Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Le projet d’autoroute PAU-OLORON : aberrant, antisocial, irréfléchi.

mercredi 9 décembre 2009


Vendredi 11 Décembre 2009, la Communauté d’Agglomération de Pau vote un crédit pour une étude d’autoroute 2x1 seule voie dite Pau-Oloron mais en réalité Poey de Lescar-Gurmençon. Les élus « de progrès » souhaitaient une étude globale sur tous les modes de déplacement. Ils y renoncent ! Ils se retrouvent volontiers piégés et consentants dans le vieux projet de la CCI : le tout goudron. A l’heure de Copenhague, ils retardent d’un siècle !

UN PROJET ABERRANT : annulé en juin 2008 par le Grenelle, le projet est relancé par des élus à court d’idée au moment où l’objectif est de diviser par quatre les gaz à effet de serre (GES) !Nos élus souffrent d’un dédoublement de la personnalité : ils sont tous « pour Copenhague ». Mme Lignières-Cassou, Députée-Maire de Pau, dénonçait spontanément avec conviction son opposition aux autoroutes qui aggravent le mitage pavillonnaire et les GES.C’était au colloque transport qu’elle subventionnait le 26 Novembre dernier ! Mais tous ces politiques pratiquent le contraire de ce qu’ils disent au nom d’une prétendue « politique de proximité ». Et Mr Rousset avance 500 000 euros en proclamant très haut qu’il est contre cette autoroute ! Le Préfet, en charge du Grenelle accepte de reporter des crédits de sécurisation de la RN134 au profit d’un projet irréfléchi.

UNE ETUDE BIDON : Le rapport de F. DUPIN de février 2009 est monstrueux car il exclut d’emblée toute autre solution .Il est le contraire d’une vue d’ensemble. Il refuse de voir que le problème N° 1 c’est Pau-Gan, c’est la Vallée d’Ossau , c’est les 12 000 vehicules/j de la RN134 pour laquelle on a l’habitude de détourner les crédits de sécurisation. Il oublie de dire que de Pau à Poey de Lescar il faut déjà 25 mn pour en glaner 10 ensuite avec un péage coûteux. Il allègue que ce projet n’a rien à voir avec l’axe E 07 stoppé par le Grenelle. C’est faux. Pas un mot sur la balafre de béton-goudron à travers les coteaux viticoles de Lasseube, rien sur les GES !

Plus grave, ce rapport, avec ses pseudo-évidences, c’est l’engrenage fatal. Les élus vont donc voter une ETUDE DE CONSTRUCTION , coûteuse, 4 millions, sans avoir réfléchi aux besoins réels des usagers béarnais, sans tenir compte de la modernisation programmée du rail : Pau ­Oloron : 30 mn de centre-ville à centre ville en décembre 2010, avec navettes cadencées et arrêts aux gares de parking intermodaux. La solution « Dupin » n’est pas la seule !

L’ETUDE GLOBALE DES DEPLACEMENTS EN BEARN reste à faire et à voter ! Ensuite, devant plusieurs hypothèses, les choix se feront.

LE COUT DE CE PROJET AUTOROUTIER EST EXORBITANT : Mr Dupin prétend ramener ce projet chiffré à 400 millions d’€ en 2007 à seulement 285 M€ en 2009. Qui peut le croire ? Les raisons économiques sont invoquées à tort et à travers par des élus qui n’ont jamais levé le petit doigt lorsque la SNCF a supprimé la gare de marchandises de Pau ou encore la ligne Buzy-Arudy qui acheminait les bobines d’acier chez Laprade.

Voilà des élus prêts à financer 300M€ mais incapables de trouver100M€ pour le tronçon ferroviaire Canfranc-Bedous par lequel Saragosse et Valence apporteraient beaucoup plus à l’économie ! De tels élus qui misent sur le tout goudron torpillent en fait la modernisation de la voie ferrée Pau-Oloron (30M€ investis en 2010) et Oloron-Bedous (35M€ en 2011). Pas un € n’a été apporté par les Collectivités du Béarn.

Ce projet est monstrueux, aberrant : il révèle un manque total de débat et de réflexion chez nos élus comme dans les partis politiques : il y a là un suivisme affligeant. Les élus de progrès, faute de programme, s’inclinent une fois de plus devant les chimères libérales de la CCI, Il faut d’URGENCE réorienter ce projet d’ailleurs non conforme aux lois (LOTI, Grenelle, E07 tronçonné, etc) vers une étude globale de la desserte des territoires du Béarn, en fonction de l’espace, du temps gagné, des modes de transports et des vrais enjeux du 21°siècle : l’emploi, la santé , l’environnement.


- par Alain Cazenave-Piarrot Président du CRELOC
(Comité pour la RÉouverture de la Ligne Oloron-Canfranc)
et Michel Rodes, Vice président SEPANSO-Aquitaine
(Société de protection de la nature dans le sud ouest)


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Le projet d’autoroute PAU-OLORON : aberrant, antisocial, irréfléchi.
9 décembre 2009, par Marc  

Il est quand même rassurant de voir que des élus de l’actuelle majorité municipale s’opposent à ce projet scandaleux, comme le précise l’article joint de sud-ouest.

Il faut les soutenir dans leur juste combat contre l’archaïsme de la CCI et de Lignières-Cassetout.

> Le projet d’autoroute PAU-OLORON : aberrant, antisocial, irréfléchi.
9 décembre 2009, par Autochtone palois  

Voilà une réaction saine ! Ce projet montre que les élus goudron-béton, de gauche ou de droite, formatés sur le modèle DDE, n’ont pas encore changé de siècle. Projet aberrant, idiot, anti-Copenhague, même plus électoraliste, est défendu par des élus qui pensent encore qu’ils seront réélus parce qu’ils auront fait gagner quelques minutes sur le trajet Pau-Oloron. Qu’en même temps ils aient empiré la pollution CO2, massacré le paysage, est secondaire pour eux.

Ils ne se rendent pas compte, d’autres exemples l’ont montré, qu’ils incitent les Oloronnais à aller faire leurs courses à Pau, au détriment du commerce local.

Oui, c’est un projet aberrant, antisocial, irréfléchi.

> Le projet d’autoroute PAU-OLORON : aberrant, antisocial, irréfléchi.
9 décembre 2009, par le coq  
la vallée des rois des...gaves !

Je préfère croire à l’amélioration de la liaison routière Pau/ Oloron qui prend une heure minimum pour 37 km aujourd’hui avec des limitations à 70km/h presque partout et deux radars fixes et autant de pièges mobiles en permanence pour dynamiser le commerce, que de défendre les visions débiles des défenseurs de la ligne ferrée Pau Canfranc. C’est une preuve de plus de la compétence des gens qui sont choisis pour nous représenter. Alors payer pour éviter qu’ils pensent pire sachant que déjà rien ne se fera c’est peut-être une obligation à minima. Et puis ne faut-il pas justifier qu’ils ont du travail avant les élections ?

  • > Le projet d’autoroute PAU-OLORON : aberrant, antisocial, irréfléchi.
    9 décembre 2009, par Marc  
    Le prochain projet est de faire une autoroute depuis le domicile de Mme Lignières-Cassetout jusqu’à la Mairie ...

  • > Le projet d’autoroute PAU-OLORON : aberrant, antisocial, irréfléchi.
    9 décembre 2009, par pehache  
    Très juste, il faut désenclaver la mairie de Pau !

  • > Le projet d’autoroute PAU-OLORON : aberrant, antisocial, irréfléchi.
    17 décembre 2009, par Mikalot  
    Oui à une belle route entre Pau et Oloron, c’est aller dans le sens de l’histoire. Les émissions de CO2 des automobiles vont être drastiquement réduites à l’avenir, on ne sauvera pas la planète en empêchant les gens de prendre leur automobile, par contre on réduira l’accidentologie effroyable de Bel air, Haut de Gan. Pourquoi pas un 2 X 2 voies limitée à 110 km/H,cela permettrait de désenclaver la vallée d’aspe, le Barétous et la Haute Soule . Encore une fois, j’exprime un avis personnel, mais le rail et la route ne pas antagonistes. On s’accorde à parler de Oloron Bedous mais il faudrait voir les choses sous l’angle Pau Saragosse, avec une voie ferrée essentiellement dédiée au fret même si le parcours est difficile pour les convois lourds et longs au delà de Bedous, mais rien d’impossible au vu d’un 43pour 1000 et quelques courbes un peu serrées sur moins de 10 km contre plus de 20 km sur l’autre transpyrénéen. Merci pour vos avis.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises