Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Parution Sud Ouest du 21 juillet 2006

vendredi 21 juillet 2006


Voir fichier joint en annexe.

Documents liés
  SUD OUEST 21 JUILLET 2006
TIFF - 1.3 Mo, 1830 x 3351 pixels
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Parution Sud Ouest du 21 juillet 2006
4 décembre 2006, par francine.dehail  
Parution Sud Ouest du 21 juillet

je pense que Mr URIETA vit une fin de règne (celle de AL).Il est un peu préoccupé comme notre cher Président. Il attend 2008 avec impatience comme moi d’ailleurs en espérant un maire d’une meilleure envergure pour la ville de Pau en 2008.

> Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
28 juillet 2006, par Olivier  

On sent l’expérience d’Urieta dans le jeu de boules, pas celui de zidane, celui de la pétanque et de ses ricochets.

La Commission est tombée dans le panneau. Porter plainte ? Pourquoi ? Uriéta a beau jeu de déclarer que l’opposition ne sait pas garder son sang froid. La Jusitice s’en mêle déjà.

Urieta a assez confiance dans la lenteur de la Justice ; rien ne sera jugé avant 2008 et tout le monde sera sain et sauf ! Cela c’est l’art de la pétanque ; savoir bien jouer sur tous les terrains.

Cela laisse le temps de monter le dossier contre le responsable FiPau qui passera bientôt pour le parfait manipulateur ayant même abusé le Conseil Municipal à l’insu de son plein gré ! Envoyez les cymbales ! Fermez le ban.

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    28 juillet 2006, par Lou Tillous  

    La question que je réitère et qui n’a pas eu de réponse,est-elle absurde ou hors sujet ?Donc je recommence,y a-t matière à une dissolution du Conseil municipal et à l’instauration d’une Délégation spéciale.Dans ce cas ,celle-ci peut elle rester jusqu’aux élections de 2008 pour éviter des scrutins à répétition. Pour diriger la Délégation spéciale la ville ne manque pas de hauts fonctionnaires en retraite qui pourraient s’acquiter de la fonction avec compétence.

    NB-Je ne suis pas candidat,rassurez -vous .

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    29 juillet 2006, par anneO’nyme  
    changement dans la continuité.

    La question est absurde, Lou Tillous, car la situation convient à la majorité des Palois et aux membres du conseil municipal.

    Tout le monse sait quil existe des tractations et marchandages de toutes sortes dans le panier de crabes -comme partout ailleurs-

    Récemment, une élue a dit avoir démissionné lorsqu’elle a découvert le pot-aux-roses (le pot de chambre ? ).

    Que demande le peuple ? Tout simplement voir la tête du maire de temps en temps dans leur rue, et pouvoir le joindre directement au téléphone pour lui demander de faire déplacer une poubelle-qui-ne-fait-pas-joli-sur-la chaussée.

    Le roitelet défunt Henri 0,5 est bien resté des décennies à la tête de son royaume, et s’il n’avait pas cassé sa pipe, il aurait été certainement réélu. Certains veulent même donner son nom , qui à une rue, qui à un rond-point, qui à une médiathèque, qui à un bâtiment public , qui un à monument, qui à une fontaine , pour le mettre en exemple aux générations présentes et futures !!!

    Même les responsables d’Alternatives Paloises ne seraient pas opposés à ce projet (si je me trompe à leur sujet, qu’ils le disent...).

    Alors, vous voulez changez quoi , et comment ?

    Critiquer le maire actuel alors que la majorité des Palois, élus et responsables de tous bords enscencent et RESPECTENT son "père" défunt , et bientôt vont faire de même à l’ égard du joueur de boules ? Une seule élue, une seule, a démissionné !

    C’est révélateur, non ?

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    29 juillet 2006, par Lou Tillous  

    Anne, votre franc-parler m’est toujours aussi sympathique.La différence entre vous et moi c’est que quand je parle fort et clair (mais sans injures)je suis censuré par des censeurs qui apparemment n’ont pas même compris mes propos ,pourtant simples.Soyez rassurée ,je ne suis pas jaloux et nous poussons tous les deux à la même roue.

    Ceci étant,c’est le Ministre de l’Intérieur qui prononce la dissolution d’un Conseil municipal.

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    30 juillet 2006, par bernard Salsé  

    Il faudrait le laisser dormir en paix AL. Il n’est plus là. On le laisse tranquille. Il a été Maire très longtemps. Qu’il soit honoré c’est normal.

    Occupons nous des vivants. Profitons des erreurs du passé pour avancer.

    Ce qui manque le plus, c’est une Charte donnant quelques principes définissant les relations entre l’Elu et le Citoyen. C’est un couple, comme Adam et Eve. Il obeit aux mêmes règles que ce couple d’autochtones (Adam et Eve) dont nous sommes les dignes rejetons.

    Qu’obseve-t-on généralement dans les préludes au divorce d’Adam et Eve : la transparence et le dialogue s’estompent progressivement et les divergences s’amplifient juqus’à la cission.

    Rédigeons une charte. A laquelle chaque candidat souscrira ou non. Votons pour celle qui aura sousscrit ou non.

    Que devrait contenir cette charte ?

    -  la volonté de transparence et de dialogues
    -  quelques mécaniques obligeant à la transparence,
    -  d’autress mécaniques obligeant au dialogue,
    -  quelques considérations matérielles ( limiter l’age des élus, - pas plus de 25 ans ? - , temps de présence,...)
    -  quelques limites (mandats, cumuls...), en partie prévues par la Loi, mais c’est tellement mieux quand c’est dit en local.

    Le divorce qu’on constate aujourd’hui, ou tout au moins le fossé existant, entre le poltique et le citoyen vient de ces lacunes qui ont la peau de tous les couples de France et de Navarre.

    Le Pater Familias n’est plus ce qu’il était. Chez les autochnes primaires, c’était le guide, le chef, la tribu suivait...Aujourd’hui il faudrait des kilomètres de laisses pour qu’elle suive. Le Pater Familias a été conduit au dialogue et à la transparence. Que reste-t-il à faire au Pater Politicias alors ?

    Anne O’nyme va nous en trouver un transparent à souhait et bavard !

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    30 juillet 2006, par Saint-Just  

    Bonjour Anne, votre générosité vous honore, mais elle est (malheureusement ?) parfois en contradiction avec les règles de la Loi. Nous devrons donc patienter jusqu’en 2008 ! Je regrette, comme vous, l’absence de l’opposition de droite comme de gauche. Je ne serai d’ailleurs pas surpris de voir Mme Lignères-Cassou davantage sur le devant de la scène une fois les législatives passées. C’est ainsi, lorsque l’on aspire à faire appliquer ses idées, on se met en position d’être élu, et ensuite on cause... Mais c’est aussi valable dans un job lorsque vous voulez évoluer... J’attends avec impatience que Monsieur Bayrou se positionne clairement avec un projet concrêt, manière d’engager le débat. En attendant, viligence, écoute, compréhension des phénomènes pour être prêt à expliquer aux palois, au dernier moment, qu’ils ont tout intérêt à renverser le système.

    Quant à Monsieur Labarrère, il est mort. Laissons le là où il est. smiley Faire de son cheval de bataille sa gestion catastrophique des dernières années me semble exactement à l’inverse de l’effet recherché. Parlons d’avenir, de projets et non du Passé. Vous êtes finalement la seule, chère Anne, à rappeler sans cesse son existence. L’alternance est nécessaire pour Pau. Si tout ce que vous avez à dire consiste en "les palois sont des c..s, ils ne se rendent même pas compte !", vous n’allez pas convaincre grand monde. smiley Moi le premier. Très sincèrement.

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    30 juillet 2006, par anneO’nyme  
    PLUS JAMAIS ÇA ?

    Chers BS et SJ,

    Comme disait l’autre, ce n’est pas l’histoire qui se répète, c’est la géographie qui ne change pas.

    D’accord pour parler d’Avenir ! Mais force est de constater que pour l’instant, c’est toujours le passé qui est présent ! et pour longtemps sans doute...

    Certains doivent se dire : "puisque Henri 0,5 a réussir à tenir si longtemps, pourquoi pas nous ? "

    Je pars du principe que pour parler d’Avenir, il faut parfois (souvent même) faire table rase du passé. Soyons francs : accepter de donner le nom de l’ancien maire à un édifice public, c’est accepter que le "système" perdure, et que cela soit un exemple à suivre pour les générations à venir.

    Certains me diront que là n’est pas le débat ; je pense qu’ ils se trompent.

    Car on ne peut pas prôner le changement et les projets constructifs sans rejeter radicalement TOUT ce qui y est opposé.

    Que font -en premier- les peuples qui se libèrent d’un système autocratique ? Ils déboulonnent les statues et renomment tout ce qui pourrait leur rappeler le passé et les ramener en arrière : "PLUS JAMAIS ÇA !" disent-ils.

    Force est de constater qu’à Pau c’est le contraire qui se produit. Vouloir ne pas l’admettre et le reconnaître , c’est vouloir jouer à l’autruche. Alors, on fera de beaux discours sur l’avenir et les projets : alors on ne fera que causer...

    Je ne cherche pas à convaincre grand monde : je dis tout simplement que le jour où il y aura une plaque au nom d’AL à Pau, on pourra faire une croix définitive sur la "volonté" réelle de changement des Palois.

    Car on ne peut pas vouloir une chose et son contraire.

    Alors, je pose la question : qui sont ceux qui sont contre tout projet d’immortaliser les années labarrère à Pau ?

    Ne répondez pas tous à la fois...

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    1 août 2006, par Saint-Just  

    Chère Anne, je ne peux vous répondre franchement quant à l’"immortalisation" des années Labarrère. A mon humble avis, la question ne se pose pas en ce sens. La ville de Pau est aujourd’hui profondément marquée par la "patte" Labarrère. Par la force des choses. 35 ans ! Des immeubles sont en place, plus ou moins "beaux", plus ou moins "ravalés". Des projets ont été lancés, avec plus ou moins de succès. Un système est en place : vous croyez sincèrement que vous pouvez dire à tous ceux qui ont eu un HLM par piston, qu’ils vont devoir le quitter. Vous croyez sincèrement que vous pouvez dire à un agent municipal que vous allez le mettre dans un placard, parce que sa seule compétence professionnelle est d’avoir juré fidélité au Roi. Et des exemples comme cela, il y en a à tous les coins de rues. Soyons sérieux un instant. On rase le Zénith parce qu’il est sous utilisé ? On rase le Casino parce qu’il est un nouvel "opium du Peuple" ? On refonde telle ou telle artère parce que Louis Sallenave ne l’avait pas conçue ainsi... ? Tout comme vous, je ne veux pas de bâtiment Labarrère, ni de statue. Que dire d’une Place Clemenceau, homme de guerre ? D’un rond point François Mitterrand, homme au passé trouble et aux réalisations discutables ? Oui, le système et les Hommes doivent changer. Mais, oui également, aux réalisations inconstestables de Monsieur Labarrère sur des précédents mandats. Cela vaut bien une rue, un square, pour que nos arrières petits-enfants (dans 100 ans ?) respectent un homme pour son engagement incontestable pour sa ville.

    Les cendres ne sont pas encore éteintes. Patience. Quant à un système que l’on renverse, mon aïeul doit maintenant bien s’amuser (avec l’âge on devient un philosophe serein... ou un vieil aigri...) d’observer qu’une bourgeoisie privilégiée de Droit républicain Divin a remplacé une Noblesse de Droit Divin, tout court.

    Très sincèrement.

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    1 août 2006, par Bernard Salsé  

    Saint-Just,

    Oui, mais Anne O’nyme, c’est une digne descendante des Sans-Culottes (dont je ne me rappelle plus pourquoi on les appelle ainsi à part dans Play-Boy, Dieu le sait) et le bonheur, elle ne le trouve comme nous tous, que quand elle jette tout par dessus-bord. Et finalement si les politiques font tout ce qu’il faut pour qu’on les haisse, c’est pour notre bonheur, enfin et, enfin !

    Que ceux qui ne sont pas convancus par mon approche de la question Annonymienne, commence alors par le début !

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    1 août 2006, par anneO’nyme  
    MASOCHISME ?

    Cher BS,

    Me prendriez-vous pour une masochiste ?

    Au fait, connaissez-sous la blague du couple sado-maso :

    -  Le (la) maso : "fais moi mal ! "
    -  Le (la) sado : "NON !"

    On va l’appeler la blague paloise.

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    4 août 2006, par Mimi  

    Anne O’nyme et vous tous,

    Allez donc sur le Forum du site de la ville de Pau, et posez une question sur la garantie d’emprunt de 555 000 E accordée par la Mairie à la Béarnaise d’Habitat.

    Jusqu’ici mes questions sur le sujet ont été censurées. Et j’ai été polie.

    Les questions ne sont même pas affichées. On comprend que la réponse peut prendre un peu de temps. Maiss l’affichage de la question.

    C’est un signe de mauvais augure.

    Je vous suggère d’y aller tous et de poser la question. Avec un petit nombre ? Et soyez polis

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    4 août 2006, par Mimi  

    L’information a ses limites liée au Très Haut Débit ?

    Les questions Béarnaise Habitat sont enfin affichées. Mais les réponses sont bottées en touche. On ne dévoile pas les secrets de famille à tout le monde.

    AP peut-il poser la question au Maire et suivre la procédure. Merci


    Réponse affichée sur le Forum de la Ville

    Béarnaise Habitat répondre Bonjour,

    Compte tenu du nombre et de la technicité des questions, nous vous invitons à les adresser, par écrit, à l’attention de Monsieur le Maire, Ville de PAU BP 1508 - 64036 PAU Cedex. Vous pouvez également lui adresser un courriel dans la rubrique contact en précisant vos coordonnées.

    Cordialement,

    par Ville de Pau, le 04 aout 2006

  • > La Béarnaise ?
    4 août 2006, par Pierrot le Fou  
    Un Chat sur la Béarnaise ? ou une ch......... ?

    Le dialogue avance, Le modérateur dit que le Forum de la Ville n’est pas adapté aux sujets complexes, volumineux et il n’y a pas de pièces jointes. Ils sont pas branchés sur le Très Haut Débit. Ils savent pas !

    AP peut-il leur vendre la compétence pour faire un site ?

    Autrement le Maire va passer ses nuits au confessionnal à recevoir les mairoissiens.

  • > La Ville a-t-elle honte de son budget ?
    13 août 2006, par Mimi  

    Ou a-t-elle quelque chose à cacher ? On ne parle même plus de transparence, mais de "Pravda". La Direction de la Communication a du prendre des cours à l’Agence Tass.

    Le 27 juin dernier, la Dir Com répond à une demande du 18 juin sur la publication du budget : " il y aura un article prochainemment" . Le 31 juillet, elle confirme : il y aura un article "la semaine prochaine" par rapport au 31 juillet. Le 13 août, Anne n’a encore rien vu !

    Comment peut-on respecter une telle Mairie qui n’arrive même pas à afficher son budget ?

    Pourquoi ne peut-elle pas afficher une phrase :

    "le Budget de la ville de Pau pour l’année 2006 est de ...... Mille Milliards d’Euros"

    Qui a le chiffre ? Qui peut compléter la phrase ? On va lancer un nouveau jeu "Le budget du furet !"

    Même l’oppostion ne peut pas afficher le chiffre.

    Y-a-t-il partage du Pain, du Vin et du Sang dans une Cène d’un 3 ième type ?

    On est en droit de se poser la question.

    On ne comprend pas !!!!!!!!!!!!!!

  • Il y a de quoi avoir honte !
    13 août 2006, par Olivier  

    Il y a vraiment de quoi à avoir honte.

    Le Palois aura intérêt à consulter ces 2 sites :


    Etude de l’Assemblée Nationale http://www.grandesvilles.org/IMG/Synthese_Etude_no_211.pdf

    Etude du Crédit Local de France (le banquier des communes)

    http://www.clf.fr/abonnes/pages/monde_local/donnees_budgetaires/argumentaire_maire/doc/2003_integralite.pdf

    Pour aidre le Maire à argumenter sur l’impossible !


    Dans le premier site, le palois constatera que les taux de taxe d’habitation de la ville de Pau sont parmi les plus élevés, 23,66% en 2005. (commission d’enquête de l’Assemblée Nationale)

    Dans le 2 ième site, il s’agit de l’Argumentaire des Maires fourni par le Crédit Local de France pour que les Maires se défendent. Relativement extraordinaire.

    On y trouve entre autres que à peine 2% des villes de plus de 10 000 habitants ont un taux de taxe d’habitation supéreur à celui de la Ville de Pau, soit 23,66% alors que la moyenne des villes se situe vers 13%.

    Et dans son article sur le budget de la ville 0% d’augmentation, affiché sur le site de la ville de Pau, sans donner le montant total. Les compteurs ont déjà explosé.

    Palois, on se fout de votre gueule ! Et la Municipalité n’ose même pas mettre son budget en ligne.

    La majorité tient bien la Tondeuse et l’opposition doit tenir le rasoir !

    Et que fait la Presse locale, elle ramasse les Tifs !

  • > La Ville a-t-elle honte de son budget ?
    14 août 2006, par non-con tribuable  
    tout est logique dans un panier de crabes

    Mimi,

    ...ou plutôt, on comprend : le fric, le pouvoir...le pouvoir, le fric...

    les politiciens, de tous bords, eux se comprennent très bien et savent s’arranger entre eux !

    ...pour se passer mutuellement le pain , le vin.

    Sans aucune honte.

    Surtout à Pau.

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    1 août 2006, par anneO’nyme  
    Consensus mous et devoir de mémoire

    Cher S-J

    Rapprocher Clémenceau , mitterand et labarrère : faut le faire ! Cependant, je ne tomberai pas dans le piège grossier des "bons et mauvais côtés de chaque homme".

    Homme de guerre Clémenceau ? Je ne vous pense pas révisionniste SJ, mais vous semblez "oublier" que Clémenceau a poussé deux gouvernements à la démission en incitant les députés à refuser de voter des budgets concernant des... interventions militaires !!!

    Vous n’êtes pas sans connaître ces fameuses phrases de Clémenceau :
    -  "Il suffit d’ajouter "militaire" à un mot pour lui faire perdre sa signification. Ainsi la justice militaire n’est pas la justice, la musique militaire n’est pas la musique."

    -  "La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts."

    Vous n’êtes pas sans connaître que Clémenceau a été à l’origine du fameux titre "j’accuse" de Zola..

    Par ailleurs vous semblez "oublier" que Clémenceau était un farouche adversaire de la colonisation, contrairement à un certain jules ferry qui estimait qu’il existait des " races supérieures" et des "races inférieures"...

    Quant au mitterand, n’en parlons pas, il y aurait top de choses à dire sur son compte !

    Si je suis votre raisonnement SJ, il faudrait donc que labarrère ait son rond-point parce miterrand a eu les siens ?

    Allez, SJ, poussons votre raisonnement jusqu’au bout ; uriéta aura :

    -  ses 35 ans dans le fauteuil "royal" parce que labarrère a eu les siens !

    -  et son rond-point uriéta itou, puisqu’avant lui ...

    C’est avec ce genre de raisonnement que le fameux "système" perdure !

    Cher SJ, pour ma part, je retiendrai de votre intervention vos premiers mots :

    "je ne peux vous répondre franchement"

    La Franchise, voilà une qualité de plus en plus rare de nos jours. Paticulièrement chez les politiques de tous bords.

    Bah, le bon peuple s’en accommode, de cette situation...

    Sincèrement et Franchement,

    anneO’nyme

    ps : Permettez-moi de vous citer le Larousse :

    " immortaliser : rendre immortel dans la mémoire des hommes".

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    1 août 2006, par Saint-Just  

    Très chère anne, vous me donnez une leçon d’histoire et vous avez bien raison. Il est bon, de temps en temps, d’approfondir sa connaissance d’un personnage. Merci. Et je prends même votre intervention pour argent comptant (dans le contexte actuel, permettez-moi cette plaisanterie douteuse smiley ). Je ne pensais pas que prendre un très gros raccourci et citer en exemple Clemenceau déclencherait chez vous une telle réaction épidermique. Je comprends mieux que Pau soit parfois secouée de secousses sismiques : quelqu’un a dû vraiment vous mettre en colère... smiley

    Pour en revenir au sujet principal, dans le cadre d’un hypothétique vote officiel, pour approuver l’attribution, ou non, du nom de Monsieur l’ancien Maire à un lieu public, je pense, franchement, que je m’abstiendrais. N’ayant pas, de mon vivant, ressenti toute la carrière de ce personnage, je juge présomptieux de me prononcer. Racisme anti-jeune ? Non, mais avoir connu 5 ans du personnage sur 35... Vous m’aurez compris.

    En revanche, rassurez-vous, je vous assure de mon soutien à une liste (aujourd’hui, il n’y en a pas, alors...) dont l’objectif sera de faire du "différent", avec du "différent" (ne connaissant pas tous les membres du Conseil, je n’élimine de fait que les têtes connues. Réducteur ? Sans doute, mais dans la famille on est réducteur de têtes depuis longtemps... smiley ).

    Seule la méthode diffère, comme le dit l’excellent Bernard Salsé ! A propos, je ne vous ai pas encore vu sur le nouveau site d’A@P : www.pau-forum.com Respectueusement.

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    2 août 2006, par Bernard Salsé  
    Le Chemin des Dames

    Saint Just,

    Normal, Anne O’Nyme , Elle se rappelle du Chemin des Dames ! On y a perdu beaucoup de têtes ! Heureusement qu’il y eu Clemenceau pour qu’il en reste quelque unes pour leur plus grand bonheur (des Dames)

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    3 août 2006, par anneO’nyme  
    SENTIERS DE LA GLOIRE

    BS,

    A quand une mutinerie au conseil municipal ?

    Je ne pense pas que ce sera pour demain ! Vu que certains en sont à tracer "les sentiers de la gloire " à l’ancien maire et au nouveau ...

  • > Mutinerie ?
    4 août 2006, par B-S  

    A O’

    Seb va bientôt s’installer à Pau ! Les SEM (voir les posts de Leo ou Mimi dans les incohérences municipales ) vont semer la zizanie.

    Mimi parle de 70 ME de dettes de la Béarnaise et le CM a encore garanti un emprunt, votée à l’unanimité. Si tout cela est vrai, c’est un peu bancal.

    Qui est l’unijambiste ? Qui va finir à Picairn ?

    On va pouvoir monter un jeu ; Qui veut gagner des millions de vacata ?

    Le Casino va s’ouvrir ! Qui en Monsieur Loyal ?

  • > Mutinerie ?
    4 août 2006, par Pierre  

    On peut voir le site de la Béarnaise Habitat qui est bien fait. Il y a la conseil d’administration. La Ville de Pau y est majoritaire. Il y 7 ou 8 conseillers municipaux, des représentants des banques, de la Caf.... Mais il y a des actionnaires privés.

    Si La Mairie de Pau garantit les emprunts, il faudrait au moins que les actonnaires privés soient connus. C’est peut-être des banques. Mais alors on verrait la Mairie cautionnait des emprunts accordés par les banques à elles-mêmes en partie. Ce qui serait étrange.

    Ces actionnaires sont peut-être des organismes publics. Mais pourquoi seule la Mairie garantirait-elle ces emprunts ?

    La Mairie aurait intérêt à clarifier ce genre de choses.

  • > Mutinerie ?
    4 août 2006, par Pierre  
    Main Basse sur la Ville ?

    Je voudrais simplement ajouter ce joli texte de De Stampa sur son blog


    Mercredi 15 Mars 2006 Conseil municipal du 10 mars 2006 : LA BEARNAISE HABITAT Depuis plusieurs années, nous faisons le constat que la ville a entre les mains un outil qui lui donne les moyens d’impulser une politique d’Habitat nettement plus forte.

    Cette Société doit être l’un des acteurs majeurs dans la création de logements sociaux pour résorber la pénurie actuelle.

    Il est indispensable de lancer des opérations d’aménagement.


    On voit dans le CM du 16/06, une application de ce principe.

    La ville et la Béarnaise ont échangé des biens ( résolution 33 ) dans le cadre du projet Hameau. Voté à l’unanimité. Pas de commentaires détaillés, pas de discussions.....

    Et ensuite on a vu démissionner Madame Della. Cause à effet ?

    L’idée des SEM a germé dans les années 20, reconstruction après la Grande Guerre, et la deuxième. Aujourd’hui cela peut ressembler à Main Basse sur la Ville. Est ce le cas à Pau ? On ne le souhaite pas. Et pour cela le citoyen devrait être largement informé. A Marbella il y a eu quelques problèmes (la moitié du conseil municipal en taule ) suite à un échange de biens entre la ville et la Sem espagnole.

    On peut comprendre que certains démissionnent.

  • > Mutinerie ?
    4 août 2006, par Max  
    Qui est cette Madame DELLA ?

  • > Mutinerie ?
    4 août 2006, par Pierrot le Fou  
    C’était la seule conseillère municipale contre l’échangisme Béarnaise/Mairie.

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    3 août 2006, par anneO’nyme  
    COURAGE Fuyons...

    S-J,

    Vous écrivez :

    "N’ayant pas, de mon vivant, ressenti toute la carrière de ce personnage, je juge présomptieux de me prononcer. Racisme anti-jeune ? Non, mais avoir connu 5 ans du personnage sur 35... "

    MOI, JE N’AI PAS CONNU NAPOLÉON BONAPARTE.

    Cela ne m’empêche pas de penser et dire que c’était un personnage infect qui ne mérite aucun respect.

    Votre façon de raisonner, S-J, me rappelle un Max Gallo à propos de Napoléon Bonaparte...

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    10 août 2006, par pehache  

    Anne,

    J’ai connu du règne d’AL un peu plus que SJ, mais pas tant que ça non plus.

    sans être à aucun moment complaisant vis-à-vis d’AL, il n’était tout de même pas non plus une crapule finie.

    Il était totalement autocratique, certes, c’était un "tueur" politique, certes, il a certainement fait beaucoup de mal à la démocratie locale, certes, il a fait quelques grosses erreurs, certes.

    Mais à côté de ça, n’oublions pas qu’il avait aussi des qualités. Il s’investissait au plus haut point dans sa tâche, comptant son temps encore moins que d’autres. Il avait la réputation de recevoir quiconque lui faisait la demande. Il savait être cassant mais il savait aussi être très proche des gens. Et l’un dans l’autre Pau ne se porte pas si mal que ça après 35 ans d’AL.

    Je crois que c’était un personnage complexe. Il se dévoilait peu, mais quand il le faisait je pense qu’il y avait pas mal de sincérité et un côté très humain, avec des parti-pris très émotionnels, qui ne cadrait pas avec la froideur habituelle d’autres "grands" politiques. Je pense que beaucoup aimaient ce côté, et sans doute en fais-je partie.

    De toutes façons si il a duré si longtemps, c’est bien parce qu’il était "aimé" (surtout pour un homme dit de gauche dans une ville dite bourgeoise). Et aussi sans doute parce que personne en face de lui n’avait son envergure... Et aussi sans doute grâce à un système de clientèlisme bien rodé, je ne le conteste pas. Mais le clientélisme seul n’explique pas tout.

    Et puis à ma connaissance il n’a pas truandé la ville à des fins d’enrichissement personnel, même si je ne me suis jamais fait de souci pour ses fins de mois.

    Bref, même si je ne vais pas militer pour cela (j’ai autre chose à faire, et je suis sûr que ça ne manquera pas), vous l’aurez compris je ne serai pas non plus choqué que l’on donne son nom à un bâtiment, ou à une place, ou...

    Bon, de là à aller mettre une rose sur sa tombe, hein smiley ...

  • > Parution Sud Ouest du 28 juillet 2006
    11 août 2006, par anneO’nyme  
    Valeurs et Principes

    Cher PH,

    "Et aussi sans doute parce que personne en face de lui n’avait son envergure"

    Au royaume des aveugles, les borgnes...

    -  On a les élus qu’on mérite.

    "vous l’aurez compris je ne serai pas non plus choqué que l’on donne son nom à un bâtiment, ou à une place, ou..."

    -  l’autocratie ne sera jamais un exemple à mettre en avant dans notre République Démocratique.

    C’est une question de valeurs. Point barre.

    C’est avec votre genre de discours que des labarrère ont pu, peuvent et pourront encore exister.

    Alors, ne venez pas vous plaindre et critiquer "le système", particulièrement celui qui est en place à la mairie...

  • > Parution Sud Ouest du 21 juillet 2006
    21 juillet 2006, par Barbarella  

    Bravo, continuez à communiquer. Il faut que le maximum de palois soient au courant de ces affaires.

       
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Merci Alternatives Paloises, Adishatz Alternatives Pyrénées
    Adishatz Alternatives Pyrénées : S’inscrire au nouveau Forum d’A@P
    23 mars 2003 - 23 mars 2013 : Les 10 ans d’Alternatives Paloises
    Nouvel an : Les étrennes, la concierge et A@P
    A@P - Alternatives Paloises aujourd’hui, Alternatives Pyrénées demain
    Le mot du trésorier
    A@P : Envoi de la newsletter du 27 août 2012
    Nouveautés indicibles, évènements ineffables, sujets tabous
    "Adichat, Francés Bayrou, que-ns bat manca !"
    Forum d’A@P : Palmarès des Sirènes à Chanteloup les Vignes (du saigneur)
    Avis au forum d’Alternatives Paloises
    Démission au Conseil Municipal de Pau
    Alternatives Paloises : Orphelin d’un de ses "Pères fondateurs"
    Politique et Médias - Sale mec : ça pue !!!
    Bernard Boutin : Une voix "citoyenne" au Conseil Municipal de Pau
    L’Appel du 5 septembre
    A@P : Privilégier la qualité à la quantité
    Alternatives-Paloises.com : "Un site de fachos" ?
    Pau - Alternatives Paloises "en conclave" !
    27 mars 2003 - 27 mars 2011 : les 8 ans d’A@P



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises