Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pandémies : CRI-VIE s’engage

mardi 9 juin 2009 par Marc Vercoutere



L’association CRI-VIE, coordination basée à Pau, de médecins, de scientifiques, de juristes, pour la recherche et l’information transparentes en matière de santé, interpelle Madame Roselyne BACHELOT, ministre de la santé sur la gestion des menaces de pandémies à répétition.

"Depuis une dizaine d’années, les menaces de pandémies, Sras, grippes H5N1 et H1N1, se répètent sans livrer tous leurs secrets* tout en profitant aux laboratoires pharmaceutiques qui bénéficient de la confiance aveugle des autorités sanitaires internationales et nationales.
Pourtant, la Cour de comptes, comme le Sénat, reconnaissent que « la politique du médicament est inféodée aux lobbies pharmaceutiques », tandis que « la formation et l’information des médecins sont assurées essentiellement par ces mêmes laboratoires » (rapport de la Cour des comptes sur le budget de la sécurité sociale, septembre 2001). De plus, ces mêmes laboratoires « ne communiquent que 1 % de leurs données officielles à l’Agence de sécurité sanitaire des médicaments avant la commercialisation » (Pr le Duff, directeur du Crim). Les scandales à répétition en témoignent... (voir livre « La crise aviaire ou la culture du mensonge » aux éditions de Guibert, que vous avez reçu, pages 126 à 137).
Pourtant, fin avril 2003, Santé Canada décidait déjà de ne plus fournir l’accès habituel au Ribavirin, l’antiviral commercialisé pour le traitement du SRAS par le laboratoire Roche et largement prescrit jusque-là. Un groupe de travail composé d’experts et de cliniciens du Canada et de représentants des CDC américains en était « arrivé à la conclusion qu’il n’y avait aucune preuve pour appuyer l’utilisation continue du Ribavirin en dehors des essais cliniques à ce stade-ci ». (voir même livre, pages 55 et 56)
En janvier 2004, dans un contexte proche de la psychose entretenue par l’OMS et relayée par les médias et suite à l’annonce faite par les laboratoires Roche à l’OMS, concernant son remède qui, à partir de son action sur le rat, « pouvait être efficace dans les premières phases de la grippe du poulet transmise à l’homme », les pays riches constitueront à prix d’or des réserves de Tamiflu® pour traiter selon les recommandations de l’OMS au moins 25% de la population. Face au virus H5N1, le Tamiflu se révèlera chez l’homme guère plus efficace qu’un placebo mais avec de nombreuses résistances ainsi que des mutations inquiétantes au Japon (voir même livre, pages 138 à 146).
A peine l’hypothétique menace de pandémie H1N1 officiellement reconnue fin avril dernier, OMS et CDC nous annonceront 48 heures plus tard que le Tamiflu est efficace contre le virus H1N1, alors qu’un autre H1N1 lui est majoritairement résistant selon le Pr Sylvie Van der Werf, directeur d’une unité de recherches à l’Institut Pasteur et du Centre national de référence pour la région Nord (Le Figaro, 4 juin 2009)...

D’autre part, les campagnes de vaccination « préventives » contre le virus H5N1 instaurées dès 1997 en Chine, puis en 2005 en Chine, en Indonésie et au Vietnam , ont été un échec. Ces trois pays, ainsi que l’Egypte importatrice de poulets notamment chinois, n’ont toujours pas maîtrisé la grippe aviaire H5N1, tant chez les volailles que chez l’homme (67 cas humains en Indonésie, 16 cas au Vietnam, 18 en Chine et 44 cas en Egypte depuis novembre 2006). (voir même livre, pages 65 et 95 à 100).
Comment dans ces conditions, tandis qu’ils sont particulièrement mutagènes, peut-on espérer maîtriser ces virus H5N1 et H1N1 par les antiviraux et la vaccination qui peuvent, de surcroît, favoriser la sélection de germes plus virulents par le constant phénomène de commutation et alors que la vaccination contre la grippe saisonnière n’a jamais apporté la preuve de son efficacité ? (voir même livre, pages 147 à 162 et 175 à 179)
De plus, la survenue de nouvelles menaces de pandémie ne peut être une surprise pour les professionnels de la santé publique. Les conditions d’élevage intensif constituent en effet « des réacteurs biologiques à microbes » (voir même livre pages 192 à 200), raison pour laquelle l’American Public Health Association a appelé à un moratoire sur les élevages industriels dès 2003. Le Guardian du 27 avril dernier, le Los Angeles Times du 28 avril et The Independant du 1er mai, n’ont d’ailleurs pas hésité à montrer du doigt les usines à virus de l’industrie agro-alimentaire et notamment une mégaporcherie produisant près d’un million de porcs par an et appartenant à une multinationale américaine, le groupe Smithfield venu au Mexique pour fuir des problèmes judiciaires aux USA et s’établir « dans des endroits habités par une population fragile et facile à faire taire ». Cette entreprise est située à 8 km de La Gloria où le premier cas de grippe a été observé chez un enfant qui a contracté la maladie le 2 avril. Parmi les 2 243 habitants de La Gloria, 1 800 d’entre eux avaient présenté une affection respiratoire aiguë, trois enfants en étant décédés alors que la moitié des habitants du village vit et travaille à Mexico durant la semaine. Une équipe d’experts de l’ONU déléguée sur place début mai devait tenter de déterminer le lien éventuel entre la nouvelle souche H1N1 et cet élevage de porcs.

Déjà les seuls à tirer les bénéfices de la « spéculative » menace bioterroriste en 2001 ainsi que le signalait le Washington Post dans son édition du 5 décembre 2002, les fabricants de vaccins et les laboratoires Roche et GlaxoSmithKline seraient-ils les grands vainqueurs de « la » pandémie inéluctable pour certains experts en vue, l’OMS et bien entendu les laboratoires ?
Selon le Journal du Dimanche du 30 mai dernier, la France s’orienterait ainsi vers une campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1) à l’automne pour un coût total d’un milliard d’euros. Après avoir commandé 50 millions de doses à GlaxoSmithKline **, la France devrait en commander 50 autres millions à Sanofi et Novartis ; ces trois labos ayant par ailleurs reçu des commandes des USA, de la Grande-Bretagne...
 Dans cette optique de massive double campagne de vaccination contre la grippe saisonnière et la grippe H1N1 recommandée pour tous par le Pr Sylvie Van der Werf (Le Figaro, 4 juin 2009) - et peut-être rendues obligatoires - , le citoyen a le droit de pouvoir apprécier le réel bénéfice /risque de tels vaccins qui n’ont jamais fait la preuve de leur efficacité au niveau de la grippe saisonnière alors que dans les menaces de pandémies, comme en 1976 aux USA, leur utilisation a dû être suspendue devant les centaines de décès et de paralysies provoqués (voir même livre, page 47), tandis que par le constant phénomène de commutation, de telles vaccinations peuvent favoriser la sélection de virus plus virulents et agressifs.
L’association Cri-vie, qui prône une recherche et une information transparentes en matière de santé, entend défendre les intérêts légitimes des citoyens. Une fois, Madame le Ministre, que vous nous aurez transmis le RCP et plusieurs exemplaires de ces vaccins, nous ne manquerons pas de réaliser des expertises indépendantes - européenne et française - pour nous assurer de leur absence de dangerosité et de leur totale sécurité. La directive européenne sur le droit à la consommation de juillet 1985 est, on ne peut plus claire en la matière en précisant qu’« un produit est défectueux, dès qu’il n’offre pas la sécurité à laquelle chacun peut légitimement s’attendre ».
Plutôt que de se focaliser sur les seuls vaccins et antiviraux - dont l’efficacité, pour les uns et les autres, n’a encore jamais été démontrée -, ne croyez-vous pas, Madame le Ministre, que le bon sens commanderait de faire appel à des méthodes d’approche et de traitement qui ont fait leurs preuves, tel l’hygiène de vie (qui ne se limite pas à l’indispensable lavage des mains), le Chlorure de Magnésium, les huiles essentielles ... sans oublier la confiance - reposant sur une information transparente - puisque la peur s’avère plus contagieuse que tous virus ou bactéries (voir même livre, pages 218 à 226) ?
Dans l’attente, et restant à votre entière disposition, je vous prie de croire, Madame le Ministre, à l’assurance de mes sentiments respectueux."


- par Dr Marc VERCOUTERE
 Président de la CRI-VIE
le 6 juin 2009

*" Pour le Dr Bernard Demure, directeur des services de santé de la Banque Mondiale, la course à l’arme vaccinale et la constitution de stocks d’antiviraux se justifient parce que « nous n’avons pas d’autre choix que d’être préparés », tout en reconnaissant que « la réelle difficulté tient à ce qu’on ne sait pas à quoi il s’agit de faire face. [...] la question clé est de modifier les comportements. Au-delà de ça, espérons que la chance sera de notre côté » !

** Lors de la précédente crise H5N1, David Stout, président des opérations pharmaceutiques du groupe GlaxoSmithKline, avait déclaré qu’il était « très inhabituel » qu’un gouvernement commande un produit qui n’a pas encore reçu les approbations sanitaires, comme c’est le cas pour ces vaccins..."


CRI-VIE
Coordination d’associations, de médecins, de scientifiques, de juristes,
pour la recherche et l’information transparentes en matière de santé
3bis, rue Henri Faisans. 64 000 PAU. Tél : 05 47 41 50 22 
cri-vie(at)neuf.fr


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pandémies : CRI-VIE s’engage
13 août 2011, par Maximo  

Une malhonnêteté apparaît dès le titre

(...) "sur la gestion des menaces de pandémies à répétition",
alors que l’article n’est qu’une attaque en règle de l’Etat et des labos. En dehors d’une minuscule petite phrase à la fin sur les plantes vertes, rien sur le sujet annoncé. Dès lors on n’accordera aucune confiance à ces "déclarations péremptoires" comme dit Claudiqus.

N.B. Ah mais... je m’aperçois qu’e ce truc est vieux de deux ans et qu’on s’est déjà agité dessus... Bon, tant pis : j’ai écrit, je poste.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    13 août 2011, par claudiqus  
    Pas grave, Max ... il faut dire qu’aujourd’hui, nous sommes gâtés en matière d’information et de désinformation ... smiley

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    13 août 2011, par Maximo  
    Et que ça c’est un bel exemple de dés... ! smiley ça fait pas de mal d’en remettre une couche

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    17 octobre 2009, par claudiqus  

    personnellement ..

    je n’ai pas de connaissances en medecine et m’y perd un peu dans toutes ces déclarations péremptoires !

    mais je crois savoir que le fameux virus en question serait sujet à mutation . comment, dès lors pouvoir affirmer que la vaccination corresponde en tout point au nouveau type d’attaque virale ?

    et le syndrôme de Guillain-Barré est bien réel ...

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    13 août 2011, par bdf  
    Un fils déchu et déssu

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    17 octobre 2009, par Licorne  
    santé en danger

    Bonjour Dr VERCOUTERE, J’ai parcouru vos vidéos et autres : MERCI pour vos conseils ! En effet le chlorure de magnésium, la vitamine C (acérola), moi je rajoute le colloïde d’argent, et des teintures mère d’Ecchinacéas purpuréa, propolis, griffe du chat, astragale, Eupapoire et bien entendu une hygiène de vie, sel du Tibet et de nombreuses épices, clou de girofle, origan, cardamome dans les eaux de cuissons, vinaigre des 4 voleurs avec des plantes médicinales ayant des vertus très intéréssantes(grippes, pandémie, plaies, désinfection, poux...) et surtout : éviter de faire ses courses en grandes surfaces (multinationales) ou les aliments contiennent intentionnellement des poissons : aspartam, glutamate, graisse hydrogénées, exhausteur de goût etc. En 1977, quelqu’un de ma famille fut vacciné et quelques heures après a eu une méningite et a été hospitalisé longtemps. Cette personne à aujourd’hui un syndrome chronique de fatigue, une fibromyalgie une maladie auto-immune de HASHIMOTO ! Y aurait-il une alternative à la L-tyroxine ? Laminaria Japonica ??? Concernant les ondes vous avez parfaitement raison ! Nos défenses naturelles ont dû mal à tenir les constantes avec toutes les salauperies déversées sur nos têtes chaque jour (Chemtrails ou encemencement des nuages Baryum d’ou le Syndrome de Morgellon) sans parler des ondes et HARRP ! Bien à vous Cordialement

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    17 octobre 2009, par Autochtone palois  
    Licorne, dans votre énumération qui rappelle la médecine du rebouteux, il manque la poudre de Perlinpinpin et la corne de rhinocéros, qui ont fait leurs preuves depuis des siècles.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    17 octobre 2009, par le coq  
    génétique et écologie la course désespérée.

    Paupopopopo...on comprend pourquoi on fait des recherches en génétique pour éviter une telle cata ! Je crois qu’il faut aussi empêcher ces personnes d’accéder à la culture car si elles ne savaient ni lire ni écouter elles se porteraient mieux ! Je suis de l’avis de ceux qui pensent que le "secret de la Licorne" serait de l’éviter pour passer une bonne journée et de reconnaître qu’elle a tout essayé pour se soigner ...en vain ! Une seule issue très chère la "boîte en chêne" vite,vite,vite avant de provoquer une épidémie.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    11 juin 2009, par L’impertinent  

    Pourquoi citer Santé Canada pour laisser entendre que le Canada ne recommande pas les vaccins alors que sur le site de Santé Canada on trouve une fiche interessante sur le vaccin contre la grippe.

    y’aurait pas un obscurentiste qui, de ce côté de la Mare aux harengs, nous prendrait pour des ignares incapables de trouver nous aussi de la documentation pertinente ?

    > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    Le seul opus cité par Monsieur Vercoutere est

    La crise aviaire ou La culture du mensonge de Alain-Georges Rose-Rosette et Marc Vercoutère
    Nulle part de mention de titre de Dr

    Vercoutere parle à Vercoutere de Vercoutere

     smiley smiley smiley

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par VERCOUTERE  
    Que les choses soient claires. Je suis prêt à discuter une fois que ceux qui critiquent ou insultent ne se cacheront plus derrière l’anonymat. Organisez donc Messieurs une table ronde. j’y participerai volontiers. Première de couverture du livre La crise aviaire ou la culture du mensonge et 4eme de couverture signalent mon titre de Docteur. Celui qui affirme qu’aucun titre de Dr n’est mentionné ment par ignorance à moins que ce soit sciemment.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    10 juin 2009, par Alain..  

    Certe le titre de Docteur n’est pas cité...

    Mais, au sujet des auteurs il est dis :

    .... Alain-Georges Rose-Rosette est diplômé de la Faculté de médecine (....) Marc Vercoutere est diplômé de la Faculté de médecine catholique de Lille....

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par Alain..  
    http://www.amessi.org/Courrier-adresse-au-Ministre-de-la

    Je n’ai pas entièrement suivit ce débat, donc encore moins ceux antérieurs, mais cela peut être intéressant.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par Alain..  
    Désolé, mais fausse manip de ma part.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par Alain..  
    http://www.amessi.org/Courrier-adresse-au-Ministre-de-la

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par Alain..  
    Bonsoir, je vais me coucher...

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    Alain, tu m’as fait priquer le fou-rire de la journée... Elle est sauvée grace à toi, merci

     smiley smiley smiley smiley smiley

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    10 juin 2009, par Alain..  
    Cela prouve que j’ai quand même étais utile a quelque chose... smiley

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par pehache  

    Franchement on peut se poser beaucoup de questions sur ce qu’est le Cri-Vie et sur son sérieux. J’y vois de plus en plus un mélange de paranoia (théories du complot) et de thèses farfelues.

    Si je suis bien le Dr Vercoutère, les menaces potentielles de grippes virulentes sont infondées (ce qui ne l’empêche pas de mettre en cause les élevages industriels dans l’apparition de ces grippes : il faudrait savoir...), les antiviraux sont inefficaces, et les vaccins sont inutiles voire dangereux. Le Dr Vercoutère nous recommande en gros de lutter contre la grippe avec des frictions d’huiles essentielles (sic !). Est-ce bien sérieux ??

    Le Cri-Vie n’a aucun site internet, mais en cherchant sur le net on voit que le nom du Dr Vercoutère est régulièrement associé aux mouvements anti-vaccinations. Et quand il remet en cause l’efficacité des antiviraux et des vaccins ça ne manque pas piquant quand on sait que dans son domaine, l’homéopathie, les remèdes sont dispensés de tout test d’efficaté et d’innocuité, justement !! Ces tests ont le mérite d’exister pour la médecine classique, même si ils sont peut-être loin d’être toujours irréprochables. Qu’il commence par appliquer ses exigences à l’homéopathie avant d’en demander encore plus à la médecine classique.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par VERCOUTERE  
    nt

    lorsqu’elle reconnaît que "la politique du médicament est inféodée aux lobbies pharmaceutiques", la Cour des comptes est-elle paranoïa et entretient-elle une quelconque théorie du complot ? Lorsque le Dr Demure, directeur des services de santé de la Banque Mondiale, justifie la course à l’arme vaccinale et la constitution de stocks d’antiviraux parce que « nous n’avons pas d’autre choix que d’être préparés », alors que « la réelle difficulté tient à ce qu’on ne sait pas à quoi il s’agit de faire face. [...] la question clé est de modifier les comportements. Au-delà de ça, espérons que la chance sera de notre côté » ! En clair, il faut se préparer sans savoir « à quoi il s’agit de faire face », en comptant sur la chance et en croisant les doigts ! Alors que chacun reconnaît que les virus aviaire sont particulièrement mutagène, comment peut-on raisonnablement préparer un vaccin dont la souche correspondra à la mutation virulente responsable de la pandémie qu’on nous prédit ? je ne pense pas avoir émis de thèses farfelues ni avancé que les menaces potentielles de grippes sont infondées. Je ne fais que reprendre les propos officiels. je pense, comme certains scientifiques, que l’él’evage intensif constitue au contraire une usine à bactéries et virus et « des réacteurs biologiques à microbes », selon les propos de Mr Renaud, chercheur au CNRS. Ce n’est pas moi qui avance que les antiviraux sont inefficaces. Ce sont des scientifiques patentés, telle Le Pr Van der Werf ou encore Santé Canada, ou encore des scientifiques japonnais, coréens, américains. Il est sans doute plus facile de me traiter anonymement - quelle marque de courage - de parano, de farfelu, d’opposant aux vaccinations parce que, évidemment, vous pouvez sans doute prouver que le vaccin contre la grippe est efficace et sûr. Ayez le courage de me contacter au lieu de cultiver la calomnie et ce qui ressemble à de la diffamation, arme trop facilement utilisée par ceux qui défendent une vérité érigée en dogme. La cri-vie devrait avoir prochainement un site qui abordera avec rigueur la crise aviaire, la santé, les ondes de type téléphonie mobile.... avec à chaque fois le références scientifiques.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    Cher Dr. Vercoutère,

    Nous sommes prêts à vous écouter. J’aimerais aussi que vous répondiez aux questions suivantes :

    1. Certains avancent que vous n’êtes pas Docteur en médecine ? Quelle est la vérité ?

    2. Votre association CRI-VIE a t’elle un site internet ? L’adresse indiquée sur votre message n’existe pas.

    3. Pouvez vous nous donner une liste des membres de votre association ?

    Merci bien.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    10 juin 2009, par VERCOUTERE  
    Je suis bien docteur en médecine. Les certains qui avancent le contraire parlent peut-être beaucoup pour ne rien dire ou malheureusement diffamer et calomnier. L’association Cri-VIE n’a pas encore de site. Mes courriers portent toujours mon adresse mail et non celle d’un site : cri-vie@neuf.fr. Le site est en projet d’ici le mois de septembre sans doute. Afin de préserver la vie privée des membres de l’association, je ne vous la communiquerai pas. Je puis simplement dire que plusieurs associations en font partie comme plusieurs scientifiques et plusieurs avocats notamment. Puisque vous êtes prêt à m’écouter, je suis à votre disposition pour discuter autour d’une table.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    d’opposant aux vaccinations parce que, évidemment, vous pouvez sans doute prouver que le vaccin contre la grippe est efficace et sûr ...
    Puisque vous contestez l’efficacité des vaccins, merci de nous parler de ceux contre la poliomyélite, contre la variole etc etc.
    ... qui abordera avec rigueur la crise aviaire, la santé, les ondes de type téléphonie mobile.... avec à chaque fois le références scientifiques.
    surtout pour les ondes téléphonie mobile, tu me fais rire smiley Parfle nous de précaution si tu veux, mais pas de références scientifiques, IL N’Y EN A PAS et donc encore moins de rigueur.

    D’ailleurs, à ce sujet, il n’est pas difficile d’être scientifique en ne citant QUE des bouquins et aucune recherche, aucune revue scientifique spécialisée, aucune recherche smiley

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  
    Lorsque le Conseil d’Etat dit que vous n’avez pas satisfait à vos "obligations" et vous ne justifiiez pas à l’époque de votre demande "des conditions de moralité" est-il paranoïa (sic) et entretient-il une quelconque théorie du complot ?

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par pehache  

    Lorsque le Dr Demure [...] justifie la course à l’arme vaccinale et la constitution de stocks d’antiviraux parce que « nous n’avons pas d’autre choix que d’être préparés », alors que « la réelle difficulté tient à ce qu’on ne sait pas à quoi il s’agit de faire face. [...]. Au-delà de ça, espérons que la chance sera de notre côté » ! En clair, il faut se préparer sans savoir « à quoi il s’agit de faire face », en comptant sur la chance et en croisant les doigts !

    Oui, et alors ?? Cette personne reconnait là que la menace en question est très difficile à cerner et que personne n’est sûr de ce qu’il faut faire. C’est plutôt honnête de sa part, non ? Pour ma part je préfère 100 fois qu’on prépare des stocks de médicaments et de vaccins au cas où, même si on n’est pas sûr de leur efficacité, plutôt que de ne rien faire. Vous proposez quoi d’autre, exactement, à part les huiles essentielles ? Ne rien faire ?

    parce que, évidemment, vous pouvez sans doute prouver que le vaccin contre la grippe est efficace et sûr.

    Pouvez-vous prouver qu’il ne l’est pas, et que sont utilisation est plus néfaste que bénéfique ?

    Ce n’est pas moi qui avance que les antiviraux sont inefficaces. Ce sont des scientifiques patentés, telle Le Pr Van der Werf ou encore Santé Canada,

    Je n’ai pas trouvé ce que le Pr Van der Werf dit des antiviraux, par contre j’ai vu qu’elle recommandait la vaccination contre le H1N1 (quand il y aura un vaccin).

    Quant à Santé Canada pourriez-vous donner un lien qui confirme ce que vous dites ? Car ce que j’ai trouvé est assez différent. Santé Canada ne dit pas que les antiviraux classiques de la grippe sont inefficaces, mais qu’ils n’ont pas été homologués au Canada contre le H1N1 : ce qui n’a rien d’étonnant vu l’apparition très récente de ce virus.

    Ayez le courage de me contacter au lieu de cultiver la calomnie et ce qui ressemble à de la diffamation,

    Je conteste certaines des thèses véhiculées par Cri-Vie, et je maintiens que je les trouve farfelues et paranos. Je vous envoie mes coordonnées si elles vous intéressent tant que ça.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    10 juin 2009, par VERCOUTERE  

    Vous m’avez donné vos coordonnées, je vous en remercie. pourriez-vous me communiquer votre adresse mail ? je me ferais un plaisir de répondre point par point aux arguments que vous avancez en vous adressant des extraits du livre écrit en 2007. je vous communiquerais également les références de Santé Canada et bien d’autres références scientifiques que vous pourriez trouver dans la bibliographie du livre sur la crise aviaire.

    Je n’ai jamais prétendu que le traitement de la crise aviaire se limitait, comme vous le dites, aux frictions d’huiles essentielles. Je parle du Chlorure de Magnésium et de bien d’autres choses. je pense aussi qu’il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Les antiviraux sont notoirement inefficaces et sont source de résistances et de mutations. Le vaccin classique contre la grippe n’est guère plus efficace qu’un placebo. Quand vous m’aurez communiqué votre mail, je vous transmettrai toutes les études scientifiques qui en témoignent. Je m’interroge sur un vaccin pandémique élaboré à partir d’une souche X d’un virus particulièrement mutagène et dont on ne peut prévoir la mutation virulente source de pandémie... Plusieurs scientifiques anglosaxons déconseillent ce type de vaccination

    D’autre part, j’ai cité le Vioxx. Il y en a bien d’autres (le prozac, le déroxat,le Zoloft, le Celebrex, la ribavarine, antiviral de Roche, l’aspartame....). L’émission sur la 5 "les médicamenteurs" reprend les arguments que je développe par ailleurs mais qui, n’ont pas lieu d’être avancé sur un forum comme celui d’alternatives paloises. C’est du moins mon avis.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    10 juin 2009, par pehache  

    Vu que je vous ai envoyé mes coordonnées par email, vous avez de fait mon adresse email smiley ...

    Je n’ai jamais prétendu que le traitement de la crise aviaire se limitait, comme vous le dites, aux frictions d’huiles essentielles. Je parle du Chlorure de Magnésium et de bien d’autres choses

    Vous avez une longue liste de poudres de perlimpinpin de ce genre ? Vous aussi vous prétendez que le chlorure de magnésium soigne la polio et prévient le cancer (lu sur le net) ??

    je me ferais un plaisir de répondre point par point aux arguments que vous avancez en vous adressant des extraits du livre écrit en 2007. je vous communiquerais également les références de Santé Canada et bien d’autres références scientifiques que vous pourriez trouver dans la bibliographie du livre sur la crise aviaire.

    Vous pouvez toujours, mais je vous préviens : dans le genre sceptique je suis coriace !

    http://www.sceptiques.qc.ca

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    19 août 2009, par Jo  
    Juste pour préciser qu’à cause de rumeurs sur la dangerosité d’un vaccin j’ai attrappé la polio. En gros il fallait repousser la vaccination à plus tard, le virus lui n’a pas attendu. Et ça se soignerait avec du chlorure de magnésium !! Triste d’entendre ça. javascript :emoticon(’ smiley’) Pour être contre les vaccins, il faudrait des arguments d’une autre ampleur. Est-ce de l’inconscience ? J’avais aussi lu dans une revue anti-vaccination qu’"un corps sain n’avait pas besoin d’être vacciné", on en conclu que la nature fait très bien les choses et élimine les faibles. Vu la pauvreté des arguments avancés contre les vaccinations, j’ai bien peur qu’il y en ait des inavoués pas très clairs.javascript :emoticon(’ smiley’) javascript :emoticon(’ smiley’)

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    Le Dr Vercoutère nous recommande en gros de lutter contre la grippe avec des frictions d’huiles essentielles
    Sachant que la Grippe espagnole fit plus de morts que la Première Guerre mondiale, j’hallucine...

    le terme pandémie pour 15 (même 150 si vous voulez, c’est pareil... et même 1.500 !!) cas en Chine, pays de 2.000.000 [deux milliards] d’habitants, j’hallucine encore.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    5 août 2009, par naturel  
    En tant que naturopathe, je recommande les H.E. pour la grippe ou pour toutes pandémies que nous auront dans les prochaines décennies. Les vaccins affaiblissent le système immunitaire, et l’on voit les conséquences que cela a donné avec le vaccin pour l’hépatite B Quant à la théorie du complot, ceux qui n’ont rien compris sur ce qui se passe sur la planète peut-être auront- ils un aperçu dans quelques temps..... Il y a 22 ans , je me suis retrouvée avec une listériose, alors enceinte de 5 mois, je m’en suissortie toute seule sans l’aide de médicaments chimiques, car à l’époque, l’on connaissait très mal ce virus. Je ne vais pas vous expliquer comment je m’en suis sortie, mais je suis vivante. Je devais vivre ainsi que ma fille qui fait actuellement des études supérieures. mes enfants n’ont aucun rappel de vaccins, et ils ne s’en portent pas plus mal. Mon époux avocat se soigne aussi avec les H.E ainsi que l’homéopathie,alors pour les imbéciles qui ne croient qu’en la médecine allopathique, allez-y après tout qu’est-ce que vous risquez ?de servir un peu plus de cobaye ? j’ai un diplôme de déléguée médicale, mais je n’ai jamais exercé dans les gros labos, trop pourris à l’heure actuelle.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    20 août 2009, par pehache  

    Vous me faites marrer madame la "naturopathe", avec vos histoires de "médicaments chimiques", quand on sait que les principes actifs de la grande majorité des "médicaments chimiques" sont issus de molécules isolées dans des plantes !! Inutile de les citer tant ils sont nombreux, mais on peut rappeler certains cas très connus : l’aspirine (acide acétylsalicyclique) isolé initialement dans l’écorce de saule, ou le taxol anticancéreux extrait initialement de l’écorce d’if.

    Alors votre opposition entre "médicaments chimiques" et "médicaments naturels" est tout simplement grotesque.

    Quant à votre rejet des vaccins, j’aimerais bien savoir ce qu’il en serait si vous viviez dans des contrées (ou des époques) ou la polio fait des ravages, pour ne prendre qu’un exemple. Refuser d’être vacciné contre la polio dans la France de 2009, c’est facile...

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    Cher BB, il serait intéressant de savoir qui exactement fait partie de cette association CRI-VIE, au delà du sieur Vercoutère, afin que les internautes ne soient pas bernés par la mégalomanie de son fondateur.

    Pour votre information, le site internet "www.cri-vie@neuf.fr" n’existe pas. Bien à vous.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    Ce qui suit n’est pas de la diffamation, c’est un extrait de décision judicaire, Arrêt du Conseil d’Etat 4 / 1 sous-sections réunies (SSR) 5 février 1997 n°163782, Jus Luminum n°J103824 :

    ... qu’en estimant qu’eu égard au caractère répété des manquements à ses obligations, il [Vercoutere] ne justifiait pas à l’époque de sa demande des conditions de moralité exigées par le code de la santé publique pour être inscrit au tableau de l’ordre des médecins du Val-de-Marne, le conseil national a légalement motivé sa décision...

    Ce n’est pas le lobby médical qui le dit, c’est le juge suprême administratif indépendant.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par VERCOUTERE  
    Vous qui restez anonyme, avez-vous le livre "exercice illégal de la guérison". Vous y découvrirez des histoires surprenantes. Vous découvrirez également que la justice a beau être suprême, il lui arrive de commettre des erreurs, parfois sciemment. Je refuse de rentrer dans des "débats" stériles où les débatteurs se retranchent derrière l’anonymat et réduisent une affaire de 20 ans en une seule décision qui n’aborde qu’un pan du problème. Pour votre gouverne, dans une de mes affaires, le rapporteur du Conseil d’Etat s’appelait COUTURIER, tandis que le président de la section disciplinaire du Conseil de l’ordre, membre du Conseil d’Etat, s’appelait COUDURIER. Il s’agissait d’une seule et même personne et d’une simple faute de frappe, qui dans l’esprit du juge ne constituait pourtant pas un vice... Quant à l’indépendance du juge suprême, vous en avez la réponse.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009, par VERCOUTERE  

    Monsieur, Il est très commode de se cacher derrière l’anonymat pour calomnier et me traiter de mégalomane. Aurez-vous le courage de vous présenter ? Vous avez raison sur une chose, il n’y a pas de site internet de la cri-vie. Mais, j’ai bon espoir d’en ouvrir un d’ici un mois. Je me dois de signaler que je suis docteur en médecine. Ceux qui me traitent de mégalo présentent peutêtre de l’amnésie. Ils auraient du regarder une émission sur la 5 de ce soir : Les médicamenteurs. Ils auraient eu la confirmation de la véracité de mes propos. On y a parlé du Vioxx notamment. Dans mon livre sur la crise aviaire, j’en faisais état : Le 30 septembre 2004, la firme Merck retire du marché son anti-inflammatoire vedette, le Vioxx®, après que des essais cliniques à long terme eurent montré qu’il multipliait par deux le risque d’accidents vasculaires chez les patients à qui il avait été prescrit pendant plus de dix-huit mois. Le Figaro du 25 janvier 2005 nous informe sous la plume du Dr Martine Perez, que, selon l’expert de la FDA David Graham, cet anti-inflammatoire aurait été à l’origine de 88 000 à 140 000 cas d’atteintes coronariennes aux États-Unis, depuis 1999. Ces résultats déjà présentés succinctement lors d’un congrès à Bordeaux en août 2004, puis dans leurs grandes lignes par la FDA, venaient d’être publiés dans le détail sur le site Internet de la revue médicale britannique The Lancet. Ce qui valut au PDG de Merck de figurer en tête du palmarès des « pires patrons de l’année 2004 », établi début janvier par Business Week. Quelque temps auparavant, ce même David Graham avait déjà mis en cause le manque de transparence de la FDA lors les décisions d’autorisation des nouvelles molécules prononcées par son organisme de tutelle. Selon le Wall Street Journal du 7 Février 2004, des documents émanant du groupe américain Merck montrent qu’un comité étudiant la sécurité du Vioxx® disposait de données préliminaires permettant de penser que les utilisateurs de cet anti-inflammatoire pouvaient être exposés à un risque accru de problèmes cardiaques après un délai de seulement quatre mois. Des données importantes ainsi que trois accidents cardiaques avaient d’ailleurs été effacés d’une étude clinique avant sa publication en 2000 dans le New England Journal of Medicine. En août 2005, un jury texan a condamné Merck à verser 253,4 millions de dollars à la veuve d’un homme décédé après avoir pris du Vioxx®. Le tribunal fédéral d’Angleton a condamné Merck pour vente d’un produit défectueux, négligence et malveillance. Cette décision en première instance représente une défaite importante pour le groupe, dans une procédure qui pourrait durer de longues années. Merck a, bien évidemment, immédiatement fait appel de cette décision. 4 200 autres plaintes ont été déposées contre Merck aux Etats-Unis à cause du Vioxx®. Des poursuites ont également été engagées contre la multinationale au Canada, en Europe, au Brésil, en Australie et en Israël. Selon une étude fédérale américaine, le Vioxx® aurait ainsi provoqué plus de 27.785 morts par accident cardiaque aux Etats-Unis depuis sa mise sur le marché en 1999. ....

    Avant de critiquer, d’insulter, lisez et cultiver le discernement. je suis à votre disposition pour vous transmettre par mail des extraits du livre

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    10 juin 2009  

    le "docteur"( ?) Vercoutere et ses arguments "massue"

    Vioxx® aurait ainsi provoqué plus de 27.785 morts par accident cardiaque aux Etats-Unis depuis sa mise sur le marché en 1999. ....

    il oublie simplement de préciser qu’il veut généraliser son "raisonnement" d’après un exemple emblématique qu’il se choisitavec le Vioxx. Le cas Vioxx (anti-inflamatoire dont l’application n’est pas vitale) à des traitements dont on ne peut se passer, (la rougeole maladie pas anodine est souvent mortelle en Afrique, le tétanos sans vaccin présente un risque majeur même chez nous, partir en zone tropicale sans vaccin fièvre jaune est aussi risqué que de s’abstenir de traitement contre la malaria, etc)
    -  les hommes sont mortels (si on nous dit espérance de vie=78 ans ça veut dire que 1 sur 2 n’atteindra pas 78 ans)
    -  quelle est l’espèrance de vie des malades avant qu’ils reçoivent un traitement approprié ?
    -  le Produit X soignant des gens déjà gravement malades il faut préciser de combien ce X a écourté la vie des malades auxquels ce X a été administré ?

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    11 juin 2009  

    On peut élargir le propos aux traitements de chimiothérapie contre le cancer dont tout le monde sait les conséquences secondaires désastreuses ... mais qui peuvent sauver la vie du patient.

    Mis devant cette alternative, mourir en quelques courtes semaines ou vivre encore convenablement quelques mois, quelques années, voire guérir, très rares sont les malades qui choisissent la mort immédiate.

    Et pourtant, j’imagine que vous savez les dangers de ces traitements. Les condamneriez-vous aussi pour leur manque d’inocuité ?

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    11 juin 2009, par VERCOUTERE  

    Il y a une différence de taille. Malgré ses effets secondaires parfois dur à supporter, la chimio anticancéreuse a fait ses preuves. Elle a sauvé des gens. Personne ne peut le nier. La vaccination contre la grippe n’a apporté la preuve que d’une efficacité comparable à celle d’un placebo. The Lancet révélait déjà le 10 août 1974 que « les résultats jusqu’à présent obtenus démontrent que l’offre annuelle d’une injection du vaccin dans la vaste industrie n’a pas entraîné une réduction significative de la maladie ». Vingt ans plus tard, une étude de l’INSERM confirmait la survenue d’une grippe chez 20 à 60% des vaccinés ainsi que la supériorité de l’immunité naturelle qui protégeait bien plus longtemps. Le relevé des maladies transmissibles, édité le 1er mars 2001 par l’Agence de santé publique du Canada, confirme cette étude de l’INSERM. Selon le CDC de Vancouver qui a réalisé l’étude, 77% des 300 pensionnaires d’une maison de retraite de Colombie-Britannique avaient été vaccinés contre la grippe. 28 d’entre eux, ainsi que de nombreux membres du personnel lui-même vacciné à 57%, contractèrent, quatre à huit semaines plus tard une grippe de type B apparenté à B/Yamanashi, c’est-à-dire la même souche que celle utilisée pour la mise en route du vaccin administré en novembre 2000. Le Tamiflu®, administré aux pensionnaires de l’un des services touché par les huit premiers cas de grippe n’a pas empêché la survenue de 20 autres cas dans les autres services de l’établissement. Selon une étude plus récente, synthèse de 64 études internationales représentant 96 saisons de grippe et portant sur 2,5 millions d’observations, l’efficacité globale des vaccins sur les maladies grippales n’est que de 23 % lorsque le vaccin correspond bien au virus grippal en circulation (rassurez-vous, l’histoire ne dit pas que le virus du vaccin est responsable de l’épidémie de grippe !). Lorsque le vaccin rencontre un autre virus grippal que celui contre lequel il est censé lutter, la protection des sujets vaccinés est moins bonne que celle obtenue avec le placebo chez les personnes non-vaccinées ! (Dr Tom Jefferson et all., The Lancet, 22 septembre 2005.) leur toxicité n’est pas négligeable. Selon les notices de tous les fabricants de vaccins contre la grippe parues dans le Vidal, et en dehors de toute notion de sida, sont observées des « réponses faussement positives aux épreuves sérologiques utilisant la méthode Elisa pour détecter les anticorps contre HIV1, hépatite C, et surtout HTLV1. Infirmées par le Western Blot, ces réactions transitoires faussement positives seraient dues à la réponse IgM induite par la vaccination ». Ce même Vidal nous apprend que chaque année en France 2 000 à 12 000 hospitalisations sont liées à ce vaccin : névralgies, paresthésies, convulsions, thrombocytémies transitoires, ainsi que choc anaphylactique mortel. Plus rarement, moins d’un cas sur 10 000, encéphalomyélite, névrite, syndrome de Guillain-Barré ou encore vascularite avec insuffisance rénale.

    Concernant les antiviraux, The Lancet nous apprendra en décembre 2005 : « Nous n’avons trouvé aucune preuve de l’efficacité des inhibiteurs de la neuraminidase - Tamiflu® et Relanza® - sur la grippe aviaire humaine ». Dirigée par le docteur Menno D. de Jong (hôpital pour les maladies tropicales, Ho Chi Minh Ville, et université d’Oxford), cette étude semble démontrer que le virus développe une résistance contre le Tamiflu®, même lorsque l’antiviral est administré à un stade précoce de l’infection, conformément aux recommandations du fabricant et des autorités sanitaires. Un nombre croissant de virologistes fait aujourd’hui valoir qu’il est déraisonnable de codifier la lutte médicamenteuse sur des bases pharmacologiques apparaissant de moins en moins solide. En août 2005, une étude japonaise indépendante, menée à petite échelle et dont la publication a peut-être été retardée, émet déjà l’hypothèse d’une résistance des virus de la grippe humaine au Tamiflu® chez 18 pour cent des enfants à qui il avait été prescrit. (Yoshihiro Kawaoka, professeur de virologie, microbiologie et immunologie à l’université de Tokyo.) Dès 1999, l’Antiviral Drug Products Advisory Commitee (ADPAC) avait déjà vainement recommandé à une très large majorité que le Tamiflu® et son concurrent le Relanza® ne soient pas approuvés par la FDA en raison de leur faible efficacité, et de leur coût très élevé (100 $ le traitement !). Deux ans plus tard, deux rapports de l’Office canadien de coordination de l’évaluation des technologies de la santé (OCCETS), confirment en tous points l’expertise de l’ADPAC. Parmi 117 sources de référence, les auteurs de l’étude ont retenu six essais cliniques menés durant la période de pointe de la saison grippale entre 1997 et 1999. 1735 personnes, dont 469 dites « à risques de subir des complications », ont participé à cette étude en double-aveugle, placebo contre Tamiflu®. Cette méta analyse ne démontre pas de réduction statistiquement significative des taux d’hospitalisation et de mortalité chez les participants traités par l’oseltamivir par rapport aux participants sous placebo. Les auteurs sont arrivés aux mêmes conclusions concernant les complications comme l’otite, la sinusite, la bronchite ou la pneumonie. Seule la reprise de l’activité est légèrement plus rapide avec le Tamiflu®, tandis que, à l’inverse, les effets secondaires seraient légèrement plus élevés avec le placebo ! Une autre étude, réalisée par l’OCCETS en janvier 2001, concernant le Zanamivir en arrive aux mêmes conclusions. Selon l’un des auteurs du rapport, Bruce Brady, économiste de la santé. « Pour un régime gouvernemental d’assurance-maladie, il en coûterait plus cher pour distribuer du Zanamivir ou de l’Oseltamivir à toute la population que les avantages qui en découleraient ». La newsletter suisse Infomed/Pharmakritik n’est pas plus tendre avec le Tamiflu® : « Sur la base des connaissances actuelles, il n’existe aucun groupe bien défini de malades de la grippe auxquels on puisse conseiller un traitement à base d’Oseltamivir (Tamiflu®) ». La revue Prescrire - seule revue médicale indépendante en France - est aussi catégorique : « A part les effets collatéraux, on ne comprend pas ce qu’il ajoute à la thérapie symptomatique traditionnelle ». Et je ne vous parle pas des effets secondaires parfois graves du Tamiflu.Tandis que le Relanza® est contre-indiqué avant l’âge de 16 ans, le Tamiflu® l’est avant l’âge d’un an ; des études chez le jeune rat ayant montré qu’à des doses importantes, le Tamiflu® se retrouve dans ... le cerveau avec une mortalité importante ! Comme le signalait déjà le Washington Post en 2002 à propos du bioterrorisme, les laboratoires ne seraient-ils pas les seuls bénéficiaires de ces crises à répétition. Pour la grippe H5N1, des contrats pour plus de 1000 millions de dollars ont été passés avec les laboratoires, Glaxo, Novartis, Sanofi principalement. Les autorités américaines ont par ailleurs reconnu avoir perdu un tiers de leur stock de vaccins contre le H5N1 entre juillet 2006 et novembre 2006 en raison de la durée de conservation limitée de ces vaccins....

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    11 juin 2009  

    la chimio anticancéreuse a fait ses preuves. Elle a sauvé des gens. Personne ne peut le nier
    nieriez-vous que la vaccination a sauvé des gens ?

    et puis, dur, dur : vous répondez à une petite question par 40 paragraphes ! on se noie dans votre logorrhée, on se perd dans le flot de vos prétendues démonstrations prétendument scientifiques. La technique est éculée mais ça marche... Je ne sais si vous l’êtes d’autre chose, mais vous êtes docteur ès-embrouillamini. A ce rythme-là, en effet, vous perdez vite vos contradicteurs.

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    11 juin 2009  

    effectivement si le Washington Post le disait en 2002 c’est une garantie du sérieux des études épidémiologiques menées par notre "Docteur homéopathe spécialiste des maladies environnementales" qui malgrè tous soins qu’ils dispensent à ses malades en fin de vie, arrive encore à trouver du temps pour étudier, analyser, synthétiser, anathèmiser et vilipender toutes les études qui ne vont pas dans le sens de son sacerdoce.

    Là dessus je vais me faire une tisane "améliorée", bien que naturelle, pour m’aider à faire une bonne nuit

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    11 juin 2009  

    On peut élargir le propos aux traitements de chimiothérapie contre le cancer dont tout le monde sait les conséquences secondaires désastreuses ... mais qui peuvent sauver la vie du patient.

    Mis devant cette alternative, mourir en quelques courtes semaines ou vivre encore convenablement quelques mois, quelques années, voire guérir, très rares sont les malades qui choisissent la mort immédiate.

    Et pourtant, j’imagine que vous savez les dangers de ces traitements. Les condamneriez-vous aussi pour leur manque d’inocuité ?

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    Bravo pour cette action, il faut faire connaître cette association en publiant si possible le calendrier de ses actions publiques ou l’objet de ses inquiétudes officielles. A ce sujet de plus en plus de monde se penche sur l’enfouissement du CO2 à Jurançon...que pense la CRI_VIE et envisage-t-elle une action en recours suspensif ?

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    C’est depuis des années le fonds de commerce du "docteur homéopathe" VERCOUTERE

    (qui, au passage, ne figurerait toujours pas sur les registres de l’ordre des médecins)

    Comme Vercoutere donne dans la démesure renseignez-vous sur son lobbying incessant, après vous jugerez s’il faut l’écouter à 100%

    voici aussi des liens complémentaires

    tribunal http://www.lexeek.com

    vaccin http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/grippe/sommaire.htm

    agoravox

    http://www.alternatives-paloises.com/article.php3 ?id_article=2304

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    9 juin 2009  

    ah, je n’avais pas revu cet article de A@P 2304... Mais sa signature est pas piquée des vers smiley :

    - par Dr Marc VERCOUTERE Maladies environnementales et de civilisation
    c’est à tomber à la renverse de rire !!

    C’est grave, docteur ?  smiley

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    18 juillet 2009, par F  

    Bonjour,

    En attendant, et quoi qu’en pensent certains ici, qui, au lieu de retenir l’essentiel de l’action du Dr Vercoutère dont l’objectif évident est d’ aider ses semblables à rester en bonne santé, (ce qui est très logique pour un médecin d’ailleurs), préfèrent le bafouer plutôt que de le remercier et de saluer sa prise de position particulièrement courageuse. Pour ma part, je remercie un tel homme qui devrait plutôt être cité en exemple que pris pour cible. Je suggère une chose à ceux qui le critiquent : faites-vous donc vacciner (vous nous raconterez ! smiley ) et fouttez la paix à ceux qui veulent rester en bonne santé

  • > Pandémies : CRI-VIE s’engage
    6 août 2009, par lerry  

    Bonjour, j’espère que ceux qui ont des enfants ne regretterons pas de n’avoir pas eu d’esprit critique sur ce vaccin.

    En effet beaucoup de critique sur ceux qui disent de se méfiait du vaccin, mais pas beaucoup sur les origines de cette grippe et le prétendu vaccin miracle d’une grippe qui est sensé muté, et qui rendra donc peut-etre le vaccin inutile si tenté qu’il le soit d’origine.

    Et n’oublier pas ce qui c’est passé en Pologne avec ses SDF.

    cri-vie avait vous reçu une reponse de votre courrier à Mme Bachelot ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises