Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau : Ville aux tapis de feuilles mortes

vendredi 21 novembre 2008 par Michou64


PAU, Ville Anglaise - Pau, Porte des Pyrénées - Pau, La vie rêvée des villes, Mais aussi PAU : LA VILLE AUX TAPIS DE FEUILLES MORTES. 

 M’étant arrêtée sur le trottoir pour regarder le tapis que faisaient les feuilles mortes, une dame accosta et me dit " Madame c’est une honte de voir ceci : PAU est une ville sale".

 "J’habite place de Verdun. Avant la place était nettoyée tous les matins : la place de verdun était propre. MAINTENANT ELLE EST SALE, le sol est couvert de feuilles mortes, a tel point que les grosses chaines sont dissimulées sous les feuilles. L’autre jour une dame a trébuché sur une chaine et est tombée : si cela m’était arrivé : j’aurais porté plainte contre la MAIRIE".

 Il faut se rendre à l’évidence notre chère ville est devenue très sale. Quel en est la cause ?  ? ? Le manque de personnel (au service du nettoiement....)

l’abandon : du balais, du râteau, de la pelle ? ? ? ? Faut il attendre qu’il n’y ait plus de feuilles aux arbres, pour qu’ordre soit donné d’enlever les feuilles jonchant les trottoirs et les caniveaux, et certaines portions de rues.

  La Mairie est elle devenue sourde, pour ne point entendre cette rumeur qui amplifie.... Est elle devenue aveugle pour ne pont voir dans quel état devient notre ville, pour ne point lire tous les articles des médias concernant l’état de saleté de notre ville..... J’allais oublier : qu’il n’y de pire sourd que celui que ne veut point entendre, et, de pire aveugle que celui qui ne veut point voir....

- par  MICHOU 64

 


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau : Ville aux tapis de feuilles mortes
15 décembre 2008, par georges 2  

Je me réjouis du consensus qui semble ressortir de la majorité des propos exprimés en faveur de la valeur psychologique, sentimentale, artistique et écologique de ces feuilles. Pau, dit-on, à la porte des Pyrénées, sa verdure, son cycle annuel de la vie, c’est son trait d’union avec tout ce qui fait le bonheur de parcourir ces gigantesques tableaux renouvelés de jour en jour sur toute la chaîne. L’humanisme n’est pas mort, cet attachement biologique et culturel qui nous unit irrémédiablement avec la Nature est le passage obligé pour supporter les contraintes destructrices du monde moderne. Hélas, j’aimerais que ceux qui se sont exprimés soient la majorité, j’en doute.La drogue du béton, du goudron, de la fausse propreté obtenue par la chimie de synthèse font des ravages dans les esprits peu attentifs !

> Pau : Ville aux tapis de feuilles mortes
21 novembre 2008, par pehache  

Les tapis de feuilles mortes, moi j’aime smiley

Déjà c’est beau : nuances d’orangé, de rouge, de marron. Ca vaut bien la couleur du bitume...

Ensuite j’aime le bruit que font ces gros tapis de feuilles quand on marche dedans (pas dessus, c’est moins rigolo). En plus ils atténuent les bruits ambiants, un peu comme la neige, et ça c’est bien aussi.

Ils sont la marque de l’automne.

Petit bémol effectivement quand ils dissimulent des obstacles sur lesquels on risque de tomber. Je le sais pour être tombé (mais à vélo) à cause d’une bordure cachée sous des feuilles.

Mais bon, je veux qu’on les garde, nos tapis de feuilles !

  • > Pau : Ville aux tapis de feuilles mortes
    21 novembre 2008  
    c’est bien dire et ecrire n’importe quoi.

  • > Pau : Ville aux tapis de feuilles mortes
    27 novembre 2008, par JYS  
    Pour une fois, Pehache, je partage entièrement votre avis. Les feuilles mortes, c’est l’automne, les couleurs et la nature qui s’endort avec une douce mélancolie ! Et pour peu que l’on ait un beau ciel bleu et des montagnes enneigées à l’horizon, on est devant de véritables tableaux de peinture. Le soleil couchant ravive les couleurs et on se laisse aller à la rêverie. On oublie la ville. Le béton et le goudron sont moins visibles. Michou64, vos photos sont très réussies, comme d’habitude, et me donnent envie d’aller me promener dans les coins que vous avez photographiés... même si ce n’est pas au bord d’un lac !... Et si les agents municipaux se laissent aller à la rêverie au lieu de balayer, ne leur en veuillez pas ! C’est peut-être simplement pour profiter un peu plus longtemps de toute cette beauté. Laissez-nous nos feuilles mortes, cela dure si peu de temps !...

  • > Pau : Ville aux tapis de feuilles mortes
    21 novembre 2008, par Vibou  

    Personne n’a encore écrit "faudrait me couper tous ces sales arbres" ? Des qui sont contents sont certains riverains de l’avenue d’Attigny et de l’église Saint-Joseph, eux au moins n’ont plus à se plaindre des feuilles pendant qq lustres.

    Mais bon dieu de bon dieu qu’est-ce qui est le + sale : la feuille ou la crotte qui se cache dessous ?

    Les feuilles mortes ne se ramassent plus à la pelle... Elles sont bruyamment soufflées vers le caniveau. Bref j’adore la place de Verdun avec ses feuillles.

    > Pau : Ville aux tapis de feuilles mortes
    21 novembre 2008, par Jeronimus Cornelisz  

    Les photos d’illustration de vos propos sont effectivement édifiantes : il y a tellement de feuilles qu’on ne reconnait même plus la Place de Verdun smiley

  • > Pau : Ville aux tapis de feuilles mortes
    21 novembre 2008, par Pierre André Larrieu  

    j’ai grandi rue d’Etigny, j’ai connu la Basse Plante couverte de feuilles, Verdun aussi depuis plus de 30 ans, les feuilles sont toujours enlevées mais au lieu de passer plusieurs fois pour quelques tas, le ramassage est fait en quelques passages plus productifs. C’est logique et plus économique.

    Honnêtement rien d’affligeant dans la constatation d’un simple phénomène saisonnier.

    Par contre la mairie qui débloque 1.8 M € pour rénover un édifice religieux, quand bien même elle en est propriétaire, cela me chagrine quelque peu.

    Certes l’Eglise saint Jacques ne peut pas rester dans cet état visuellement consternant mais j’ose espérer une participation conséquente de la Sainte Eglise Catholique dont l’étalement des richesses lors des voyages de Benoit XVI me réchauffe le coeur.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises