Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents

lundi 25 août 2008 par Bernard Boutin


La quatrième édition d’Hestiv’Oc, « Festival des Cultures et Musiques du Sud », aura connu un énorme succès avec un public toujours plus nombreux. Revenir sur les 5 jours de festivités serait trop long entre les danses, concerts, conférences, fanfares, spectacles de rue et les « casetas » de la Place Royale. Pour découvrir ce qui s’est passé, une seule adresse : www.hestivoc.com

Cette lettre ne s’adresse pas aux « festayres ». Ils savent. Ils reviendront. Elle s’adresse à tous ces palois qui disent qu’il ne se passe jamais rien dans la ville. C’est trop facile. La « belle endormie » sait être autre chose.

Sachez que dans la « temporada festive » de l’été, votre ville a un rendez-vous qui, petit à petit, devient incontournable parmi les grands rendez-vous de l’été. Par le choix de ses dates (fin août), il clôture la saison. Il deviendra incontournable.

Merci Didier Fois pour toute l’énergie que tu as su insuffler à ces dizaines de bénévoles autour de toi. Continue. Toi, le Salisien, tu nous réveilles la ville et elle en avait tellement besoin. Ta maxime est la bonne "respect, élégance et joie".

Et vous, les absents d’Hestiv’Oc, quand vous traverserez la Place Royale, calme, figée, froide même, cet automne, sachez que fin août, elle bouillonne, elle vibre, elle frémit comme lors des fêtes de Dax, Mont-de Marsan ou Bayonne.

Et, c’est plutôt sympa...

- par Bernard Boutin


La Tamborrada

Gai Saber
Aqueras Montanhas en italien

Place Royale : Bondée

Place Royale : Bondée

Toro de Fuego

Toro de Fuego

Enorme : les "Rocola Bacalao"

Es lo que hay

Es lo que hay

Demandez le programme

Les Fabulous Gouyats

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
28 août 2008, par maryse  

Bravo hestivoc... mais 4 jours de festival ça ne suffit pas. Bravo les associations et les bénévoles sans qui rien ne serait possible. On a failli perdre les rencontres du cinéma français. Que deviendra Culturamerica ? 6 mois apres les municipales quel est le projet culturel pour la ville ?

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    28 août 2008, par paloise dégoûtée  

    Vive Hestiv’Oc ! vive Interville ! Les palois ont la culture qu’ils méritent .....c’est à dire de la M...et ils en redemandent , et moi je ris(jaune) J’ai voté pour la mairesse et je m’en mors les doigts . Au fait ,et le projet Mnouchkine ? Dans la fosse commune pour rejoindre les ATP , le théâtre de cuisine ,le festival de Pau ... j’en passe et des meilleures .

    Une paloise dégoûtée.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    28 août 2008, par Paloise offusquée .  
    Qui allait au Festival de Pau ?

    Paloise dégoûtée, avez-vous lu le dernier PYRENEES magazine avec le dossier : Pau le pari de la culture . ?

    A la découverte des musées

    Une soirée avec l’orchestre de Pau .

    Le guide de la saison culturelle .

    Non, il n’y a pas Intervilles mais il y a Hestiv’Oc. Le projet Mnouchkine, vous y seriez allée chaque soir pour remplir la salle ? Le prix des places de ses spectacles à Avignon n’est pas à la portée de toutes les bourses . J’ai eu l’occasion , comme vous, d’assister à des spectacles du Festival de R . Hanin mais où étaient les Palois ? Les fidèles venaient de loin.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    28 août 2008, par paloise dégoûtée  
    Je vois que vous ne connaissez rien du projet Mnouchkine, mais je ne veux pas polémiquer . La seule reconnaissance nationale est celle des "Rencontres du cinéma français" Reconnaissance plus large, nationale et internationale " Festival de danse Plurielles " Sur un plan purement associatif, le festival Culturamerica a un large rayonnement international, mais quid bientôt de ce festival ? L’orchestre de Pau, oui, bien sûr ...

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    29 août 2008, par une dame objective  
    râleur (se) s’abstenir

    Paloise dégoûtée, pourquoi voulez vous opposer ce que vous considérez comme de la grande culture, à ce que que Hestivoc nous a proposé. Moi j’y suis allé, et j’ai adoré. Les gens étaient heureux de se retrouver, de danser, de chanter, d’écouter et de voir tous les groupes qui se sont succédés sur scène, et qui proposaient autre chose que ce que nous avons l’habitude d’entendre. Personnellement, j’ai découvert et appris beaucoup de choses sur les langues et cultures régionnales. J’ai retrouvé des amis que je n’avais pas vu depuis longtemps et renoué des liens. Mes enfants ont aimé, et visiblement beaucoup d’anciens également. J’ai vu un public de tout age heureux. Soyez un peu plus positive que diable... Et sachez un peu reconnaître le travail des organisateurs.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    5 septembre 2008, par Gérard  

    Chère "Dame objective",

    Je voudrais m’assurer d’une chose à propos de ce que vous avez adoré. Faites vous référence aux musiques du premier soir (qui sont celles que j’ai précédemment qualifiées de "chiantes"). Si oui, je ne dis plus rien, puisque vous aimez ce que je n’imagine pas qu’on puisse aimer (en fait je pense qu’un peu ça va, mais toute la soirée c’est là que cela me pose problème). Tous les goûts sont dans la nature et donc il ne faut pas vous priver. Si par contre vous faites référence à d’autres soirées, alors là je regrette de plus en plus de m’être laissé écoeurer par la première soirée. Merci de me dire.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    31 août 2008, par Françoise  
    lettre aux absents

    Tout à fait d’accord avec ce point de vue. Si la culture à Pau se résume à Hestivoc et Intervilles, pauvres Palois. Bien sur, Avignon ca coûte cher, tout le monde ne peut y aller, je crois d’ailleurs que notre Maire est une habituée... Des villes comme Mont de Marsan, Tarbes, Oloron proposent une saison culturelle variée (théâtre, danse, musique) de grande qualité, piochée dans les spectacles parisiens ou dans les découvertes d’Avignon. Quel plaisir aussi d’aller voir les superbes expositions de Biarritz. Alors nous Palois avons nous droit seulement au foulard copié sur les fêtes de Bayonne. Nous méritons mieux. J’espère que la rentrée culturelle de la ville de Pau sera belle. Message à l’adjointe à la culture.Une saison culturelle organisée par la Mairie, c’est pour quand ? PS : ayant des amis de passage, nous avons fait un tour en ville le vendredi 22 aout. Pau était désert, la place royale en fin d’après midi aussi, bref quel festival ?

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    31 août 2008, par bilou  
    francoise, enfin un un message plein d’objectivité.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par Bénévole anonyme convaicu !  

    Bernard tu as oublié un festival propre et les efforts d’accents du sud, le succès des gobelets recyclables, je suis passé lundi midi place royale et et j’ai trouvé une place et des lieux relativement propre, je crois que le pari d’un festival propre est gagné ! bravo continuons en ce sens !!

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008  

    je suis passé ce matin 10H à GAN,les rues, la place étaient propres,beau travail messieurs les agents municipaux, et que je sache les gobelets dit : écolos à 1€ n’étaient pas présents.

    d’accord pour une écologie responsable,mais contre : lorsque qu’elle devient doctrinaire.

    la masturbation d’esprit n’est elle pas synomyme d’impuissance ?.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par pehache  

    d’accord pour une écologie responsable,mais contre : lorsque qu’elle devient doctrinaire.

    Pouvez-vous définir ce que vous appelez "écologie doctrinaire" ? Merci.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    27 août 2008  
    D’abord si tu écris çà c’est que tu n’as rien compris, le principe du gobelet recyclable et réutilisable est simple : tu prends un gobelet avec une caution de 1 €, quand tu as finis d’utiliser ton verre tu le rapporte on te redonne 1 €, le gobelet est pris en charge par une société spécialisé qui le lave et il peut reservir le lendemain (150 utilisations environ), les gobelets usés sont fait en plastique recyclable et recyclés si usés. Alors je n’ai rien contre le très bon travail des agents municipaux de Gan mais tes 20 gobelets de bière que tu as laissé écrasé sur le trottoir toute la nuit, ils ont été gentiment ramassés puis envoyé à billère pour finir brûler et rejeter des déchets de matières plastiques dans l’atmosphère... il a fallu 20 fois plus de pétrole pour les fabriquer, il a fallu des camions de nettoyage qui utilise du gazoil, des agents qui préfèreraient sûrement faire autre chose que nettoyer tes détritus alors réfléchis un peu mon gars je ne suis pas écolo politiquement mais nous n’avons pas besoin de beaucoup de neurones pour être un peu intelligent !

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par nico  

    Dommage que ça se concentre seulement sur l’hyper centre. Dans de nombreux quartiers de Pau c’est vraiment morne plaine l’été questions actions culturelles d’envergures..

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par bilou  

    habitant l’hyper centre, mes oreilles, mes journées,mes nuits n’ont pas souffertes du festival hestivoc.

    si l’hyper centre se limite au carré de sable de la place royale.

    je demande que nos impôts soient répartis proportionnellement.

    je n’oublie pas les dépenses en publicitées dans tous les médias, et, à quel prix ?

    et si j’oublie,dans deux mois mes impôts me rafraichirons la mêmoire.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    28 août 2008  
    Pour information, HESTIV’OC est gérée par une association (ET NON PAR LA MAIRIE) qui doit sûrement recevoir une subvention de la mairie mais qui ne couvre certainement pas tous les frais. Je ne suis pas certain que la participation de la municipalité nécessite une augmentation des impôts..

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    31 août 2008, par bilou  
    que la rue d’orleans vous entende.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par pehache  

    "Dommage que ça se concentre seulement sur l’hyper centre. Dans de nombreux quartiers de Pau c’est vraiment morne plaine l’été questions actions culturelles d’envergures.. "

    D’un autre côté aller dans l’hyper-centre d’où qu’on vienne dans Pau, ce n’est pas la mer à boire...

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008, par goêmon  

    Quelques jours de liberté. Gentillesse de la part des participants, c’est un moment où tout le monde se parle, sans agressivité. Des musiques offertes, des groupes d’animations un peu déjantés, des contes, de quoi goûter des produits d’ici, une fête quoi, vraie ! J’ai même cru y voir un esprit ...

    > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008  
    Hestiv’Oc 2008 : lettre aux absents

    Oui,un grand merci à tous ceux qui se dévouent pour faire vivre notre bonne ville de Pau : à l’équipe de Didier Fois mais aussi à tous ceux qui participent indirectement par des écrits et des reportages à la promotion de Pau...B.Boutin que j’ai rencontré le samedi matin place Clémenceau, attendant le passage de la Temborrada, est de ceux là. La positivité de ses réactions sont réconfortants. Quant aux éternels grincheux qui ne font que critiquer, qu’ils passent leur chemin. Aux Palois qui ont la chance d’avoir un spectacle varié et de qualité, qui ne cesse de s’améliorer au fil du temps, je leur dit : "réveillez-vous" ! Jean-Baptiste

    > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008, par Lagi  
    Réussite au rendez-vous .

    Oui, je viens de vivre beaucoup de moments forts et conviviaux Place Royale, à la Cantère, au théâtre St Louis, à la salle Récaborde . Dimanche, j’ai même osé aller vers les gens pour parler , tout simplement .Quel bon accueil ! Certains connaissaient et appréciaient l’esprit de cette fête, d’autres étaient venus du Pays Basque, de Carcassonne. Les touristes étaient séduits . Merci Didier et tous ses amis et bénévoles : il y a 4 ans, M. Labarrère a eu raison de vous faire confiance . Un regret : aux Halles, samedi matin, avec mon foulard, j’avais l’impression d’être une "extra- terrestre " alors que la Tamborrada passait dans les parages . Je suis sûre que vous trouverez des idées pour associer, aussi, plus de Palois ,de commerçants à ce festival . Pau est une ville qui peut bouger, la preuve .

    > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008, par Beltof  
    Mon point de vue

    Adiù, Ca fait longtemps que je n’ai rien dit té lol Je ne suis pas d’accord ave l’avis que ce n’est que beuverie et folklore 10co ne doit pas être du coin... Et c’est pourtant la première année où j’y viens. Je vous renvoi au magazine Pyrénées dernièrement sortie où il semble s’afficher la nouvelle image souhaitée pour PAU ville de culture. Il y a notament une idée du Président de Accent du Sud qui voudrait faire d’Estiv’Oc la même chose que le festival interceltique de Lorient pour la Musique Occitane. C’est je penses une excellente idée. Ensuite les bémoles... Comme l’a fait remarqué Gérard la bouffe reste trop cher dans son ensemble et les soi-disant resto partenaire pas clairement défini. La présentation de quille à 9 du mardi soir vraiment pas bien indiqué (à revoir) mais excellent acceuil. Initiation de danses béarnaises extra mais toujours mal indiqué. Autre regret, cette soirée de force béarnaise organisé le dimanche précédent du côté du Palais des sports, aucune pub, n’aurait-elle pas sa place dans le festival ? Pourquoi n’y a t il pas de stand de vente des franchises de produits "dit occitan", tel adishats, macarel, bearn culture wear, sur le site même du festival plutot que des bouiboui sans grand intérêt sauf peut être la librairie spécialisé ? Bref j’en parlerai de toute facon à accent du sud où j’ai bien envie de participer.

    > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008, par Gérard  

    Je suis content que ce soit un succès. J’étais inquiet. J’y suis allé le premier soir et j’y ai vu : une queue interminable pour accéder "au" stand de restauration (celui au fond à droite quand on est dos à la mairie). J’ai tenté de me consoler à l’autre extrêmité (à gauche près de la mairie) et j’y ai mal mangé pour un prix désagréable. Le tout sur un fond de musique chiante (et je pèse mes mots). Je regrette d’avoir été échaudé et de ne pas être allé voir le reste.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008, par joséphine  
    tu as eu tort !! moi j’ai fait deux soirées , mangé à la Paillotte excellent varié et de qualité (je suis difficile car d’une famille de cuisiniers reconnus) Et j’en dirai autant de la musique !

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008  

    Gérard,

    ne pèse pas tes mots,ils ont tout leurs sens.

    "UN SUCCES"

    ils en sont vraiment sur ?

    pour y avoir participé pendant 5 jours en tant que bénévole depuis 4 ans, les 60000 personnes annoncés par les médias n’est que mensonges.

    avant d’affirmer de telles inepties, il serait préférable d’interroger les gens qui ont oeuvré pour que cette fête soit réussie.

    malheureusement,hestivoc, s’éloigne tous les ans un peu plus de son objectif.

    désolé Mr FOIX, mais cette année vous étiez sous le joug d’une municipalité qui n’a rien compris.

    je conclurai par le discours de madame le maire en béarnais (rires)le peut qu’elle à prononcé en béarnais aurait mérité un peu plus de répétition çà lui aurai évité de bafouiller. même si le journaleu de la nrp du samedi nous narrait un discours remarquable. soit il n’était pas présent ou alors la déontologie ?.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par pehache  

    "malheureusement,hestivoc, s’éloigne tous les ans un peu plus de son objectif."

    C’est à dire ?

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008  
    Au secours, François !

    Je ne voulais pas croire que la majorité des bénévoles étaient sympathisants du Modem . J’ai une preuve, bénévole anonyme !

    Mme la Maire ne s’était pas entraînée ,c’est sûr et regrettable. Pour le commentaire, j’ai cru que c’était de l’humour . Pour les absents, il y a tromperie sur les faits réels . Est-ce la 1ère fois ? Soyons vigilants ...

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par Bénévole anonyme convaicu !  

    Concernant les avis politiques justement nous trouvons dans les bénévoles toutes les principales tendances politiques réunis qui oeuvrent ensemble à la réussite de ce festival "apolitique", ce n’est pas du tout son but !

    deux exemples simples : Nathalie (PS) et Hélène (Modem), mais je suis ami avec une sympathisante bénévole UMP, j’ai pu discuté avec un sympathisant PC, alors quand je vous dis que c’est pluriel pour une fois que nous trouvons un sujet de rassemblement commencer pas à vouloir mettre des étiquettes politiques politicienne de bas étages.....

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    27 août 2008, par nico  

    deux exemples simples : Nathalie (PS) et Hélène (Modem), mais je suis ami avec une sympathisante bénévole UMP, j’ai pu discuté avec un sympathisant PC, alors quand je vous dis que c’est pluriel pour une fois que nous trouvons un sujet de rassemblement commencer pas à vouloir mettre des étiquettes politiques politicienne de bas étages.....

    Etre encarté pour avoir voix au chapitre, espérons effectivement qu’on a dépassé ça, même dans la région paloise...

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008  

    inutile d’être sympathisant du modem pour se rendre compte que notre édile n’a aucun charisme.

    et encore moins les capacités pour administrer pau.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par pehache  

    "inutile d’être sympathisant du modem pour se rendre compte que notre édile n’a aucun charisme.

    et encore moins les capacités pour administrer pau."

    Pétez un bon coup, ça vous soulagera. Les élections sont passées depuis 6 mois...

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    31 août 2008  
    même en pétant,si ca suffisait, j’en serai le plus heureux.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    31 août 2008  

    tu dis des aneries, quelles preuves as tu, a part tes délires.

    sur les faits réels la tromperie est évidente.

    la vigilance n’est pas de de suivre bêtement et encore moins d’avaler des couleuvres.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par Bénévole anonyme convaicu !  
    Incroyable ce que je lis, moi aussi j’étais bénévole pendant 5 jours et je pense que tu ferai mieux d’aller à lourdes prier au lieu d’écrire de telles inepties. ce qui ont vraiment participés comprendront qu’hestiv’oc 2008 cru de bonne qualité musicales, festivales qui grandis et qui se bonifieras avec le temps, garde le même état d’esprit Didier !

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008  
    lui on donnera t-on les moyens ?

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    31 août 2008, par bilou  
    parce que tu penses qu’a lourdes, je vais grandir, j’ai peur que tes conseils ?????????????????????

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    27 août 2008  
    cher Ami ! Chacun sait que MLC n’est pas béarnaise. Et alors ? Elle s’est essayée à notre belle langue et c’est tant mieux. Ne vous arrêtez pas à ces mesquineries bayrouesques ( je n’ose penser que c’est du sexisme ! ) . D’autant plus que l’accent de M. FOIX n’était vraiment pas extraordinaire et que personne n’y trouve ici à redire ! Merci à lui pour cette belle manifestation, qui perdurera sans doute . Ce qui vous permettra au moins, Cher Ami, de constater les remarquables progrès linguistiques de MLC . Adischatz à touts.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    27 août 2008  
    Toi tu devrais progresser à l’écris car c’est en Francisme que tu as écris le Béarnais : "Adishatz a tots", mais c’est pour te taquiner sinon je suis d’accord avec toi, il vaut mieux ne pas être béarnais et se soigner que de rester silencieux et de ne pas utiliser la langue, enfin c’est un autre et vaste débat.......Nb sur l’accent de Didier, il est de Salies, l’accent est différent que celui de Pau, mesquin , va ! (humour....)

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    28 août 2008  
    vous êtes complètement nuls de méler la politique à HESTIV’OC et de critiquer le "parler" de qui que ce soit, on n’est pas à l’école, le principal c’est la fête.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    28 août 2008  
    bravo bénévole ! belle mentalité ça fait plaisir de t’avoir comme collègue. De toute façon je ne suis pas sûr que tu sois suffisament bon pour être à l’origine d’une fête réussie.

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    31 août 2008  
    benevole, ne veux pas dire forcément dire amen a tous

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008, par 10co  

    votre lien vers le site hestivoc ne fonctionne pas (oublié http je pense)

    Sinon je ne comprends pas trop l’intérêt de cette fête. Faire une fête comme le font les Basques et Landais l’été à Pau ? Beuveries et folklore ?

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008, par Bernard Boutin  
    Le lien est corrigé. Merci. BB

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    25 août 2008, par joséphine  
    Erreur !!! La FÊTE comme les basques et les landais mais SANS beuverie et SANS folklore !!! Avec bonheur, bonne humeur et convivialité !!! Et musique de top qualité !!!

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008, par Bénévole anonyme convaicu !  
    Entièrement d’accord avec joséphine. festival de très bonne qualité musicale, mélange générationnel, mixité sociale, racines et ouverture aux autres cultures, respect et tolérance, convivilalité et échanges, voici en ces mots nous devons parler de ce festival pour ceux qui essaient vraiment de le vivre, nous retrouvons l’esprit sud ouest !!!

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    31 août 2008, par Jean-Phillipe  

    "festival de très bonne qualité musicale, mélange générationnel, mixité sociale, racines et ouverture aux autres cultures, respect et tolérance, convivilalité et échanges,"

    C’est les même mots que pour le FiPau...

    Poussez pas, je suis déjà dehors ;o)

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    26 août 2008  

    Et musique de top qualité !!!

    que peux tu dires comme bétise,en dehors d’hestivoc tu dois tenir le siège devant la star’act.

    si la qualité de la musique se mesure aux nombres de décibels,visite un orl

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    27 août 2008  
    Bravo j’applaudis ! ouah !! Quel mélomane !! Quel tact !! Combien de concerts as tu vu ?? combien de fois tu t’es laissé embarqué ?? Avec quoi tu mesures une qualité musicales toi ? La dimension humaine, le sentiment trancandant que tu impulses à une foule, tu dois être plutôt le genre à te laisser embarquer sur un vieux vinyle de shubert devant un thé à la pomme à 16 h 00 de l’après midi en attendant impatient question pour un champion !!!

  • > Hestiv’Oc 2008 : Lettre aux absents
    31 août 2008  

    faire du bruit ne s’appelle pas forcement un concert.

    j’ai participé pendant 5 jours et je me suis emmerdé, et pour rien au monde, j’échangerai schubert pour ta melomanie hestivocienne. continue de rester ba ba devant ta star act.

    quant a prendre plaisir a déguster un bon thé, n’est pas synonyme de déficience culturelle.

  • > Hestiv’Oc 2008 et les fâcheux
    22 septembre 2008, par teddysheishantaquate  

    J’ai apprécié l’Hestiv’Òc et je ne comprend pas très bien cette dame qui ramène ce festival plutôt court(4 jours) au rang d’Interville, ou ce Monsieur qui la met au niveau de la Star’Ac, j’aime d’ailleurs aussi Schubert, j’aime aussi le théatre, même si ce n’est pas à portée de toute bourse, et je ne vais pas condamner une manifestation encore jeune. Il y a là aussi beaucoup de mépris (toujours cette manie d’"éduquer" le bon peuple ou de le supposer complètement ignare). Il y a des comparaisons qui n’ont vraiment aucun rapport, Hestivoc c’est à la fois l’Identité(Paloise , béarnaise, gasconne et d’Oc) et l’Ouverture aux différences comme aux ressemblances lointaines(l’accueil de groupes réunionnais ou italiens et de plus loin encore). Et tout cela peut, également, s’exprimer avec autant de finesse que dans d’autres domaines. Alors en ce qui me concerne je souhaite bon vent et bonne chance aux futures éditions qui sont améliorables, rien n’empêche d’ailleurs d’aller écouter du Schubert ou d’imaginer des concerts de musique de chambre sur les bords du Gave ou dans la cour du Château à d’autres moments. L’été dure trois mois, et je pense qu’il y en a assez pour tous les goûts, et créer des animations plus nombreuses et un peu partout (Clémenceau, la place Gramont, le Parc Beaumont, le Campus de L’UPPA, et même certains quartiers délaissés comme le Hameau ou la Ousse des Bois pourraient accueillir une quantité d’animations nouvelles. Enfin, populaire et culturel ne s’opposent pas, local et universel non plus.

    Adishatz

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
    Lire - Ça passe ou ça casse
    Plus de musique !
    Au pays des rêves
    Pour les livres et les contes, le lieu compte
    Projet Frankenstein
    Pau - Histoire(s) de Printemps
    A découvrir ou redécouvrir : les champignons
    La grande migration
    « Les Musicales de Thèze »
    Demain samedi, allons danser !
    L’histoire de la Librairie Tonnet
    Une autre campagne ?
    Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
    Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
    Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
    Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
    Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
    A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
    Pau, les Etoiles au firmament



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises