Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Qui va payer pour les délais les "Archives du Tram" ?

vendredi 25 juin 2010 par Bernard Boutin


Alternatives Paloises pointe régulièrement du doigt la mauvaise utilisation de l’argent public. Le "pôle de lecture et d’archives" prévu à l’usine de tramways de Pau est le dernier exemple des dérives locales. 9,5 millions d’euros ont été dépensés pour créer un site afin de regrouper les archives de l’agglomération. Terminé en juillet 2009, un an plus tard, il n’est toujours pas ouvert !

Selon la presse, "il y a un problème d’humidité dans les magasins de conservation" qui se situent, non pas dans l’ancienne usine de tramways mais dans le bâtiment neuf construit intentionnellement pour conserver les archives.

A ce niveau, il faut se pincer fort. Un bâtiment est construit spécialement pour archiver et il n’est pas apte à sa fonction !!! Le regroupement des archives ne peut pas avoir lieu ce qui bloque en cascade d’autres projets qui allaient pouvoir se développer au fur et à mesure que la place se libérait dans les lieux d’archivages actuels.

Quel professionnel a été choisi pour ce travail ? Qui l’a choisi ? N’est-on pas en droit d’intenter une procédure pour malfaçon ?

En tous cas, la collectivité a dépensé près de 10 millions d’euros pour rien. Pour l’instant. A un taux 5%, votre banquier vous ferait payer 500.000 euros par an d’intérêts pour une telle somme. Et, si la collectivité les demandait en dommage et intérêts à la chaîne des personnes responsables physiques ou morales de ce fiasco ?

La responsable du site, Christine Juliat nous rassure dans l’Eclair de mercredi 23 juin : "Tout le monde est sur le pont... Mais personne n’y comprend rien"


- par Bernard BOUTIN

PS : Incroyable, le conseil communautaire du 24 juin a eu à traiter d’une délibération sur l’Usine des Tramways à propos d’une demande de subvention pour l’acquisition du système d’information. Délibération votée à l’unanimité.
Là où l’électeur peut se questionner : pas un des élus communautaire n’est intervenu à cette occasion pour demander des précisions sur ce qui se passe réellement à l’Usine de Tram ! Le sujet les intéresse t-il vraiment ou ne lisent-ils pas la presse qui pourtant la veille avait 2 pages sur les problèmes rencontrés ?


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
25 juin 2010, par pehache  

Je ne sais pas d’où la République sort ses chiffres, mais le coût global de l’opération n’est pas 9,5M€, mais 5M€ HT (6M€ TTC) :

http://fondation-patrimoine.mecenat-total.com/medias/projects/docs/projet_media_24_120.pdf

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    25 juin 2010, par Contribuable Palois  

    Mon cher Pehache,

    Nous sommes je crois victimes du "saucissonage" qui prévaut dans la présentation des coûts. Il faudrait retrouver les marchés, mais ceux-ci ne semblent pas (encore) publiés

    5 millions d’euros étaient annoncés pour la phase "travaux de construction et réhabilitation" des batiments (initialement moins de 3 millions prévus, remonté à 4 millions après AO infructueux). Et c’est bien le chiffre que reprend la Fondation TOTAL qui sponsorise uniquement la restauration de l’Usine des Tramways. Mais apparemment il s’agit juste des murs nus car TOTAL dans le document cité parle de "reconversion des batiments" et ne détaille que des travaux de batiment

    Il faudrait ensuite ajouter tout ce qu’il faut pour que ça puisse fonctionner à l’intérieur du batiment :
    -  aménagements fonctionnels, rayonnages, etc
    -  mobilier et équipements spécialisés ; comme l’AO spécifique de 2010
    -  déménagement depuis les anciens locaux et mise en place
    -  informatique dont l’AO autorisé par la CDA hier 24.6.2010 pour raccorder sur le réseau
    -  jardins

    Le chiffre de 9,5 millions est alors plausible

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    25 juin 2010, par pehache  

    Il faudrait ensuite ajouter tout ce qu’il faut pour que ça puisse fonctionner à l’intérieur du batiment : aménagements fonctionnels, rayonnages, etc mobilier et équipements spécialisés ; comme l’AO spécifique de 2010 déménagement depuis les anciens locaux et mise en place informatique dont l’AO autorisé par la CDA hier 24.6.2010 pour raccorder sur le réseau jardins

    Je veux bien, mais je doute que tout cela atteigne 4,5M€, à moins de choisir des lustres en crystal. Et je doute que la République soit allée éplucher les appels d’offres ou les comptes de la CDA. Donc d’où vient ce chiffre de 9,5M€ ??

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    27 juin 2010, par Alain LAVIGNOTTE  

    Pour mettre fin à ces interrogations, je tiens à vous préciser que le coût de réalisation de l’Usine des Tramways a été obtenu par Pyrénées Presse par mon intermédiaire auprès de la Direction Financière de la CDA : il s’agit donc bien d’une information précise et exhaustive.

    Ce coût intégre la construction-rénovation, le parvis et les abords, les équipements et le mobilier dont celui de la Direction Culture qui occupe en partie les bâtiments rénovés.

    Je rappelle que trois fonctions seront abritées dans cet ensemble : les archives intercommunautaires, le siège du réseau des médiathèques et la Direction Culture de la Ville et de la CDA (service mutualisé). Seuls les coûts d’investissement ont été pris en compte ; les déménagements ne sont donc pas inclus.

    Il faut donc éviter de comparer des coûts prévisionnels sur une partie de l’opération avec le bilan final et global de l’opération.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    27 juin 2010, par pehache  

    Merci de nous apporter ces éléments.

    Et de nous montrer que quand la ville/CDA affiche un coût de travaux, il faut parfois presque le doubler pour arriver au coût réel et total de l’opération.

    Je suis complètement estomaqué par ce "surcoût", et me demande pour le coup si ma plaisanterie sur les lustres en cristal en est vraiment une. En arriver à 4,5M€ avec des meubles, des déménagements, l’installation, il faut le faire. Les services qui s’installent là avaient des meubles j’imagine : on a tout racheté au prix fort ?

    D’autres ont qualifié cet ensemble "d’archives de luxe" : c’est bien cela dont il s’agit. 9,5M€ d’argent public dépensé pour installer des archives et quelques services administratifs, on vit sur une autre planète. C’est le règne de la bureaucratie, où l’administration s’arroge en priorité pour son propre usage les bâtiments les plus remarquables (l’usine des tramways)et les emplacements de même (à côté de la gare). Alors que des archives et des services administratifs auraient très bien eu leur place dans un bâtiment quelconque n’importe où en ville.

    Au fait : c’est 9,5M€ HT, ou TTC ?

    Et par curiosité : la médiathèque est annoncée à 15M€ de travaux (affiché sur le panneau de chantier), mais quel va être le coût total de l’opération ?

  • Un contrôleur de gestion ?
    27 juin 2010, par Autochtone palois  

    Oui, merci A.L. pour ces coûteuses précisions.

    Dans une entreprise de la taille de la ville de Pau + CDA (de l’ordre de 250 millions d’€ de C.A.) et qui cherche à maîtriser ses coûts, à côté de la gestion purement comptable, il existe généralement une fonction "contrôleur de gestion".

    Son but est de vérifier en interne, entre autres choses, la cohérence entre budget et dépenses engagées, sans avoir à attendre un audit de la Cours régionale des Comptes.

    Nous pouvons nous demander si, à la mairie comme à la CDA, il existe un tel processus de contrôle, indépendant des acteurs.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    27 juin 2010, par Alain LAVIGNOTTE  

    9,5 M € TTC = le coût budgétaire auquel il faut déduire 2,4 M € de subventions diverses.

    La CDA récupérera environ 1,4 M € de compensation de TVA (FCTVA) qui constitue une ressource globale qui ne s’impute pas à l’opération.

    Je rappelle que l’opération PILPA a été décidée et engagée sous la mandature précédente : depuis 2 ans les engagements ont porté sur l’aménagement du parvis non prévu initialement ( ?), les systèmes de rangement et le mobilier du service Culture (le mobilier a été adapté à des locaux spécifiques pour optimiser l’occupation).

    Concernant la Médiathèque le budget prévisionnel est respecté malgré deux avenants dont le deuxième a été voté lors du dernier Conseil Communautaire.

    Je rappelle que les projets d’investissement sont votés ainsi que les modifications (donc publics), les comptes administratifs sont votés donc publics (certes difficiles à lire) et la chambre régionale des comptes contrôle les collectivités locales et les rapports définitifs sont publics. Ces dispositifs de contrôle et de transparence sont plus efficaces que les dispositifs de droit privé : contrôleurs de gestion internes, commissaires aux comptes contrôlant la conformité mais jamais l’opportunité ou le respect des budgets.

    J’espère avoir répondu à vos attentes de transparence. Je ne poursuivrais pas les échanges sur ce sujet.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    27 juin 2010, par Autochtone palois  

    Sans vouloir commencer une polémique, je voudrais corriger cette affirmation :

    contrôleurs de gestion internes, commissaires aux comptes contrôlant la conformité mais jamais l’opportunité ou le respect des budgets.

    Pioché parmi d’autres, cette définition succincte dit le contraire :

    Grâce aux indicateurs qu’il leur fournit, le contrôleur de gestion aide les chefs d’entreprise ou les directeurs d’usine à prendre les bonnes décisions. Le respect du budget est sa mission principale.

    Dans le fonctionnement de nos collectivités locales, nous savons, hélas, que sur un projet il suffit de respecter les divers budgets votés au cours du temps, quitte à ce qu’ils soient délirants, pour être en conformité. C’est donc ce qui a dû se passer au cours des années précédentes. Additifs après additifs, révisions après révisions, nous voilà à 9,5 M€. Donc tout va bien, ces 9,5 M€ sont conformes aux budgets/prévisions votées. Et il n’y aurait donc rien à dire ?

    Le rôle du contrôleur de gestion, serait, avant le vote d’un budget, de faire des comparaisons (benchmarking) de préparer des données, de "challenger" les services techniques, pour une aide à la décision auprès des élus. C’était mon message.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    28 juin 2010, par Marc  

    1. "9,5 M € TTC = le coût budgétaire auquel il faut déduire 2,4 M € de subventions diverses." "La CDA récupérera environ 1,4 M € de compensation de TVA (FCTVA) qui constitue une ressource globale qui ne s’impute pas à l’opération"

    M. Lavignotte pense sans doute que le fait qu’il y ait 2,4M de subventions et 1,4M de récupération de TVA réduit la facture ? Cher Monsieur, cet argent, au bout du compte, provient aussi de nos impôts et nous avons le droit de demander et de vérifier qu’il soit utilisé à bon escient.

    2. "Je rappelle que l’opération PILPA a été décidée et engagée sous la mandature précédente".

    Une fois encore, AL a bon dos. C’est toujours la faute des autres. Quel sens des responsabilités !

    3. "(le mobilier a été adapté à des locaux spécifiques pour optimiser l’occupation)".

    Ce qui, en bon français, signifie que la ville a fait réaliser du mobilier sur mesure, à un coût sans doute exorbitant.

    4. "J’espère avoir répondu à vos attentes de transparence. Je ne poursuivrais pas les échanges sur ce sujet".

    Voici un élu qui déclare qu’il refuse de dialoguer avec ses électeurs sur des questions qui relèvent de son mandat. Extraordinaire, non ? Ca doit être la démocratie participative à la mode paloise...

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    28 juin 2010, par pehache  

    9,5 M € TTC

    D’accord. Il me semble que le coût initial de 5M€ était HT (ce qui ferait 6M€ TTC), donc la différence à la fin ne serait plus que de 6,5M€ ?

    2,4 M € de subventions diverses.

    Qui sortent bien de la poche des contribuables néanmoins.

    La CDA récupérera environ 1,4 M € de compensation de TVA (FCTVA)

    Ce qui ramène le coût à 8M€. Mais idem : cette compensation de TVA est prise sur le budget de l’état et sort de la poche des contribuables.

    Je rappelle que l’opération PILPA a été décidée et engagée sous la mandature précédente :

    C’est exact, mais il serait bon de ne pas trop abuser de cet argument dans la mesure où une bonne partie de l’équipe actuelle était au pouvoir dans l’équipe précédente.

    depuis 2 ans les engagements ont porté sur [...] et le mobilier du service Culture (le mobilier a été adapté à des locaux spécifiques pour optimiser l’occupation).

    Je vois, on a tout fait à neuf, surtout ne rien récupérer.

    Concernant la Médiathèque le budget prévisionnel est respecté malgré deux avenants dont le deuxième a été voté lors du dernier Conseil Communautaire.

    OK. En pratique ça signifie combien à la fin ?

    Je rappelle que les projets d’investissement sont votés ainsi que les modifications (donc publics), les comptes administratifs sont votés donc publics (certes difficiles à lire)

    Et moi je vous rappelle que malgré des demandes récurrentes en ce sens depuis 2 ans (et même avant, mais ce n’était pas vous), la mairie ne publie toujours pas les textes des délibérations, ni les procès-verbaux des conseils, ni les comptes administratifs. Concernant ces derniers vous considérez même qu’il ne faut pas les publier parce les citoyens n’ont pas la capacité de les lire.

    Alors je vous trouve un peu culotté de dire maintenant que toutes les informations sont publiques.

    J’espère avoir répondu à vos attentes de transparence. Je ne poursuivrais pas les échanges sur ce sujet.

    Dommage, c’était un exercice de transparence intéressant, justement.

    Malheureusement il faut bien constater que la transparence reste très limitée à Pau. Par exemple comment pouvez-vous oser affirmer dans le dernier rapport de synthèse sur les orientations que "les e-ateliers fontionnent" alors que non justement, ils ne fonctionnnent pas : nombreuses questions qui restent sans réponses, délais parfois de plusieurs mois pour celles qui en reçoivent, langue de bois bureaucratique du service communication...

    http://forum.lespatouspalois.fr/viewtopic.php ?f=38&t=926

    Alors de deux choses l’une :
    -  soit vous êtes au courant de ces dysfonctionnements et vous vous moquez "gentiment" du monde en disant que les e-ateliers fonctionnent
    -  soit le service comm’ vous cache ces dysfontionnements.

    Je ne sais quelle est la plus rassurante de ces 2 hypothèses.

    Il y a eu quelques avancées sur la transparence au début du mandat en cours, mais depuis plus rien, et ça a plutôt tendance à se redégrader. Ca va finir par donner raison à ceux qui pensent qu’après avoir été pendant 30 ans à l’école d’un roi de l’autocratie et de l’opacité, il est normal que MLC ne puisse pas faire beaucoup mieux smiley

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    28 juin 2010, par pehache  

    D’accord. Il me semble que le coût initial de 5M€ était HT (ce qui ferait 6M€ TTC), donc la différence à la fin ne serait plus que de 6,5M€ ?

    3,5M€ je voulais dire.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    28 juin 2010, par Contribuable Palois  

    Quand M Lavignotte écrit

    les systèmes de rangement et le mobilier du service Culture (le mobilier a été adapté à des locaux spécifiques pour optimiser l’occupation

    il ne va pas assez loin. Il omet de dire que l’appel d’offre CCTP MobilierV2 n’était pas "ouvert" et qu’il ne pouvait pas y avoir concurence sur les prix puisque les modèles étaient imposés en glissant des caractéristiques sans rapport avec la fonction.

    Je me reporte à l’appel d’offre (Validé par qui ? par M Lavignotte ?) qui sur 12 pages spécifie dans le détail tous les matériels et équipements ; par exemple

    les sièges

    Sièges de travail : Sièges type THINK de STEELCASE ou techniquement équivalent :

    o Fauteuil doté d’un mécanisme à commande exclusive à activation par le poids de l’utilisateur, 2 plages de réglage de la tension de basculement et limiteur de basculement de dossier, o Réglage de la hauteur d’assise par vérin à gaz classe 4, réglage de la profondeur d’assise, o Piètement à 5 branches en plastique moulé par injection, roulettes doubles en polyamide Ø 65 mm pour sol dur , o Coque de dossier en polyamide avec suspension fils d’acier inoxydable et coussin tapissé de fibres moulées (PET recyclé) et revêtement, o Coque assise en polypropylène avec suspension fils d’acier inoxydable et coussin tapissé composé de mousse moulées PU HR 50 kg/ m3 et revêtement o Accoudoirs réglables 3D,. cette définition exclut de fait tout produit parfaitement fonctionnel mais qui ne serait pas le THINK et son exclusivité de commande. La bonne façon de ne pas faire un vrai appel d’offre !

    L’argument trouvé dans le catologue fournisseur annonce

    La plupart des utilisateurs ne règlent pas leur siège. Le siège de travail Think est capable de comprendre et de s’adapter intuitivement à la manière de s’asseoir de chaque utilisateur. Il permet une position confortable et saine à tout moment.


    Caractéristiques et avantages Les Flexors intégrés, sur le dossier et sur l’assise, répartissent uniformément le poids de l’utilisateur et corrigent le réglage au moindre mouvement ou changement de position. Le mécanisme unique activé par le poids de l’utilisateur règle automatiquement la tension du dossier. Lorsque l’utilisateur s’adosse dans le siège, Think lui offre un soutien optimal, proportionnel à son poids.

    mais pour 790 eurosHT le siège, est-ce raisonnable ?

    Le reste à l’avenant (la gamme ARCHE de chez ASTRO, CUBIC de chez ACTIU,

    Canapé

    7 canapés commandés de 70 cm à 200 cm Canapé type Pouf Carla de chez SMARIN DESIGN , o Pouf géant, o Volume moulé en polypropylène, o Garniture en Bultex, o Recouvert en pure laine vierge colorée avec des teintures naturelles o Déhoussable et/ou lavable o Coloris naturels blanc, noir, gris foncé, gris clair, marron clair, o Dimensions : hauteur 70cm X longueur 200 cm X profondeur 140 cm

    il doit être confortable pour 798 euros le pouf de 70 x 60 cm ; combien pour celui "modèle spécial" de 200cm, est-ce bien 4190 euros la pièce ?

    Lampadère

    nombre 8 par bureau : lampadaire de bureau Lampadaire type Toloméo Méga de chez ARTEMIDE ou techniquement équivalent :

    o Lampe à structure aluminium constituée de 1 bras fixe sur base ronde et de 2 bras articulés o Dimensions « déployée » hauteur totale 327cm, base Ø 33 cm, o Dimensions « repliée partiellement » hauteur totale 238 cm, largeur 103 cm, o Dimensions « repliée » hauteur totale 148 cm, largeur 185 cm, o Fonction de variateur d’intensité lumineuse, o Tête fixe avec diffuseur Ø42 cm maximum, réalisé en papier parchemin en forme de cône tronqué translucide blanc,

    en quoi faut-il que la largeur soit de 103 cm ? 102cm suffiraient à faire rejeter l’objet ??? est-ce que ça justifie 669 euros pour chaque lampadère sur pied ?

    Lampe de bureau

    18 lampes à fournir Lampe type Costanza rouge de chez LUCEPLAN

    302 euros HT la lampe

    Tout est légal, cela va sans dire. Mais ça ne vous interpelle pas quand même ?

    Monsieur Lavignotte, malgrè votre franchise vous devez mieux faire car vous ne paraissez pas apporter assez de soin à ménager nos dépenses municipales ou communautaires.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    28 juin 2010, par Marc  
    Merci beaucoup CP. Voilà de la bonne information. On est content d’apprendre que les gratte-papiers des archives vont poser leurs culs sur des chaises à 800 euros pièce et disposer de lampes de bureaux à 300 euros. Le responsable des achats de n’importe quelle entreprise serait licencié pour moins que ça.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    28 juin 2010, par pehache  

    Bon, j’étais donc dans le vrai avec mes lustres en cristal.

    Je viens de vérifier : le siège (confortable) que j’ai dans mon bureau coûte 317€ HT, et ma lampe de bureau (solide) 80€ HT. En guise de lampadaire je me contente du plafonnier néon.

    Le tout dans une société privée qui brasse beaucoup plus d’argent que la CDA.

    On marche vraiment sur la tête dans les collectivités locales, et à la CDA peut-être encore plus qu’ailleurs.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    28 juin 2010, par pehache  

    le siège (confortable) que j’ai dans mon bureau coûte 317€ HT

    Ah non erreur : 317€ TTC, ce qui le met à 265€ HT.

    3 fois moins cher que ceux prévus aux Archives. Il doit y avoir des jolis petits c... à la CDA pour mériter des sièges à 790€ HT smiley !

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    28 juin 2010, par AK Pô  

    Bon, j’étais donc dans le vrai avec mes lustres en cristal

    Pehache pourra remplacer madame Violetta, cet automne, à la fête foraine de la place de Verdun...Hélas, les boules n’ont pas de pampilles et les filles de la CDA préfèrent le bridge au tarot de Marseille, c’est plus classieux comme avenir.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    16 juillet 2010, par pehache  
    Contribuable Palois, où avez-vous trouvé les détails de cet appel d’offre ?

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    16 juillet 2010, par Contribuable Palois  

    Les éléments des mobiliers destinés à l’Usine des Tramways (modèles et fabricants, descriptions, dimensions, nombres) ont été extraits texto de l’appel d’offre officiel tel qu’il a été diffusé par la CDA.

    Les prix que j’ai mentionnés sont les prix "public" donnés par les fabricants ou leurs revendeurs exclusifs pour chacun des modèles spécifiés

    nota : je n’ai pas reporté l’ensemble des articles figurant dans l’appel d’offre ; mais tout était à l’avenant

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    16 juillet 2010, par pehache  
    Oui mais y’a-t’il un endroit où l’on puisse voir le texte complet de l’appel d’offre ? Le site de la CDA ne publie que les avis de publicité, pas les appels d’offre eux-mêmes.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    16 juillet 2010, par Contribuable Palois  

    L’appel d’offre était sur le site achatpublic.com destiné aux entreprises sous la référence CDA 09/63, remise des offres avant le 11 août 2009, sous l’intitulé

    Fourniture et installation de mobilier spécifique pour le réseau des bibliothèques et médiathèques de la Communauté d’Agglomération Pau-Pyrénées, Marché négocié après appel d’offres infructueux .

    Le dossier n’est plus en ligne sur achatpublic.com (à cause de son ancienneté ?) ; c’était un dossier zip et contenant 13 fichiers pesant 9,5 Mo (une carte, 3 plans, des dossiers et fiches administratives, des fichiers de clauses techniques).

    je vais donc envoyer à A@P les fichiers les plus intéressants en demandant à Monsieur Boutin de les mettre sur ce forum.

    * * * * * * * *

    Remarque d’étonnement : pour une raison inexpliquée les fichiers créés par la CDA portent des dates d’enregistrement en mémoire informatique tout à fait fantaisistes :

    Ex :
    -  le plan de Masse ech 1/200 repère AR.01 daté au Bureau d’étude le 21.6.2007 est enregistré par la CDA sous la date du 20.6.1987
    -  les clauses techniques CCTP sont enregistrées sous la date du 23.9.1989
    -  la carte est "datée" du 23.9.1988 (elle est très postérieure puisque que le CG figure bien av Jean Biray)

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    16 juillet 2010, par pehache  
    Oui, donc c’est bien ce qu’il me semblait, un simple particulier n’y a pas accès.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    17 juillet 2010, par Contribuable Palois  

    voici un lien vers cet appel d’offre de mobilier pour la CDA

    "clauses techniques particulières"

    Cliquer sur le lien téléchargez le fichier pdf (en dessous du "pavé" vert)

    c’est le fac-simile du document "word" publié par la CDA

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    16 juillet 2010, par Perplexe  
    C’est pas formidable , un appel d’offre infructueux pour des mobiliers de bureau ! N’importe quel directeur des achats aurait sauté pour moins que çà dans une boîte privée.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    16 juillet 2010, par pehache  
    Sauf si on voulait qu’il soit infructueux, n’est-ce pas ? Pour pouvoir passer au marché négocié.

  • > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    25 juin 2010, par Daniel Sango  

    Ce qui serait interessant en complément, c’est de décrire l’évolution des coûts de ce projet. Il faut se souvenir qu’il est initié simultanément avec la médiathèque initiale (Beaumont Zaha Hadid) De mémoire le coût initial était de 2,75 Millions d’euro qui avait été majoré plus tard de 1 million d’euro suite à un état des lieux plus défavorable qu’estimé. Terminer à près de 10 millions d’euro mérite quelques explications...

    > Qui va payer pour les délais des "Archives du Tram" ?
    25 juin 2010, par Autochtone palois  

    Ce comportement des élus, sans être systématique, peut s’expliquer par le fait qu’ils se considèrent plus près des exécutants que des citoyens. On retrouve là un des effets pervers d’une professionnalisation de la politique. L’attitude normale des élus auraient été de demander des comptes au Directeur général des Services, Monsieur Crémer.

    Donc, adressons-nous ici, à leur place, directement à Monsieur le Directeur Général des Services de la CDA : Monsieur Cremer, quelle est votre explication ?

    Ce qui nous indiquera peut-être un début de solution et où sont les responsabilités.

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Au pays de Poulit l’Enchanteur
    L’électricité : enjeux et défis
    Des chiffres et des lettres : BAP a encore perdu
    Pau - Accès automobile au parking Aragon
    L’inanité des politiques ?
    Pau - Qui trop embrasse mal étreint !
    Pau - L’heure des choix
    Pau - Médiathèque André Labarrère : Question de détail !
    La Puyoô-Pau rénovée en 2013
    Route ou rail en vallée d’Aspe ?
    Pau - Culture pour tous : Y compris pour les handicapés ?
    A 65, le dessous des cartes...
    La nouvelle Pau-Bordeaux arrive !
    Péage Pau Bordeaux Pau = 43,80 €. Faisons payer les élus !
    BAP : « Pour l’administration française, Saragosse n’existe plus »
    Bordeaux-Pau : L’autoroute de la prospérité
    ‪Pau - La vache qui implorait Miséricorde ! (acte 5)‬
    IDEcycle, ma chère idée...
    Avec le trésor, certains continuent de rêver...
    Idelis, Idecycle, Idelib, idées fixes !



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises