Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau : Forage à Carlitos

lundi 30 novembre 2009


Un conseiller de quartier pousse un cri de colère à la vue de "l’oeuvre" de Severine HUBARDA nouvellement exposée sous les tours de Carlitos. Cela valait-il 8000 € ?

Son cri de colère : "Lors du conseil de quartier du 25 au soir de Duffau Tourasse, Mr Lavignotte nous a présenté un projet d’installation de tuyaux dans un parc déja "validé" par la Mairie alors que nous sommes sensés donner et apporter notre avis... mais enfin peu importe.. le problème n’est pas là.... le problème, ce sont des tuyaux susceptible de blesser les jeunes enfants car ils vont s’en servir comme balençoire..... c’est pas vraiment esthétique... voir même affreux... mais c’est la facture 3000 € pour l’artiste et 5000 € pour la pose de ce truc.... c’est une honte... soit 8000 € pour de la "Branlette intellectuelle" sensé apaiser les gens !.... et en plus on nous a soutenu que c’est pas cher et que l’artiste a eu la chance de choisir Pau..."

L’enquêteur d’A@P : "mon avis, c’est du mécénat de Total, ou bien ils prospectent en douce pour de nouveaux gisements de gaz (la concurrence est rude, il ne faut pas se montrer). Ou sinon, c’est peut-être un remake de "Brazil", mon film culte (Terry Gillian 1984). Bon, il y a bien une svastika noire tournée dans le bon sens (celui de l’éternité, chez les chinois), mais pour l’élégance globale, c’est plutôt raplapla.
8000 euros, c’est sans doute le prix, ce n’est pas excessif, mais cela n’apportera strictement rien à la cité, car c’est vide, les couleurs sont tristes, le matériau est froid, et des tuyaux, à Carlitos, on en cherche pour trouver du boulot ou gagner aux courses."

Et votre avis, quel est-il ?

"Emergence"  : Composition avec tuyaux noir, rouges et bleus
Une oeuvre de Severine HUBARD, artiste Plasticienne visible depuis le 28 novembre 2009
http://www.severinehubard.net/


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau : Forage à Carlitos
3 décembre 2009, par pehache  

Hier il y avait un article dans la République sur l’inauguration de la sculpture. La population concernée semblait un peu plus ouverte et enthousiaste que les commentaires négatifs lus ici.

Au-delà des polémiques sur le "j’aime/j’aime pas" et sur le prix, il est quand même extraordinaire que personne (et surtout pas le conseiller de quartier...) n’ait souligné l’intérêt de la démarche qui consiste à installer des créations dans l’espace public plutôt que dans une galerie d’art ou un musée (même si ça n’a rien de nouveau, certes), et la volonté de mettre en avant des formes d’art non consensuelles.

Je dis ça d’autant plus facilement que personnellement cette oeuvre ne me passionne pas plus que ça (mais je ne l’ai pas vu en vrai).

Je félicite donc la mairie pour cette initiative, et j’espère qu’il y en aura d’autres.

  • > Pau : Forage à Carlitos
    3 décembre 2009, par Marc  

    Bien d’accord. Il est clair que de toutes les personnes sur ce site qui se sont élevées contre cette intiative, aucune n’habite le quartier en question.

    Compte tenu des réactions du Conseiller de quartier, je pense qu’il serait bon de le démettre de ces fonctions, qu’il n’a manifestement pas comprises.

  • > Pau : Forage à Carlitos
    3 décembre 2009, par Contribuable Palois  

    Information minimaliste encore une fois. Après on ne doit pas s’étonner des approximations du public. La Ville n’est pas à l’origine du projet architectural

    Le concours a été lancé en janvier 2009 par la le Pôle Culturel intercommunal des Abattoirs.

    120 candidats d’après ce Pôle, un jury (dont on ne sait pas grand chose), 4( ?) lauréats aidés/primés : stage offert de "résidence créative", et aide financière directe, sans compter la prise en charge de la logistique et de divers moyens dont la communication. Aujourd’hui une oeuvre exposée à Gan, une à Pau, une à Jurançon

    Pour Emergence à Carlitos il y aurait eu (cf les information-remerciements de Mme Hubard) l’intervention (et/ou la prise en charge ?) de la Ville de Pau dans la réalisation et l’érection sur le site. Comme le sujet n’a pas été présenté au vote du Conseil municipal on peut penser que les Services municipaux refacturent l’intégralité de la dépense (achat des 2 tonnes de tubes, le temps agents, les moyens de manutention et le prestataire externe) au Pôle Culturel intercommunal ?

  • > Pau : Forage à Carlitos
    3 décembre 2009, par Maximo  
    "Information minimaliste encore une fois"
    Non, pire : FAUSSE INFO, CP !!!!!!

  • > Pau : Forage à Carlitos
    3 décembre 2009, par pehache  
    Bon OK, je félicite la CDA, donc...

  • > Pau : Forage à Carlitos
    2 décembre 2009, par claudiqus  

    je n’avais pas fais gaffe au titre de l’oeuvre ...

    c’est vrai que si c’est un organe nouveau, ça mérite le respect !

    > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Bruno  

    Bon, ça sent le sapin, la prospérité paloise, le pétrole et les pipe-lines... Une industrie qui a payé et ne paiera plus, une de plus.

    On peint des tubes et on les pose n’importe où, voire dans les anciens quartiers ouvriers.

    On contribue à éveiller les travailleurs, qui ne font plus rien : l’aventure industrielle du Béarn dans les énergies fossilles est terminée. Restent un peu d’espoir à disposition des croyants : les bio-carburants, l’aéronautique, l’économie résidentielles et le tourisme ...

    > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Marc  

    Le vrai motif de honte, ce sont les propos de ce conseiller de quartier et le commentaire du reporter d’A&P, qui démontrent beaucoup de petitesse d’esprit. A mon avis, les conversations de café du commerce sont d’un niveau beaucoup plus élevé.

    Le seul intérêt de l’article c’est de nous faire découvrir Séverine Hubard et son travail (et non Hubarda !), en nous donnant l’adresse de son site web.

    > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par alternative-relative  

    Et bien moi je trouve ça bien. Je ne sais pas encore si j’aime ça, mais en tout cas il y a enfin quelque chose de singulier à Pau. De toute façon les oeuvres d’art ne créent que rarement l’unanimité surtout lorsqu’elles sont installées dans des endroits sensibles. Je lis sur le site de S.Hubard qu’elle sera là jusqu’en 2011, alors ce n’est pas si cher, si les chiffres que vous indiquez sont justes. Travaillant dans un bureau d’étude je sais combien le moindre m2 occupé est onéreux. Allez voir les sculptures qui sont installées par le pôle culturel à Jurançon, sur le grand jardin central. C’est majestueux, mystérieux, et ces animaux sont devenus maintenant familiers de la ville. Demandez aux gens (pas vos adhérents) ce qu’ils en pensent et demandez leur à nouveau dans deux ans. pour une ville pas si dynamique je trouve qu’il y a avec ces sculptures publiques l’audace de rendre l’art visible et accessible. Je ne suis pas ici depuis longtemps, mais je ne peux qu’encourager les élus de quartier et les élus en général à initier ce genre de choses. Je suis sûr qu’il faut du courage, tant les esprits sont parfois difficiles à bouger. Plus il y en aura et plus elles créeront de lien et d’échange. A quand la prochaine ?

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par claudiqus  

    l’art est toujours subjectif !

    on a le droit d’aimer ou pas ...la question est de savoir tout ce qu’il serait possible de réaliser en terme d’échanges culturels pour une somme de 8000 €, au bas mot !

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Maximo  
    l’art est toujours subjectif !
    Non, bien sûr !! ça, c’est ce qu’on dit au café du commerce smiley

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par claudiqus  

    pourquoi ?

    vous y allez souvent ?

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Maximo  
    oui, le café y est justement excellent

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par claudiqus  

    c’est tout à votre honneur !

    la culture du bistrot fait partie de la culture générale, et on peut parfois y apprendre des choses intéressantes !

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Louis H  

    L’exemple donné à Carlitos a de quoi inquiéter, un peu sur le choix du jury mais surtout sur la confidentialité qui a accompagné la démarche de l’Agglo.

    Alors qu’aurons nous pour la Médiathèque au titre de la loi du 1% artistique, cette obligation de décoration des constructions publiques ?

    Le décret de 2002 sur le 1 % artistique applicable lors de la construction ou de la réhabilitation d’un bâtiment public comme une bibliothèque centrale, par l’Etat ou par une collectivité locale, impose de passer la commande d’une oeuvre spécifique.

    Alors ça donnera quoi comme expression artistique de faire 1% sur les 20 millions d’euros ?

  • > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par claudiqus  

    j’en voudrais pas ...

    dans mon jardin !...

    > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par pehache  

    C’est dingue, à l’échelle près ça ressemble à Beaubourg, et on a l’impression d’entendre le même genre de débats idiots que pour Beaubourg !

    Je ne suis pas spécialement sensible à ce genre d’art, mais je comprends que d’autres puissent aimer. Et je ne vois pas pourquoi ce quartier devrait être privé d’art moderne. Ca doit être réservé aux branchés des centre-villes ?

    Si ça avait été une statue bien classique et bien académique qui avait été installée à cet endroit, y aurait-il eu un article aussi critique dans A@P ???

  • > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par Maximo  

    je vais aller la voir, cette fichue sculpture, parce que, comme ça, en effet, elle ne ressemble à rien, et surtout pas à une sculpture.

    Ensuite, si on veut bien m’y autoriser, je donnerai mon point de vue.

  • > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par pehache  

    Je n’avais même pas fait attention à ça :

    ...et des tuyaux, à Carlitos, on en cherche pour trouver du boulot ou gagner aux courses.

    Voilà, c’est bien ce que je disais : les pauvres ne pensent qu’à leur tiercé du dimanche, inutile de leur donner à voir de l’art... smiley

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Jack Fagot-Barraly  
    forage a carlitos

    La statue d’André Labarrere

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par pehache  
    La statue d’André Labarrère on l’a déjà payée : elle nous a coûté 300 millions d’euros.

  • > Pau : Forage à Carlitos
    2 décembre 2009, par le coq  
    Chers amis du forum, car nous sommes au minimum "frères ennemis" et amis... je crois qu’il ne faut pas parler des disparus, car l’histoire est remplie de gens qui se sont trompés, de statues élevées en l’honneur de généraux qui sont des vaincus et de soldats morts pour rien. Sur le plan politique ce n’est pas mieux et je crois même qu’André Labarrère en étant resté plus de 35 ans sur Pau a au moins montré que démocratiquement il était préféré des Palois. Alors vous les détracteurs et les "chiures de mouches débordants de savoir et nuls en savoir faire, pendant ce temps, vous devriez LA FERMER par respect devant le vainqueur. Chirac lui même a reconnu que François Mitterrand était un grand président (émission FR2 de dimanche dernier) De toutes les façons rien ne va mieux depuis son départ et vous ne savez pas faire mieux non plus. CQFD.

  • > Pau : Forage à Carlitos
    2 décembre 2009, par Rêveur des villes  

    je crois qu’il ne faut pas parler des disparus, car l’histoire est remplie de gens qui se sont trompés, de statues élevées en l’honneur de généraux qui sont des vaincus et de soldats morts pour rien

    Le rapport avec Labarrère ? !

    André Labarrère en étant resté plus de 35 ans sur Pau a au moins montré que démocratiquement il était préféré des Palois

    Vous ne savez pas qu’AL était un grand manipulateur ?

    Alors vous les détracteurs et les "chiures de mouches débordants de savoir et nuls en savoir faire, pendant ce temps, vous devriez LA FERMER par respect devant le vainqueur

    Eh, tu baisses un peu la chaudière ? smiley smiley

    De toutes les façons rien ne va mieux depuis son départ

    Dans les grandes orientations budgétaires, AL n’est pas parti : il est toujours là, de part ses héritiers qui poursuivent sa politique.

    et vous ne savez pas faire mieux non plus

    Triste vision du monde. La classe politique paloise est une cata, oui. Mais on dirait qu’à vos yeux tous les contributeurs de ce site aussi. N’importe qui ferait mieux. Regardez n’importe quelle autre ville voisine.

  • > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par mael  

    Affligeant, atterrant, consternant, désespérant, lamentable...

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par mael  

    allez dans 2 mois, il sera enlevé parce que trop dangereux pour les gosses et leurs dents...

    il y a eu un appel d’offre pour ce truc, ça veut dire qu’il y avait pire comme sculpture...

  • > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par Contribuable Palois  

    Pour "comprendre" Severine HUBARDA et son enchevètrement sous les tours de Carlitos on trouve rien que du convenu au Pôle culturel intercommunal.

    "Si « Emergence » est une sculpture présentée en ville, lieu de circulation et de mouvement, c’est dans un square, espace de respiration et de détente qu’elle trouve sa pleine expression. L’oeuvre devient alors une invitation à un moment de flânerie, de repos, de jeu. Libre au public d’inventer de multiples façons de se l’approprier". Comprenne qui pourra.

    Alors il faut découvrir les explications que donne l’auteure sur cette oeuvre.

    L’artiste y résume probablement sa perception de Pau :
    -  des trous gros, moyens et petits
    -  des tuyaux rouge, noir et bleu
    -  des travaux sur les égouts (le camion-pompe, 3 vues photographiques sur le débouchage des collecteurs
    -  des éléments égarés, un caneton noir, le Pic du Midi, l’écusson de la Section, une voiture de sport, la Fée clochette et le logo de l’Agglo
    -  tous ces éléments apparaissant sur un fond ressemblant à un dragon chinois

    On se demande qui au Conseil a eu assez d’inconscience pour passer la commande. Car enfin s’il y a autant d’allusions à peine voilée au travail sur les égouts, ce n’est quand même pas fortuit !

    Cependant une information essentielle paraît avoir été omise : ce sont les ouvriers municipaux qui ont construit l’oeuvre. Alors quel coût pour ces 2.000 kg d’acier galvanisé, combien d’heures des ateliers municipaux qui s’ajoutent aux 3.000 € de l’artiste et aux 5.000 € de pose ?

  • > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par AK Pô  

    Autochtone :tous ces éléments apparaissant sur un fond ressemblant à un dragon chinois :

    il s’agit de "La Vague", d’Hokusai ("la grande vague de Kanagawa" 1831), mondialement connue. On aperçoit le Mont Fuji au milieu, en petit (l’estampe fait 25x37 cm, il faut ouvrir l’oeil !) smiley

  • > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par claudiqus  

    serait-ce ...

    le tsunami engendré par l’éruption massive du Krakatoa en Indonésie, qui fit 50000 victimes ? n’était ce pas en 1830 ? ...

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Marc  
    AK Pô, vous êtes bien charitable de répondre à de tels aveux !

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Maximo  

    Cette référence me chagrine. Mais vraiment, me chagrine beaucoup beaucoup. Si elle n’était pas là, je serais indulgent. Mais avec ça, je sens que, quand je vais prendre la plume, je ne vais pas l’être beaucoup. Car en fait de parrainage, on ne se torche pas avec n’importe quoi, là, madame l’auto-proclamée artiste !!

    faut pas pousser mémé dans les orties et après, dire qu’elle est tombée toute seule smiley

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Contribuable Palois  

    La Grande Vague, bien sûr que tout le monde l’a vue. Mais vous AK Pô, vous n’avez pas pris le temps de "lire" le poster de l’artiste S. Hubard et d’y débusquer les allégories qu’elle y a semées
    -  en haut à droite : l’écu de la Section Paloise sert, d’un côté, à alimenter le Mont Fuji et, de l’autre, la canalisation bleue qui fournit en eau la pompe à m...
    -  la même Vague sert à décorer (customiser diront les gens dans le coup) une autre pompe à chose, qui apparaît en bas au centre (voir remarque1 ci-dessous)
    -  la Fée clochette à gauche au milieu, à ce qu’il me semble, évacue de l’eau avec un balai ; mais est-ce la bonne lecture ?
    -  il y a bien un dragon chinois ou japonais, dessiné au trait, dans l’arrière plan du poster. D’où a-t-il été repris ?

    remarque1 :Cette idée serait en fait celle de Julien CELDRAN accueilli en résidence de création au Pôle Culturel Intercommunal en 2009, qui a été récompensé à la suite d’un concours qui a primé 4 lauréats sur 120 candidats

    remarque2 : les vues photo de l’oeuvre de Mme Hubard après l’inauguration montrent que la sécurité n’est pas assurée, où de jeunes enfants font l’escalade de cette structure. Comment se fait-il que la Commission de sécurité ne soit pas consultée pour ce type de structure, alors qu’elle l’est pour le moindre banc ou plateau de jeu à disposition des enfants ?

  • > Pau : Forage à Carlitos
    3 décembre 2009, par patrice le Bourguignon  
    Vive les Artistes du troisième millénaire

    Avec les 8000 €, la ville aurait pu boucher combien de nids de poules dans la voirie de Pau qui doit être en compétition pour l’élévage de volailes . A moins que ces trous soient considérés comme des oeuvres d’arts. reste à les peindre en couleur pour les rendre plus agréables à l’oeil et eviter ainsi lorsqu’on circule à vélo de tomber dedans et voiler sa roue. Un grand merci à nos élus. smiley

  • > Pau : Forage à Carlitos
    3 décembre 2009, par Marc  
    Là, on est vraiment au sommet de la nullité de la pensée... Je me dis que cela doit être bien difficile, parfois, d’être un élu..

  • > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par Cerise  

    Comme si le quartier n’était pas assez moche... Comme si l’argent coulait à flot...

  • > Pau : Forage à Carlitos
    30 novembre 2009, par Lou Tillous  
    Restez calmes braves gens, vos protestations resteront sans effet et on vous expliquera d’un air hautain que vous êtes des primaires incultes qui ne comprennent rien à l’Art moderne ou soi-disant tel smiley Il n’empêche que dans une démocratie, on aimerait savoir ce qui c’est manigancé en amont pour jeter 8000€ dans la nature pour créer cette bouffonnerie.Appel d’offre ? Adoption en commission ? Adoption en séance pleinière du Conseil municipal ? On aimerait savoir, nous les cochons de payant, sans imaginer un népotisme quelconque smiley

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Marc  
    Lou Tillous aurait certainement préféré une subvention à ses comparses du bloc identitaire.

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Lou Tillous  
    Marc, vous êtes toujours aussi débile.Mais d’un chrét’prog gaucho, à quoi faut-il s’attendre ?

  • > Pau : Forage à Carlitos
    1 décembre 2009, par Marc  
    Merci LT, vous m’honorez, bien que je n’ai jamais connu l’ivressse des chevauchées dans la pampa.

  • > Pau : Forage à Carlitos
    21 décembre 2009, par Loir  

    Vous n’allez pas m’en excuser mais, je n’ai pas lu tous vos commentaires...

    Je voulais juste ajouter un avis de plus. Au delà du prix, qui m’horrifie autant que certains, je trouve ça plutôt moche pour le moment, oui... j’espère encore habituer mes yeux voir même entendre les histoires qui entourent ces quelques tubes.

    Cela dit, dans le pire des cas, un grand coup de disqueuse et il n’y a plus rien !

  • > Pau : Forage à Carlitos
    21 décembre 2009, par Contribuable Palois  

    dans le pire des cas, un grand coup de disqueuse et il n’y a plus rien.

    Ça manquerait de respect.

    On ose espérer que les 3 fonctionnaires (Pôle culturel Abattoirs, Orthez, ESAC) qui ont fait le choix en tant que Jury avaient de bonnes raisons. A partir du moment où l’artiste a reçu une commande, la Collectivité n’a pas le droit de revenir sur les conditions d’exposition. On appelle ça le droit moral de l’artiste.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Oloron : "Poétissage" au Printemps des Poètes
    Lire - Ça passe ou ça casse
    Plus de musique !
    Au pays des rêves
    Pour les livres et les contes, le lieu compte
    Projet Frankenstein
    Pau - Histoire(s) de Printemps
    A découvrir ou redécouvrir : les champignons
    La grande migration
    « Les Musicales de Thèze »
    Demain samedi, allons danser !
    L’histoire de la Librairie Tonnet
    Une autre campagne ?
    Théâtre de l’Echiquier : Pour que ne meure pas « Malade Imaginaire »
    Photo, sculpture, la matière dans tous ses états s’expose à Lacommande
    Un concert du Nouvel An déjanté, de Strauss à Abba !
    Pourquoi ne pas (re)découvrir l’Espace ski de fond du Pont d’Espagne, à Cauterets ?
    Flash back et changement de ton au Musée des Beaux Arts de Pau
    A Noël, qu’offrir ? Un « rompol * » ?
    Pau, les Etoiles au firmament



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises