Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Destination une citée fortifiée dont la renommée n’est plus à faire

dimanche 24 mai 2009 par Michou64


 Suivez moi aujoud’hui à NAVARRENX, pour une promenade et pour découvrir le passé historique de cette ville Béarnaise.

Maintenant OTIN parlez nous de cette ville, dont vous m’avez dit ....."En revanche j’ai cherché à privilégier l’inédit, l’original en évoquant le siège de 1569 et j’ai eu beaucoup de mal à faire court tant la matière est riche....." Nous vous écontous donc :
  Les différentes appellations anciennes sont : Sponda Navarrensis (11°siècle -cartulaire de Pau-Marca), Navarrencxs (1285), Navarrenxs (1385), Navarreins (fin XVIIIème). La première appellation du 11 ème siècle est déterminante avec le terme latin Sponda, espone en gascon et esponda en basque qui signifient talus mais également bordure ou limite de... Le toponyme Navarrenx signifierait, donc, lieu en limite de la Navarre et pourrait bien marquer la limite de la Basse Navarre (ultra puertos) et de la Haute (infra puertos).
Navarrenx est en effet un site stratégique avec un pont en dur sur le gave d’Oloron dès le 13° siècle. Au XVI ème siècle, elle commande l’accès à la « porte des Pyrénées », le col de Ronceveaux, où se rencontrent deux royaumes ennemis, celui de François 1° et celui de Charles Quint. Après l’échec d’ André de Foix en 1521 face au connétable de Castille à Noein, la Haute Navarre était définitivement perdue par les souverains béarnais et Henri II d’Albret décide de faire de Navarrenx un bastion imprenable en faisant appel à un ingénieur italien renommé, Fabrizio Siciliano, qui va y mettre en œuvre les derniers progrès de l’architecture militaire. Cent ans avant Vauban, la place forte va devenir une forteresse inexpugnable pouvant résister à l’artillerie désormais prépondérante des assaillants. Ce qui s’avèrera exact en 1569 quand les maigres troupes « huguenotes » de Jeanne d’Albret conduites par le Baron d’Arros, 500 hommes à peine dont de nombreux « bisognes » (jeunes recrues), résistèrent victorieusement contre l’armée catholique de 4000 hommes conduite par le terrible Antoine de Lomagne baron de Terride et son artillerie lourde postée sur les hauteurs de Susmiou et de Bérérenx . « Il ne restait plus que Navarrenx que tout le Béarn ne fut françois.... ».
A noter que durant ce siège les deux camps se livrèrent à une véritable guerre de propagande en se dénigrant à travers chansons et écrits, les « escripteaux ».
  Outre ses fameux remparts Navarrenx compte aussi de nombreux bâtiments classés tels l’Arsenal (1860) et la Caserne St Germain (1550) ainsi qu’une église (St Germain) du 12/13° siècle dont le cœur comporte des colonnes romanes qui ont été exhaussées par des colonnettes gothiques sur lesquelles sont lancées les croisées d’ogives.

  Pour nous rendre à NAVARRENX nous avons fait l’école buissonnière, privilégiant les itinéraires rustiques avec des panoramas magnifiques. Donc comme la semaine dernière cap sur LACOMMANDE en arrivant à ce village prendre à droite la direction MONEIN par la D 34 c’est une petite route, et la descente sur MONEIN que l’on voit au fond des coteaux, vaut le déplacement.
  En arrivant à Navarrenx nous avons commencé notre visite par l’Eglise Saint Germain achevée en 1562 ( photo N° 2906 : cliquez dessus et vous pourrez lire l’histoire de cette église), qui est proche de la MAIRIE, un stationnement est aménagé, ceci est très appréciable. Depuis là vous pourrez voir la maison Jeanne D’Albret (Photo N° 3014 : cliquez dessus et vous découvrirez la pancarte relative à cette maison), et toute proche, sur le même trottoir vous verrez la Maison DARRALDE ( Photo N° 3022 : la pancarte). Ensuite nous sommes sortis pour garer notre voiture au pieds des remparts, il est ensuite aisé de se promener le long du gave, et d’entrer pour commencer la visite, et bénéficier de beaux points de vues, Au sommet des remparts entrez dans l’antre de l’Alchimiste, j’y ai rencontré des Pèlerins de Saint Jacques de Compostelle, et donc bénéficié des histoires concernant ce pèlerinage. Vous pourrez continuer votre promenade et aller près des canons, de la vous verrez la Poudrière (Photo N° 3003 : vous avez deviné c’est la pancarte).
  Retour par le centre ville, la route étant très proche du Bastion de contre mines, un arrêt s’imposait pour en prendre des photos (Photo N° 3026 de la pancarte). Sur l’itinéraire du retour pratiquement en centre ville : d’autres remparts, des remblais ayant été faits ils ne sont pas très hauts, vue l’heure tardive pas d’arrêt pour les photographier. Permettez moi de vous recommander cette promenade, pour retourner, ou pour découvrir NAVARRENX, qui vous permettra de passer une très bonne journée.

       - par MICHOU64 / OTIN


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Destination une citée fortifiée dont la renommée n’est plus à faire
24 mai 2009  

dommage que vous ne vous soyez pas fait ouvir l’arsenal (photo 3001). On y découvre un phénomène acoustique extraordinaire et à ma connaissance, unique !

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
Lire - Ça passe ou ça casse
Plus de musique !
Au pays des rêves
Pour les livres et les contes, le lieu compte
Projet Frankenstein
Pau - Histoire(s) de Printemps
A découvrir ou redécouvrir : les champignons
La grande migration
« Les Musicales de Thèze »
Demain samedi, allons danser !
L’histoire de la Librairie Tonnet
Une autre campagne ?
Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
Pau, les Etoiles au firmament



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises