Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Le Pau Broadband Country : Etat des lieux

lundi 25 janvier 2010



L’interview de David TOUAIBI, à la tête de la SPTHD (Société Paloise Très Haut Débit) et d’AXIONE qui exploitent le réseau de fibre optique, était incomplet sans un état des lieux plus global sur le PBC. La Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées vous le propose. Le PBC, 8 ans après son lancement, est une réalité économique indiscutable pour l’agglo.

Le réseau PBC
Coût total* du réseau TTC : 16.768.662 € * de 2002 à ce jour pour 50.000 prises raccordables.
Subventions :  
  • FEDER   7.687.820 €    
  • Etat   76.225 €    
  • Région   1.100.000 €
Coût pour la CDAPP : 7.904.617 €
Redevance annuelle SPTHD : 250.000 €

De grands comptes comme Total et l’ETAP ont quitté leurs abonnements avec l’opérateur historique et sont désormais clients du réseau PBC.

L’impact de PBC en terme d’emploi
Il est difficile de chiffrer le nombre d’emploi supposés créés grâce et/ou autour de PBC, cependant les éléments suivants sont à porter au crédit de la CDAPP :

  • Création de la zone d’activité Pau Cité Multimédia : 400 emplois
  • Création de l’hôtel d’entreprise les @llées : 400 emplois
  • Implantation de l’école d’ingénieurs EISTI : actuellement 250 étudiants et 400 à terme
  • Implantation d’Acticall à Billère : 200 emplois et à Pau Cité Multimédia en 2010 : 300 emplois
Les projets issus de PBC
Raccordement de l’ensemble des Chambres du CLOUS de Pau : La Communauté d’Agglomération Pau Pyrénées, Axione, le CLOUS de Pau et l’UPPA se sont associés afin de raccorder en fibre optique l’ensemble des chambres universitaires du CLOUS et de donner un accès internet aux étudiants y résidant. Les travaux vont être lancés dans le courant du premier semestre 2010 et les connexions internet seront disponibles pour la rentrée de septembre 2010. Ainsi, chaque étudiant bénéficiera d’une connexion internet dans sa chambre et d’un accès à Très Haut Débit à son Espace Numérique de Travail.

Centre de Simulation Palois (CSP)
La communauté d’agglomération Pau-Pyrénées, CS (Communication & Systèmes) et Turbomeca annoncent le 4 février 2010 l’ouverture du Centre de Simulation Palois (CSP) dédié aux entreprises de la région Aquitaine et Midi Pyrénées.
Le CSP, physiquement implanté dans l’hôtel d’entreprise des @llées et bénéficiant du réseau PBC, a pour vocation principale de favoriser l’accès à la simulation numérique à l’ensemble des entreprises. Il se caractérise par des coûts de simulation optimisés et des services adaptés, permettant un accès privilégié pour les PME/PMI qui souhaitent développer leur compétitivité par la simulation numérique.

Fonds de soutien à la création et à la diffusion Vidéo (CUMAMOVI)
En partenariat avec l’association CUMAMOVI, la Communauté d’Agglomération Pau Pyrénées vient de lancer début 2010 un fonds de soutien visant à soutenir des projets de production vidéo à vocation culturelle, sociale et éducative. Ce partenariat va se traduire en 2010 par la réalisation par la CUMAMOVI de documentaires, de captations de spectacles vivants, de rapportages au c ?ur des secteurs éducatifs, socio-culturels et sportifs de l’agglomération.
Ces productions seront notamment diffusées sur les WebTV Ville de Pau et Communauté d’agglomération qui vont être lancées prochainement.

CampusTHD3
A l’heure où les collectivités s’interrogent positivement sur la nécessité de mette en place des réseaux d’initiative publique en fibre optique, l’agglomération Pau Pyrénées entend faire valoir son avance et son expérience en terme de déploiement de réseau FTTH (Fiber To The Home). L’objectif du projet « Campus THD3 », consiste à :

  • Développer l’offre de formation initiale et continue pour répondre aux besoins du marché en matière de déploiement de réseau THD et de services associés (formation initiale, formation professionnelle continue, insertion professionnelle)
  • Organiser une plate-forme de test et de soutien à l’innovation orientée service THD (plate-forme de présentation et de test des solutions réseaux FTTX, chantiers écoles)
Il est ainsi projeté d’organiser et d’animer un réseau de partenaires à même de favoriser la création d’emplois non délocalisables et la formation dans les métiers liées au déploiement des réseaux et des solutions Très Haut débit, aux techniques de développement durable et aux métiers de la relation clientèle.

- Etat des lieux communiqué par la Communauté d’Agglomération

*Voir par ailleurs la présentation d’AXIONE faîte par David TOUAIBI


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
25 janvier 2010, par pehache  

Là encore, qui croire ? Le communiqué de presse de la CDA ci-dessus parle d’un investissement de 16.768.662 €, alors que le site de SPTHD/Axione parle quant à lui d’un investissement de 35 millions d’euros. Je sais bien que c’est juste un rapport de 2 et que les millions d’euros d’argent public se manipulent à la pelle à Pau, mais quand même...

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    25 janvier 2010, par pehache  
    Le lien : http://www.spthd.fr/spthd/quisommesnous-presentation.html

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    26 janvier 2010, par pehache  

    Revenons-y donc puisqu’il le faut :
    -  16 ou 35M€ on sait donc pas, en fait. Mais même à 16M€, la redevance de 250.000€/an versée par SPTHD/Axione ne couvre même pas les frais financiers de l’investissement ! Alors pour l’amortissement on peut oublier...
    -  Total : je voudrais bien savoir précisément pour quel usage Total a une connection sur le PBC. Parce qu’une boîte comme Total, avec ses besoins de communication entre ses différents sites nationaux et mondiaux, utilise à la base des liaisons dédiées.
    -  les projets "issus du PBC" : comme le souligne "contribuable palois", aucun d’entre eux n’avait besoin du PBC pour voir le jour
    -  les créations d’emploi : idem, la plupart n’ont rien à voir avec le PBC.
    -  campusTHD3 : le dernier truc à la mode apparemment, mais on a l’impression qu’on aurait pu lire la même chose il y a 5 ans.

    La réalité : aucune innovation technologique ou de service n’a vu le jour grâce au PBC ou sur le PBC. Faut donc pas trop prendre les gens pour des imbéciles en leur jouant de la mandoline...

    D’autres critiques concernant le PBC : http://forum.lespatouspalois.fr/viewtopic.php ?f=5&t=442

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    27 janvier 2010, par lepalois  

    Tu remarqueras Pehache que la dernière mise à jour de cette information date du 18 juillet 2003.

    Bien sur il y a d’autre publication mais qui sont vraiment difficile à avoir.

    Pour information : fin 2005 le budget prévisionnel était de 15 672 087 €.

    Sur le site de CDAPP, depuis plus d’un an déjà, il n’y a plus de page sur le PBC ou les NTIC (site soit disant en refonte).

    http://www.agglo-pau.fr/content/view/241/183/

    http://www.agglo-pau.fr/content/view/244/186/

    Soit ils n’ont rien à dire soit ils ne savent pas quoi mettre, c’est quand même bien triste pour ne pas dire autre chose.

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    25 janvier 2010, par epsi  

    je tempèrerai votre enthousiasme sur les bienfaits économiques de PBC auquel on peut adjoindre l’initiative du conseil général avec la construction d’un réseau départemental dépassant quant à lui allègrement à ce jour les 100 Millions d’euros et leur mise en parallèle avec la pénétration internet haut débit décevante dans les Pyrénées-Atlantiques (étude récente d’un journal régional) : le 64 est à la traine en matière de nouvelles technologies... Le retour d’investissement n’est vraiment pas significatif !

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    25 janvier 2010, par lepalois  

    Il n’y a aucun rapport entre ces deux réseaux (même s’il existe un point de peering).

    1 - Technologiquement ce n’est pas du tout la même chose, IRIS64 c’est de la fibre de collecte sur les NRA tandis qu’au PBC c’est principalement de l’accès FTTx.

    2 - Propriétaire différent. IRIS64 c’est le conseil Général du 64 et le PBC le propriétaire est la CDAPP

    3 - Grâce à IRIS64 tous les NRA sont dégroupable par au moins un opérateur alternatif. Même les habitants de la haute vallée d’Aspe peuvent avoir de l’internat à haut débit ce qui réduit quand même pas mal la fracture numérique entre les campagnes et les villes.

    4 - Le Conseil Général des Hautes-Pyrénées, sous la présidence de Josette Durrieu, s’est lancé un objectif clair : couvrir l’ensemble du territoire des Hautes-Pyrénées, d’ici la fin de l’année 2010, en Haut Débit et Très Haut Débit. Si même le 65 si met c’est qu’il y a quand même un intérêt.

    5 - le 64 n’est pas à la traine ce sont les habitants qui ne sont pas encore connectés ou mêmes non pas d’ordinateurs. Le 64 est un des département ou les débit et la couverture sont les meilleurs.

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    30 janvier 2010, par MICHOU64  

    Bonjour Mr Le Palois,

    Pouvez vous me renseigner ? dernièrement une amie habitant Capbis, ce n’est pourtant pas un village si éloigné ? m’indiquait qu’elle n’avait pas la possibilité d’avoir une connection internet A.D.S.L., si elle veut avoir internet elle est obligée d’installer une antenne.... Pour avoir une connection via satellite, mais à quel prix.... Ceci est également valable pour tous les autres villages qui se trouvent de ce coté de nos montagnes.

    Vous indiquez que le Conseil Général avec IRIS64 met tout en oeuvre pour que les vallées Pyrénéennes puissent avoir internet smiley ou bien je n’ai pas tout compris : les personnes intéressées pour avoir internet,doivent-elles s’adresser Conseil Général pour le signaler,

    France Télécom avec orange semble ignorer ces coins de notre campagne Béarnaise, et ne rien faire pour les personnes y habitant.....

    Avec mes remerciements, bonne journée smiley

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    25 janvier 2010, par Perplexe  

    C’est pas clair ! Quand on parle des créations de la communauté d’agglomération CDAPP ,on ne voit pas par quel tour de passe-passe elles sont créditées au PBBC : on pourrait citer l’hôtel des allées, le centre de simulation, l’EISTI...dont la filiation avec le PBBC est tirée par les cheveux et non par les fibres ! Toutes ces implantations auraient pu être faites à moindre coût avec l’opérateur historique de télécommunications. La seule comparaison intéressante serait celle des prévisions faites par les promoteurs du PBBC avec la réalité de 2010.

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    25 janvier 2010, par pehache  
    Ce texte est un communiqué de presse à la gloire du PBC écrit par la CDA smiley ("Etat des lieux communiqué par la Communauté d’Agglomération", je lis). A partir de là, inutile d’espérer la moindre objectivité et encore moins un regard critique...

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    25 janvier 2010, par Bernard Boutin  

    A vous Pehache d’apporter l’oeil critique. Comment voulez-vous que la CDA s’autoflagelle ?

    Bien à vous

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    25 janvier 2010, par pehache  
    Les critiques (petites et grandes) du PBC ont été faites à maintes reprises sur divers forums palois, y compris sur A@P. De nombreux points que la CDA remet sur le tapis dans le texte ci-dessus ont déjà été contestés, arguments à l’appui. Faut-il recommencer ?

  • > Le Pau Broadband Country : Etat des lieux
    25 janvier 2010, par Contribuable Palois  

    Bien mal rédigé pour un communiqué de presse, A@P a-t-il connaissance de l’expéditeur à la CDAPP ?

    Cet "état des lieux" ressemble à une note interne, pas à un papier officiel destiné à l’extérieur ! Doûteux, très doûteux.

    Que le rédacteur avec le titre L’impact de PBC en terme d’emploi fasse cet aveu Il est difficile de chiffrer le nombre d’emploi supposés créés grâce et/ou autour de PBC, cependant les éléments suivants sont à porter au crédit de la CDAPP..." est la reconnaissance du fiasco (et en plus du PBC lui-même il a fallu payer pour faire venir ces activités). Alors que sur A@P on se faisait taxer de mauvais citoyens quand nous demandions des faits devant ces affirmations "visionnaires" de 10.000 emplois puis 4.000 emplois directs en 4 ans. C’était en 2005-2006, l’euphorie du PBC (et le Fipau aussi), le film La Vie rêvée des villes. Et on s’est réveillé, la tête lourde.

    De même laisser au pluriel Les projets issus de PBC pour n’avoir à citer que les chambres des Cités U est révélateur d’une rubrique qu’on peine à garnir. Et on est un peu honteux pour tous ces stratèges qui n’ont pas le moindre gadget à nous citer comme réalisation

    Sans s’empêcher de sourire sur le Fonds de soutien à la création et à la diffusion Vidéo (CUMAMOVI) qui se voit rattaché à la fibre En partenariat avec l’association CUMAMOVI, la Communauté d’Agglomération Pau Pyrénées vient de lancer début 2010 un fonds de soutien visant à soutenir des projets de production vidéo à vocation culturelle, sociale et éducative. L’association coopérative CUMANOVI existait bien avant la fibre, financée par l’Education Nationale, la DR Affaires Culturelles, le Conseil Général, la ville de Pau (49.324 euros en 2008). Et justement la CDA en décembre dernier lui a octroyé un budget spécifique de 40.000 euros pour réaliser des films. Que ces images passent dans la fibre, pourquoi pas ? mais ça ne suffit pas à justifier une commande supplémentaire

    Risible si on veut. A ce train l’opérateur historique va pouvoir se glorifier de sa participation à la Médiathèque à dimensions etc et au Parc naturel de la Porte des Gaves (fichtre !) parce que Madame la députée-maire a un abonnement chez France Telecom dont elle se sert quand elle discute avec les architectes !

    Mais on trouve la pillule bien amère puisque c’est avec l’argent de nos impôts

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    France - Exporter : l’urgence nationale
    Séparation ?
    UPPA - Ouï à l’I.A.E.
    Un accord historique
    Laurence Parisot et le Medef pour la fin de l’acier en France ?
    Soficar : Un monument du territoire
    Les faiseurs d’affaires
    Un appel de l’Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole
    Grand Pau - "Et le chômage, bordel !"
    Hydrocarbures : Halte aux cassandres , produisons français !
    Coup de fourchette : Les « Maîtres Restaurateurs en Béarn et Soule »
    L’Argentine n’est pas la Grèce
    Crise économique : L’exemple argentin
    Compétitivité des entreprises à Pau : les conséquences d’Idélis
    T.V.A. et T.N.T.
    Energie peu chère, c’est fini !
    L’homéopathie peut-elle soigner la France ?
    TVA et Traviata
    Rigueur et rigueur
    Des Européens bien naïfs



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises