Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !

vendredi 22 janvier 2010 par Daniel Sango


Au moment où le monde s’interroge sur la manière de diminuer les rejets de CO2, nos élus envisagent de continuer à subventionner très fortement le transport le plus polluant. En fait Ryanair les a bien piégés... Sauront-ils s’en sortir intelligemment ?

La CCI et nos politiques sont entrés depuis quelques années dans un jeu dangereux avec les compagnies low cost. Des subventions importantes leurs sont attribuées pour les inciter à ouvrir des lignes au départ de Pau. Durant ces dernières années les acteurs publics n’ont cessé de justifier ces subventions, illégales aux yeux de Bruxelles, en imaginant les montants importants des retombées économiques. On voit d’ailleurs que la CCI compare toujours une subvention nette avec un chiffre d’affaire induit, ce qui est une malversation honteuse.

Aujourd’hui, Ryanair piège ses bienfaiteurs (1,4 millions d’euro/an), maintenant qu’ils ont mis le doigt dans le système, et clamé tous ses bienfaits...c’est de bonne guerre. Nos politiques sont des amateurs, mais ce sera encore le contribuable qui in fine paiera... Nos grands stratèges qui demandent à toute force et sans se poser des questions sur savoir qui paiera, une liaison rapide avec Saragosse (hors de cela point de salut...) n’ont toujours pas été capables de mettre en place une réelle collaboration, une vrai coopération, pour faire émerger des synergies, avec...Tarbes. Résultat, Ryanair s’amuse.

Alors commençons par ce qui aurait dû être fait depuis des décennies : une stratégie commune pour gérer le déclin de ces aéroports qui de toute façon seront amenés à disparaître.

S’il existe un vrai marché pour une liaison avec Londres ou New Delhi, alors il y aura une compagnie qui viendra sur ce créneau.

De plus, comment peut-il être envisageable, alors que la lutte contre le réchauffement climatique est vitale, de subventionner le mode de transport le plus polluant ?

Messieurs les décideurs, vous marchez sur la tête : il faut arrêter le soldat Ryanair.

- par Daniel Sango


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
22 janvier 2010, par Rêveur des villes  

L’avion ne me paraît pas anti-écologique dans la mesure où les liaisons sont à plus de 3h30 en train. Par contre, Paris-Marseille, par exemple, devrait être, à mon avis, surtaxé de façon dissuasive, Marseille étant à 3h00 de Paris par une LGV.

Vous vous interrogez sur les retombées de Ryanair ? Je crois qu’elles sont rélles et non négligeables. Quel est leur montant précis, bien sûr, je n’en sais rien. Et celles du sport pro alors ??? C’est 0 de chez 0, à part pour les hôtels de M. de Stampa lors du GP... 1,4 M€ par an, c’est rien à côté de ce qui est dépensé pour le sport pro.

Si nos édiles tergiversent, Ryanair n’en a cure et ira à Tarbes... La petite ville meurtrie par les restructurations industrielles, mais gérée correctement, deviendra plus attractive que la vieille bourgeoise qui a dilapidé son immense fortune.

Et la porte des Pyrénées sera... Tarbes, qui sera bientôt reliée à Lourdes par une 2x2 voies, qui elle-même est reliée à Pierrefite par une voie rapide, et de Pierrefite à Luz par une bonne route. L’aéroport de Tarbes sera à 10 minutes de Lourdes, 1h de Gavarnie ou du Pic du Midi de Bigorre, 40 minutes du pont d’Espagne à Cauterêt.

Pau se sera auto-détruite ! Boum ! smiley

MLC ira mendier à Trémège une "collaboration des territoires sur les dessertes aériennes". Je crois qu’elle sera bien reçue... à juste titre.

  • > Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    PS : en plus à Tarbes, le parking de l’aéroport est totalement gratuit ! Sympathique, non ?

    Et depuis le 20 décembre dernier, Ryanair a déjà mis un pied à Tarbes, avec 2 vols hebdo sur Londres...

    Nos édiles sont dans un autre monde : celui du GP, de l’EB, de la nouvelle super mediathèque et des super archives de luxe, et bientôt un lac génial à côté de la gare...

  • > Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par pehache  

    Vous vous interrogez sur les retombées de Ryanair ? Je crois qu’elles sont rélles et non négligeables. Quel est leur montant précis, bien sûr, je n’en sais rien.

    Moi je demande à voir. Comme pour le sport pro, "on" évite toujours soigneusement de publier des études sérieuses et indépendantes sur ces fameuses retombées.

  • Liaison Pau-Marseille en 6 heures
    22 janvier 2010, par Autochtone palois  

    M. et Mmes les élus, de la CCI & Co, prenons la question des liaisons autrement : par exemple Marseille est la 2° ville de France et se trouve à 6 heures de voiture ou de train. Elle à au moins 3 heures d’avion de Pau (par Lyon), à un prix prohibitif.

    Que faire pour rapprocher Pau et Marseille ? Dans les cas du train et de l’avion, établir une liaison directe ! Ce serait mieux que de financer une liaison Ryanair vers Beauvais.

  • > Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    Ryanair, c’est la possibilité pour n’importe qui de l’UE d’aller à Pau à bas prix, avec escalade à Londres et inversement. C’est pas rien !

    Pour Marseille, je crois qu’un corail intercités direct ou avec un changement très court, serait un minimum. Après, on ne peut pas avoir des liaisons directes en avion partout. Que l’on puisse faire cela en 3h en passant par Lyon (de taille équivalente par rapport à Marseille) en avion, je trouve ça pas mal.

  • > Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    Les Hautes Pyrénées ont créé un package publicitaire simple et attractif : les "grands sites" http://www.tourisme-hautes-pyrenees.com/web/FR/2120-grands-sites.php , ce que ne fait pas le Béarn... qui pourtant possède bien des richesses naturelles aussi.

    C’est simple : le touriste arrive à Tarbes-Lourdes : il sait où aller. Le touriste qui prenait son avion à Pau en profitait pour s’arrêter à Pau. Ca faisait une halte obligée. Si Ryanair s’installe à Tarbes, on risque de voir beaucoup moins de touristes à Pau, et dans une moindre mesure, dans le Béarn.

  • > Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par pehache  
    Encore faudrait-il être sûr que les touristes qui viennent à Pau par Ryanair s’arrêtent réellement à Pau, et combien ils y dépensent, et comparer cela avec la subvention réclamée à la CDA. Si ce genre de chiffre n’est pas connu, il est normal que la CDA renâcle.

  • > Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    Chers zédiles de la CDA,  smiley

    On a vu précédemment sur AP qu’un billet AS de Ryanair était subventionné à hauteur de 11 €. Je ne sais pas précisément quelle est la nouvelle donne, mais admettons que Ryannair réclame 15 € de subvention par billet AS, soit 30 € A/R par personne.

    Une partie est récupérée par les citoyens béarnais eux-mêmes directement lorsqu’ils prennent l’avion avec cette compagnie.

    Pour rappel, le GP est subventionné à hauteur de 100 € par spectateur.

    L’EB : coût ces dernières années : 3,2 M€ par an. pour 15 matchs, avec 4 500 spectateurs par match, ça fait 47 € de subvention par spectateur par match et 711 € de subvention par an par spectateur abonné.

    Et le joueur de pelote régulier qui doit coûter dans les 9 000 € par an.

    Vos priorités paraissent claires... Ne vous inquiétez pas ; vous pouvez envoyer balader Ryanair, ça sera pas perdu pour tout le monde.

  • Pau, débarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par Maximo  
    Déjà Transavia, qui reliait Pau à Rotterdam et les Pays-Bas a annoncé qu’elle ne reviendrait pas à Pau au printemps mais à Biarritz. Les liaisons avaient été "suspendues" de novembre à mai... smiley

  • > Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par lepalois  

    Ce n’est pas le 65 qui a créé les grands sites mais la région Midi-Pyrénées.

    Concernant les correspondances avec Ryanair je me demande bien ou vous avez vue ca. Que ce soit sur Londres ou Charleroi tous les autres avion sont déjà partis.

  • > Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    ?

    Il faut prendre des billets séparés. Par exemple, le vol depuis Pau arrive à 14h à Londres. Puis, si vous voulez aller à Olso, par exemple, il y a un vol à 19h00. Ca fait un peu d’attente, certes, mais si c’est pour économiser des centaines d’€ par rapport à Air France, il y a beaucoup qui s’en accomodent.

    Il y a tout un tas de destinations depuis Londres à partir de 14h.

  • > Vol Ryanair 1.4 au départ de Pau, embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par Autochtone palois  

    Pau-Marseille en avion (Air France), c’est 412,78 € aller-retour pour un billet prix un mois à l’avance. Durée du voyage aller ou retour, au moins 4 h 30 (vol = 3 heures).

    Par la SNCF c’est 148 € pour au moins 6 h de voyage.

    En voiture c’est 430 € (à 0,3 €/km) dont 76 € pour le péage, pour un peu moins de 6 heures de voyage.

    Penser à faire venir en Béarn des Anglais ou des Hollandais, c’est bien, mais il existe aussi un marché intérieur que l’on néglige.

  • > embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par Carola  
    Vous dites l’avion pas anti-écologique ? Excusez-moi mais il me semble que l’unité de mesure écologique dans ce cas de figure ce n’est pas l’heure mais le million de tonnes. Je suis un peu effrayée de votre analyse.

  • > embarquement immédiat !
    22 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    Si vous voulez aller à Londres ou à Moscou par exemple ? Comment faites-vous ? Vous prenez l’avion.

    Vous pouvez aller en train à Londres, mais c’est long : une journée. 5h30 de train jusqu’à Paris, puis changement puis 20 minutes d’embarquement puis 2h20 de trajet. Soit 9h minimum.

    Bien sûr que l’avion est polluant. Je me suis sans doute mal exprimé. Mais aujourd’hui, sur ce type de trajet, c’est le choix qui s’impose, contrairement à un Paris-Marseille où on a le choix avec la LGV.

    Et puis l’avion (bien géré) est bien moins cher. Même en rajoutant les 11 € par billet de subvention, Ryanair sera 4 fois moins cher que le train !

    J’espère vous avoir rassurée smiley

  • > embarquement immédiat !
    24 janvier 2010, par Carola  

    Je ne peux plus me rassurer sur cette donne depuis que j’ai pris connaissance d’une conférence destinée aux cadres de SPIE (fournisseur d’accès à l’énergie) à propos des émissions de gaz à effet de serre et de leur effet sur le climat.

    Parce qu’on en est bien là, au "bilan carbone" commandé par l’état français lui-même à plusieurs reprises sur les secteurs de son activité, pour évaluer ce qu’il nous faut changer dans notre système économique et nos façons de vivre pour prévenir une catastrophe écologique.

    Pour le moment, j’ai envie de dire que la croisière s’amuse encore.....

    Je vous recommande très sincèrement cet exposé, sachant qu’il faut un peu de temps devant soi car la conférence dure 1 h 45. Pour moi, cela a été choc. Il y a eu avant et depuis. Et je me demande encore pourquoi elle n’a pas été diffusée sur la télévision publique.

    Ci-joint le lien à copier dans la barre d’adresse de votre ordinateur pour tomber dessus en direct.

    http://storage02.brainsonic.com/customers2/entrecom/20080227_Spie/session_1_

    Après cet exposé, on ne s’interroge plus sur l’opportunité de l’implantation d’une compagnie aérienne low-coast dans le paysage. L’extension de ce type de liaison économique est à proscrire dès à présent.

  • > embarquement immédiat !
    24 janvier 2010, par Carola  

    autre essai pour le lien car je viens de me rendre compte qu’il ne fonctionnait pas :

    http://storage02.brainsonic.com/customers2/entrecom/20080227_Spie/session_1_fr_new/files/index.htm

  • > embarquement immédiat !
    25 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    Merci pour le lien. Très intéressant en effet. C’est à Sarko de prendre des mesures. Par exemple, dissuader par des surtaxes de prendre l’avion sur Paris-Marseille : c’est pas bien compliqué. Il suffit d’un peu de volonté politique.

    Il y a un conflit entre compétitions locales (Tarbes / Pau, Pau / Bayonne etc) et avion, avec retour économique à CT. Mais il est vrai que le résultat à LT, pour l’environnement, de subventionner ces compagnies aériennes est désastreux.

    Sur le train, un réseau européen permettrait de relier l’ensemble de l’Europe. On peut imaginer des TGV de nuit plutôt que des avions. En plus, avec le nucléaire (en France), l’énergie est moins chère pendant la nuit ! Un TGV de nuit qui roule à 200 ou 300 km/h parcours 2 000 km (Paris - Stockholm = 1850 km) ou 3 000 km (= Paris-Moscou) en 10 h (de 22h à 8h du matin).

    Dans les pays à énergie nucléaire, l’impact du train en matière de CO2 est très limité. Les lignes électrifiées polluent presque toujours beaucoup moins que l’avion.

    Dans les pays où l’électricité est d’origine fossile, le train consomme soi-disant en moyenne 1/3 l’énergie que consomme l’avion. Mais les sources varient : de 1 pour le train par rapport à 1,5 pour l’avion à 1 à 6. Il serait temps que l’on nous dise la vérité... en moyenne et sur chaque type de ligne... Car à vrai dire, sur un sujet aussi simple, on ne sait rien... et les politiciens nous maintiennent dans l’ignorance...

  • > embarquement immédiat !
    27 janvier 2010, par Rêveur des villes  

    Concernant les low cost vers Londres ou Bruxelles, lorsque Pau sera à 4h de Paris, ça fait 7h de Londres. C’est faisable en 2/3 de journée au lieu d’1/3 de journée pour l’avion. Le coût écologique du 1/3 de journée gagnée en avion est tellement élevé qu’il doit être refusé, au niveau national. En plus, le temps dans le train n’est pas perdu : on peut lire, travailler.

    L’avion consomme autant d’énergie que la voiture et 3 fois comme le train. On ne sait même pas quel est le coût écologique de l’avion en plus du CO2 car il génère de l’ozone, qui peut être un gaz a effet de serre... Certains avancent l’hypothèse que l’ozone générée coûte d’un point de vue écologique le double de ce que coûte le CO2 généré par l’avion.

    S’il ne fallait pas passer par la douane à Paris pour aller au RU... ça permettrait des TGV de nuit Londres-SO.

    On peut envisager un TGV de nuit Madrid-Amsterdam. Départ 21h, connexion à Dax à 0h00, Paris à 4h00, Amsterdam à 8h00.

    Bien d’autres "destinations" pour remplacer l’avion, tant que l’on n’aura pas des avions à hydrogène.

  • > embarquement immédiat !
    24 janvier 2010, par Marc  

    "Je vous recommande très sincèrement cet exposé"

    cela fait déjà deux fois en quinze jours que vous nous le recommandez... On a compris le message.

    "Et je me demande encore pourquoi elle n’a pas été diffusée sur la télévision publique".

    Les chaînes de télévision publiques (et privées) ont diffusé nombre de bonnes émissions sur la question des changements climatiques.

    "Après cet exposé, on ne s’interroge plus sur l’opportunité de l’implantation d’une compagnie aérienne low-coast (sic !) dans le paysage. L’extension de ce type de liaison économique est à proscrire dès à présent".

    Pourquoi ? Les compagnies dites "low-cost" utilisent-elles des avions plus polluants que les autres compagnies ? J’ai du mal à saisir le sens de votre raisonnement.

  • > embarquement immédiat !
    24 janvier 2010, par Carola  

    Bien sûr que non ça ne concerne pas que les low-coast mais je crois que Ryanair aurait en vue de s’installer par ici, non ? Et c’était le sujet de l’article de M. Sango, non ?

    Ok cela fait deux fois que je recommande la même conférence.

    Je confirme. Il ne reste plus qu’à la regarder pour comparer avec ce qu’on voit dans la télé. C’était le sens de ma remarque.

  • > embarquement immédiat !
    24 janvier 2010, par Marc  

    "Bien sûr que non ça ne concerne pas que les low-coast"

    SVP, pour la seconde fois, essayez d’écrire "low-cost", ça ira mieux.

    "mais je crois que Ryanair aurait en vue de s’installer par ici, non"

    Ryanair est installé sur l’aéroport de Pau depuis de longues années.

    "Et c’était le sujet de l’article de M. Sango, non ?"

    Je ne pense pas que le sujet premier de l’article de M. Sango concernait les conséquences de l’activité des compagnies aériennes sur les gaz à effet de serre, mais plutôt le fait de savoir si Ryanair allait rester à Pau ou se développer sur des territoires voisins (ce qui n’aura aucun effet positif de réduction des émissions de gaz à effet de serre).

    Ceci dit, tant qu’à faire, et en toute logique, les préoccupations liées aux changements climatiques devraient conduire à privilégier les compagnies low-cost. En effet, celles ci ont un taux de remplissage bien supérieur à utilisation égale de carburant (absence de classe affaires et première). Leur bilan carbone par passager transporté est donc bien meilleur.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises