Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Christian LAINE

lundi 6 avril 2009 par Bernard Boutin


Rencontre avec l’un des nouveaux élus de la Communauté d’Agglomération de Pau, Christian LAINE, Maire de Lescar. Le sujet : la CDA, ses 14 communes et ses 153.000 habitants. Où en est-elle ? Où va-t-elle ? D’entrée de jeux, Christian LAINE lâche un : « je suis plus inquiet pour la CDAPP que pour Lescar... » ce qui augure mal de l’état dans se trouve la CDA, crée il y a bientôt 10 ans par la volonté d’André Labarrère le 1er janvier 2000.

Alternatives-Paloises - Parlons compétences de la CDA. Elle en fait trop ou pas assez ?
Christian LAINE - Demain l’agglomération pourrait gérer tout et les communes ne conserver que l’état civil !... Il n’y a pas de limites crées par le législateur. Il y a autant d’exemples d’agglomérations que d’agglomérations. Cela dit, je pense que plus l’agglomération va monter en puissance plus les communes devront s’occuper de proximité, d’humain.

Mais avant d’aller plus loin, il faut réfléchir à ce qui fait sens pour l’Agglomération. C’est le travail que nous allons entreprendre avec l’ancien Président de l’UPPA, M. Hualdeborde. Il va falloir mettre un peu d’ordre dans ce qui est réalisé par la CDA.

Quelques exemples : le Tunnel du Pont d’Espagne est communautaire quand la voirie des zones commerciales ne l’est pas ! La Rue de Béarn à Idron est communautaire, les rues autour ne le sont pas. L’Agora de Billère est communautaire, l’Espace Pluriel à Pau est purement palois. Le Stade d’Eaux Vives est communautaires, le Zénith ne l’est pas... Le ramassage des déchets est communautaire, l’éclairage public ne l’est pas...

Les murs de l’école de musique de Pau sont communautaires quand l’activité est communale !...

On comprend là l’importance d’une remise à plat totale des compétences de la CDA. Un « détricotage » à faire pour repartir sur de nouvelles bases.

A@P - Comment en sommes-nous arrivé là ?
Christian LAINE - Au début le CDA avait un seul objectif : « faire du fric ». A chaque transfert d’une compétence communale vers la CDA, les collectivités touchaient des Dotations Générales de Fonctionnement. Alors, on transférait n’importe quoi pourvu que la « pompe à fric » fonctionne. Les sommes ne sont pas négligables puisqu’elles correspondent à peu prés à 20 à 25 % du montant des actions transférées. L’agglo s’est ainsi faite de bric et de broc. Pas de vision globale à laquelle nous devons travailler maintenant.

A@P - Parmi les compétences obligatoires de la CDA, il y a le développement économique. Où en est-on ?
Christian LAINE : Il y a eu de bonnes choses de faites comme l’Hôtel des Allées mais le bilan est maigre. Les 3 des 4 gros projets en cours pour la CDA ne sont absolument pas « économiques » : La Médiathèque (Vu son emplacement, on peut se demander si elle est réellement communautaire !), , l’acquisition de bus et le Stade d’Eaux-Vives ; l’échangeur A64/A65 intervient lui dans l’environnement économique

 Ces projets « pompent » toutes les capacités d’investissement de la CDA jusqu’en 2011. Nous n’avons pas d’autres moyens supplémentaires.

On fait l’échangeur mais on n’a pas pensé à la réalisation de l’indispensable zone d’activité à réaliser à cette intersection. Pas de terrain acheté, pas d’urbanisation en projet ! Une compétence totalement communautaire. Rien n’est fait pour le développement du pole « Bio-Santé » d’Idron etc...

Quand au Stade d’Eaux-Vives, réalisé pour quelques pagayeurs, il me met en colère.

A@P - Le travail de réflexion d’organisation voire de réorganisation parait immense ?
Christian LAINE : Oui, mais les choses sont déjà 1000 fois plus transparentes que du temps où l’agglomération était tenue par André Labarrère ; époque de marchandages et de donnant-donnant.

Jean Pierre Crémer est l’homme dont l’agglo a besoin. Il permet de mettre de l’ordre dans l’organisation. Il nous (les maires) reste toutefois à donner des objectifs clairs et conformes à l’édifice.

A@P - La mutualisation dans tout ça, elle ne se fait pas trop vite vu que tout est à repenser ?
Christian LAINE : Non, c’est une bonne chose ? Il s’agit simplement de mettre en commun nos moyens pour réaliser des économies d’échelle. Il serait en effet dispendieux que la ville de Pau et l’agglo aient chacun en parallèles des services informatiques, financiers de ressources humaines etc. La mutualisation permet là de réelles économies d’échelles.

A@P - La disparition de la taxe professionnelle, la menace d’un impôt communautaire ne rendent-ils pas difficile la vision du futur pour les finances de l’agglo ?
Christian LAINE : C’est vrai. C’est d’autant plus vrai que le contrat fiscal qui lie l’agglomération avec les communes prend fin le 31 décembre 2009. Il s’agit pour le 1 janvier de « pacser » un nouveau contrat qui engagera l’agglomération pour les années à venir. Nous avons beaucoup de pain sur la planche pour le préparer d’ici là. Quand à la disparition de la taxe professionnelle, je n’y crois pas.

A@P - On le voit, la CDA ne peut que grimper en puissance, pensez-vous que le mode électif du conseil communautaire ne devrait pas évoluer ?
Christian LAINE : A terme, il faudra passer à une élection au suffrage universel des élus communautaires. Le rapport Balladur prévoit de dédoubler le scrutin municipal, qui permettra de désigner aussi les élus municipaux qui siégeront aux assemblées intercommunales. A suivre...

A@P - Nouveau Maire à Lescar, si c’était à refaire...
Christian LAINE : Si j’avais su, je serai parti avant. André Labarrère m’y a poussé, je me pensais trop agé...

Je me retrouve pleinement dans l’aspect humain et la proximité qu’impose ma mission. La CDA ne pourra jamais remplacer ce besoin de contacts aux quotidiens des populations.


- propos recueillis par Bernard BOUTIN

PS : N’oubliez pas de donner votre avis sur les transferts de compétences dans notre sondage de la semaine


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Christian LAINE
10 avril 2009, par pehache  

La CDA existe administrativement, mais son autonomie financière est quasi-nulle, avec des capacités d’investissement très insuffisantes.

Il faudrait maintenant une volonté politique forte pour en faire quelque chose de vraiment efficace.

Faire jouer la Démocratie
6 avril 2009, par F.R.  
Christian LAINE

Les responsabilités importantes transférées aux Communautés de Communes, aux Communautés d’Agglomérations sont telles qu’elles méritent une élection des populations en bonne et due forme. Nous élisons en effet une municipalité sur un programme concernant l’économie, la culture, le sport, les transports, les infrastructures, les aménagements urbains et bien d’autres domaines. Comment s’y retrouver lorsque toutes les promesses se diluent dans des structures où la loi du plus fort est évidente et que les besoins de la population d’une commune passent souvent à la trappe. Elisons nos représentants aux supra-collectivités et nous pourrons ainsi "défendre" l’avenir de nos cités, dans un souci de cohérence sur un territoire plus large. Il est temps d’aller plus loin, mesdames, messieurs les députés et sénateurs, à quand une proposition de loi dans ce sens ???

> Christian LAINE
6 avril 2009, par Sportès Denis  

C’est enfin le bon chemin , vision stratégique à long terme. vous avez du boulot en persepectives, vous avez les hommes de la situation au poste stratégique (DGS), à vous de définir les ambitions et objectifs en fonction de vos moyens pour la CDA. bravo Monsieur Laine, je ne souhaite qu’un chose, c’est que tous les élus aient la même démarche que vous

> Christian LAINE
6 avril 2009, par DLA (Dédé La cAta)  

Quant au Stade d’Eaux-Vives, réalisé pour quelques pagayeurs, il me met en colère. smiley CARTON VERT,

A vérifier qu’il ne l’a pas voté ! Enfin, des élus qui commencent à "l’ouvrir" sur les résultats d’une gestion désastreuse à ne pas reproduire.

Au vu de cette interview, M. Laine paraît qqun de raisonnable.

> Christian LAINE
6 avril 2009, par Ferdi  
table

Je vous suis totalement M.Laine dans votre volonté d’assainir la situation. On voit bien le vice inhérent au mode de fonctionnement de la Com d’Agglo. Chaque conseiller communautaire étant élu dans sa commune travaille pour ses électeurs et pas pour le bien commun. A.Labarrère l’a fait le premier et a bien "roulé dans la farine" selon votre expression, les maires de l’agglo. Chaque euro grapillé aux communes de l’agglo était autant de récupéré pour Pau. On peut aussi s’interroger sur l’efficacité de la gestion des domaines communautarisés. Ils ont été un moyen, non pas de faire des économies mais d’embaucher du personnel supplémentaire. Je crois qu’une meilleure solution serait de réaliser, comme cela s’est fait partout en Europe, une véritable fusion des communes, quitte à laisser aux différentes composantes de la nouvelle ville, des mairies d’arrondissement pour gérer les problèmes locaux. Mais comme toujours en France, réformer est difficile ! On parle d’instaurer un impôt communautaire. Est-ce bien constitutionnel, l’assemblée n’étant pas élue directement ? On voit que les problèmes que vous relevez pour l’optimisation du fonctionnement de la Comd’Agglo sont nombreux. Bravo de les soulever. Quant au résultat, qui vivra verra.

  • > Christian LAINE
    6 avril 2009, par Vval  
    Une fusion de communes sans pompe a fric est du domaine du rêve. Nos chers élus savaient dès le départ que c’était pour faire des economies d’échelle et ils ont reussi à faire le contraire sans que personne ne les sermone.Pour quoi ne pas continuer.C’est à nous d’exiger, mais le voulons nous vraiement ?

  • > Christian LAINE
    9 avril 2009, par Bob le pugnace  
    Bon courage Mrs Laine.je viens de lire votre article aprés avoir lu sur les "Echos du 8 Avril" l’article sur "L’invraisemblable dérive financière de Pont-St-Esprit" et un autre sur "Impôt locaux :la fuite en avant" et une phrase parmi l’un d’eux m’a marquée "Les collectivités ne construisent pas leurs budgets en partant des recettes disponibles,mais des dépenses qu’elles souhaitent effectuer".Cela démontre bien l’irresponsabilité d’une partie de nos élus.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Max Moreau
    Martine Lignières-Cassou
    Marc Cabane
    Georges Labazée
    Nathalie Chabanne
    Jean-François Maison
    Gérard Trémège
    Jean-Paul Matteï
    Jean Glavany
    Yves Urieta
    Christian Pèes
    Mariano
    L’or ne pourrit pas.
    Nathalie Chabanne
    Questions à Jean-Pierre Bel
    Pascal Boniface et Julien Pardon
    Georges Labazée
    Sylvie de Sury
    André Cazetien
    Xavier CEYRAC



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises