Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Bouillon de culture

lundi 22 juin 2009 par Daniel Sango


Suite à la Tribune libre à Mme Lerou Pourqué AP du 15/06, avez-vous compris comment ça marche la culture à Pau ? Si vous trouvez que ce n’est pas clair, alors quelques bases pour la recette de cuisine.

D’abord la culture est une compétence qui a été déléguée par les communes à l’agglomération (et c’est bien logique, la quasi-totalité des actions culturelles intéressent au moins les habitants de l’Agglomération Pau Pyrénées, il est bien logique que leur gestion (et leur financement) soient du ressort de l’intercommunalité.

Ah bon ! Mais alors quel est le rôle de Mme Lerou Pourqué ?

C’est vrai, elle gère deux cuisines à la fois, elle a deux toques, celle de responsable de la Culture au niveau de l’agglomération et celle d’adjointe à la culture à la ville de Pau.
Quand vous goûtez de la Médiathèque ou du Méliès vous dînez à l’agglo. Quand vous vous délectez des Rencontres du Cinéma Français c’est la ville de Pau qui régale (et encore..., ce n’est même pas dans le budget de la Culture de la ville, c’est ailleurs !)
Vous ne comprenez pas ? C’est curieux.

Donc si la culture est de la compétence de l’agglomération, il ne devrait rien y avoir dans le budget culture de la ville de Pau et en particulier pas plusieurs millions d’euro ?

Ce serait trop simple...Et toutes ces associations composées de centaines de palois qui utilisent des subventions, il faut bien s’en occuper...cela fait beaucoup de monde...d’électeurs...
Sans compter les manifestations qui doivent rester le fait du prince ou de la princesse...

Et la culture, combien ça coûte ?

Voyons, la culture cela n’a pas de prix !

Plus sérieusement, le coût de la culture sur l’agglomération paloise, c’est la somme des coûts de fonctionnement et d’investissement de l’agglomération Pau Pyrénées, auxquels il faut ajouter les coûts spécifiques dans les budgets de chacune des communes...
Ensuite, il faut trouver ces coûts...Bon courage, le concours est ouvert !
 
Il faut espérer que la culture ne boira pas le bouillon...


- par Daniel Sango
 


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Bouillon de culture
26 juillet 2009, par Contribuable Palois  

horifié par le message publié par sudOuest à la rubrique forum/Pau

"Sujet : Que vous inspire la répartition des subventions aux associations pour l’année 2009 organisée par la mairie de Pau ? Les bons choix ont-ils été faits ?

Message de l’association Paloise de Poker : le 22/07/2009 à 01h30 L’Association Paloise de Poker a demandé 6000 euros pour un local , en sachant que nous étions prêt a partager ce local avec d’autres associations... notre demande a été refusée , alors qu’il s’avérait qu’elle était dans l’optique et la politique de Mme Cabannes qui a pour objectif de mutualiser les associations.

"Lorsque nous apprenons que pour une exposition canine, la mairie donne 6000 euros , je ne sais pas si c’est injuste ou non, vis a vis de 150 adhérents passionnés par le Poker.... mais en tout cas, j’aurais préféré nettement que ces 6000 euros soit reversé à l’Association PADOVAN par exemple qui subvient aux enfants atteint d’une maladie orpheline, si le Poker n’était pas une priorité pour la Mairie, ce qui est acceptable (étant donné que nous avons moins de deux ans), les enfants ont certainement droit a un peu plus de considération que des chiens"

Il y a manifestement dérive d’interprétation ;
-  quel est le droit à exiger une subvention municipale
-  quel abus de langage : la mairie prône la mutualisation pour rationaliser les dépenses et cette association de poker réclame davantage de subventions pour ensuite laisser d’autres associations profiter d’un local payé par les contribuables
-  quelle serait l’utilité sociale à aider des compétiteurs pour des tournois sponsorisés par les entreprises de casinos , quand ce n’est pas à San Remo ou Las Vegas comme l’annonce fièrement APP sur son site

Espérons que les 2 adjoints mis en cause par le Pdt Denizot, Mme Cabannes et M Duchateau, garderont leur libre arbitre et sauront gérer les vraies priorités

> Bouillon de culture
22 juin 2009, par vibou  

De quoi se mêle ce Monsieur ? A lire ses complaintes concernant le bouchon nord et l’évocation de son grand-père qui se rendait au marché de Pau avec attelage à cheval, il pourrait se faire qu’il n’habite même pas l’agglo !

> Bouillon de culture
22 juin 2009, par GEO  

Vraiment... On tombe dans la caricature, l’épicerie voire la gestion de patronage. Il est légitime de "chasser" gaspillages et clientèlisme mais pas au point d’en faire une phobie, au point de généraliser et de montrer du doigt toutes les associations qui ne seraient que des "consommeuses" d’impôts payés par les contribuables. Sans la vie associative, que serions nous ? Alors, s’il vous plait, il faut arrêter un peu le délire..

  • > Bouillon de culture
    23 juin 2009, par Maximo  

    D’abord la culture est une compétence qui a été déléguée par les communes à l’agglomération
    D’abord... c’est faux !

    Donc tout le reste c’est du total n’importe quoi.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises