Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Jérôme MARBOT

lundi 16 février 2009 par Bernard Boutin


Tribune Libre à un jeune élu municipal en charge des « coopérations » et responsable du quartier de Pau-Sud : Jérôme Marbot, 32 ans, avocat et « globetrotteur ».

Alternatives-Paloises - Vous êtes en charge des « coopérations ». C’est quoi au juste ?

Jérôme Marbot - Il s’agit de tous les partenariats que Pau peut nouer avec les collectivités autour d’elle et à l’international. La ville a trop longtemps vécu « en surplomb » comme le dit Martine Lignières Cassou. Désormais, il nous faut jouer groupés pour accroître la visibilité du Piémont pyrénéen entre Bordeaux, Toulouse et le Côte basque.

A@P - Comment allez-vous procéder ? On part de si loin...

Jérôme Marbot - Deux exemples pour voir ce qui peut être fait et ce qu’il ne faut pas faire.

A faire : Pau a un important savoir-faire en matière de gestion de foncier d’entreprise pendant que Lacq et Tarbes ont plutôt un bon savoir-faire en matière de développement de pépinières et d’incubateurs. Nous avons tout intérêt à partager nos expériences tout en signant « un pacte de non-agression » pour ne pas se concurrencer et développer nos propres spécificités.

A ne pas faire : Savez-vous que la Communauté d’Agglomération de Pau-Pyrénées travaille de concert, pour le développement de la zone d’activité d’ « Aérosite »  près de l’aéroport, avec les Communauté du Miey du Béarn et du Luy de Béarn alors qu’elle est absente du projet d’ « Aéropole » de Bordes où Turboméca installe sa nouvelle usine !

A@P - Cela parait surprenant. Comment éviter cela à l’avenir ?

Jérôme Marbot - Nous sommes en train d’identifier tous les partenariats possibles avec les principales collectivités  du Bassin de l’Adour et de l’Espagne. On a traité l’économie, l’Université, les infrastructures, l’urbanisme, l’environnement, la culture, les politiques contractuelles. Ce travail de repérage est achevé. Désormais, nous sommes en train de choisir les partenariats prioritaires sur lesquels travailler et arrêter qui fait quoi.

Il s’agit d’aller au-delà des effets d’annonces que l’on a pu connaître par le passé avec Tarbes par exemple et travailler sur des projets tout à fait précis. Il faut se souvenir du réseau de villes « Tarbes-Lourdes-Pau », du projet d’aéroport commun ou encore de la convention signée entre « le Grand Tarbes » et « Pau-Pyrénées ». Les trois sont restés lettre-morte

Pour ce qui concerne le travail avec Lacq, nous allons très probablement réintégrer le groupement d’intérêt public CHEMPARC et élargir le champ des coopérations, en particulier aux déplacements entre la zone de Lacq et la CDAPP.

Mais il est encore trop tôt pour vous dire sur quelles priorités nous allons travailler. Nous le saurons dans quelques mois.

A@P - Et les coopérations avec l’Espagne, y a-t-il des projets précis ?

Jérôme Marbot - Il y en a dans tous les domaines mais l’un des plus importants est bien entendu la structure transfrontalière en gestation pour peser en faveur d’un barreau LGV sur Pau et Tarbes ainsi que sur le Pau-Canfranc.

[La Communauté d’agglomération est également engagée dans un projet économique sur la thématique des « biomatériaux », entretient un réseau de contacts privilégiés avec l’Aragon, essentiellement dans la sphère de l’innovation et du transfert de technologie ; c’est également le cas avec la Navarre, et plus récemment avec le Pays basque (Saint Sébastien), mais il reste encore beaucoup à faire pour ancrer durablement les liens sur des projets structurants d’intérêt commun (développement durable, culture, économie, emploi ...].

A@P - Vous avez une deuxième mission qui est de mettre sur les rails le Conseil de Quartier de Pau-Sud. Comment cela se passe t-il ?

Jérôme Marbot - Comme pour les autres Conseils de Quartier, il vient d’être installé. Six commissions ont été mises en place. Une travaille sur l’historique du quartier, une est chargée de réaliser un état des lieux, une commission mène une étude socio-économique, une autre planche sur l’avenir du site du Stade Nautique et la dernière recherche où installer un « lieu de centralité » pour le quartier.

Celle qui travaille sur l’historique va aussi essayer de trouver un nom pour le quartier. Aux Allées de Morlaàs ou avenue Péboué, on n’est plus vraiment au Sud de Pau mais plutôt à l’Est ! Si des lecteurs peuvent proposer des noms sur le forum, je les soumettrai à la commission ...

A@P - L’avenir du Stade Nautique est un « point chaud » du quartier. Beaucoup d’habitants du quartier le regrettent. Où en est-on ?

Jérôme Marbot - Les habitants du Buisson y tiennent particulièrement. Mais le réaménagement du site devra tenir compte du futur plan piscine de Pau et de l’agglomération. Il va falloir patienter un peu pour voir un avenir se dessiner. Ce que je peux dire, c’est que le site gardera sa fonction publique.

A@P - D’autres projets sont en cours d’étude ?

Jérôme Marbot - Il manque au quartier une Maison de Quartier et, pourquoi pas, un marché. Où les mettre ? Il convient aussi de se pencher sur le rôle de l’avenue Trespoey. Elle est devenue une pénétrante alors que cela n’est pas sa vocation. Il y a tout un projet à étudier pour la recalibrer, la rendre moins dangereuse aux vélos, repenser les priorités-à-droite. Cela ne pourra pas se faire du jour au lendemain. L’aménagement d’un carrefour peut se faire rapidement mais pour une avenue si importante et si symbolique du quartier, il faut une vue d’ensemble et ça, ça prend beaucoup plus longtemps.

 A@P - Vous auriez un coup du cœur à livrer aux Palois ?

Jérôme Marbot -Trois coup de cœur plutôt : Paris où j’ai adoré faire mes études et exercer pour un cabinet d’avocats britannique pendant 5 ans, les longs voyages en Asie et en Amérique du Sud où tout bouge avec une telle intensité et pour finir Pau évidemment ! la ville de mon enfance, de mes premières études et de mon premier engagement politique. Il y a tellement à faire. La tâche est passionnante.

-  propos recueillis par Bernard Boutin


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Jérôme MARBOT
26 mai 2009, par clau  
Jerome Marbot

Jerôme est un vrai militant associant efficacité , gentillesse et classe. Que les détracteurs en fassent autant.

> Jérôme MARBOT
16 février 2009, par cordebrume  
SOURIRE POUR QUI ? POUR QUOI ?

La seule démarche à entreprendre pour que la REGION PALOISE se développe et obtienne autre chose que le "débroussaillage" de la ligne SNCF Pau Oloron est que sur le plan politique NOS ELUS SOIENT DE DROITE ET DE L’UMP. Sinon RIEN !!!! Il ne faut pas sortir de l’UPPA pour le comprendre ! Alors j’espère que votre prestation est bénévole et que vous n’avez aucun budget ...vous allez alourdir le déficit. Ce n’est pas contre votre personne Monsieur Marbot que je dis cela bien évidemment d’autant que je ne vous connais pas mais je suis contre toutes ces INITIATIVES BIDON alors que la CIRCULATION DANS PAU est toujours aussi nulle.

  • > Jérôme MARBOT
    16 février 2009  
    des commentaires comme ça, c’est pas pour dire, mais à l’UMP, on s’en passerait bien smiley

  • > Jérôme MARBOT
    23 février 2009, par david guirao  
    Jérôme est aussi animateur de la commission thématique "Ripostes" au PS Palois... alors qu’il n’est nullement obligé d’assumer cette tâche. De plus il fait aussi partie de la commission administrative. C’est la preuve qu’il s’agit d’un excellent militant. C’est quelqu’un qui contribue énormément et on ne peut qu’en être fier. Il est l’un des 20 à faire tourner notre section, et cet avis est partagé par de nombreuses personnes. Il s’agit d’un vrai militant, de quelqu’un avec qui on peut discuter, très ouvert d’esprit. Cet article il le mérite amplement.

  • > Jérôme MARBOT
    25 février 2009, par OTIN  
    Oui ! tu as raison David, Jérôme Marbot c’est la relève pour PAU et pour le P.S, tout le contraire d’un éléphant... Il fait partie d’une équipe de jeunes performants qui entourent Martine Lignières Cassou et qui travaillent dur même si ce n’est pas encore trés visible pour l’instant mais les paloises et les palois pourront se rendre compte, bientôt, que leur ville est entre de bonnes mains et pour longtemps...

  • > Jérôme MARBOT
    25 février 2009, par Militant de base  
    Découverte ( suite )

    David,

    Est-ce que vous faites l’éloge du futur maire de Pau ? du futur député ? du futur président de région ?

    Les 19 autres militants sont-ils aussi excellents ? Bravo ! Vive la relève au PS !

    L’équipe municipale sera jugée dans 5 ans ,en attendant . Il y a du travail .

  • > Jérôme MARBOT
    24 février 2009, par OTIN  
    De quels partis de droite parle Cordebrume ? S’agit-il de l’UMP locale qui brille par son inexistence depuis des décennies et qui sort à peine de sa longue sieste chiraquienne pour contracter une sarkosyte chronique qui la condamne au garde à vous éternel, la bouche cousue et le capeau pointu à avaler bien evidemment... Que le dieu des croyants nous préserve de cette catastrophe....

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Max Moreau
    Martine Lignières-Cassou
    Marc Cabane
    Georges Labazée
    Nathalie Chabanne
    Jean-François Maison
    Gérard Trémège
    Jean-Paul Matteï
    Jean Glavany
    Yves Urieta
    Christian Pèes
    Mariano
    L’or ne pourrit pas.
    Nathalie Chabanne
    Questions à Jean-Pierre Bel
    Pascal Boniface et Julien Pardon
    Georges Labazée
    Sylvie de Sury
    André Cazetien
    Xavier CEYRAC



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises