Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau, Ville Anglaise, rend hommage à Henry Purcell

lundi 31 août 2009 par Le Masque de Pau


Un spectacle mêlant musique ancienne, théâtre, récitatif ... et humour, organisé vendredi dernier au Palais Beaumont, a permis à Pau de célébrer dignement le 350ème anniversaire de la naissance du plus grand compositeur anglais.

Une superbe réalisation, due à Hélène Bonnefoy, animatrice d’AMV, avec la collaboration de Stéphane Blancafort et de remarquables musiciens. On en redemande...

La plus anglaise des villes françaises ne pouvait pas rester indifférente à la célébration, cette année, du 350ème anniversaire de la naissance d’ Henry Purcell, qui est considéré comme le plus grand compositeur Anglais (Haendel étant Allemand, rappelons-le...), mort dans la fleur de l’âge, à 35 ans...

Ce défi a été relevé, de la plus belle façon, par Hélène Bonnefoy, animatrice d’Atelier Musique et Voix (dont on peut lire par ailleurs l’interview récemment mise en ligne dans A@P), qui a présenté au public Palois « Henry Purcell, his name is Purcell ».

Sa démarche a consisté à mettre en scène un spectacle complet, retraçant la vie du génial compositeur, interprété par Stéphane Blancafort. Ces scènes de théâtre étaient illustrées par une sélection des plus beaux morceaux de Purcell, interprétés par un orchestre de chambre et deux solistes, avec en plus des tableaux vivants évoquant les moments marquants du Londres du XVIIème siècle, le spectateur étant guidé par la récitante Brigitte Merle-Vignau (incarnation de la muse Thalie) reliant histoire, musique, anecdotes ... tout en maniant pédagogie et humour. Le tout en costumes d’époque !

Pari réussi, donc, si l’on en juge par l’affluence des deux séances données au Palais Beaumont (18H et 21H), à une date où le calendrier des animations Paloises est chargé, entre Hestiv’Hoc, Grande braderie, et match de qualification pour l’Euro de Basket...

Pari culturel, surtout, car il s’agissait là de présenter, faire découvrir et aimer la musique baroque dans le contexte de son époque, à un public qui n’a pas forcément l’habitude de la côtoyer dans la capitale Béarnaise. Les extraits joués sont tirés des œuvres marquantes du Maître, les opéras the King Arthur, the Fairy Queen, Didon et Enée, l’Ode pour les Funérailles de la Reine Mary, et celui pour l’anniversaire de celle-ci, la très chère amie de Purcell, qui ne survivra à sa souveraine que quelques mois...

C’est aussi l’occasion d’apprendre que cette reine, étant la petite fille d’Henri IV - « Nouste Henric » - est par là liée à notre Béarn...

Mais le fil rouge du spectacle est surtout la musique, servie par les merveilleux solistes que sont Mary Saint Palais (soprano) et Robert Expert (haute contre).

C’est là que l’effort pédagogique prend tout son sens, en permettant au public, averti ou non, de s’approprier l’œuvre ô combien raffinée de Purcell, et en plongeant dans le quotidien de nos amis Anglais voici trois siècles.

En témoignent les illustrations de la peste qui a ravagé la ville en 1665, l’évocation du grand incendie de 1666, qui, en détruisant la ville, a permis aux architectes Wren et Nash de reconstruire les superbes perspectives du Londres néo-classique que nous connaissons aujourd’hui, le rappel du rigoureux hiver qui, ayant gelé la Tamise, est évoqué par le célèbre Air du froid, où encore les joyeuses tablées des tavernes de l’époque ...

L’humour est également présent, avec l’arrivée sur scène du chien favori du roi Charles II, qui écoute les musiciens avec son maître, ou bien encore, l’annonce par Thalie de l’arrivée de Jacques II à son couronnement rappelant l’emphase des reportages de Léon Zitrone, il y a quelques décennies (voir sa présentation du couronnement d’Elizabeth II, en Eurovision...)

Sans oublier la projection de photos de tableaux et gravures d’époque sur le fond de la scène, illustrant des passages marquants de la rétrospective, cette technique ayant cependant pu être plus exploitée...

On se prend alors à rêver à la renaissance du Festival de Pau, où ce type de spectacle a toute sa place. Pourquoi ne pas imaginer une série de pièces de théâtre, concerts, représentations de danse ou même de lectures, basés sur une époque, ou sur un thème donné, par exemple ?

Pau a d’évidence un public qui mérite ce type d’évènement, et possède suffisamment de lieux magiques (cour du Château, théâtre de verdure, Palais Beaumont...) pour le faire vivre.

- par Le Masque de Pau


« Henry Purcell, his name is Purcell »

« Henry Purcell, his name is Purcell »

« Henry Purcell, his name is Purcell »

« Henry Purcell, his name is Purcell »

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau, Ville Anglaise, rend hommage à Henry Purcell
31 août 2009, par pchardonnet1  

Qué poudétz tourna qwan voulétz ! Oui, je suis persuadé qu’il y a une place et un public dans notre ville. Merci à Hélène, d’y avoir cru et que d’autres franchise le pas pour notre plus grand plaisir. Adishatz.

  • > Pau, Ville Anglaise, rend hommage à Henry Purcell
    31 août 2009, par Hélène Bonnefoy  
    Merci pour votre réponse. Bien sûr, il y a un public pour ce genre de spectacle. Nous voulons continuer avec notre Ville et espérons que la Communauté d’agglomération pourra nous accompagner. Nous sommes depuis longtemps prêts à des collaborations et depuis 5 ans au travail pour convaincre de l’intérêt, de la nécessité, de la complémentarité... de la création d’un pôle de musique ancienne, art dramatique et danse baroque (pôle non exclusif et ouvert à des expositions de documents , d’oeuvres d’art, de photos de spectacles, master classes de chant ou d’instruments baroques, ouvertes au public,...) Si vous avez une ou plusieurs idées !.... Nous pensons que cette structure "légère" pourrait prendre place au Conservatoire autour de la classe de musique ancienne et de son professeur Jean-Miguel Aristizabal qui tenait le clavecin dans "His name is Purcell". Nous allons prendre contact avec la nouvelle direction : Madame Christine Frémaud qui nous a considérablement aidés pour les répétitions de ce spectacle. Merci à vous.A bientôt Adishatz. Hélène Bonnefoy

  • > Pau, Ville Anglaise, rend hommage à Henry Purcell
    31 août 2009, par Robert "LeCoyote"  

    Merci pour ce très beau spectacle pour les yeux et... les oreilles.

    Les chants et la narration par la Muse-journaliste ainsi que toute l’équipe avec ses beaux costumes étaient formidables, même... le "toutou" ! ;-))

    L’ouvrage sur ce spectacle est un excellent complément.

    Je ne peux qu’espérer qu’un jour, vous proposerez une mise en scène autour des Madrigaux (Monteverdi et/ou Carlo Gesualdo... qui sont parmi les compositeurs qui j’écoute régulièrement en CD).

    Au plaisir de voir encore des concerts organisés par l’atelier Musique et voix.

    Cordialement Robert

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
    Lire - Ça passe ou ça casse
    Plus de musique !
    Au pays des rêves
    Pour les livres et les contes, le lieu compte
    Projet Frankenstein
    Pau - Histoire(s) de Printemps
    A découvrir ou redécouvrir : les champignons
    La grande migration
    « Les Musicales de Thèze »
    Demain samedi, allons danser !
    L’histoire de la Librairie Tonnet
    Une autre campagne ?
    Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
    Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
    Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
    Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
    Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
    A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
    Pau, les Etoiles au firmament



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises