Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008

mercredi 17 décembre 2008


Le Conseil municipal du 18 décembre 2008

A@P vous retransmet ci-dessous, un extrait de la Note de Presse relatif à l’Elite. A remarquer bien entendu l’utilisation du conditionnel car il ne s’agit là que de subventions projetées. Reste aux élus à les voter. Montant total proposé à leur suffrage pour le cumul Elan Béarnais + Section + Pau FC pour la ville de Pau + la Communauté d’Agglomération : 3.105.031,90 €. Gloops !...

Et si déjà on regroupait la Section et le Stado comme le suggère Gérard Trémège, Maire de Tarbes ?

Extrait de la Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008

Subventions Ville et Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées aux clubs sportifs professionnels et amateurs

1. Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez

2. Section Paloise

3. Pau FC

Soutien aux clubs sportifs professionnels en 2009

En janvier 2003, le Conseil Communautaire a décidé le transfert à la Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées des subventions et prestations versées par la ville de Pau aux clubs professionnels. Conformément aux statuts de la Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées du 26 novembre 2004, la Ville peut apporter un soutien complémentaire aux clubs sportifs professionnels. Le soutien aux clubs, tant de la CDAPP que de la Ville de Pau, fait l’objet d’une part d’une subvention attribuée en soutien à la formation et à l’animation dans le territoire et d’autre part, d’achats de prestations négociées en partenariat et traduites dans un contrat d’objectif.

􀁺 S.E.M Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez : Unique représentant aquitain de basket-ball participant au championnat national de PRO A, Champion de France à plusieurs reprises et vainqueur de la Coupe Korac en 1984.

Ville : L’aide financière de la Ville pourrait être de 425 000 € TTC justifiée par le soutien au Centre de Formation, les animations dans la ville et la mise en place d’un service d’ordre.

S’ajoute à cette subvention 375 000 € TTC au titre de la valorisation de l’image de la ville de Pau par l’achat d’espaces publicitaires, l’apposition du logo de la Ville sur les maillots des joueurs et la réservation exclusive du rond central de l’aire de jeu.

Soit une aide financière totale de la Ville de 800 000 € TTC.

CDAPP : La CDAPP pourrait allouer une subvention de fonctionnement de 457 333 € TTC pour l’activité du centre de Formation.

La CDAPP engagerait un partenariat avec la S.E.M Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez, pour un montant total de 577 000 € HT comprenant la promotion du territoire de l’Agglomération Paloise dans un but de développement économique, la mise à disposition de deux espaces publicitaires, l’utilisation de la mention Pau-Pyrénées sur les tenues des joueurs et les supports de communication et l’achat de places en faveur des jeunes.

Soit une aide financière totale de la CDAPP de 1 126 845 € TTC.

Le cumul des aides Ville et CDAPP s’élève à 1 926 845 € TTC

􀁺 SASP Section Paloise Rugby pro : Club centenaire, trois fois champion de France et unique représentant du rugby béarnais au niveau professionnel, la Section contribue à l’émergence de talents individuels en Equipe de France et de jeunes joueurs pro.

Ville : L’aide financière de la Ville pourrait être de 197 945 € TTC justifiée par la mise en place d’opérations d’animation éducative, festives et de promotion du rugby, la participation aux frais de fonctionnement du Centre de Formation et la formation des agents de sécurité.

CDAPP : La CDAPP pourrait allouer 366 852 € TTC qui serviront à financer les missions dans le cadre d’actions de promotion et d’éducation en faveur des jeunes et des publics en difficulté, de formation des éducateurs et des joueurs professionnels. La CDAPP engagerait un partenariat avec la Section Paloise, pour un montant total de 292 050 € TTC comprenant la promotion économique de l’agglomération, l’utilisation de la mention « Pau-Pyrénées » et du logo CDA sur les supports de communication, y compris les tee-shirts des joueurs, la mise à disposition d’espaces publicitaires et l’achat de places en faveur des jeunes.

Soit une aide financière totale de la CDAPP de 658 902 € TTC

Le cumul des aides Ville et CDAPP s’élève à 856 847 € TTC

􀁺 SASP Pau FC : La SASP PAU F.C. est le représentant majeur du football béarnais au niveau national et affiche cette identité sur les différents stades de France dans le cadre des rencontres du Championnat Fédéral Amateur.

Ville : L’aide financière de la Ville pourrait être de 37 000 € TTC, justifiée par des actions d’animation et de promotion du football sur le territoire local, particulièrement dans les quartiers défavorisés.

CDAPP : La CDAPP pourrait attribuer au club une subvention de fonctionnement de 138 564 € TTC, justifiée par l’organisation de stages de formations destinés aux jeunes de l’agglomération.

La CDAPP engagerait un contrat de partenariat avec la SASP Pau FC pour un montant total de 97 581,97 € comprenant l’utilisation de la mention Pau-Pyrénées sur la tenue des joueurs et du logo CDA sur les supports de communication, la mise à disposition d’espaces publicitaires et l’achat de places en faveur des jeunes.

Soit une aide financière totale de la CDAPP de 145 775,97 € TTC.

Le cumul des aides Ville et CDAPP s’élève à 321 339,97 € TTC

Documents liés
  LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR LE SITE DE LA VILLE
PDF - 35.9 ko
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
27 janvier 2009, par Mioum Mioum  
FINANCEMENT DU GALA DE BOXE

Un promoteur privé Mayar MONSHIPOUR (prime de match 150 000€). Un organisateur privé Eric SIDOBRE. Donc un événement PRIVE. Des sponsors, espaces VIP, billeterie.. Des financement publics, Mairie, Conseil Général, Jeunesse et Sport.. Question 1 Dans quelle mesure une organisation privée peut elle solliciter et obtenir un financement public ? Est ce tout simplement légal ? Cela surtout si le budget de la manifestation est positif voire excédentaire ? Question 2 Qui en contrôle les tenants et aboutissants ? Merci d’éclairer ma lanterne, car là je ne comprends pas bien.. Ne vaudrait il pas mieux financer des actions éducatives en direction des jeunes ? Monsieu MONSHIPOUR ne pouvait t’il pas croiser les gants dans les quartiers ou même assurer l’encadrement de jeunes pendant une dizaine de jours ? ça aurait couté beaucoup moins cher au contribuable, et cela aurait sans doute réellement servi à quelque chose et on aurait permis à certains de cotoyer un modéle de réussite social et sportif. C’est bien dommage.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    27 janvier 2009, par pehache  

    L’explication est assez simple je pense :

    On a un palais des sports sous-utilisé donc déficitaire. On subventionne donc des spectacles (ici sportifs) pour qu’ils viennent à Pau et consentent à nous louer le Palais des sports pour qu’il soit moins déficitaire.

    On est pris dans un cercle vicieux, héritage des années Labarrère (oui, encore) dont on n’arrive pas à sortir.

    Il va bien falloir en sortir un jour, pourtant.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    28 décembre 2008  

    On embauche à Pau-Pyrénées

    La vie révée , va échapper au contrôle de la Ville et de son Conseil municipal pour dépendre de la CDA et de sa présidente.

    L’art et la manière, en toute légalité, de pouvoir être Le Chef, de mettre en place son réseau sans devoir rendre des comptes aux administrés

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    29 décembre 2008  

    C’est bien ce que l’opposition avait dit en conseil (M Perez si je me souviens) : la ville de Pau se déssaisit de ses prérogatives sans prendre de précautions suffisantes.

    La mise n place et l’organisation vont être dans les mains d’une institution la CDA qui n’a pas à dialoguer avec les administrés (et d’ailleurs la loi ne l’a pas prévu).

    Ce fonctionnement à 2 degrès avec un conseil de CDA qui ne rend pas des comptes (il suffit de voir son site internet pas de publication à jour depuis 2007 !) n’est pas adapté à l’extension de délégation que Lignières Cassou veut promouvoir

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    18 décembre 2008, par Pierre  

    Le point 32 à l’ordre du jour du CM prévoit une subvention exceptionnelle à l’Association des Anciens de l’Elan Béarnais

    Pourquoi est ce passé sous silence si c’est un complément qui pompe pour le sport ?

    Cela illustre très bien une certaine ambiguité autour de la "transparence" telle que mise en place actuellement.

    Il est incontestable que des efforts de transparence ont été réalisés depuis mars 2008 : les videos des conseils municipaux sont disponibles, un ordre du jour développé (dont nous avons le premier exemple ici) est publié avant le conseil municipal, les appels d’offres sont depuis peu diffusés largement par la newsletter de la ville, et sans doute d’autres exemples qui m’échappent. Tout cela va dans le bon sens et est au crédit de la municipalité.

    Pourtant, il y a comme un goût d’inachevé : à l’exception de la video du conseil (complète mais difficile à consulter rapidement), on a affaire le plus souvent à des sélections d’information, mises en forme par un service de communication.

    Pour en revenir à l’exemple en cours, je crois qu’il n’y jamais eu de publiée par le passé une telle synthèse des coûts directs et indirects de nos 3 clubs pros. C’est un grand progrès. Pourtant, le principe même de la sélection d’information amène de fait à occulter les autres informations : dans le cas présent les autres informations ce sont l’ensemble des textes qui vont être soumis au vote.

    Le prétexte invoqué est que l’information brute et exhaustive est roborative et que le palois n’est pas intéressé par cette information : il a besoin d’information simplifiée, enrobée, expliquée, filtrée... L’information brute est certes souvent austère, mais ça sent le prétexte à plein nez.

    Personne ne va se plaindre que des efforts de pédagogie soient faits pour mieux faire passer l’information. Mais en quoi cela empêche-t’il la publication complète de l’information brute et exhaustive à côté de l’information simplifiée ?

    En quoi la publication d’une note de presse explicative empêche-t’elle la publication des textes complets soumis aux votes ?

    En quoi la publication de compte-rendus résumés empêche-t’elle la publication des procès-verbaux intégraux des conseils municipaux ?

    En quoi la publication d’une synthèse du budget de la ville empêche-t’elle la publication des comptes complets ?

    En quoi la publication d’une note d’urbanisme résumant les orientations de la ville pour les années à venir empêche-t’elle la publication des rapports complets, bien plus riches et détaillés ?

    Pourquoi les rapports d’audits sur les piscines ne sont pas publiés alors même qu’un débat public sur ces piscines est engagé ?

    Même si chacun de ces documents bruts n’intéresse qu’1 palois sur 1000, ça fait 800 palois à chaque fois. Est-ce que cela ne vaut pas la peine de satisfaire cette soif d’information à l’heure où c’est devenu si facile avec internet ? Mettre un rapport en ligne c’est l’affaire de quelques clics, ce qui demande bien moins de travail que de rédiger des notes explicatives.

    Pourquoi M.Lavignotte, en charge des Nouvelles Pratiques Municipales, ne répond-il pas quand on le questionne à ce sujet sur le site de la ville ?

    Le pacte des NPM, publié par A@P et signé par Martine Lignières-Cassou, allait bien plus loin dans l’exigence de transparence que ce qui est mis en place actuellement.

    Un mauvais esprit pourrait penser que cette transparence partielle permet que "tout change pour que rien ne change" : la demande de transparence est devenue trop forte et il est impossible de s’y soustraire totalement ; en pratiquant une sélection d’information on satisfait en apparence à cette demande, tout en se réservant la possibilité de continuer à occulter certaines informations. Montrer une partie et cacher le reste est plus facile que de tout cacher.

    Heureusement, je ne suis pas un mauvais esprit smiley . Mais j’aimerais alors comprendre ce qui pousse à ne pas tout publier systématiquement, si ce n’est pas trop demander.

    M. Lavignotte pourrait-il répondre ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    21 décembre 2008, par Alain LAVIGNOTTE  
    Grands équipements

    Vous avez sollicité ma réponse, je ne me dérobe pas !

    C’est avec plaisir que j’ai pris connaissance que vous avez constaté des efforts de transparence .

    Vous considérez que nous devons encore progresser : nous aussi ! Le chantier est encore immense...

    Par exemple, l’ordre du jour du Conseil Municipal du 18 décembre, publié sur Internet n’était pas assez précis (celui de novembre était plus détaillé). Vous auriez ainsi compris que le point 32 avait pour objet de subventionner un match de boxe dont l’organisateur est l’Association des Anciens de l’Elan. J’ai découvert trop tard cette présentation trop sommaire.

    Cet exemple illustre que la transparence ne s’improvise pas, qu’elle demande une organisation, une réactivité et une implication des services concernés. La mairie se réorganisant, il faut excuser ces ratés.

    Ensuite, vous revenez sur le débat : une information mise à la portée de tous les lecteurs ou des documents bruts. Je ne reviens pas sur les sous-entendus de manipulation de l’information. J’illustre l’intérêt de travailler l’information. La note de presse a l’avantage d’articuler les subventions de la CDA et de la Ville : aucun document officiel ne fait cette synthèse. Un lecteur a demandé sur les e-ateliers de disposer d’informations sur les coûts des grands équipements de l’époque Labarrère. Le tableau publié ne figure sur aucun document officiel : http://www.pau.fr/telecharger/01.pdf

    Nota : vous me reprochez de ne pas répondre sur le site de la Ville : je ne connais pas de questions me concernant restées sans réponse.

    Le site Internet de la Ville sera amélioré au cours des prochains mois, notamment pour faciliter la navigation et la recherche de l’information. Nous nous interrogerons sur la mise à disposition de plus d’informations.

    Cependant, je reste perplexe sur l’intérêt de publier le budget dans sa forme détaillée (tel qu’il est voté). J’invite les lecteurs qui auraient des idées sur le sujet de me contacter à la mairie. Je prendrai rendez-vous avec les personnes intéressées, je leur présenterai le dernier compte administratif et je recueillerai leurs propositions constructives.

    Je considére que AP joue son rôle en exigeant plus de transparence. Je souhaite simplement que vos propositions soient positives pour développer l’information de tous les Palois.

    Alain LAVIGNOTTE Adjoint au Maire notamment chargé des Nouvelles Pratiques Municipales.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    21 décembre 2008, par Autochtone palois  

    Nous devons remercier Alain Lavignotte, adjoint au maire, d’avoir pris le temps de répondre. Dans le domaine de la transparence des progrès indéniables sont faits (cas des subventions aux clubs pros), d’autres sont encore attendus, mais, parce qu’il y a un "mais" de taille, pourquoi donc est-il impossible de publier le budget brut, détaillé ?

    Je suis perplexe et dubitatif quand je lis qu’il y a encore des réticences. S’il n’est pas publié, il restera toujours des soupçons de toutes sortes, qu’on le veuille ou non. Il faut donc le publier, au nom même de la transparence, même si seulement un Palois sur 1000 est intéressé (ce qui fait tout de même du monde).

    Ma proposition constructive est simple : que les services publient le budget sur le site pau.fr, et il n’y aura pas besoin d’organiser des rendez-vous explicatifs, sauf exceptions.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    21 décembre 2008, par Pierre/les Patous Palois  

    Bonjour Monsieur Lavignotte. Je vous remercie de votre réponse. Mais vous dites :

    "Nota : vous me reprochez de ne pas répondre sur le site de la Ville : je ne connais pas de questions me concernant restées sans réponse."

    Le 29 août 2008 (soit il y a près de 4 mois), nous vous avons posé toutes ces questions sur les e-ateliers de pau.fr. Le message a bien été enregistré, un accusé de réception nous ayant été envoyé par email. La copie du message posté à votre attention est ici : http://forum.lespatouspalois.fr/viewtopic.php ?f=5&t=294

    Depuis cette date, cette question a été rappelée dans 3 de nos newsletters (dont vous êtes destinataire je crois).

    Le 1er décembre dernier, nous vous avons relancé par l’intermédiaire d’un email adressé à votre secrétariat.

    Si vous n’avez eu aucune connaissance de tout cela, alors il y a des disfonctionnements majeurs et inquiétants dans la transmission de l’information au sein de la mairie...

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008  
    Si vous n’avez eu aucune connaissance de tout cela, alors il y a des disfonctionnements majeurs
    Parce que c’est un dysfonctionnement majeur que de ne pas te répondre ? Mais pour qui ça se prend, ça ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008, par Pierre  

    Parce que c’est un dysfonctionnement majeur que de ne pas te répondre ? Mais pour qui ça se prend, ça ?

    Avant de faire ce genre de réflexion, on essaie de lire et de comprendre, cher "ami".

    Relisez donc tranquillement les messages d’A.Lavignotte et de moi-même, et vous verrez que le "dysfonctionnement majeur" ne concerne en rien la non-réponse, mais le fait de ne pas avoir eu connaissance des questions posées.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008  
    ce qui est exactement la même chose, mon biquet

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008, par Autochtone palois  

    ce qui est exactement la même chose, mon biquet

    Le cher "ami" qui se permet de faire ce genre de remarque soit ne sait pas lire, soit manque de rigueur intellectuelle, pour rester poli.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    28 décembre 2008  
    Alors ça, si ce ne n’est pas de la langue de bois ! et si j’osai vulgairement : du foutage de gueule. tranquillement votre.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008  
    Irréprochable, Pierre !

    Qui êtes -vous M. Pierre ? Combien de patous palois représentez-vous ? Vous êtes très réactif pour harceler le nouveau CM ! Dans votre travail, êtes-vous performant à 100 % ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008  
    combien de patous palois représentez-vous ?
    et QUI, ces hableurs représentent-ils, surtout ? s’auto déterminer représentant du peuple n’est pas la démocratie. Ce fut fait dans les belles années 1790, celles de la Terreur.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008, par Pierre  

    ce qui est exactement la même chose, mon biquet

    Regretter de ne pas avoir eu de réponse et regretter que les questions ne soient pas parvenues à leur destinaire c’est la même chose ?

    Qui êtes -vous M. Pierre ? Combien de patous palois représentez-vous ? Vous êtes très réactif pour harceler le nouveau CM ! Dans votre travail, êtes-vous performant à 100 % ?

    Quand je ne suis pas performant dans mon travail, mes supérieurs (ou mes clients) ne manquent pas de me le dire smiley

    Mais ça n’est pas le sujet, de même que le nombre de personnes que je représente ou pas : quand bien même je ne représenterais que moi-même, simple citoyen palois, les questions posées restent les mêmes. Et si vous commentiez ces questions plutôt que de vous intéresser à moi ?

    La mairie a ouvert les e-ateliers pour que tout citoyen puisse poser des questions aux élus ou aux services. Elles a publié également les adresses emails des secrétariat des élus. Deux initiatives positives évidemment. Mais trouvez-vous normal qu’une question posée par chacun de ces canaux ne soit pas parvenue à son destinataire au bout de 4 mois ? Si vous trouvez cela normal c’est intéressant et je serai curieux que vous développiez.

    Quant au harcèlement dont m’accusez, je serais curieux également de savoir en quoi il consiste précisément ? Un message par mois c’est du harcèlement ? Insister un peu sur un sujet qui est fondamental quand on parle de transparence c’est du harcèlement ? Là aussi je serais curieux que vous développiez.

    Mais si vous préfèrez absolument vous intéresser à M.Pierre, qui il est, sa vie son oeuvre, ses performances dans son travail ce qu’il mange à midi, je vous invite à ouvrir un sujet le concernant ici-même ou bien . Allez-y, lâchez-vous : ça va certainement passionner les foules, bien plus que la transparence smiley !!

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008  

    tu as 2 interlocuteurs différents, Biquet.

    Sinon, entre "regretter que les questions ne soient pas parvenues à leur destinataire " comme tu le dis à l’instant, et "dysfonctionnement majeur" comme tu le disais avant, il y a un recul que la raison t’a fait effectuer.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008, par Pierre  

    tu as 2 interlocuteurs différents, Biquet.

    On a gardé les chèvres ensemble ?

    Sinon, entre "regretter que les questions ne soient pas parvenues à leur destinataire " comme tu le dis à l’instant, et "dysfonctionnement majeur" comme tu le disais avant, il y a un recul que la raison t’a fait effectuer.

    Je maintiens : quand plusieurs procédures sont mises en place pour permettre aux citoyens de contacter les élus et qu’on se rend compte que les messages ne leur parviennent pas forcément, c’est un dysfonctionnement pour le moins important, si majeur ne vous convient pas. En tous cas je fais plus que le regretter smiley .

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008  

    Biquette, tu n’as donc pas compris que les services municipaux et les élus travaillent ensemble et que le système de communication entre les citoyens et les élus passe par les services ?

    Biquette, tu broutes quoi ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008, par Pierre  

    Biquette, tu n’as donc pas compris que les services municipaux et les élus travaillent ensemble et que le système de communication entre les citoyens et les élus passe par les services ?

    Et alors, ça change quoi ?

    Je constate un dysfonctionnement, quel que soit son origine.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    22 décembre 2008  
    Défouloir .

    Sans commentaire , Pierre !

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    13 janvier 2009, par Pierre / les patous palois  

    Je vais maintenant répondre sur le fond à M Lavignotte, concernant le débat sur la mise à disposition d’informations "brutes".

    Par exemple, l’ordre du jour du Conseil Municipal du 18 décembre, publié sur Internet n’était pas assez précis (celui de novembre était plus détaillé). Vous auriez ainsi compris que le point 32 avait pour objet de subventionner un match de boxe dont l’organisateur est l’Association des Anciens de l’Elan. J’ai découvert trop tard cette présentation trop sommaire.

    Cette exemple montre justement les limites de la sélection d’information : jusqu’où aller dans la simplification si on veut rester suffisamment précis et ne pas altérer l’information ? Le choix est forcément arbitraire, et même si vous publiez la prochaine fois un ordre du jour plus détaillé il manquera forcément des informations aussi.

    Donc sur cet exemple, à côté d’un ordre du jour résumé avec le niveau de détail et de sélection d’informations que vous estimez correct, qu’est ce qui empêche de publier la totalité des documents que reçoivent les élus avant le conseil et sur lesquels ils vont voter ? Et après le conseil, qu’est-ce qui empêche de publier le procès-verbal complet du conseil ? Toute l’information est dans ces documents, celui qui a envie de prendre un peu de temps à les lire pour aller au fond des sujets peut alors le faire. Sinon, où peut-il le faire ? Nulle part...

    Ne trouvez-vous pas cela positif que des citoyens de la ville puissent avoir envie de d’informer en profondeur, et ainsi comprendre les tenants et aboutissants de la gestion de la ville ?

    Je ne reviens pas sur les sous-entendus de manipulation de l’information.

    Moi j’y reviens. smiley . Ce passage était volontairement provocateur pour faire réagir.

    La question n’est pas de savoir si les gens qui sont à la mairie actuellement sont honnêtes ou pas : on n’a aucune raison de douter qu’ils le soient.

    Mais si ce ne sont pas les gens honnêtes qui mettent en place la transparence la plus large possible, qui va le faire ? Certainement pas ceux qui sont moins honnêtes !

    Vous estimez ne pas avoir de volonté de manipulation de l’information (et je veux bien vous croire) et en concluez que la sélection d’information ne pose donc pas de problème. Mais vous ne serez pas toujours à la mairie : si demain, d’autres que vous sont moins bien intentionnés, une bonne habitude de transparence bien rentrée dans les moeurs de tout le monde les "aidera" à résister à la tentation.

    Mettre en place un haut niveau de transparence aujourd’hui, c’est offrir à la ville une assurance contre les risques de manipulation à l’avenir.

    La note de presse a l’avantage d’articuler les subventions de la CDA et de la Ville : aucun document officiel ne fait cette synthèse. Un lecteur a demandé sur les e-ateliers de disposer d’informations sur les coûts des grands équipements de l’époque Labarrère. Le tableau publié ne figure sur aucun document officiel : http://www.pau.fr/telecharger/01.pdf

    C’est exact, ces deux documents sont très informatifs et sont de très bonnes initiatives qu’il faut saluer.

    Mais ils sont complémentaires de la publication des documents bruts de base, ils ne les remplacent pas.

    Le site Internet de la Ville sera amélioré au cours des prochains mois, notamment pour faciliter la navigation et la recherche de l’information. Nous nous interrogerons sur la mise à disposition de plus d’informations.

    Mon avis est que le site actuel fait très "communication institutionnelle sur papier glacé", et est peu orienté "information", en effet. La mise à disposition de plus d’informations me parait être une nécessité.

    Cependant, je reste perplexe sur l’intérêt de publier le budget dans sa forme détaillée (tel qu’il est voté).

    Je ne comprends toujours pas cette réticence. Outre le fait que le pacte des NPM prévoyait explicitement cette publication détaillée, je ne vois surtout pas de raison de ne pas publier le budget brut.

    Ce qui n’empêche aucunement dans un deuxième temps de faire toutes les explications de texte et présentations plus "accessibles" que vous voulez.

    J’invite les lecteurs qui auraient des idées sur le sujet de me contacter à la mairie. Je prendrai rendez-vous avec les personnes intéressées, je leur présenterai le dernier compte administratif et je recueillerai leurs propositions constructives.

    Nous vous avions déjà proposé d’en discuter avec vous, la proposition tient toujours.

    Bien cordialement,

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    13 janvier 2009  

    Pour compléter le post de Pierre

    lors du dernier conseil étaient inscrits 2 articles "avance sur subventions 2009". Lors de la séance (telle qu’on la voit et l’entend sur la vidéo en ligne sur pau.fr) les 2 Conseillers chargés de rapporter ont fourni des explications très succinctes sur 3 associations ; explications totalement absentes pour toutes les autres : "c’est pour leur permettre de fonctionner" et "vous vous reporterez à la liste des associations concernées"

    Donc Monsieur Lavignotte trouverait normal et suffisant que les Palois sachent que les Conseillers ont voté, sans qu’on dise à quelles associations sont destinées des subventions ni quels sont les montants.

    Il est d’ailleurs probable qu’avec ce mode de fonctionnement de vote global bloqué la plupart des Conseillers ne seraient pas capables d’expliquer ce qu’ils ont approuvé et pourquoi. Après cela MLC assure que le copinage est fini !

    Pour montrer qu’il est tout à fait possible de sortir de ce système opaque je donnerai l’exemple de la ville de Nantes (JM Ayrault, maire et député socialiste) : le budget est publié en ligne (et pas un résumé épuré) et les documents et conventions d’attribution des subventions sont accessibles avec les comptes rendus.

    Mais il faut reconnaître que le niveau culturel plus élevé des Nantais leur permet de comprendre la complexité des chiffres, alors que les béarnais en sont bien incapables et doivent attendre que l’adjoint leur fournisse un document à leur niveau...

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    14 janvier 2009, par Une citoyenne Paloise.  
    Qui ne fait rien ne se trompe jamais .

    Décidemment, M. Lavignotte est à la fête sur AP ! Pourquoi ne pas le joindre directement à la mairie ?

    J’ai consulté le site de la ville de Nantes : je n’ai pas trouvé le budget en ligne !Il doit être conséquent pourtant .

    Il y a l’ordre du jour du 26/09/08 et les questions d’actualité mais celui du 05/12/09 est , à ce jour, vide.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    14 janvier 2009, par Pierre  

    J’ai consulté le site de la ville de Nantes :...Il y a l’ordre du jour du 26/09/08 et les questions d’actualité mais celui du 05/12/09 est , à ce jour, vide.

    hum...

    Ici : http://www.nantes.fr/mairie/conseil-municipal/archives.html

    on trouve l’ordre du jour et les textes des délibérations du CM du 05/12, et le procès-verbal complet du CM du 26/09.

    Et sur la droite, vous pouvez lire que le PV est mis en ligne au moment du CM suivant, ce qui explique que celui du 05/12 n’y soit pas

    Ce long délai est criticable, d’ailleurs. Mais vous aurez noté au passage que ce sont les PV complets qui sont publiés (une centaine de pages), avec toutes les interventions des conseillers, et pas un simple résumé des votes.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    14 janvier 2009  

    Le délai s’explique (probablement incompressible) par la nécessité de contrôler la rédaction de ce qui est publié et mis en ligne ; ne peuvent/ne doivent figurer que des écrits validés par le Maire. Contrairement à la vidéo qui, n’étant pas prévue par la loi, permet beaucoup plus de choses !

    Dans ces conditions difficile d’aller plus vite ( pour mémoire : une décision votée par le CM doit encore subir le "contrôle de légalité" du Préfet avant d’être exécutable)

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    14 janvier 2009, par Pierre  

    J’ai consulté le site de la ville de Nantes : je n’ai pas trouvé le budget en ligne !Il doit être conséquent pourtant .

    Le budget explicité, synthétique, et "ludique" (mais bien détaillé quand même) : http://www.nantes.fr/ext/rapports_annuels/rapan_2007/

    Le budget brut avec des dizaines de pages de tableaux de chiffres (dont le fameux format M14) : http://www.nantes.fr/ext/rapports_annuels/rapan_2007/cptes2007/index.htm

    Mais on va supposer que le nantais moyen a des capacités au-dessus de la moyenne : il sait lire des tableaux !!

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    14 janvier 2009, par Une citoyenne paloise .  
    Budget honnête ?

    Merci ! J’ai parcouru les tableaux et graphiques du budget 2007 de Nantes .

    Paloise intéressée par la vie de la Cité, comme vous ,j’ose espérer que la nouvelle municipalité ne jouera pas à cacher les réalités du budget de la ville .( Moi, je demande le budget explicité, synthétique , " ludique " tout simplement )

    Paris n’a pas été bâti en un jour !Il faut laisser du temps au temps ...

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    14 janvier 2009, par Pierre  

    .( Moi, je demande le budget explicité, synthétique , " ludique " tout simplement )

    Paris n’a pas été bâti en un jour !Il faut laisser du temps au temps ...

    Laisser du temps n’est pas le problème quand on sait quelles sont intentions et les échéances prévues.

    Le budget "ludique" demande sans doute pas mal de travail, et on peut comprendre qu’il ne vienne pas tout de suite.

    Par contre pour le budget "brut" c’est beaucoup plus simple : les documents existent déjà pour la plupart, il suffit de les mettre en ligne tels quels dans un premier temps. Et souvent ce qui est important c’est de commencer, de se lancer.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    16 janvier 2009  

    Budget municipal - Il semble bien que les conseillers municipaux ont reçu un projet de budget, qu’ils ont ensuite approuvé par leur vote.

    Et Monsieur l’adjoint Lavignotte veut faire croire que le document diffusé aux Conseillers , et qu’ils ont estimé assez clair et convaincant pour l’avoir approuvé, n’est pas compréhensible par les palois ! C’est donc qu’on aurait sélectionné sur la liste MLC-Dartigolles exclusivement des gens connaisseurs en chiffres et en finance (des experts comptables, des banquiers, des gestionnaires financiers, des inspecteurs des finances ?)... à moins d’admettre que ces Conseillers ont voté sur un document auquel ils n’ont pas compris grand’chose. Inquiétant

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    16 janvier 2009  
    A Nantes, ils publient le projet de budget avant le Conseil Municipal ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    16 janvier 2009  
    Quel mépris, Pierre ! La majorité des Palois sauraient lire ( s’ils en ont le loisir et le désir ) les tableaux et graphiques qui sont dans le budget brut mais l’ont-ils demandé à l’adjoint aux finances ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    16 janvier 2009, par Autochtone palois  
    Mais pourquoi les citoyens iraient déranger un par un l’adjoint au finances si le budget est disponible sur internet ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    16 janvier 2009, par bilou  

    "Mais pourquoi les citoyens iraient déranger un par un l’adjoint au finances si le budget est disponible sur internet ?" combien de citoyens ont-ils les moyens d’utiliser internet ?

    et pourquoi les citoyens n’auraient pas d’autres solutions qu’Internet pour connaitre les décisions budgétaires de notre municipalité.

    depuis quand internet est devenu le seul moyen d’information des palois.

    si je vous ai bien compris parmi vos divers commentaires vous êtes un partisan de la transparence( j’ai quelques doutes).

    le rôle de l’adjoint au finances n’est-il pas de communiquer l’information a ses concitoyens par tous les moyens mis a sa disposition.

    pourquoi on ne le dérangerai pas ce monsieur,il a quand même été élu pour ça.

    que pensez de la démocratie participative que prône cette municipalité.

    a vous lire, seul internet est le moyen de communication c’est faire bien peu de cas de vos concitoyens.

    en en ont-ils tous les moyens ?

    vous oui et les autres ? vous y pensez ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    16 janvier 2009, par Autochtone palois  
    bilou, faut pas vous faire de bile, je suis d’accord avec vous : internet est loin d’être le seul outil de communication. Mais lorsque la ville fait de l’information à tous les citoyens, aujourd’hui internet - le site pau.fr - est un support privilégié. Ce qui n’empêche en rien tous les citoyens, qui ont internet ou pas, d’aller voir les adjoints pour avoir des précisions.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    16 janvier 2009, par Pierre  

    combien de citoyens ont-ils les moyens d’utiliser internet ?

    et pourquoi les citoyens n’auraient pas d’autres solutions qu’Internet pour connaitre les décisions budgétaires de notre municipalité.

    C’est une bonne remarque.

    En effet seul 60% (en gros) de la population a accès à internet, ce qui exclut 40% des citoyens de l’accès à l’information par ce biais.

    En fait il ne serait bien sûr pas normal de limiter la diffusion de l’information à internet, mais personne ne demande cela. Les moyens plus classiques (magazine municipal, panneaux d’affichage, journaux,... et visite en mairie) doivent bien entendu continuer à être utilisés sans être marginalisés.

    Par contre ce qui est évident c’est qu’internet peut permettre une petite révolution dans ce domaine. Avant internet il était impossible d’envoyer une copie de tous les documents bruts (comptes détaillés, projets de délibérations, etc...) à l’ensemble des citoyens, pour de simples questions pratiques.

    Celui qui voulait une info précise devait se déplacer en mairie, demander à consulter tel document, demander la copie (payante) de certaines pages, etc... A Pau du temps d’AL cela était agrémenté de quelques menues complications : il fallait demander l’autorisation du maire par écrit, suivre un parcours du combattant de services en services dans la mairie, bref il fallait être persévérant !

    Internet révolutionne tout ça : mettre à disposition instantanée du public de nombreux documents devient très facile. Pourquoi s’en priver ? Certes, cela ne concerne que ceux qui sont connectés à internet, mais cela n’enlève rien aux autres (et indirectement cela peut quand même leur profiter : si dans leurs proches certains ont accès à internet, c’est plus facile que d’aller en mairie etc...). Et rien n’empêche de réfléchir à côté comment améliorer l’accès à l’information pour ces autres.

    Et dans une ville qui a installé un réseau fibre, la réduction de la fracture numérique ne serait pas un beau sujet, au passage ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    17 janvier 2009  

    Accès aux documents

    La loi prévoit le libre accès, mais les modalités sont incertaines (en fait à Pau en allongeant le délai pour avoir le document il y a un blocage "de fait") et surtout la loi n’impose pas que la copie soit gratuite !

    A cela internet apporterait des avantages incomparables : l’accès peut être immédiat et en plus c’est gratuit.

    Par exemple y a t il à hésiter entre le mode numérique (gratuit si c’est une copie sur un support informatique, environ 1,00 euro si c’est une gravure sur CD) et la copie papier comme actuellement (la Mairie facture env 0,50 euro la page ), alors combien pour livrer une copie du budget qui ferait 160 pages d’après l’adjoint ; 80 euros à débourser pour le curieux malvenu ??

  • > Promesses électorales, du vent
    20 janvier 2009, par Peyo  

    MLC avait juré la main sue le coeur "pas question d’augmenter les impôts". Et certains l’ont crue. Puis arrive un entretien dans le Journal SudOuest. Et là ça change

    à l’heure de la préparation des budgets 2009 de la Ville et de l’agglo, comment faire face aux dépenses inévitables dans un contexte de baisse de certaines recettes (droits de mutation, dotations d’État...) sans mettre encore un peu à contribution le contribuable ?

    Si la maire de Pau s’en tient à son engagement de campagne électoral de ne pas augmenter les taux des taxes locales cette année, la présidente de l’agglomération Pau-Pyrénées s’interroge. La Communauté d’agglomération, qui vit aujourd’hui de la taxe professionnelle, doit-elle instaurer sa propre fiscalité, prélever l’impôt ? Question pratiquement « taboue » jusque-là... Mais désormais, « c’est une question qu’il faut se poser. Notre environnement financier nous y force. »

    Débat sur la table

    La députée-maire compte mettre le débat sur la table à l’occasion de la réunion du bureau des maires du 12 février prochain. « Il faut mettre à plat la question de la fiscalité sur l’agglomération, on n’a plus le choix ! La meilleure réponse que l’on puisse faire, dans ce domaine, c’est la réponse que l’on fera ensemble. »

    Les maires de l’agglo sont-ils prêts à débattre de la création d’un nouveau niveau de fiscalité, la fameuse « quatrième colonne » ? Avant les élections municipales, il n’y avait guère de candidats... Mais aujourd’hui plus qu’hier, la seule alternative paraît être de réduire la dotation de solidarité qui est la part de recettes que l’agglo reverse tous les ans aux communes.

    6 millions de « charges »

    En 2009, elle est en hausse de 2 % et se chiffre à 6,34 millions d’euros. Le dilemme, semble-t-il, c’est le suivant. Soit on continue à assurer cette recette aux communes - ce qui les aide à maîtriser le niveau de leurs impôts - et il faut créer une fiscalité nouvelle à l’échelle de l’agglo. Soit ce versement diminue, et les communes peuvent alors être contraintes de relever leurs taux !

    Martine Lignières-Cassou paraît d’autant plus décidée à revoir la copie qu’à ses yeux, les taux élevés d’imposition des Palois (23,66 % pour la taxe d’habitation, 25,1 % pour la taxe foncière) tient aux effets secondaires de sa « centralité ». La centralité, c’est le fait que Pau a financé seule et assure seule, en tant que ville-centre, le fonctionnement d’équipements utiles à l’agglo toute entière comme le complexe de pelote, le Zénith, le Palais des sports ou encore le palais des congrès Beaumont...

    Au bas mot, ces charges - paloises à ce jour - se chiffrent à « six millions d’euros par an », rien qu’en fonctionnement. Après la mutualisation Ville-Agglo de certains services, partager un peu les charges de tels équipements pourrait aider Pau à mieux assumer, sur le plan fiscal, sa « centralité ».

    Elle fait fort la MLC avec les charges de centralités : la pelote et la palais Beaumont, ça servirait les habitants de l’agglo. Ça sert à offrir des invitations et des gueuletons à certaines huiles. Et tout à l’avenant.

    Autrement dit

    on n’augmentera pas les impôts locaux pour le moment, mais ça n’interdit pas d’avoir assez d’imagination pour en créer de nouveaux

    Il suffit de trouver une dénomination adéquate "quatrième colonne" et le tour est joué !

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    14 janvier 2009, par bilou  

    "Je considére que AP joue son rôle en exigeant plus de transparence. Je souhaite simplement que vos propositions soient positives pour développer l’information de tous les Palois."

    MR LAVIGNOTTE : vous souhaitez que les propositions soit positives.

    positives ou négatives des propositions restent des propositions.

    vous êtes un élu du peuple et votre rôle est de réfléchir a toutes ces propositions (même si elles vous dérangent) et d’y apporter des réponses précises.

    lors de la campagne votre leader,la liste de Cap et Sud s’était engagée a la transparence.

    qu’en est-il aujourd’hui ?

    après dix mois,les pâlois attendent des résultats,des réponses, des projets, de la transparence, ect.... et non de sortir les cadavres des armoires.

    le temps des promesses et des justifications vaseuses est terminé.

    on veut des actes, des projets,et surtout des solutions fiables qui permettent aux pâlois de vivre heureux.

    n’oubliez jamais que les citoyens pâlois participent par leurs impôts au développement de la cité. bien a vous

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    25 janvier 2009, par Pierre  

    Par exemple, l’ordre du jour du Conseil Municipal du 18 décembre, publié sur Internet n’était pas assez précis (celui de novembre était plus détaillé). Vous auriez ainsi compris que le point 32 avait pour objet de subventionner un match de boxe dont l’organisateur est l’Association des Anciens de l’Elan. J’ai découvert trop tard cette présentation trop sommaire.

    Au fait, je suppose que le combat de boxe en question est celui-ci (dont on voit des publicités partout en ville actuellement d’ailleurs) ?

    N’y a t’il pas mieux à faire que de subventionner ce genre de sport-spectacle professionnel à visée exclusivement commerciale ? Le monde qui gravite autour de la boxe professionnelles, promoteurs, organisateurs de combats, etc, a une réputation, comment dire, pour le moins sulfureuse... Ils n’ont pas besoin de nos impôts.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    25 janvier 2009  

    Oui, mais avec la subvention de 30.000 euros + prestation en nature de la municipalité en plus on fait venir des people et VIP à Pau !

    Et pour remercier les organisateurs des frais engagés pour les prendre en charge, ces people feront de la réclame pour Pau ville de tous les sports. N’avez-vous pas l’impression qu’on se fait avoir ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    18 décembre 2008, par Effaré  

    Les contribuables n’ont plus qu’à quitter la ville !

    > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    17 décembre 2008  

    La Note de presse : surprenant comme rédaction où le vote va se faire sur des contionnels !

    La Ville : L’aide financière de la Ville pourrait...

    CDAPP : La CDAPP pourrait attribuer...

    ce document de Pau engage la CDA Pau-Pyrénées à compléter les subventions(même avec un conditionnel) pour le financement des clubs sportifs Soit une aide financière totale de la CDAPP de

    Pas de mention explicite qu’il y aurait engagement des clubs "en contre partie". Si les juristes de la Mairie ne sont pas capables de se faire entendre sur une rédaction aussi mal ficelée on n’a pas fini de payer à tout va

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    17 décembre 2008  

    Le point 32 à l’ordre du jour du CM prévoit une subvention exceptionnelle à l’Association des Anciens de l’Elan Béarnais

    Pourquoi est ce passé sous silence si c’est un complément qui pompe pour le sport ?

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    17 décembre 2008  
    Enfin !

    On peut ne pas être d’accord mais ...vive la TRANSPARENCE !

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    17 décembre 2008, par bilou  
    la pêche aux voix

    respectez les anciens ce n’est pas avec leurs petites retraites qu’ils vont se payer le Jurançon nouveau.

    Martine lève ton verre tu es des nôtres et surtout ne le renverse pas.

    c’est beau la fratitude , oh pardon la martitude.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    18 décembre 2008  
    Peut-on savoir à quoi va servir cette subvention exceptionnelle ? MM Gadou, Fautoux, Hufnaguel, Sidobre et autres, avec les salaires( !!!) perçus pendant des années, sollicitent un financement public pour leur association, mais que doivent penser les petits clubs sportifs qui galèrent..qui ne fonctionnent qu’avec des bénévoles !Espèrons que le conseil municipal dira Non à cette demande de subvention.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    17 décembre 2008, par contribuable désespéré  
    Une note de presse est rarement rédigée par des juristes. Plutôt par un service communication. Evidemment les élus n’auront pas à se prononcer sur ce texte-ci ; il est logique d’employer le conditionnel, bien que ça ne se fasse pas souvent c’est vrai, car c’est une présentation presse de ce qui sera décidé, sous réserve de vote. La délibération soumise au vote ne peut être conditionnelle.

  • > Note de presse : Conseil municipal du 18 décembre 2008
    17 décembre 2008  
    Je ne vois pas ce qui a changé depuis l’époque Labarrère/Urieta. Les sommes et les prestations restent les mêmes. Suffirait-il d’un effort de communication pour enterrer le problème ? On verra bien jeudi soir si quelqu’un ose voter contre ...

  • > Que seront nos enfants dans 20 ans ?
    14 janvier 2009  
    Alain

    Donner tout cet argent au sport professionnel c’est impensable. Nous sommes dans une crise économique profonde avec une dette et des déficits publics qui vont peser sur nos enfant, petits enfants et arrières petits enfants. La crise écologique et énergétique va bouleverser le monde. Ne pourrait on pas dépenser l’argent public en pensant aux générations futures ?

    Mesdames et Monsieur les politiques quand allez vous ouvrir les yeux ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises