Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Jean-Yves LALANNE

lundi 27 avril 2009 par Bernard Boutin


Rencontre avec Jean-Yves LALANNE, élu en 2008 Maire de Billère, 2e commune du Béarn par sa population - près de 14.000 habitants - et « un des chauds partisans » de la Communauté d’Agglomération de Pau-Pyrénées.

Alternatives-Paloises - La Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées va avoir 10 ans fin décembre 2009. Est-elle arrivée à maturité ? Va-t-elle encore se développer ?
Jean-Yves LALANNE - Inévitablement, car nous sommes encore à l’aube des communautés de communes. L’aménagement de l’espace et des territoires ne peut plus se faire dans des communes de petites taille. Il faut atteindre un masse critique, c’est pourquoi les communautés de communes et les communautés d’agglomérations sont absolument nécessaires. Je suis un fervent partisan de sa structuration tout en veillant à son fonctionnement démocratique. La gauche propose l’élection du conseil communautaire au suffrage universel direct. Il faut réformer en ce sens.

Alternatives-Paloises - Au niveau des compétences, dans quelle direction doit-elle se développer ?
Jean-Yves LALANNE - Le Bureau des Maires a décidé un bilan d’étape, une étude qui va être réalisée par une équipe d’experts coordonnée par M. Hualdeborde, universitaire de l’UPPA, élu d’une commune et membre d’une communauté de communes. Cela permettra de mieux définir, ensemble, ce que doit être la CDA et fixer des priorités.
 
Pour ma part, il y a quelques compétences communales que devrait prendre la CDA. L’Agglo devrait avoir un plan Piscine par exemple. Il devrait même être départemental. Une partie de la voirie est évidemment communautaire. Plus de 30 kilomètres ont été identifiés. L’éclairage public a sa place aussi dans les transferts de compétences.
 
Un principe de base avant tout transfert est que « l’objet » transféré soit en parfait état au moment du transfert. C’est le cas par exemple des piscines ou de la voirie. Il n’appartient pas à la CDA de remettre à niveau ce que la commune n’a pas entretenu.
 
A propos de voirie, l’axe Ampère entre Lons et Lescar a indiscutablement une vocation communautaire. Il dépend aujourd’hui des communes concernées qui demandent que la CDA la prenne en charge. Pour aller de l’avant, il convient là de trouver un compromis, tant que cet axe n’est pas communautaire, et il va bien falloir partager le coût de réhabilitation de cet axe.
 
Alternatives-Paloises - Pour ce qui est des piscines, à Billère, la réouverture se rapproche...
Jean-Yves LALANNE - Suite à notre élection, nous avons corrigé le coûteux projet de réhabilitation de la piscine engagé. La piscine devait avoir un bassin à ciel ouvert et chauffé toute l’année ! Cela était en complète contradiction avec les préoccupations de développement durable. Nous économisons sur l’investissement mais aussi sur le fonctionnement. Ce sera un nouvel équipement dont vont pouvoir bénéficier les habitants de Billère mais aussi de la communauté d’agglomération. Sa réouverture est prévue en fin d’année 2009. Une fois rénovée, je ne vois aucun problème pour son transfert vers la CDA.
 
Proche de la thématique des piscines, le projet de la Porte des Gaves devrait permettre de créer, à mon sens, un plan d’eau biologique (l’eau se régénère elle-même) propice à la baignade. Ce pourrait être un équipement assumé par la CDA. Mais auparavant, il reste à définir l’utilisation de l’ensemble de cet espace. Certes les séquences des études, de la concertation sont longs. Cela fait partie de la démocratie.
 
Alternatives-Paloises - La ville de Billère est très dense, il y a de l’espace pour des projets majeurs.
Jean-Yves LALANNE - C’est même la plus dense de l’agglomération. Mais il reste environ 20 hectares de nouveaux espaces à aménager pour des logements notamment sociaux. Dans l’immédiat, il y en a un que partagent les villes de Billère et de Lons sur le côté ouest de la future voix Nord/Sud où devraient passer demain près de 20.000 véhicules/jours. Il y a là, plus de 30 hectares de terrains disponibles pour créer en commun une ZAC qui devrait principalement accueillir des habitations. Billère a 17% de logements sociaux. J’ai comme objectif de dépasser les 20 %.
 
Nous sommes au début de la réalisation de la ZAC du centre ville avec 600 logements, dont 20 % de sociaux et 30 % d’accession sociale à la propriété. Nous avons d’autres projets de ZAC. Une autre priorité reste la réhabilitation de la zone d’activité de la Linière qui reste une petite zone d’activité.
 
Alternatives-Paloises - Ce manque d’espace semble aussi freiner le développement économique dans l’ensemble de la CDA. Des avancées dans ce sens.
Jean-Yves LALANNE - La CDA a engagé un projet en bordure de l’autoroute qui devrait être lancé par une délibération au prochain conseil communautaire : La ZAC Lons Tech Nord sur plusieurs dizaines d’hectares (qui sera proche d’une autre à définir située à l’échangeur A64, A 65 sur la commune de Lescar NDLR).
 
Alternatives-Paloises - La mutualisation, doit-elle aussi aller plus loin ?
Jean-Yves LALANNE - Aller plus loin dans la mutualisation des moyens pour un projet collectif demande de la réflexion. Elle est déjà très forte entre Pau et l’agglomération. Elle est obligatoire, nécessaire si l’on veut faire des économies et, à budget identique elle doit permettre une meilleure qualité de services.
Une commission mutualisation travaille pour identifier ce qui peut être mutualisé et évaluer la répartition des couts.
Une bonne réussite : le service des ordures. Une piste pour demain : l’éclairage public.
 
Alternatives-Paloises - Quels moyens pour une CDA toujours plus entreprenante ?
Jean-Yves LALANNE - Il faut reconnaître que la CDA n’a pas assez de moyens financiers pour répondre aux besoins et réaliser tous les projets. D’autant plus que l’Etat verse de moins en moins de dotations : dotation générale de fonctionnement à la baisse, dotations de solidarité urbaine à la baisse, baisse du niveau de remboursement de la TVA ...
Il faut donc une réforme de la fiscalité pour que celle-ci soit plus progressive, plus « redistributive » de la richesse nationale. Car l’impôt sur le revenu est le plus juste des impôts. Ainsi l’Etat pourra mieux aider les collectivités et non les asphyxier. Hélas ce n’est pas l’orientation de ce gouvernement.
Mais en l’attente d’une alternative, d’une politique de gauche, il va bien falloir financer nos projets par une quatrième colonne ; à savoir un impôt communautaire bien compris et assumé par les citoyens. Ainsi nous pourrons financer de grands projets tels que la LGV Tours-Pau ou encore l’échangeur de Lescar.
 
Alternatives-Paloises - La CDA est peu connue du grand public. Que faire ?
Jean-Yves LALANNE - Oui, il y a un manque de moyens de communication au niveau de Pau Pyrénées. Je suis partisan d’une TV numérique, d’une TV agglo pour informer de toutes les actions de la CDA, des collectivités, des associations sportives et culturelles sur notre territoire. Ce sera un élément contribuant à la dynamique économique. Le réseau fibre optique est une opportunité extraordinaire pour cela.
Quant à un nom pour l’Agglomération, Pau Pyrénées me semble le plus pertinent. Il situe d’entrée de jeu la ville la plus connue et notre territoire.
 
- Propos recueillis par Bernard BOUTIN
 


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Jean-Yves LALANNE
28 avril 2009, par pehache  

L’Agglo devrait avoir un plan Piscine par exemple... Un principe de base avant tout transfert est que « l’objet » transféré soit en parfait état au moment du transfert. C’est le cas par exemple des piscines ou de la voirie. Il n’appartient pas à la CDA de remettre à niveau ce que la commune n’a pas entretenu... Suite à notre élection, nous avons corrigé le coûteux projet de réhabilitation de la piscine engagé... Ce sera un nouvel équipement dont vont pouvoir bénéficier les habitants de Billère mais aussi de la communauté d’agglomération... Une fois rénovée, je ne vois aucun problème pour son transfert vers la CDA.

D’accord avec JYL quand il dit que la CDA n’a pas pour vocation à remettre à niveau ce que les communes n’ont pas entretenu. Mais concernant les piscines, quid des communes qui n’ont jamais dépensé un centime pour les piscines ??

Lons a construit seule Aqualons, on ne va donc pas lui demander de remettre au pot maintenant, c’est normal.

Billère a décidé de rénover seule sa piscine, on ne va donc pas lui demander de payer en plus pour celles des autres.

On a fait comprendre à Pau qu’elle devait construire seule "sa" piscine, sans appui de la CDA, puisqu’elle les avait négligées jusque là. Soit.

Mais alors, une fois que ces 3 communes ont construit/renové leurs piscines, elles transfèreront la compétence piscine à la CDA, et ce sera alors tout bénef pour les 11 autres communes ? C’était facile pour elles de ne pas négliger leurs piscines : elles n’en avaient pas !!

Décidemment, la mutualisation à la sauce CDA ça reste très spécial...

Je suis partisan d’une TV numérique, d’une TV agglo pour informer de toutes les actions de la CDA, des collectivités, des associations sportives et culturelles sur notre territoire. Ce sera un élément contribuant à la dynamique économique. Le réseau fibre optique est une opportunité extraordinaire pour cela.

Je ne crois vraiment pas que les habitants de l’agglo ressentent cela comme un besoin ! C’est un gadget qui coûterait cher pour ce qu’il apporterait, qui aurait toutes les chances d’avoir une audience confidentielle. Franchement, qui va aller s’installer devant une chaîne TV d’information de la CDA ??

Si c’est pour dépenser l’argent dans ce genre de chose, il y a peu de chance que l’impôt communautaire que JYL appelle de ses voeux soit "bien compris et assumé par les citoyens" !

Je rappelle que dans ce domaine, la CDA avait acheté au début du PBC un coûteux serveur de videos... qui n’a jamais servi à rien ! Inutile de répéter les mêmes erreurs.

> Jean-Yves LALANNE
27 avril 2009, par Vval  

Encore un maire qui veut financer des projets sans pouvoir les payer. Un nouvel impôt pour financer ce qu’il pense être un besoin. Je ne discute pas la necesité de tel ou tel équipement, mais le fait que quand ils veulent quelque chose on augmente l’impôt et vlan ! Et on veut que les citoyens croient en eux, ni les uns ni les autres, a te degouter d’aller voter, finalement tu te retrouves toujours avec les mêmes.On est dans une periode ou presque tout le monde compte, mais pas eux.

  • > Jean-Yves LALANNE - Encore plus d’impôts
    30 avril 2009, par Rusco  

    Et oui, Mr Lalanne veut une vraie "politique de gauche", avec encore plus d’impôts.

    Billère s’est donnée pour maire en 2008 celui qui, en 1983, conduisait à Pau la liste de la Ligue communiste révolutionnaire, et il a de beaux restes !

    Mais c’est une LCR "mutante", qui veut créer une TV numérique pour faire la pub de la communauté d’agglo et rêve d’échangeurs autoroutiers et de ligne TGV.

    Bon courage aux Billerois.

  • > Jean-Yves LALANNE - Encore plus d’impôts
    1 mai 2009, par pehache  

    Rusco-qui-voit-rouge : JYLalanne à raison sur un point : la CDA ne pourra remplir correctement sa mission -investir dans des projets d’intérêt communautaire- que si elle perçoit sa propre fiscalité (4ème colonne).

    Elle perçoit certes actuellement la TP, mais de par ses statut elle est dans l’obligation de la reverser presqu’intégralement aux communes !

  • > Jean-Yves LALANNE
    27 avril 2009, par FIDUCIAIRE  

    reformer l’election des CC au suffrage universel direct reste une prise de position personnelle et non partagee par l’ensemble de la gauche et encore moins par la majorite des maires au niveau national. M. le Maire devrait prendre un peu de recul et d’anciennete afin que ce systeme ne coupe encore un peu plus le lien des communes et de leurs habitants avec les inter-communalites et en particulier les rurales

    > Jean-Yves LALANNE
    27 avril 2009, par pehache  

    il va bien falloir financer nos projets par une quatrième colonne ; à savoir un impôt communautaire bien compris et assumé par les citoyens. Ainsi nous pourrons financer de grands projets tels que la LGV Tours-Pau ou encore l’échangeur de Lescar.

    Le début de ce paragraphe partait bien, tant il parait évident qu’il va falloir que la CDA dispose de plus de moyens financiers à l’avenir.

    Mais avec la suite on tombe de haut. Plus de moyens pour la CDA oui, mais pour financer des projets urbains : transports en commun, aménagement de la porte des Gaves, piscines,... Pas pour financer des LGV ou des autoroutes !! (au passage je croyais que l’autoroute Pau-Langon ne devait rien coûter aux collectivités publique !!?). J’espère qu’on ne succombera à cette politique de folie des grandeurs...

    > Jean-Yves Lalanne
    27 avril 2009, par cordebrume  
    un Maire "futé"

    Je crois que l’opposition a été ravie d’avoir contribuée à l’istallation d’un Maire FUTE.

  • > Jean-Yves Lalanne
    27 avril 2009, par DOUDOU  
    JEAN YVES LALANNE

    Mais comment faire pour tout financer telle est la question que je me pose et je trouve que faire des affaires en période de crise est très hazardeuse pour les deniers de l ETAT et aussi pour le porte feuille des gens qui devront sortir l argent pour les installer. Aussi il est urgent d attendre que la crise soit résolue.

  • > Jean-Yves Lalanne
    27 avril 2009, par GEORGES  
    Enfin voilà enfin Billère dotée d’un maire qui fait passer le savoir faire avant le faire savoir. Il était temps que cela bouge un peu, les platanes de la place de la Mairie commençaient à mourir d’ennui....

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Max Moreau
    Martine Lignières-Cassou
    Marc Cabane
    Georges Labazée
    Nathalie Chabanne
    Jean-François Maison
    Gérard Trémège
    Jean-Paul Matteï
    Jean Glavany
    Yves Urieta
    Christian Pèes
    Mariano
    L’or ne pourrit pas.
    Nathalie Chabanne
    Questions à Jean-Pierre Bel
    Pascal Boniface et Julien Pardon
    Georges Labazée
    Sylvie de Sury
    André Cazetien
    Xavier CEYRAC



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises