Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Bouchons ? Ils sont bouchés ces Conseillers Généraux !

mercredi 17 juin 2009 par Daniel Sango


Le bouchon du Nord de Pau n’est pas comme le monstre du Loch Ness, on peut le contempler tous les jours, du matin au soir... C’est une vieille histoire, symptomatique de l’incapacité de nos élus à résoudre des problèmes simples.

Donc, depuis plus de 20 ans, nos Conseillers Généraux pestent avec les usagers contre le bouchon du Nord de Pau.
« Le doublement de la RN 134 est une priorité absolue ! » L’Etat doit réaliser cela d’urgence disaient-ils il y a 15 ans, faute de quoi ce sera l’asphyxie !
On comptait déjà 27 000 véhicules jour (record des PA pour une deux voies). Depuis, les automobilistes divaguent sur les chemins communaux à la recherche de la solution qui permettra de mettre Serres Castet à moins de 30 mn du centre ville...

Puis vint la décentralisation des compétences : la route ex nationale 134 devint route départementale 534 ! Le Conseil Général des PA devenait gestionnaire de cette voie...
Espoir ? Non, désespoir !
Pourtant le problème est simple, le tracé existe (depuis longtemps ; si bien d’ailleurs qu’il évolue et se complexifie au fur et à mesure que les zones d’activité se développent) les réservations foncières sur les communes de Lons et de Serres Castet existent. Mais que font nos Conseillers Généraux ?
Au moment où les Conseils Généraux sont remis (fort justement) en cause dans le mille feuille territorial, au moment où ils auraient l’occasion de montrer leur utilité et leur efficacité dans un domaine crucial, situé dans le cœur de leurs compétences : ils ne font rien...
Pire, ils envisagent de réaliser à travers champs un « hauban » de Sauvagnon, reliant la 534 à l’aéroport, qui ne sert strictement à rien, et qui de plus ne diminuera en rien le bouchon du Nord de Pau (ceci pour une somme de 8 millions d’euro qui représente plus de la moitié des fonds nécessaires au doublement de la 134 avec un pont sur l’autoroute...)

Comprenne qui pourra, en attendant, tous les jours, les usagers du Nord de Pau et de l’aéroport sont englués dans le monstre du Nord de Pau, serpent de terre bien réel...


- par Daniel Sango  


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Bouchons . A qui la faute ?
17 juin 2009  

Je ne suis pas du tout d’accord avec cette dénonciation sans nuance de la prétendue impéritie des conseillers généraux.

C’est vrai, tous les matins, des centaines d’automobilistes pris dans la nasse souffrent pour venir travailler à Pau. Mais qui les oblige à vivre à 20, 30 ou 40 km ?

Aujourd’hui à Pau, des milliers de logements sont vides et se dégradent, à commencer par le centre-ville. Toutes les infrastructures existent : écoles, commerces, équipements publics, transports collectifs ...

Combien connaissons nous de ces citadins partis réaliser leur rêve dans les innombrables lotissements qui "mîtent" - et défigurent - notre campagne béarnaise ? Dans ces petites communes, obligées d’investir à leur tour (quel gaspillage d’argent public !) pour accueillir dignement cette nouvelle population "rurbaine", qui boude tous les équipements et services existants en ville et qui s’étonne de ne pas disposer d’infrastructures routières adaptées aux besoins de déplacement considérables qu’elle s’est elle-même imposée ?

Peut-être nos élus ne sont-ils pas suffisamment prévoyants. Mais ils ne le sont pas moins que ces centaines de foyers qui ont choisi de déserter la ville alors qu’ils travaillent dans l’agglomération.

  • > Bouchons . A qui la faute ?
    17 juin 2009, par Autochtone palois  
    Eh bien, ce que je viens de lire sur les miteurs "rurbains" de paysage de la campagne béarnaise, qui obligent les villages ou le conseil général à investir pour satisfaire leur rêve de propriétaires terriens me plait bien. Ces gens qui fuient les taxes d’habitation qu’ils trouvent trop élevées dans les villes veulent en plus nous faire payer leur inconscience. Qu’ils bouchonnent donc, jusqu’à ce qu’ils réalisent qu’ils ne font que subir les conséquences de leur choix de déserteurs et viennent habiter en ville.

  • > Bouchons . A qui la faute ?
    18 juin 2009  
    J’avais exactement la même reflexion que vous sur l’exil des citadins. Mais étant citadin moi-même, je commence à mettre en doute mes convictions compte tenu du montant des impôts de la ville, les exigences architecturale pour refaire un logement (lorsqu’on voit ce qu’il y a à coté de chez soi)les projets à venir et ceux abandonnés (obligé d’aller à Lescar ou serres Castet pour trouver une piscine en été) Obligé de traverser toute la ville pour trouver un ciné digne de ce nom (je vis Pau Sud), des activités interesssantes dans les MJC Pau Nord également. Je me dis que malgré les bouchons, les communes des environs du nord de Pau, ont plus accès au infrastructure de la ville que moi...

  • > Bouchons . A qui la faute ?
    18 juin 2009, par Contribuable Palois  

    Ne vous en déplaise les secteurs ruraux n’ont pas pour seule vocation d’être des ethno-musées et des territoires de chasse et de cueillette pour les néo bobos de l’agglo.

    Cette vision est caricaturale et condescendante, mais bien représentative de l’intégrisme actuel.

    PS : Si la pression fiscale de l’agglo (plus la future taxe sur les ménages) n’était pas si délirante il y aurait moins de logements vides. Mais il faut bien financer les dérapages, FIPAU, Ex projet médiathèque de Zarra Hadid, radeau de la CDA......

    Alors, de grace, un peu d’humilité.

  • > Bouchons . A qui la faute ?
    18 juin 2009, par pehache  

    Ne vous en déplaise les secteurs ruraux n’ont pas pour seule vocation d’être des ethno-musées et des territoires de chasse et de cueillette pour les néo bobos de l’agglo.

    Cette vision est caricaturale et condescendante, mais bien représentative de l’intégrisme actuel.

    Vous pouvez expliquer où est l’intégrisme, là ?? On n’empêche personne de s’installer à la campagne, on dit juste qu’il faudrait qu’ils assument leurs choix jusqu’au bout. Habiter à la campagne a des avantages -c’est pour ça qu’ils y sont allés, non ?- mais aussi des inconvénients. Vouloir les avantages et demander ensuite à la terre entière de supprimer les inconvénients à coups de M€ est un peu facile...

  • > Bouchons . A qui la faute ?
    18 juin 2009  
    "C’est vrai, tous les matins, des centaines d’automobilistes pris dans la nasse souffrent pour venir travailler à Pau. Mais qui les oblige à vivre à 20, 30 ou 40 km ?" Si vous habitez Pau et votre usine s’est implanté a Serres Castet où a Lescar, vous subissez les mêmes inconveniants, tout le monde ne travaille pas dans des bureaux !

  • > Bouchons . A qui la faute ?
    21 juin 2009  
    Personne ne nous oblige à venir habiter au nord de PAU, ça c’est une certitude. C’est simplement que lorsque j’ai fait construire, il y a 13 ans à MONTARDON, C’était le seul compromis possible pour que mon projet voit le jour. A l’époque, le prix du terrain était divisé par 2 à MONTARDON par rapport à LONS, à titre de comparaison. Donc, le choix était vite fait et je ne crois pas être un cas à part, vu les chiffres de la démographie gallopante au sein du luy-de-Béarn. Mon choix d’habiter à MONTARDON, je l’assume mais je ne peux pas laisser dire que si on ne voulait pas avoir des problèmes de circulation, on avait qu’à venir habiter dans l’agglo. Ca, c’est un raccourci un peu trop naïf et chacun voit midi à sa porte. Un habitant de MOTARDON.

  • > Bouchons ? Ils sont bouchés ces Conseillers Généraux !
    17 juin 2009, par Marc GAIRIN  

    Une mesure rapide et peu couteuse pourrait déjà régler une partie du problème au niveau du rond point de l’hippodrome.

    C’est une hérésie de laisser la voie arrière de la station service interdite à ceux qui venant de l’est veulent se diriger vers le nord par la route de Bordeaux (RD 834).

    La maréchaussée y fait le plein de PV tous les jours.

    Le simple fait de libérer cette voie en sens unique tout en la limitant aux véhicules légers permettrait de délester très fortement la circulation au niveau du rond point et de résorber une partie encombrements.

    Depuis de longs mois j’ai alerté à plusieurs reprises un élu, M. Jean Michel Canton adjoint au Maire de la ville de PAU, sur l’urgence de répondre aux attentes des usagers de ces voies. Plusieurs spécialistes de la circulation routière considèrent cette solution comme une réponse simple et efficace en attendant mieux.

    Mais rien ne bouge, alors qui décide de quoi dans cette ville ? Les milliers d’heures perdues et la pollution semblent peser bien peu en dehors des campagnes électorales.

    Inutile de répondre, pour temporiser, que l’on fait des études et que les transports en commun vont tout régler, le pragmatisme n’est pas prêt de régner en Béarn !

    Pour débloquer ce dossier Il faudra peut-être faire signer une pétition aux automobilistes, pris dans l’embouteillage je crois qu’il auront le temps et l’humeur requise.

    Marc GAIRIN

  • > Bouchons ? Ils sont bouchés ces Conseillers Généraux !
    18 juin 2009, par Vval  
    L’autre jour en ville a côté de la Poste se promenaient en chaise roulante des élus et des archis pour se rendre compte de l’effort a fournir pour traverser un trottoir. Faire des ronds points où, pour tourner a droite, on n’a pas besoin de rentrer dans celui-ci, est difficile de leur faire admettre. La largeur des trottoirs a certains endroits, oblige les gens qui se croisent a descendre sur la voie. Quand ils ont modifié le virage venant d’Emile Guichené vers Samonzet, une dizaine de personnes et trois bus de longueur differente ont travaillé et manoeuvré toute la matinée. Le rayon de braquage ne leur suffit pas, on se demande comment ils faisaient avant avec les règles de calcul. Je propose qu’on les prenne par la main et comme devant la Poste on leur démontre que les ronds points de la déviation etaient obsolètes dès qu’ils les ont mis en services. La soi disant nouvelle voie Nord Sud (commencée depuis.....) est, elle aussi, déjà obsolète. Tous a vos vélos.Il n’y a que ça pour se déplacer sans râler, mais heureusement on n’est pas a Paris ou a Bordeaux, vous sauriez ce qu’est un vrai bouchon !

  • > Bouchons ? Ils sont bouchés ces Conseillers Généraux !
    18 juin 2009  

    M Gairin, vous êtes naïf bien que réaliste et pragmatique. Et c’est sans doûte pour ça que vous n’êtes pas fonctionnaire ni même élu.

    Comment voudriez-vous que les "autorités" (maire, élus de la CDA ou chef-fonctionnaire de la DDE) intègrent une si bonne suggestion puisqu’elle n’émane pas de leur super-cerveau dûment estampillé service-public.

    Il faut d’abord respecter la procédure, et tant pis si cette procédure , applicable pour faire passer une 4 voies dans un milieu naturel protégé, n’est pas pertinente pour ces 100 mètres. Si cette voie n’est pas inscrite au programme du Nième plan elle n’existera jamais même si elle peut (pour un faible coût) rendre service au public.

    PS : savez-vous pourquoi cette voie n’est pas fermée avec un obstacle fixe : c’est qu’elle est prévue pour que les services de secours y passent "au cas où" ; ce qui permet aux gendarmes de considérer que eux ont le droit d’y circuler

  • > Bouchons ? Ils sont bouchés ces Conseillers Généraux !
    22 juin 2009  
    Rappel : la rocade comme la route de Bordeaux relèvent de la compétence du Conseil général (et non de la Ville ou de la CDAPP).

  • > Bouchons ? Ils sont bouchés ces Conseillers Généraux !
    22 juin 2009, par Toto  
    La voie qui est concernée par la proposition est de compétence communale.

  • > Bouchons ? Ils sont bouchés ces Conseillers Généraux !
    22 juin 2009, par Contribuable Palois  

    Visiblement toutes les excuses sont bonnes pour ne pas chercher à rendre service aux usagers.

    Le passage concerné est bien de compétence municipale.

  • > Bouchons ? Ils sont bouchés ces Conseillers Généraux !
    22 juin 2009, par Le bouchon je connais !!!!!  
    Raz le bol des Bouchons du Nord de PAU

    Enfin un peu de bon sens, mais vous n’êtes pas au bout de vos peines pour convaincre de l’évidence.

    Cette mesure serait déja une amélioration et pourrait être rapidement mise en oeuvre.

    Le secteur est bloqué quatre fois par jour mais où sont les élus concernés ?

    Tout le monde se plaint mais pour le moment individuelement.

  • > Bouchons ? Ils sont bouchés ces Conseillers Généraux !
    23 juin 2009, par Maximo  

    Avez-vous vu la largeur de cette voie ? Et...................... n’est-celle pas privée ?

    Et les habitations, Monsieur Gairin ? la sécurité ?

    Vous êtes maire, non ? les pauvres smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises