Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

« La raison d’Etat et les droits de l’homme »

lundi 11 janvier 2010


Vendredi 15 janvier 2010
à 19 heures, au
Complexe de la République (salle 703), à Pau
 
Rencontre-débat organisée par l’association Citoyens du Béarn autour du cas de l’officier franco-marocain "Kaddour Terhzaz"
 
« La raison d’Etat et les droits de l’homme »
 
En 2008, à 72 ans, le colonel-major Kaddour Terhzaz a été condamné à 12 ans de prison, au Maroc, pour avoir voulu défendre l’honneur de ses anciens compagnons d’armes.
Invités par “Citoyens du Béarn“, sa famille et ses amis ont accepté de participer au débat sur ces situations où la raison d’Etat - qu’il ne nous appartient pas de juger - prime sur les droits de l’homme.
 
Un vrai débat citoyen. Venez nombreux

Plus sur Kaddour Terhzaz et son comité de soutien


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> « La raison d’Etat et les droits de l’homme »
12 janvier 2010, par le coq  
identité nationale deuxième acte

La raison d’Etat et les droits de l’homme...il ne pouvait pas y avoir meilleure coïncidence pour faire savoir que : le Tribunal Administratif de Pau venait de rejeter "le mur de la honte " de Billère obligeant son Maire M. Lalanne à effacer les inscriptions. Enfin une honte nationale effacée au non du respect du Droit. Il y en a qui voulaient un signe sur l’Identité Nationale...Ils en ont une approche. N’oublions pas que personne n’a le droit de contester la chose jugée et c’est bien ainsi - avis . Que les électeurs de Billère en tirent leçon avant de jouer les égoïstes une fois de plus et aussi que notre DEPUTEE MLC SOLIDAIRE EN PRENNE ACTE avec les autres élus solidaires.

  • > « La raison d’Etat et les droits de l’homme »
    13 janvier 2010, par Maximo  

    Il ne s’agit évidemment ici, ni de raison d’Etat ni de Droits de l’Homme.

    La raison d’Etat n’est bien sût pas déclarée par un magistrat... Bien au contraire. La raison d’Etat échappe et veut échapper au contrôle judiciaire et de la juridiction administrative. Peut-être convient-il de rappeler que la juridiction administrative est indépendante et que son nom, loin de la rattacher à l’administration, n’est dû qu’au fait que ce sont les litiges avec l’administration qui lui sont soumis ; tribunal administratif, Cour administrative d’Appel, Conseil d’Etat. n tout état de cause, le juge administratif est aussi indépendant lorsqu’il rend une décision que le juge du TGI, par exemple.

    Et il ne s’agit pas ici non plus, évidemment, de Droits de l’Homme. Que Monsieur Lalanne les évoque est peut-être de bonne guère, mais, pour la communication de ses idées et sa liberté d’expression, l’élu a tout un arsenal à sa disposition, y compris medias indépendants, sans avoir besoin d’un bâtiment communal pour l’exercer.

    On pourrait aussi se poser la question de la légitimité, et même de la légalité de cette expression-là, non pas de Lalanne en tant que personne, mais du Maire en tant qu’élu. Or il l’a fait en tant que tel. Or ce n’est pas dans ses prérogatives.

  • > « La raison d’Etat et les droits de l’homme »
    11 janvier 2010, par Maximo  

    Voilà à première vue un excellent sujet de 1e année de Sciences-Po. Il n’y a cependant pas grand chose à disserter : les deux notions sont en effet par essence totalement contradictoires et on ne voit pas bien ce qui pourrait les réconcilier. On peut juste dire que ce sont deux notions incompatibles.

    La raison d’Etat n’est que ce que les peuples acceptent d’abandonner en matière de liberté et de Droits de l’Homme.

    Mais est-ce bien le sujet ?

  • > « La raison d’Etat et les droits de l’homme »
    11 janvier 2010, par Pierre  
    On est dans le débat

    ... totalement contradictoires et complexes.

    "Complexes" au sens de la "pensée complexe" d’Edgar Morin, c’est à dire de cette complexité qui n’est pas la clé du monde, mais le défi à affronter : "La pensée complexe, est non pas ce qui évite ou supprime de défi, mais ce qui aide à le relever, et parfois même à le surmonter".

    A propos de ces deux notions, on pourrait parler avec lui de dialogie : deux logiques qui, en même temps s’opposent et sont complémentaires. Qui fondent une unité.

    En tous cas, bravo pour votre perspicacité car le sujet s’incarne ici, en vérité, dans le cas particulier d’un homme. De tous les hommes, si l’on rejoint la pensée de Montesquieu : « une injustice faite à un seul est une menace faite à tous » ?

    Alors, le vrai sujet ne serait-il pas celui de la solidarité, tout simplement ? Mais peut-on encore croire en ses valeurs ?

    Pierre

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Pleure ô pays bien aimé
    Adage des gens de justice
    Thank you London 2012
    La mondialisation ? Une dynamique naturelle incontournable ?
    La mondialisation
    Questions
    L’abstention.
    Petit trou deviendra grand
    Démission ou renoncement
    Pau - « Semaine du développement durable »
    Tuerie de Toulouse : La dictature de l’immédiateté
    Réaction de B.A.P à l’article « et si B.A.P révisait (partiellement) ses objectifs »
    Expulsions locatives
    Obsolescence
    Et si BAP revisitait (partiellement) ses objectifs ?
    « Valeurs » ! Vous avez dit « valeurs » ? Comme c’est bizarre !
    Oui et non
    Un sociologue et l’occitan
    Le P.P.P. n’est pas toujours « Pau Portes des Pyrénées » !
    Parents : Vous êtes tous des assassins ???



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises