Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Christian ROUSSILLE

lundi 2 novembre 2009 par Bernard Boutin


Christian ROUSSILLE est un homme occupé : Un cabinet d’Assurance qui marche, une vice-présidence à la Chambre de Commerce de Pau, la présidence du Parc des Expositions. Et, comme s’il avait encore du temps de disponible, poussé par André LABARRERE et Fayçal KAROUI,  Christian ROUSSILLE a mis sur les rails en 2004, un club de mécènes, Concert’O, pour financer l’OPPB (Orchestre de Pau et du Pays de Béarn). Cinq ans plus tard, 80 mécènes participent au développement de l’Orchestre. Une opération originale qui montre qu’au-delà des « éternelles » subventions, l’argent privé peut être disponible pour financer des actions culturelles quand elles sont de qualité. Retour sur un exemple à méditer.

Alternatives Paloises - Comment démarre « Concert’O » ?

Christian ROUSSILLE - Concerto démarre en 2004 avec Fayçal Karoui et André Labarrère qui m’avaient proposé le challenge de monter un Club de Mécènes sur le même modèle que AIDA à Toulouse qui avait permis à Fayçal de devenir chef d’orchestre assistant de Michel Plasson qui était alors à la tête de l’Orchestre National du Capitole.

Comme j’aime prendre des risques, j’ai donné de suite mon accord. Il a fallu d’abord créer le Club de toutes pièces et commencer à travailler avec Fayçal que je ne connaissais pas et avec qui c’est un réel plaisir de travailler.

Alternatives Paloises - « Concert’O » c’est quoi aujourd’hui ?
Christian ROUSSILLE - Au bout de 5 ans, nous sommes 81 mécènes pour 90 à 100.000 euros de budget sur lequel on redistribue environ 70% à l’Orchestre. Les mécènes sont de toutes les tailles avec des entreprises comme TOTAL ou TURBOMECA mais aussi comme le fromager Bachelet ou la bijouterie Arnautou. Les gens peuvent se rencontrer, s’apprécier et créer ainsi de la convivialité.

Alternatives Paloises - Les sommes allouées à Concert’O vont sur quel type d’action ?
Christian ROUSSILLE - Il faut préciser qu’il y a l’Orchestre d’un côté et Concert’O de l’autre sachant que Concert’O a pour objectif d’aider l’Orchestre et d’être à son écoute.
L’Orchestre nous fait part de besoins spécifiques et nous essayons d’y répondre. Il a eu besoin d’un pupitre de percussion. Nous le lui avons offert. Même chose pour le pupitre de contrebasses. Nous lui avons acheté deux contrebasses une année et deux la suivante. Une contrebasse coute plus de 15.000 euros.
Nous avons reçu Radio Classique l’année dernière qui est venue enregistrer un concert. Ils ont trouvé l’Orchestre tellement bon qu’ils lui ont proposé un partenariat pour la saison 2009/2010. Ils vont donc revenir en novembre et en mars et cela se fera avec l’aide de Concert’O. Radio Classique est une radio privée qui sélectionne 4 ou 5 orchestres en France chaque saison. Nous participons financièrement à ses déplacements sur Pau.

Alternatives Paloises - Les mécènes n’ont pas le droit de faire de la publicité. Alors, comment s’y retrouvent-ils ?
Christian ROUSSILLE - Ils s’y retrouvent par leur présence sur le site et la plaquette de l’OPPB. Cela leur permet de faire de la communication par ce biais. Ils s’y retrouvent par de la communication externe en invitant des clients et fournisseurs aux concerts, par de la communication interne en invitant les salariés. Ils s’y retrouvent aussi dans le cadre de la chorale Concert’O qui représente 200 personnes dans laquelle se retrouvent des chefs d’entreprises et des salariés. Il y a une réelle émulation. On est obligé de refuser du monde parce qu’on n’a pas de salle suffisamment grande pour les répétitions.
Il y a aussi la convivialité que l’on cherche à créer au travers du Club par une coupe de Champagne que l’on offre à l’entracte, par les diners que l’on fait après les concerts où l’on rencontre le chef d’orchestre, les solistes invités.
Les mécènes s’y retrouvent aussi par les voyages réalisés comme à New-York, Paris, Saragosse, en Italie. Ils nous demandent régulièrement à quand le prochain voyage ?

Alternatives Paloises - Concert’O doit-il se cantonner à l’OPPB ? Quelle mission supplémentaire auriez-vous pour le Club ?
Christian ROUSSILLE - On ne peut bien faire qu’une chose à la fois. Je suis mal placé pour en parler !... Concert’O a pour vocation d’aider l’Orchestre. Il n’est pas question, pour l’instant, de faire autre chose que d’aider l’Orchestre. On est là pour montrer l’exemple de ce qui peut être fait avec un club de mécènes et même donner des conseils pour en monter.
Pour ce qui est de Concert’O, son avenir est un peu bouché. Nous n’avons plus de place à proposer aux mécènes. Nous pourrions pourtant aller au-delà des 80 mécènes.

Alternatives Paloises - Concert’O affiche à peu près autant de mécènes qu’AIDA à Toulouse en seulement 5 ans. Quelle est la méthode de Christian ROUSSILLE ?
Christian ROUSSILLE - Etre présent sur le terrain comme dans mon métier d’assureur. Voir les gens, les inviter à des concerts. Leur montrer ce qu’est la musique classique. Leur faire découvrir qu’elle n’est pas réservée à une certaine élite mais qu’elle est ouverte à tout le monde. On a des mécènes qui n’étaient jamais venus au concert. Ils sont venus une fois et... sont revenus. Le bouche-à-oreille fait le reste. Chaque mécène amène des amis et automatiquement, si le concert est bon, de nouveaux mécènes apparaissent.

Alternatives Paloises - Cela semble simple...
Christian ROUSSILLE - L’amitié et la convivialité font partie des fondements de Concert’O. Cela fait aussi partie du message que Concert’O essaye de faire passer...

- propos recueillis par Bernard BOUTIN

Plus sur Concert’o : http://www.concerto.asso.fr/


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Christian ROUSSILLE
2 novembre 2009, par pehache  

Au bout de 5 ans, nous sommes 81 mécènes pour 90 à 100.000 euros de budget sur lequel on redistribue environ 70% à l’Orchestre.

Cela fait donc un apport d’environ 65.000€ pour l’orchestre, sur un budget d’un peu plus d’1 million d’euros. Mais il convient de déduire le coût des "places et abonnements à des prix préférentiels" réservés aux mécènes, pour connaître l’apport net de Concert’O.

> Christian ROUSSILLE
2 novembre 2009, par le coq  
exemplaire

Je crois qu’on ne peut que remercier CR pour cette initiative et le succès prouve que les Palois ne sont pas les idiots que certains annoncent. Ils savent faire la différence entre le bon et le pipo. De plus quand rien n’est prélevé sur les citoyens c’est remarquable. AL comprenait vite avec du flair. Le SPORT devrait en tirer une leçon au lieu de gémir.

> Christian ROUSSILLE
2 novembre 2009, par Perplexe  

"Les mécènes n’ont pas la droit de faire de la publicité, alors comment s’y retrouvent-ils ?" On peut aller sur le site de CONCERT’O pour avoir la suite de la réponse : Les mécènes ont droit à une réduction d’impôt de 60% du montant des dons dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires avec possibilité de report sur 5 exercices en cas de situation déficitaire.

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Max Moreau
Martine Lignières-Cassou
Marc Cabane
Georges Labazée
Nathalie Chabanne
Jean-François Maison
Gérard Trémège
Jean-Paul Matteï
Jean Glavany
Yves Urieta
Christian Pèes
Mariano
L’or ne pourrit pas.
Nathalie Chabanne
Questions à Jean-Pierre Bel
Pascal Boniface et Julien Pardon
Georges Labazée
Sylvie de Sury
André Cazetien
Xavier CEYRAC



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises