Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin

lundi 23 novembre 2009 par Daniel Sango


Le réchauffement climatique est là, le développement durable, les économies d’énergie vont orienter fortement nos activités dans les années à venir et nos stations de ski auront bien du mal à y résister. La stratégie du Conseil Général des PA, propriétaire, qui consiste a y investir massivement, sans doute sans espoir de retour, est-elle pertinente ?

Comme chaque année à cette époque, avec les premiers frimas, les feux de l’actualité se tournent vers nos stations de ski. Comme chaque année, nos journaux font le point des nombreuses réalisations dans nos stations. Curieusement, ces informations ne vont jamais au delà d’une information factuelle limitée. Pourtant, des questions se posent.

Est-il justifié de continuer d’investir massivement dans un loisir peu écologique, énergivore, bien mal loti avec des stations à une altitude faible pour résister à l’évolution climatique et ses conséquences déjà largement sensibles ? Faut-il sans cesse augmenter le nombre de remontées mécanique, de canons à neige, de résidences, dans un espace limité qui ressemble de moins en moins à la montagne ?

Ceci serait peut être acceptable si ces investissements étaient réalisés par des investisseurs privés, prenant le risque de voir leurs deniers fondre comme neige au soleil. Mais il n’en est rien. C’est le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques qui est propriétaire de Gourette et La Pierre Saint Martin. Ce sont donc les contribuables qui payent. Ceci mérite donc une attention particulière du citoyen et un devoir d’information large et complet de la part du CG des PA...

Il est clair que la gestion des stations de ski n’est pas dans le noyau dur des compétences données par la loi au Conseil Général, sauf qu’il dispose, lui aussi, de cette fameuse "compétence générale" qui lui permet de tout faire...( ajoutant ainsi souvent la confusion à l’inefficacité...)
Il faut cependant reconnaître que la situation actuelle est un peu la conséquence de la mauvaise gestion des communes directement concernées, le CG étant venu à leur secours. Il a aussi tenté en 2003 de passer plus logiquement à une gestion privée des stations, mais sans succès, et cela se comprend en partie...
Depuis 2001, il s’est lancé dans une fuite en avant vertigineuse, investissant à tout va. Une explication de sa stratégie à moyen/long terme est nécessaire. Et cela est loin d’être clair. Veut-il continuer indéfiniment dans l’organisation actuelle, ou bien veut-il passer à une organisation déléguée au privée ? En effet, la somme considérable des investissements réalisés depuis dix ans et payés par le contribuable risquent fort de finir dans le gouffre ; ils ne sont pas récupérés aujourd’hui, ils ne le seront pas demain.
Aujourd’hui, les investissements sont réalisés par le Conseil Général, l’exploitation des stations est confiée à l’EPSA, (Etablissement Public des Stations d’Altitude) émanation de ce dernier.
Et question investissement, le CG des PA il a beaucoup d’argent puisque celui ci se déverse à flot sur nos deux stations.
En 2001 un programme de modernisation est voté pour plus 15 M€, il sera suivi en 2003 de 28 M€ puis en 2005 de 3,5 M€ (sans compter les apurements de compte et les subventions pour rétablir les équilibres du fonctionnement de l’EPSA pour plus de 4 M€, ...etc.)

En 2006 et 2007 le programme d’investissement se poursuit pour 23 M€ comprenant les réalisations 2008/2010 (restaurant Bezou, piste la Balade, télé porté du Lhey, urbanisation de la Pierre Saint Martin, ...etc.) En 8 ans c’est bien plus que les 74 M€ recensés, puisqu’il faut y rajouter des subventions diverses dans le domaine du tourisme, les coûts liés à l’accès et au déneigement, aux parkings (parking couvert propriété du CG), aux investissements immobiliers divers, etc. ...et ce n’est pas fini puisque les travaux sur les remontées et les pistes ne sont pas terminées qu’il est envisagé de passer de 47 à 77% de couverture de la station par neige de culture, ...etc.

Ces investissements sont censés être remboursés par l’EPSA sous forme d’une redevance annuelle. On en a tout d’abord exclu les subventions obtenues (Région, Etat, Europe) pouvant représenter jusqu’a 50% de l’investissement. Comme cela n’était pas suffisant, on a fait passer l’amortissement de ces investissements de 15 à 25 ans avec amortissement linéaire. Et comme cela n’est pas suffisant, le CG verse régulièrement une subvention pour équilibrer le déficit de l’EPSA.
Et ce n’est pas tout, le Conseil Général réalise aussi des investissements sur ses lignes budgétaires propres, non affectées à l’EPSA, comme pour les 8 millions d’euro à venir l’an prochain pour le télé porté du Lhey. Bref vous avez compris qui subventionne fortement le skieur : le contribuable...
Donc, si vous entendez le Conseil Général des PA se plaindre de l’état de ses finances alors qu’il va débattre de ses orientations budgétaires 2010, qu’il n’a pas assez d’argent pour faire du social, construire des maisons de retraite, entretenir les collèges ou améliorer les routes (nous attendons depuis 25 ans le doublement de l’entrée Nord de Pau, coût 15 M€...) vous pourrez fort justement ne pas le croire...

Quant à l’EPSA, son comportement est curieux. J’ai souhaité obtenir une copie de ses comptes administratifs comme tout citoyen en a le droit pour un établissement public. Ceci fut impossible. Il a fallu faire intervenir la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs, juridiction dépendant du Premier Ministre) pour qu’enfin, après plusieurs mois elle intime l’ordre à l’EPSA de se comporter conformément à la loi...

Transparence, vous avez dit transparence... L’EPSA ne serait-il pas blanc comme neige ?


- par Daniel Sango

Nota : Donnez votre avis sur ce sujet en votant au sondage de la semaine : Pensez vous que le Conseil Général doit continuer à investir...


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
24 novembre 2009, par le coq  

J’invite tous les "visionnaires" à se rendre à Formigal en Espagne juste à 7km du Portalet et vous verrez cette ville magnifique et ces installations pour le ski qui font vitrine. Alors seulement vous comprendrez (peut-être) qui est dans l’avenir, qui a raison, qui agit ! Remarquez aussi au passage la qualité de la route et la leçon devrait être suffisante. Il est clair que réchauffement ou pas Formigal est un site magnifique l’hiver pour le ski mais l’été pour l’air des montagnes et la randonnée en toute sécurité. Ils n’ont vraiment pas envie de venir en France, soyez en certains ! N’oubliez pas que le tunnel du Somport a été fait par les Espagnols car nous étions "bloqués" par 55kg de Pétetin qui valait mieux qu’Attila et ses éléphants.

> Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
23 novembre 2009, par foxapoildur  

Encore une fois, je crois que la sphère publique n’est pas "bonne" pour gérer ce genre d’investissements ! Elle l’a fait, en l’occurrence, car ce n’est pas ses fonds, mais ceux des contribuables ! et.... avec l’argent des autres..... !! La sphère privée n’a pas eu envie de s’y "coller", car ce n’est pas rentable, trop long à amortir. Le fait est que compte tenu de la neige qui remonte tous les ans un peu plus, il faut être "fou" pour s’engager dans un pareil investissemnt ! Ce n’est pas les ponts qui ne conduisent nulle part, mais çà y ressemble !

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par Maximo  

    Et dire qu’on en est à lire des âneries de ce genre :

    la sphère publique n’est pas "bonne" (...) car ce n’est pas ses fonds, mais ceux des contribuables
    ça ne veut strictement rien dire ! Ce n’est même pas du niveau du comptoir. smiley

    Vous êtes "bon", vous !!  smiley

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    25 novembre 2009, par foxapoildur  

    C’est pourtant vrai : la sphère publique n’est pas "bonne" pour les affaires, elle doit être là pour faire les lois, les appliquer et les faire respecter. C’est déjà pas mal et pas facile sans doute !

    Au "privé" ensuite de faire marcher la machine en respectant les lois.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    25 novembre 2009, par le coq  
    Tout le monde sait aussi que c’est le "non rentable immédiat" qui amène le progrès social et le confort. Les infrastructures ne peuvent être construites que par l’Etat. Les conneries sportives par contre sont bien décidées localement par des élus qui ne sont pas des fonctionnaires principalement. Alors Il faut s’en remettre au pape car les églises ne sont pas souvent déplacées ni démolies que je sache et on y trouvera plus souvent (je pense) la main de Dieu.... que celle d’Henry. Un concept stable a ses avantages même sans arbitre.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    28 novembre 2009, par foxapoildur  
    C’est vrai : "le non rentable immédiat" : les ponts qui ne traversent rien du tout, les routes qui ne mènent nulle part.... il y en a d’autres ; mais il faudrait que ce ne soit que "les exceptions qui confirment la règle" ! Alors là !..... j’en doute !

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par le coq  
    la grenouille

    Arrêtez TOUS de cracher dans la soupe... Chaque fois que s’ouvre un dossier on est confronté à des "magouilles et des obstructions"... c’est le mal Francais - TOUT FAIRE EN DOUCE et savonner la planche des candidats aux élections. Je suis persuadé que vous n’obtiendrez pas mieux que ceux que vous critiquez, et je suis certain que vous ne pourrez rien changer au niveau de la transparence des dossiers, des adjuducation comme du bien fondé des formules retenues. CHERCHEZ LE POINT G ...comme gouffre

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par pehache  
    Vous travaillez au CG, lecoq ?

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par Marc  
    Tout le monde aura compris que M. Sango ne pratique pas le ski.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par Perplexe  
    Article très intéressant, merci M Sango. Qu’il pratique ou non le ski, son désir de transparence est louable. Pour compléter le tableau, j’ai compris que le conseil général venait de voter une subvention pour Artouste alors que cette station a été concédée au privé.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par Marc  
    Quelle transparence ? C’est un article à charge et partial qui détaille tous les méfaits du ski sans rien dire sur l’apport qu’il permet à l’économie de montagne. Quant au sondage, mieux vaut en rire qu’en pleurer !

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par pehache  

    Quelle transparence ? C’est un article à charge et partial qui détaille tous les méfaits du ski sans rien dire sur l’apport qu’il permet à l’économie de montagne.

    Marc, vous voulez parler des fameuses retombées, comme celles qui permettent de justifier le GP de Pau ?

    La transparence complète sur l’argent que le CG injecte dans les stations, ainsi que sur la gestion de ces stations, serait normale.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par Maximo  

    Tout cela est très complexe. Quand les énormes crédits de restructuration ont été engagés, on ne parlait pas encore de réchauffement climatique. D’ailleurs, en parlera-t-on encore dans 20 ans ? Et de toute manière, l’avenir de ces stations ne se calcule pas à l’aune du temps [le temps qui passe, pas le temps qu’il fait] climatique. Les retours sur investissement doivent être effectifs bien avant que le Béarn soit devenu un désert de sable.

    Fallait-il, à l’époque, tout laisser tomber, sacrifier tout une activité humaine, économique, de loisirs et touristique ? Fallait-il passer en pertes sèches tous les investissements déjà réalisés ? Peut-être.

    Mais peut-être pas. Qui tenait votre discours il y a 10 ans ? Personne. C’est vrai que l’EPSA en lui-même n’est pas rentable. Devrait-il l’être pour justifier son utilité ? Tout doit-il être vu sous le seul angle de la rentabilité immédiate ?

    Dans 100 ans tout cela sera peut-être obsolète. Mais d’ici là, cela ne vaut-il pas la peine d’être continué ? Pourquoi refaites-vous votre chauffage central, puisque dans deux siècles, il fera trop chaud en Béarn.

    Peut-on tout sacrifier sur l’autel de la "mode à Hulot" ? Allons, stop. Marre qu’on nous rebatte les oreilles avec ces considérations aussi nébuleuses qu’aléatoires et, évidemment, idéologiques. Marre des ayahtollas du climat, des intégristes de l’écologie.

    Bientôt, il nous faudra cesser de vivre pour pouvoir continuer à vivre. Cela devient stupide. Pourquoi nos enfants ne pourraient-ils aller skier à La Pierre ? Je sais, je sais : ils n’ont qu’à aller à Courchevel, là-bas, c’est rentable, c’est privé, c’est donc justifié. Eh bien, si ces sommes permettent à nos enfants d’aller tous les samedis et mercredis se détendre, pratiquer une activité sportive excellente avec les clubs locaux pour un prix modique, alors je dis que le Conseil général aura fait œuvre sociale. C’est bien sa compétence la plus importante, non ? S’il y a bien une région où les activités de neige sont accessibles au plus grand nombre et quasiment une activité de masse, c’est bien ici. C’est une activité qui concerne beaucoup trop de monde, employés, travailleurs, pratiquants, touristes etc. etc. pour être balayée ainsi d’un revers de la main. Vous êtes inconséquents. La comparaison avec un Grand Prix est nulle et non avenue.

    Vos discours sont des discours de bobos nantis.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par pehache  

    Alors là Maximo vous faites très fort dans le renversement de situation. Jusqu’à aujourd’hui j’étais convaincu que les bobos nantis étaient sur les pistes, mais vous venez de me démontrez que le ski alpin était une activité typique des jeunes défavorisés.

    Là je dis chapeau l’artiste.

    Sans doute bientôt découvrirais-je sous votre plume que le golf est le sport préféré des zyvas...

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    24 novembre 2009, par Marc  

    Pehache, vous dérapez vraiment sur ce coup là. Merci Maximo pour toutes les choses sensées que vous avez énoncées.

    Personne sur ce forum ne remet en cause la nécessaire transparence des financements du CG, moi le premier. Par contre, se servir de cette question comme un prétexte pour chercher à supprimer les financements départementaux au profit de l’économie de montagne, y compris les activitiés de tourisme et de ski, cela n’a vraiment aucun sens.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    24 novembre 2009, par Perplexe  
    Je pense que le travail d’accès et d’analyse des documents administratifs fait par D Sango est digne d’intérêt, même s’il ne vous plait pas que leurs contenus soit diffusé. Les sommes englouties dans les stations par le CG méritent d’être connues , le commentaire est libre. C’est plus intéressant que les affirmations vindicatives sur les rumeurs de propriété ossaloise de la place Verdun, je préfère l’approche de D Sango aux échanges de café de commerce.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    24 novembre 2009, par Maximo  

    Bien sûr, Perplexe. Je partage ce que vous venez de dire au mot près. Vous aurez remarqué que nous n’avons absolument pas abordé cet aspect.

    Oui, ce que nous a présenté D. Sango est très intéressant. Peut-être aurions-nous dû en effet le dire et en féliciter l’auteur avant d’aborder le fond. Je fais ici amende honorable : oui, cet article m’a particulièrement intéressé, il est complet et clair. Les questions posées sont pertinentes même si je ne partage pas tout, je l’ai dit.

    Et bien sûr : oui, la transparence est nécessaire. L’utilisation de l’argent public doit être connue de tous pour que chacun puisse juger. Ce que nous ne partageons pas, c’est la seule présentation comptable.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par le coq  
    le silence des vrais hommes de la montagne

    Non PH je suis en retraite "du privé" comme on dit. Cependant je préfère que l’argent public (enfin une partie) soit investi dans des stations de ski qui donnent du travail aux bergers et agriculteurs de la montagne, qui vivent dans des conditions physiques pénibles délaissés de tous services - médical, poste, train, cars, supermarchés, hôpitaux, services administratifs....vous pouvez continuer la liste est longue. Allez vivre dans un village de montagne l’hiver et les "emmerdeuses du Portalet " apprendraient à se taire et à devenir matures. Ils cotisent aussi pour les autoroutes et voies rapides...de quoi bénéficient-ils ? DU MEPRIS DES CITADINS ET des ELUS.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par pehache  

    Eh oh lecoq ça va un moment ce discours populiste et ruraliste. La réalité française est que les transferts de richesses se font des villes vers les campagnes et non pas le contraire.

    Combien coûte la lettre distribuée au fin fond de nulle part par un facteur en voiture par rapport à la lettre distribuée dans une tour HLM par un facteur en vélo qui ventile 100 boîtes d’un coup ? Coûte l’élève d’une école d’une classe de 10 élèves en montagne par rapport à ceux qui s’entassent à 30 dans les classes en ville ?

    Solidarité territoriale si vous voulez, mais ne venez pas me faire pleurer sur le sort terrible de ces pauvres montagnards. Dans les banlieues où les taux de chômage montent à 20% je pense qu’ils aimeraient bien aussi que les millions d’euros leur tombent sur la tête par dizaines...

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par Maximo  
    ne venez pas me faire pleurer sur le sort terrible de ces pauvres montagnards
    Je rêve, Pehache, ou est-ce que je neme rappelle pas un temps, pas si lointain, où, à propos d’ours, de ruralité et de montagnards précisément, tu nous tins un discours presque exactement inverse ? smiley

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par pehache  
    Sérieusement, je pense que tu rêves...

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par Maximo  

     smiley

     smiley smiley

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    24 novembre 2009, par pehache  
    Et bien Maximo j’aimerais bien savoir précisément quel discours exactement inverse je suis censé avoir tenu, car là je ne vois toujours pas...

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    23 novembre 2009, par Maximo  
     smiley smiley smiley

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    24 novembre 2009, par le coq  
    OK PH - va à Rungis et tu verras qui nourrit la France ? Pendant la guerre il n’y avait pas de cholestérol mais de l’exode vers le rural pour éviter la famine. Les rats n’étaient pas ragondins mais prenaient le gourdin. Il est plus facile de critiquer le gavage des oies en Aquitaine et de servir le foie gras à Paris. C’est de l’égoïsme PH, j’espère que ton Noêl festif sera composé de nourriture céleste et minérale puisque tout le reste est rural. A moins que la philo ne te combles ?

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    24 novembre 2009, par pehache  

    OK PH - va à Rungis et tu verras qui nourrit la France ?

    Désolé lecoq mais tout le monde travaille (ou aimerait travailler) et participe à l’économie. Ceux qui "nourrissent la France" ne sont pas des héros à mettre au-dessus du lot, juste des travailleurs (travailleuses, merci Arlette) comme les autres.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    24 novembre 2009, par le coq  
    Mais non PH, je n’ai pas eu cet avantage. Vous savez bien les "Conseilleurs ne sont pas les payeurs" ....ils conseillent le meilleur usage de l’argent durement perçu de tous ces mauvais citoyens qui ne pensent qu’à contourner la fiscalité trop lourde. Par exemple ceux qui habitent hors de Pau parce que les impôts sont plus faibles mais qui veulent donner des leçons de citoyenneté à tout le monde.

  • > Le gouffre de Gourette et de la Pierre Saint Martin
    24 novembre 2009, par pehache  

    Mais non PH, je n’ai pas eu cet avantage. Vous savez bien les "Conseilleurs ne sont pas les payeurs" ....ils conseillent le meilleur usage de l’argent durement perçu de tous ces mauvais citoyens qui ne pensent qu’à contourner la fiscalité trop lourde. Par exemple ceux qui habitent hors de Pau parce que les impôts sont plus faibles mais qui veulent donner des leçons de citoyenneté à tout le monde.

    Je n’ai rien compris... En clair ça donne quoi ?

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pyrénées - Record absolu de hauteur des précipitations
    Alain Rousset, un politique "cap-bourrut" !
    Randonneur sans limites : La crête de l’Arcizette
    Randonneur sans limites : Les "sept lacs capitaux"
    "Montagne et randonnées" à Riupeyrous
    Randonneur sans limites : Bestiaire pyrénéen
    Randonneurs sans limites : Le petit et grand ARRIEL
    Randonneurs sans limites : Cairn story
    Randonneurs sans limites : 13° dedans, 35° dehors...
    Randonneurs sans limites
    Randonneurs sans limites : Eaux-Bonnes Eaux-Chaudes par le Gourzy
    Randonneurs sans limites : Le Lurien
    Ours - L’ ADDIP (les antis) pas d’accord avec l’ADET (les pros)
    Pyrénées : Y aller avant et après la transhumance ?
    Pyrénées - "Une saison en refuge"
    Sécurité routière, de bons résultats dans les Pyrénées Atlantiques.
    Pyrénées - Le rêve au bout de l’objectif
    Pyrénées - Cher, cher Vignemale !
    Pyrénées - Ligne de crête
    Pyrénées : Randonner pour la Gela !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises