Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Cachez ce sein que je ne saurais voir

mercredi 25 août 2010


L’assimilation en question.

L’hypocrisie peut être de tous bords. Mais faut-il blâmer ou louer la discrétion des médias dans l’évocation des démêlés de certaines communautés avec les forces de l’ordre ?

Bien souvent, les noms des condamnés pour des délits visant la police ne sont pas mentionnés par la presse et les télévisions évitent de montrer les visages. On ne peut leur reprocher d’éviter ainsi que ne s’enflent les haines raciales ou plutôt racistes. Il n’empêche : leurs lecteurs ou auditeurs s’empresseront d’attribuer aux immigrés ou enfants d’immigrés les délits évoqués.

Force est de constater que ce préjugé à l’emporte pièce est bien souvent vérifié, même si la délinquance n’est pas l’apanage d’une communauté particulière. La pauvreté, le chômage en sont les vecteurs principaux. Mais peut-être aussi des raisons culturelles.

Il faut bien l’admettre, en France l’intégration est en panne. Passons sur des symptômes comme le refus de chanter l’hymne national, le feu mis au drapeau. Mais faisons un petit test. Les illuminations du château de Pau réunissent des foules importantes qui marquent ainsi leur intérêt pour l’histoire nationale. Combien de familles originaires du Maghreb ou d’Afrique avez-vous remarqué dans les longues queues devant l’entrée ? Peu, ou pas du tout, probablement. N’est-ce pas là le signe d’un manque d’intégration ?

Il est sans doute excusable. Une communauté qui se sent rejetée ne peut nourrir beaucoup d’intérêt pour les ancêtres de celles et ceux qui les maintiennent dans des rôles subalternes. Et qui ne manifeste pas beaucoup de compassion pour les victimes des inondations au Pakistan. Pourtant, ce serait sans doute un bon moyen de lutter contre le terrorisme qu’une partie des contingents occidentaux en Afghanistan prête main forte à la Croix rouge et surtout au Croissant rouge pour porter secours à la population. Sûrement préférable à l’envoi de milices privées, une pratique rappelant les bandes de mercenaires de notre Moyen Age.

La partie est-elle perdue en France dans la lutte contre le communautarisme ? Probablement, si personne n’a le courage d’un examen lucide. Les bonnes âmes pensent qu’en niant les problèmes on les fait disparaître. Mais n’est-il pas contradictoire de reconnaître le droit des peuples à la décolonisation et de nier la possibilité pour les Français de conserver leur culture et leurs traditions ? La colonisation a charrié, avec quelques idéalistes, des profiteurs et, entre les deux, de simples gens cherchant des opportunités. N’en est-il pas de même avec les immigrés de ce pays ? La colonisation a échoué car elle n’était pas respectueuse des intérêts, des valeurs et des traditions des autochtones. L’immigration ne peut être aussi qu’un échec si elle ne conduit pas à une certaine assimilation (pas forcément complète, car on peut admettre que les racines ne soient totalement coupées).

Aussi, avant de pratiquer des expulsions, ne faudrait-il pas soumettre les naturalisations à des épreuves permettant de jauger les capacités et la volonté d’assimilation ?

Franc Ducollier


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Couvrez ce sein que je ne saurais voir
26 août 2010, par Hamlet (au beurre)  
Couvrez ce sein que je ne saurais voir

citons Molière correctement

Tartuffe Acte 3, Scène 2 :

Couvrez ce sein que je ne saurais voir

Par de pareils objets les âmes sont blessées,

Et cela fait venir de coupables pensées.

> Cachez ce sein que je ne saurais voir
25 août 2010, par AK Pô  
Marianne, cache ton sein, tu ressembles à une gypsy !

Le refus d’Anne-Marie Gouvet, anesthésiste à Pau, d’accepter la "légion d’honneur"(.../...).

Quand on voit les commentaires sur Sud-Ouest, qui sont du même tonneau que ceux concernant les expulsions de roms, le résultat escompté est là, flagrant (délit ?) : peu à peu la Nation se coupe en deux. Diviser pour mieux régner...

http://www.sudouest.fr/2010/08/23/pau-le-medecin-humanitaire-refuse-sa-legion-d-honneur-pour-cause-d-expulsions-de-sans-papiers-167253-4344.php

> Cachez ce sein que je ne saurais voir
25 août 2010, par Bertrand  

Si être philosophe consiste à exprimer en formules lapidaires des réflexions imbéciles, et bien l’auteur est philosophe...

Bien sûr les populations culturellement étrangères ont des excuses... mais au final il faudrait qu’elles passent un test de bonnes volonté smiley

Et qui fait l’effort de découvrir les cultures d’origine ?... Et à quand un vrai travail social communautaire ? Cherchez un peu sur ce thème, et vous verrez que la politique de la ville en france a raté un virage smiley

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par Maximo  

    Eh bien figurez-vous qu’on a "un peu" cherché, justement... Et vu vos idées lapidaires, à l’aune de ce que vous dîtes précédemment, vous êtes un grand philosophe.

    Même si je partage l’idée de votre première phrase, pour le reste, en cette matière comme en bien d’autres, les imprécations ne suffisent pas. Sauf à animer les sites de conversation mondaine.

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par Bertrand  
    Et trouvé quoi ? smiley

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par Marc  

    "Pourtant, ce serait sans doute un bon moyen de lutter contre le terrorisme qu’une partie des contingents occidentaux en Afghanistan prête main forte à la Croix rouge et surtout au Croissant rouge pour porter secours à la population"

    En plus de tout ce qui a déjà été dit, et bien dit, sur les stupidités énoncées par FD, je me permets de noter que, contrairement à ce que pourrait faire croire son ignorance, le croissant rouge afghan, comme l’ensemble des sociétés nationales du croissant rouge, est un partenaire important des bailleurs de fonds occidentaux (gouvernements comme organisations internationales) pour la distribution d’aide aux populations locales.

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par Maximo  

    J’ajoute mon grain de (très gros) sel :

    "(...) Et qui ne manifeste pas beaucoup de compassion pour les victimes des inondations au Pakistan. Pourtant, ce serait sans doute un bon moyen de lutter contre le terrorisme qu’une partie des contingents occidentaux en Afghanistan prête main forte"
    Quelqu’un peur me dire le rapport entre l’intégration, les inondations au Pakistan et les forces françaises en Afghanistan ??

    Ce type n’est pas franc du collier, il est ramolo du ciboulo !

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par pehache  

    Mais faisons un petit test. Les illuminations du château de Pau réunissent des foules importantes qui marquent ainsi leur intérêt pour l’histoire nationale. Combien de familles originaires du Maghreb ou d’Afrique avez-vous remarqué dans les longues queues devant l’entrée ? Peu, ou pas du tout, probablement. N’est-ce pas là le signe d’un manque d’intégration ?

    Mieux vaut lire ça que d’être sourd, aveugle, et paralytique.

    Vous voyez beaucoup de "familles originaires du Maghreb ou d’Afrique" aux concerts de l’OPPB ?? C’est le signe de quoi d’après vous ? D’un manque d’intégration dans le basson ?

    Et faites donc un test de connaissance de "l’histoire nationale" auprès d’un échantillon de badauds en tongs et en short, mais pas bronzés : il y aurait sûrement de quoi mourir de rire et déchoir de la nationalité française 90% de la population.

    L’analyse politico-sociale par franc ducollier (ha ha !) c’est la bonne tranche de rigolade de ce matin.

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par Maximo  

    J’allais écrire la même chose sur le même passage. Exactement.

    Vous aurez répondu à nos questions quand vous vous serez posé celle de l’origine sociale, ou socio-culturelle, des personnes qui fréquentent le centre ville et ses activités diurnes ou nocturnes.

    Pehache a écrit : "un manque d’intégration dans le basson ?smiley smiley

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par Autochtone palois  
    On ne s’improvise pas analyste socio-politico-culturel un beau matin d’été sans risques ... smiley

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par AB  

    Tout à fait d’accord avec pehache sur le niveau de connaissance de "l’histoire nationale" des foules qui accourent, en tongs ou mocassins Tod’s, aux spectacles "gratuites" offertes par la Ville, payées par le contribuable.

    Et tous ces palois, récemment arrivés ou dont les racines béarnaises remontent à plusieures générations, qui ne sont pas allés suivre les spectacles gratuites offertes par Hestiv’Oc ? Ont-ils fait preuve d’un manque d’intégraton ?

    Les réjouissances gratuites ne sont pas un devoir du citoyen.

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par claudiqus  

    si l’on se met à confondre les différents aspects de la culture et les goûts de chacun en la matière avec l’assimilation aux us et coutumes propres à un pays, on est mal barrés !...

    NB : l’assimilation au basson vaut son pesant de cacahouètes !!! smiley

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par Maximo  

    on va lui intégrer le basson quelque part, à ce franc du collier !! smiley

    NB : elle me chatouillait depuis ce matin, cette remarque, mais je n’osais pas... Eh bien voilà : à 14 h 40, j’ai osé ! smiley

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par L’ OURS du Bois  
    pour effacer les longues queues, supprimer la distribution de viagra

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par Maximo  
    oups.... j’aurais pas dû oser... smiley excusez-moi... smiley

  • > Cachez ce sein que je ne saurais voir
    25 août 2010, par claudiqus  

    ben ...y’a pas grand mal !

    comme je n’aime pas trop le terme d’intégration, j’ai failli mettre intromission ald assimilation au basson ...

    alors, tu vois faut que je fasse amende honorable itou ! smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises