Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Annie HILD

lundi 20 avril 2009 par Bernard Boutin


Annie HILD, Maire d’Idron gère une ville en rapide croissance. De 2300 habitants en 1990, Idron est passé à plus de 4000 habitants en 2008. Pour elle, le développement économique de la communauté d’agglomération devrait être prioritaire et là, « ça patauge ». La cause selon l’élue : Une absence de volonté de la part de l’exécutif de la CDAPP ; du moins à ce jour.

Alternatives-Paloises - Vous avez été élue pour la première fois un en 2001, un an après la création de la CDAPP. Quels regards portez-vous sur sa mission de développement économique ?
Annie HILD - La compétence économique n’a jamais été perçue, à ce jour, et c’est regrettable. Il est temps que cette prise de conscience apparaisse même si la taxe professionnelle, elle, disparaît. La commune d’Idron, en ce qui la concerne et en fonction de ses possibilités, a pu attirer l’extension des Laboratoires « Pierre Fabre ». Ce pôle « bio santé » a obtenu l’agrément de « Pôle de Compétitivité » par le Conseil Régional. L’idée est d’étendre ce pôle afin de créer sur l’est de l’agglomération un « Pôle de compétence Bio Santé » fort et bien identifié.
D’autres pôles différents pourraient être installés sur d’autres sites, venant créer d’autres identifiants forts du bassin d’emplois sur l’agglomération.

Alternatives-Paloises - Vous expliquez comment cette absence de priorité donnés au développement économique ?
Annie HILD - Chaque maire a tenté d’apporter ses priorités. Le fait de ne plus penser, réagir pour sa propre commune n’a pas été facile. Aujourd’hui, fort de ce constat, le conseil communautaire tente à coup de gros efforts, de s’appliquer à penser en terme d’intercommunalité et à penser en zones stratégiques pour l’agglomération et non plus pour sa propre commune.

Alternatives-Paloises - On entend ça et là dire qu’il n’y a pas de réserve foncière pour favoriser l’implantation d’entreprises. Vous avez de la place à Idron sur l’ancien camp militaire.
Annie HILD - Il existe bien sur des réserves foncières sur l’ensemble des communes de l’agglomération, et le Conseil Communautaire commence à se pencher sur ce sujet en étendant la réflexion hors de la ville centre, Pau. La volonté de réagir est présente, et tout reste à faire.

Sur l’ancien camp militaire, un projet a été développé, ou est inscrite une réserve foncière pour l’activité dont le « Pôle Bio Santé » ; La commune a donné l’impulsion, à la CDA de continuer dans le même élan.

Alternatives-Paloises - Les retards ne sont-ils pas dus à la nouvelle équipe qui se met en place à la Communauté d’Agglomération ?
Annie HILD - Oui, des nouveaux sont arrivés, très compétents, mais comme dans toute entreprise, il faut au moins deux ans pour être opérationnel.

A mon sens, il est urgent de créer des pôles d’intérêts non concurrentiels sur l’Agglomération et cesser les marchandages politiques et le saupoudrage d’intérêts.

Alternatives-Paloises - La Communauté d’Agglomération fait quand même de bonnes choses...
Annie HILD - Bien sur. A son actif, le ramassage des ordures ménagères et la cuisine centrale sont deux belles réussites. Du côté de la culture, seule l’Ecole de Musique donne une entière satisfaction.

Je mettrai un bémol pour l’assainissement et surtout les indispensables transports car cela va se gérer en terme de coût de fonctionnement.

Alternatives-Paloises - Faut-il transférer plus de compétences à l’agglomération ?
Annie HILD - Il apparaît nécessaire de faire un bilan de tous les transferts réalisés à ce jour et ainsi bien regarder du côté des économies d’échelle que l’on est en droit d’attendre.Alors, nous pourrons envisager le transfert de la voirie etc...

En résumé, tout ce qui n’a pas été fait reste à faire.

Alternatives-Paloises - En attendant une démarche de développement économique de la part de l’agglomération, que faîtes-vous de votre côté ?
Annie HILD - La stratégie est d’apporter sur Idron, par rapport à sa situation géographique sur l’agglomération, et en fonction de l’existant, des compléments en terme de bassin de vie.

L’existence de voies structurantes permet d’envisager tant au Nord, qu’au centre, qu’au Sud de la commune, la mise en place d’entreprises non polluantes, mais apportant des services à la population et surtout « de l’emploi » (l’emploi, c’est le bonheur).


-  propos recueillis par Bernard BOUTIN


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Annie HILD
21 avril 2009, par Bernard Boutin  

Cher anonyme,

Quand une « personnalité » vient témoigner sur le site, elle contribue à sa vie et nous lui en sommes redevables.

Il n’est donc pas question de laisser passer des messages qui sont purement polémiques et ne traitent pas du fond du sujet.

Merci de relire la « charte éditoriale » d’A@P.

Bien à vous.

> Annie HILD
20 avril 2009, par DOUDOU  
ANNIEHILD

Je sens qu il y du tirage du coté des autres villes ne ne veulent pas lacher du fric pour qu une petite ville puisse avoir une plus grande ambition aussi je trouve que faire cuire son petit beefteck sur un petit feu dns sa petite poele et le mettre dans sa petite assiette doit etre résolu par une communauté de commune qui pourrait alors oeuvrer pour le bien commun j ose éspère que ce que madame HILD demande sera exaucée.

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Max Moreau
Martine Lignières-Cassou
Marc Cabane
Georges Labazée
Nathalie Chabanne
Jean-François Maison
Gérard Trémège
Jean-Paul Matteï
Jean Glavany
Yves Urieta
Christian Pèes
Mariano
L’or ne pourrit pas.
Nathalie Chabanne
Questions à Jean-Pierre Bel
Pascal Boniface et Julien Pardon
Georges Labazée
Sylvie de Sury
André Cazetien
Xavier CEYRAC



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises