Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les DEMEURES SEIGNEURIALES : Aujourd’hui le CHATEAU D’ ARRICAU BORDES.

dimanche 14 décembre 2008 par Michou64


Venez je vous emmène sur les pas des SEIGNEURS DU BEARN, avec un petit brin d’histoire en préambule :

 Au Moyen âge le Béarn est un état indépendant. Gaston Fébus protège son territoire en renforçant l’habitat sur ses frontières : au Nord avec l’Angleterre qui possède alors l’Aquitaine, à L’Est avec la Bigorre.

 En 1538, sa position stratégique sur des voies de passage vaut à Navarrenx d’être fortifiée, deux siècles après la création des bastides.

 Le Béarn, bien que protégé par un réseau puissant de fortifications, est resté à l’écart des Batailles et des dévastations provoquées par de grandes compagnies.

 L’économie béarnaise paraissait stagner, mais en ces temps troubles, se maintenait.

 Le Béarnais de cette époque vivait dans une rassurante neutralité et une orgueilleuse dépendance.

 Au Moyen Age le Vicomté de Béarn était entouré par : le Vicomté de DAX, le Vicomté de MARSAN, le Comté de BIGORRE, le Vicomté D’ OLORON, et le Vicomté de SOULE.

 Partons maintenant à la recherche des DEMEURES SEIGNEURIALES, Aujourd’hui le CHATEAU D’ ARRICAU BORDES.

 Château du XIIe siècle, le château d’Arricau Bordes domine la vallée du Lées, il existe en effet un autre château à Bordes au dessus de la vallée du Lisau.

 Château d’architecture médiévale, restauré au XVIe et XVIIe siècle, au XIXe siècle et récemment... Quelques curiosités , entre autres, surmontant la porte d’entrée on voit de pittoresques statues de chien et de lièvre.

 Le châtelain d’Arricau-Bordes, Bernard d’Arricau était écuyer de Gaston IX de Foix-Béarn. la famille d’ Arricau apparait en 1150, Jean d’ Arricau, abbé de Montpezat fit sans doute transformer le château fin 16e siècle. Passe par mariage aux d’Abbadie puis par succession au 18e siècle au Montesquiou d’Artagnan, aux de Pratviel qui y font exécuter des travaux importants, aux Nays-Candau.

 Le Château aujourd’hui possède des chais, peut être une bonne occasion, pour tout en profitant d’une promenade de se procurer du vin (du Madiran) pour les fêtes ( pour connaitre les heures d’ouverture tel : 05 59 68 13 97).

 Vous pourrez profiter également pour aller voir l’église Paroissiale Saint Jean Baptiste.

 Itinéraire : par Morlaàs prendre la direction de Lembeye. Après Simacourbe prendre après quelques Kms prendre

sur la gauche la D 13 Direction Escures, Castillon, Bordes et ensuite Arricau Bordes.

- par Michou 64

Avertissement : l’illustration n’est pas de MICHOU64 mais glanée de ci de là...

 


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les DEMEURES SEIGNEURIALES : Aujourd’hui le CHATEAU D’ ARRICAU BORDES.
14 décembre 2008, par Vibou  

la presse régionale a rapporté il y a environ dix ans les tribulations de vente de la propriété et de l’achat du chateau par des hollandais. Le chai (qui se visite comme l’écrit Michou) se trouve complètement séparé de la demeure seigneuriale (qui ne se visite pas) ;la façade de cette dernière est classée mais pas son intérieur. Les nouveaux propriétaires ont donc pu faire casser beaucoup de vieux carreaux et faïences qui ont abouti dans les décharges locales (dixit un maître de chai en 2003)

  • > Les DEMEURES SEIGNEURIALES : Aujourd’hui le CHATEAU D’ ARRICAU BORDES.
    14 décembre 2008  

    Arricau Bordes est interessant, pour le site et pour son architecture générale. Cependant la reconstruction "à la Viollet-le-Duc" a massacré une bonne partie de ce qui restait d’origine.

    Pour l’avoir visité il y a quelques années j’en garde le souvenir d’un chateau dont l’intérieur tenait autant de Disneyland que des Galeries Lévitan.

    Quant à la séparation du chateau et du domaine viticole, c’est la décision de la SAFER ("achat refusé à un non-paysan") qui a éliminé des candidats qui se voulaient respectueux de l’histoire du chateau et de l’unité du domaine. Avec le résultat que l’on voit.

  • > Les DEMEURES SEIGNEURIALES : Aujourd’hui le CHATEAU D’ ARRICAU BORDES.
    14 décembre 2008, par Amateur de patrimoine  
    Je trouve que le choix de Michou est excellent, car à mon goût, ce château est un des plus charmants de la région avec son petit air écossais (non, je n’ai pas écrit écossé !)

  • > Les DEMEURES SEIGNEURIALES : Aujourd’hui le CHATEAU D’ ARRICAU BORDES.
    14 décembre 2008, par Santiago  
    Wellington,quelques semaines après la bataille d’Orthez (février 1814), y passa la nuit avant de poursuivre les Français de Soult vers Toulouse.  smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pierre Palmade et Michèle Laroque "Ils se RE-aiment"
    L’écume des jours
    Le temps de l’aventure
    Lendemains de fête
    The place beyond the pines
    Anne Sofie von Otter avec l’Orchestre National du Capitole de Toulouse
    Sunderland
    Memori Terhapus
    Babx
    "A Yiddishe Mame"
    « Étudier, aimer, révéler, Pyrénéistes protestants au XIXe siècle »
    L’avare de Molière
    Jean Michel Pilc
    Khaos
    Laure O "La Femme "
    Camille Claudel 1915
    Les Amants Passagers
    La nuit tombe...
    Beijing Danse Theater
    "Apache"



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises