Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Laissez nous vous amener dans le Nord de notre Béarn.

dimanche 26 avril 2009 par Michou64


Et prenons le temps de nous arrêter dans une jolie petite ville, que longe la nationale (pardon départementale maintenant), Pau - Aire sur Adour - Bordeaux, et d’en profiter pour découvrir cette Bastide.
 
 Mais avant de commencer notre promenade, laissons à OTIN nous conter son histoire :...." Le nom de GARLIN anciennement GARLII (Recensement Gaston Fébus de 1385) vient du mot gascon "Garlin" qui signifie sol humide et marécageux ( dictionnaire toponymique Gosclaude).
 
 Bastide érigée en 1305 par la comtesse Marguerite fille de Gaston de Moncade.

Le but recherché par les seigneurs de Béarn était d’accroitre la population de leurs domaines, de développer le défrichement des terres incultes et d’augmenter, ainsi, leurs revenus ; ils voulaient également assurer la défense des frontières à une époque où on vivait dans un quasi constant état de guerre.

Chaque bastide bénéficiait d’avantages et droits particuliers fournis par les « fors de Morlaàs » (Lois et règlements écrits de l’époque). En échange elle devait s’engager à fortifier le lieu en l’entourant d’un fossé, « lou barat » et d’une palissade , « lou pau » (prononcer paou) qui est à l’origine du nom de la quatrième capitale du Béarn, notre bonne ville de Pau ( Le Plessis en pays d’oil). La bastide de Garlin est du même type que Nay qui a été bâtie la même année mais aussi de Montaut (1309), Lestelle (1335), Bruges (1357/58), Rébénacq (1347), Gan (1335) et Vielleségure (1339) qui comportent toutes une place centrale carrée ou rectangulaire bordée de maisons.

A noter, également, que Garlin fut une place forte de la religion réformée au 16 et 17ème siècle . Que sa mairie est une ancienne maison seigneuriale du XVII eme et que de nombreux « tumuli » (tertres funéraires) situés alentours ont livré des vestiges préhistoriques des âges du Fer et du Bronze ( - 2500 à -3500 B.P)."
 
 Permettez moi maintenant d’emprunter au site du Tourisme Béarn Pays Basque quelques précisions : ...."

A l’emplacement de Garlin, se croisaient de longue date une voie de transhumance et une voie romaine. En 1302, la vicomtesse de Béarn renforce la frontière qui la sépare des terres anglaises en créant là, une bastide. Celle-ci fut ceinturée par une palissade, un fossé - actuelle promenade des Embarrats - et un remblai ; on y pénétrait par 3 portes.
Au 16ème siècle Garlin est un centre protestant actif.
Au 17ème les Capucins (dont l’ancien couvent borde la place), la ramènent au catholicisme.

Quelques maisons témoignent encore de l’architecture rurale du 17e siècle. Des encadrements anciens en grès contrastent avec ceux du 19e réalisés en calcaire.

Autre demeure du 17ème, très bien restaurée l’actuelle mairie, installée dans le Château de Hiton du nom de Hiton de Conchez capitaine huguenot anobli en 1691 par Henri IV.

Garlin est un fief de la tauromachie landaise ce dont témoigne l’enceinte circulaire des arènes "

Commençons maintenant notre promenade. Nous arrivons à Garlin par l’ex nationale, vous pourrez voir l’avancement des travaux de la future autoroute. La Pau-Bordeaux, longe par moment le chantier. En arrivant vous trouverez une grande place (photo 35) pour garer votre véhicule.

Vous pourrez admirer l’église qui en est proche (photo N° 4°), et des maisons typiques, et, ayant photographié une bâtisse qui a un certain caractère (photo 11) il est fort probable que c’est le couvent des Capucins. Mais il est regrettable que pour ces lieux historiques aucune signalisation n’indique une curiosité : Maison, lavoir etc.... La Mairie (photo N° 13) installée dans le château Hiton, entourée de jardins bien aménagés. Vous pourrez ensuite continuer jusqu’au Arènes toutes proches, et en les contournant par la droite découvrir le panorama qui s’offre à vous.

Ce village est très calme, le dimanche, et vous pourrez tout à loisir vous y promener. Et nous avons la certitude que vous ferez une agréable promenade.


 - par MICHOU64 /OTIN
 


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Laissez nous vous amener dans le Nord de notre Béarn.
26 avril 2009, par cordebrume  

En langage de spécialiste de l’immobilier - village très calme veut dire "pas un chat" - donc ennui assuré ! D’ailleurs je préfère les jeunes pousses aux vieilles pierres (si tant est qu’il y en ait de jeunes"). Allez Sire du Haut Teint - parle-nous du marché des vaches de garlin, celles nourries de l’herbe de Vic Bilh et du Madiranais !

  • > Laissez nous vous amener dans le Nord de notre Béarn.
    27 avril 2009, par Lou Tillous  

    Ah ! Enfin, la collaboration d’Otin est une bénédiction. Cela nous permet d’avoir un article court et bien documenté sur l’histoire de certains coins de la Vicomté. Cela rafraichit les connaissances oubliées et présente notre patrimoine aux nouveaux venus dans notre région.

    Félicitations, continuez ! smiley

  • > Laissez nous vous amener dans le Nord de notre Béarn.
    27 avril 2009, par GEORGES  
    Merci Lou Tillous j’ai été très emballé à l’idée de collaborer avec Michou64 pour promouvoir ce magnifique pays de Béarn. Le patrimoine est un formidable vecteur de développement touristique et si nous pouvons ouvrir l’appétit à quelques participants d’A@P, l’objectif sera atteint.

  • > Laissez nous vous amener dans le Nord de notre Béarn.
    27 avril 2009, par Autochtone palois  

    Autre demeure du 17ème, très bien restaurée l’actuelle mairie, installée dans le Château de Hiton du nom de Hiton de Conchez capitaine huguenot anobli en 1691 par Henri IV.

    Plutôt 1591, mais vu d’ici, on n’est pas à un siècle près !

  • > Laissez nous vous amener dans le Nord de notre Béarn.
    28 avril 2009, par OTIN  
    Bien vu Autochtone Palois mais sur le clavier Azerty le siècle fait à peine 5 mm....

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
    Lire - Ça passe ou ça casse
    Plus de musique !
    Au pays des rêves
    Pour les livres et les contes, le lieu compte
    Projet Frankenstein
    Pau - Histoire(s) de Printemps
    A découvrir ou redécouvrir : les champignons
    La grande migration
    « Les Musicales de Thèze »
    Demain samedi, allons danser !
    L’histoire de la Librairie Tonnet
    Une autre campagne ?
    Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
    Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
    Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
    Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
    Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
    A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
    Pau, les Etoiles au firmament



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises