Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

LGV : Les Basques ne veulent pas être des pigeons

lundi 18 janvier 2010 par Henri 64


Réseau ferré de France (RFF) a dévoilé le 11 janvier les tracés du fuseau de 1.000 mètres dans lesquels devraient s’inscrire selon RFF les tracés définitifs du projet de ligne ferroviaire à grande vitesse (LGV) entre la France et l’Espagne. Il semble que ces tracés aient déjà du plomb dans l’aile.

Les maires de la communauté de communes Nive-Adour, directement concernés par la nouvelle ligne qui traverserait le Pays basque, ont réaffirmé samedi à Saint Pierre d’Irube leur opposition à ce projet. Pour montrer leur détermination, ils ont eu l’idée originale de lâcher 200 pigeons, porteurs d’un message adressé au gouvernement sur la place de Saint Pierre d’Irube.
 

 Alain Iriart, maire de Saint Pierre d’Irube, a rappelé la position de l’ensemble des 29 communes concernées qui appellent à une modernisation de la ligne ferroviaire existante de préférence à la création d’une voie nouvelle qui éventrerait le Pays basque. RFF a promis l’enfouissement d’une grande partie de la ligne. Mais un certain scepticisme peut accueillir cette promesse qu’une réduction de crédits mettrait facilement à mal. Il n’est que voir ce qu’il est advenu du tunnel autoroutier de Guétary : les quatre voies grimpent sur la colline et la partie enterrée est réduite à sa plus simple expression. 


A la suite d’une étude du cabinet suisse Citec, les intervenants se prononcent pour un aménagement des voies existantes. Gageons que les Aragonais, les Béarnais et les Bigourdans sont prêts dans leur grande majorité à soutenir leurs amis Basques. Partager un surcroît de trafic, pour le fret notamment, ne peut que conforter leur souhait de désenclavement. Les Suisses, spécialistes du ferroutage à travers les montagnes ne sauraient leur donner tort.


 - par Henri 64
(d’après une dépêche de l’AFP)


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> LGV : Les Basques ne veulent pas être des pigeons
20 janvier 2010, par Bruno  

Je partageais dans un autre billet ce constat et cette hypothèse, (et j’ai pris cher dans les commentaires).

Ces braves basques voudraient bien que la LGV arrive à Bayonne, traverse Landes, Gironde, Charentes, Poitou, qu’elle oublie Béarn et Bigorre en passant, sous la réserve qu’elle ne ravage pas aussi le Pays Basques. Ils imaginent légitime de demander à tous de payer pour une ligne de Bayonne à Paris qui n’irait nulle par ailleurs.

Il est vrai, ils sont proches de l’Espagne et de le LGV Basque à Irun.

Et il ne choque nulle part personne qu’un Ministre de la République use de ses fonctions pour privilègier son petit territoire. La guerre de chacun contre tous dont parlait Hobbes a été étendue à tout les champs de la vie. La vertu politique a été abolie.

Tout est maintenant possible, puisque Yes we can.

   
 
 
 
Les rubriques d’A@P
Citoyenneté
A compte d’auteurs
"Arpenteurs sans limites"
"Les sorties de Michou"
"Un samedi par semaine - tome 2"
"Un samedi par semaine - tome I"
Au ras du bitume
Enquêtes
Evasion
Maréchaussée Paloise
A@P.com
Courrier d’e-lecteurs
Hommes et femmes d’ici !
Opinion
Portraits, Entretiens
Tribune Libre
Humeurs
La Charte d’A@P
Le défouloir !
Les cartons
Les cartons mi-figues mi-raisins
Les cartons rouges
Les cartons verts
Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
Vu dans la presse
”Les Causeries d’A@P”
Détente
Loisirs
Spectacles
Economie
Aéroport Pau-Pyrénées
Enjeux
Enjeux environnementaux
Enjeux européens
Enjeux sociétaux
Grand Pau
Lescar
Billère
Gan
Gelos
Idron
Jurançon
La CDA Pau-Pyrénées
Lons
Point de vue
Grands projets
"LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
Nouveau complexe aquatique de Pau
Nouvelle voie routière Pau-Oloron
Nouvelles Halles de Pau
Pau
Du Côté des Quartiers
La vie
Une idée pour la ville
UPPA
Politique
Forums des Partis
Politique locale
Politique régionale et nationale
Territoires
Aragon
Béarn
Bigorre
Espagne
Europe, Monde
Pays Basque, Euskadi
Pyrénées
 
   
 
  Envoyer à un ami
Destinataire  :
(entrez l'email du destinataire)

De la part de 
(entrez votre nom)

(entrez votre email)



[ Imprimer cet article ]
 


 
Autres articles

Barreau LGV Béarn-Bigorre : Halte à la DOUBLE PEINE
LGV : La Grande Vidange
"LGV des Pyrénées" : l’exemple de la LGV Poitiers-Limoges
LGV des Pyrénées : Raccrochez les wagons !
Desserte LGV Béarn-Bigorre : Le point de vue du syndicat CGT des cheminots des Hautes-Pyrénées
LGV Béarn-Bigorre : on commence enfin à compter...
Interview LGV de Michèle Alliot-Marie - Réaction d’Alain Rousset : « 3 contre-vérités ! »
Barreau Mont-de-Marsan-Pau-Tarbes : TDIE ne croit pas dans sa faisabilité financière
Lu sur le site d’EITB - Y’a-t-il encore un conducteur dans le projet LGV ?
"LGV des Pyrénées" : Ça bouge !
Lever de rideau sur la "LGV des Pyrénées" !
Pyrénées Presse - LGV : copie à revoir selon Forces 64
Eltb : Les anti-LGV demandent de lever le flou avant le flouze
Sud-Ouest : TGV Tours-Bordeaux : Vinci réclame 60 millions d’euros de plus à RFF
6/4/2011 : LE PRINTEMPS DU CANFRANC ?
5/04/2011 - Sud-Ouest : Réouverture de la ligne Pau-Canfranc : l’espoir venu du ministère
1/04/2011 : Intervention de Martine Lignières-Cassou au Parlement, réponse de Thierry Mariani Secrétaire d’Etat aux transports
Dans la presse - LGV Béarn : des choix en 2013 chez Pyrénées Presse
Dans la presse - Pau-Canfranc : Alain Rousset entrevoit le bout du tunnel
Dans la presse : Et si la LGV allait en Béarn ?



[ Haut ]
 

Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises