ninacs, chercheur québécois en sciences sociales, définit l’empowerment comme le « processus par lequel un individu ou une collectivité s’approprie le pouvoir et sa capacité de l’exercer de façon autonome ». La finalité de l’empowerment est donc de développer du pouvoir d’agir, ce que Bill Ninacs appelle la capacité de choisir, de décider et d’agir. Face aux problèmes de pauvreté, d’exclusion, de domination, l’empowerment semble la voie la plus pertinente car elle permet aux personnes d’être les principales actrices des décisions qui les concernent. Une action inspirée par une décision prise par et pour soi (individuellement ou collectivement) a beaucoup plus de chances de succès qu’une décision prise par d’autres. L’empowerment reconnaît donc cette capacité de chaque individu et de chaque communauté de savoir ce qui est bon pour lui ou pour elle (Sonia Racine, doctorante en service social, Université de Montréal, membre de la coopérative La Clé).

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    22 août 2008, par bilou  
    comment ne pas être d’accord ? comme tu le dis qu’ils sortent un peu de leur région.

  • > Zon’Art 65 ou comment insérer les SDF
    25 août 2008, par tell  
    SDF

    ...Oui, mais via TOTAL s.v.pl. nous autres nous somme aussi SDF (Sans Doute Fâcher) avec un système qui permet des milliards de bénéfice, pendant que le bon peuple doit tranquillement casquer de sa personne et sa poche, avec la bénédiction des politiques...

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pau - Le boulevard des Pyrénées piétonnier : une telle évidence !
    Pau - Derrière le Palais de Justice
    Pau - L’étape du Tour 2012, hommage aux bénévoles
    Pau - Gratuité pour IDELIS ?
    L’attractivité du centre ville de Pau au mois d’août
    PAU - Rue Saint Louis les Palois attendent une rénovation
    PAU - Une aire de stationnement ignorée de beaucoup
    PAU - Idée pour un aménagement à réaliser, près de l’école de Musique et à coté du lac
    Pau - Cité de la Montagne : Dépenses - Recettes - point mort !
    Pau - Démocratie de trottoir
    Pau - Et, si le parking de la Place de Verdun devenait totalement payant ?
    PAU - Palois attention....
    PPP : Give me my money back !
    Pau : Pour une privatisation de l’entretien de la ville ???
    Logo pour Pau : Une contre-proposition bonne pour les finances locales
    Etes vous plutôt débris ou semence ?
    Transports en commun gratuits : c’est pour quand ?
    Pau - Hestiv’Oc, la convivialité pour tous
    Entre les deux, mon cœur balance
    Pau : « Trop de cuisiniers font une mauvaise garbure »



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises