Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Télé réalité

lundi 24 mai 2010 par Daniel Sango


Télérama nous avait habitué à des articles de fond sur notre société, la culture, mais touchant rarement à l’organisation territoriale. Dans son numéro du 8 mai, on trouve un article percutant auquel je ne retirerai pas un mot : "Faut il retirer le permis de construire au maire ?"

Le constat du mitage territorial est un cancer visible depuis des décennies :

"la laideur de l’éparpillement pavillonnaire et des zones d’activité"

"le saccage irrémédiable du paysage est en marche"

"il faut savoir que l’étalement urbain est essentiellement le fait des petites communes"

Les mécanismes qui le sous tendent sont bien connus :

"le maire a tout pouvoir en matière d’urbanisme. Mais il est souvent mal conseillé et soumis à la pression de ses administrés"

"Isolés, les maires pensent n’avoir que le levier du lotissement pour garder l’école, le bureau de poste. Ils ne réussissent souvent qu’a créer des villages dortoirs"

"dans les villes de plus de 10 000 habitants, les choses ne se passent pas trop mal"

"il en va tout autrement dans les petites commune. Spécificité unique en Europe : sur 36571 communes en France 35691 n’atteignent pas le seuil raisonnable de 10 000 habitant. Et plus de 10 000 d’entre elles ont même moins de 200 habitants ! Comment, dans ces conditions, alors qu’il connaît tout le monde et qu’il a le pouvoir de contenter chacun, un maire peut il résister à l’amicale pression de ses administrés ?"

Les solutions existent, elles demandent aux politiques de sacrifier leur intérêt particulier à l’intérêt général, ce qui pourtant devrait être leur credo...

Par exemple une proposition du rapporteur de la loi Grenelle 2 qui milite pour un PLU au niveau intercommunal, donc collégial.

"Mais cette bataille n’est pas gagnée, reconnaît il, lucide. Beaucoup de mes collègues législateurs, de droite comme de gauche, qui devraient n’être portés que par la défense de l’intérêt général, sont aussi maires, et donc jaloux de leurs prérogatives en matière de droit des sols. Ce sera donc très difficile"

La seule solution efficiente consiste à sortir du découpage archaïque de la France, ce qui a été fait dans tous les pays modernes depuis de longues années. Le regroupement et la suppression des toutes les communes inférieures à 5000 ou 10 000 habitants suivant les densités de population, est nécessaire. Il suffirait de supprimer ces communes et d’en transférer toutes les prérogatives au niveau intercommunal.

Avec un préalable...changer nos politiques...

En attendant, le Pays du Grand Pau travaille, (avec retard car c’est terminé à Tarbes, Oloron ou Pays Basque) à un SCoT (Schéma de Cohérence Territorial), un document d’urbanisme qui aura force de loi, mais dont l’élaboration promet des discussions interminables entre élus, et qui de toute façon laissera encore au maire une marge de manœuvre importante.

par Daniel Sango


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Télé réalité
29 mai 2010, par Jean Paul Penot  

Et si c’était Télérama qui n’avait fait que mettre en musique les idées de Daniel Sango ? smiley

> Télé réalité
25 mai 2010, par Marc  

Comme le disent les mentions légales du site internet de Télérama :

"Toute mise en réseau, toute rediffusion, sous quelque forme, même partielle, est donc interdite" etc...

BB, vous en pensez quoi du pillage d’article ? C’est conforme à votre chère charte ?

  • > Télé réalité
    25 mai 2010, par Carola  

    Marc, on va pas se mettre à breveter les mots non plus, non ?

    Quant aux idées c’est pas parce que certains ont accès aux réseaux de diffusion qu’ils sont plus légitimes que d’autres pour penser, non ?

    Ne nous laissons pas déposséder du bouche à oreille, de la transmission des uns aux autres qui parfois rejoint ceux qui en font leur fond de commerce.

    Si on n’est pas client de Télérama, devrait-on s’interdire la critique bien souvent que n’importe quel couillon peut faire dans son coin s’il n’est pas trop abîmé pour penser ?

    Moi, je récuse absolument ce genre d’avertissement. Le langage est le bien commun de tous, la pensée aussi. Non seulement on nous prescrit ce que l’on doit penser des choses mais en plus on nous interdirait de nous en saisir si ce chemin vient à chacun dans son esprit ?

    Je refuse et j’appuie A@P de laisser à chacun sa vérité en ne censurant que les insultes sur les personnes qui émettent des idées et la vulgarité. A partir de là, tout est partageable s’il n’en est pas fait commerce sur le dos de l’autre.

  • > Télé réalité
    26 mai 2010, par Marc  

    "Quant aux idées c’est pas parce que certains ont accès aux réseaux de diffusion qu’ils sont plus légitimes que d’autres pour penser, non ?"

    On verra ce que vous direz quand vous n’aurez plus que des journaux "gratuits" à lire. La presse d’opinion, la presse "indépendante" est en grande difficulté. Ce n’est pas l’aider que de circuler et diffuser gratuitement les articles qu’elle a payé.

    "Je refuse et j’appuie A@P de laisser à chacun sa vérité en ne censurant que les insultes sur les personnes qui émettent des idées et la vulgarité"

    Ce n’est pas ce que fait A&P. A&P ne censure jamais certains spécialistes de l’insulte mais par contre refuse des textes posés qui sont jugés "politiquement incorrects".

    A&P ne censure même pas les appels à la haine qui tombent sous le coup de la loi contre le racisme, comme on a pu encore le voir récemment. AK Pô, qui a été nommé porte parole de A&P, s’en est justifié sur l’air de "on a vu d’autres...". C’est bien triste de sa part.

    Bien à vous.

  • > Télé réalité
    26 mai 2010, par pehache  

    Marc, il ne faut pas exagérer, Sango n’a pas recopié intégralement l’article de Télérama, loin de là. Il en a extrait des passages qu’il a commentés, il a indiqué la source, et même si ces extraits sont un peu long il reste largement dans le cadre du droit de citation et il n’y a vraiment pas de problème.

    Par contre quand Carola dit :

    A partir de là, tout est partageable s’il n’en est pas fait commerce sur le dos de l’autre.

    Et bien non, Carola, il existe en France le droit d’auteur qui fait que rien n’est partageable sans l’autorisation expresse de l’auteur (en dehors de quelques exceptions bien codifiées comme le droit de citation).

    Que cela vous plaise ou non n’est pas la question, c’est la règle. D’ailleurs si d’autres sites palois se mettaient à recopier intégralement le contenu d’A@P je suppose que vous trouveriez ce "partage" un peu moins normal, non ?

    Quant à l’excuse "s’il n’en est pas fait commerce sur le dos de l’autre" qui n’en est pas une au regard de la loi, n’oubliez pas qu’A@P vend de l’espace publicitaire et que c’est déjà un commerce.

  • > Télé réalité
    27 mai 2010, par Carola  
    Vous avez sans doute un peu raison tous les deux, Marc et Pehache, mais bon... J’ai idée que le commerce sur A@P mise davantage sur l’échange humain qu’autre chose... smiley

  • > Télé réalité
    28 mai 2010, par le coq  
    le saviez-vous ?

    Evident...vaut mieux échanger sur un ring qu’échanger ses string .

  • > Télé réalité
    30 mai 2010, par Maximo  

    ah ? je trouve à l’échange de strings beaucoup de qualités.

    Mais plus avec une poule qu’un coq, c’est vrai smiley

  • > Télenovellas do Brazil
    30 mai 2010, par AK Pô  
    Mamaaan !!! Où étais-tu ? Je t’ai cherché toute la journée ! Comment ça, tu jouais au bridge avec Maximo ? Oh la menteuse !! Maximo était à Ipanéma ! Avoue ! Tu faisais la cour au Coq ! Ah, maman, tu me fais honte ! smiley

  • > Télenovellas do Brazil
    31 mai 2010, par Maximo  
    en effet, je joue pas au bridge. je préfère les strings d’Ak Pô sur la plus belle plage d monde  smiley

  • > Télé réalité
    24 mai 2010, par le coq  
    Une idée en vaut plus qu’une autre.

    Je crois que la valeur "cités en nombre limité d’habitants" n’a aucun sens. Selon moi c’est la notion "services et temps d’accès" qui compte. Je veux dire que les moyens de déplacement font que presque tout le monde peut faire dix kilomètres pour trouver un service s’il est compétent...il y en a bien qui vont à Carrefour depuis Pau... Donc si on traçait des cercles adjacents de 10 km de rayon on disposerait d’un volume et d’une densité d’habitants suffisants pour faire vivre tous les services administratifs.. : exemple : Pau agglo = 150000 habitants, Oloron = 20000 habitants, Mauléon = 7500 habitants, Bayonne Anglet Biarritz ++ = 150000 habitants donc avec un tel découpage les moyens d’aider les citoyens de façon démocratique seraient assurés. Moins de villes mais plus structurées, moins de conflits entre les cités, des économies certaines pour les finances publiques, plus de rentabilité pour les commerces et les entreprises et une meilleure cohésion sociale. Ceci est une approche à étudier à vous de voir.... je ne demande pas de droits d’auteur.

    > Télé réalité
    24 mai 2010, par Max  

    Et pour que les choses changent, il n’y a pas 50 solutions, mais 2, qui se rejoignent :
    -  soit ne plus voter, faire que l’abstention dépasse à chaque fois 50%, que le Conseil Constitutionnel annule les élections, que les extrêmes grossissent,... bref le chaos. Dommage de balayer 240 ans de lutte, mais comme les élus sont tellement persuadés de leur rente, qu’ils ne bougeront pas un cil, autant ne plus hésiter...
    -  soit mettre des têtes au bout d’une pique smiley . Certains salariés séquestrent bien leur patron, à quand le Conseil Communautaire de Pau ?

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Indignez-vous !
    Pau Municipales 2014 - Faut-il donner une deuxième chance à MLC pour prolonger son action ?
    Pau-litique : "La classe 80"
    A mon panache blanc.
    Marc Cabane candidat à Pau.
    Pau - Le SMS du jour...
    Municipales : à Pau, pas de renouveau !
    Pau 2014 - Martine aux abonnés absents...
    Pau 2014 - Salle Navarre : Quelle jauge pour les candidats ?
    Pau - La médiathèque André Labarrère n’est pas la sienne
    Municipales 2014 - Pau : En 2013, parties de poker-menteur
    Pau - Boulevard des Pyrénées et parkings relais
    Pau : Après la ville "pacifiée", la mairie "apaisée"...
    Le Conseil Général des PA lutte contre le réchauffement climatique
    Tango à gogo au Conseil Général
    Pau, rencontre avec Yves Urieta.
    Cumul des mandats - Martine en redemande. Les Palois désespérés !
    Lettre ouverte à Pierre Chéret, premier secrétaire du PS des Pyrénées-Atlantiques
    Pau Municipales 2014 : Marc Cabane dans les starting-blocks
    Pau - Devoir de vacances



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises