Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Elle, en rouge et noir

lundi 17 août 2009 par AK Pô


Elle, c’est autre chose. Quand elle vous regarde, vous êtes ses pupilles, quand elle marche au soleil, son ombre. Seule la nuit vous trouve en une même teinte, noire rehaussée de rouge passion, telle une robe de la Callas qu’aurait peinte Rembrandt. Jamais pourtant vous ne la vîtes ainsi, cette petite femme aux formes arrondies, que l’eau des gaves a laissée fraîche et vive. C’est normal. Le quotidien efface la réalité des choses, des êtres, tant il est difficile de pratiquer l’art du routinier sans se sentir soi-même une âme de vieux routier. Quels enchantements peut-on attendre des rossignols d’un caroubier quand le contrepet fait sourire la comtesse ? Pourquoi met-on les quinquagénaires en quarantaine sur le marché du travail, sinon pour les enferrer, comme de gros animaux domestiques, aux travails.

Elle, c’est autre chose. Quand elle vous écoute, tous les mots surgis de vos lèvres sont des baisers, des cordages servant à orienter les voiles du désir vers sa peau iodée. L’impatience bégaye et vos mains s’agitent, la goélette de votre esprit gîte sous couvert de paroles, la faim vous dévore, tel le grand loup noir face au petit chaperon rouge. Mais que peut-on attendre des contes racontés aux enfants, quand les grands-mères oublient l’almanach Vermot sur leur table de chevet ? Que deviennent le pot de miel et la galette, les courses folles en forêt noire, les cerises sur les gâteaux, quand le quotidien efface la tragédie des gestes, des pensées, que s’amoncellent les noirs nuages du chômage qui rougissent le blanc des yeux ?

Elle, c’est autre chose. Quand elle prend votre main, tout votre corps transite, quand elle prend votre coeur le sang des pierres roule en légers clapotis, le vent vous parle, l’herbe respire et l’ensemble parfume votre vie si subtilement qu’un renard convierait une rose à éclore, une plume à écrire. Vous n’aviez rien demandé à la vie, la vie vous rend ce rien, composé de mille petits morceaux divins, comme une robe de la Callas qu’aurait peinte Rembrandt, noire rehaussée de rouge passion. Comme un roman de Stendhal.

Elle, elle n’est pourtant pas autre chose que tout cela. Etant partout autant que nulle part, posant sur votre bouche un sourire, dans vos yeux une lumière, c’est un frisson qui vous dénude et vous réchauffe, une larme que votre doigt répand en voluptés fécondes, un instant qui fusionne la tristesse et la joie, un éternel retour à la réalité des choses, des êtres, un art du routinier effaçant le quotidien, son absence de sens. Elle est la décence du temps qui passe, la passionata des jours, l’immédiateté des instants, le combat permanent : la Poésie.

-par AK Pô

15 08 09


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Idées de Mars et poison d’Avril
TEOM : petite révolution à Pau
La rue du XIV Juillet
Un casier judiciaire rempli de jus d’orange
Comptes cruels
Question de moyen
Nous verrons...un monde aveugle (dernière partie)
Nous verrons...un monde aveugle (épisode 2)
Nous verrons...un monde aveugle ( en 3 épisodes)
La vie rêvée des filles
Pénurie dans la goulotte
A social disease
Petite ceinture pour un passant (ou Gan vue par un croque-mitaine )
La rue Lamothe, avant mutation génétique
Mimosa, Doudou, et la Grelinette
Une histoire à l’eau de rose.
Illusion d’optique dans le champ de vision
Un samedi devant la porte
Des confitures (pour déconfits à pâles figures)
L’Homme Scierie



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises