Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pluralité... objectivité

mardi 22 août 2006


Après quelques jours de vacances, retour sur la vie locale. Hestiv’OC a connu un franc succès malgré quelques caprices de la météo, bravo aux organisateurs bénévoles, mais qu’y a-t-il d’intéressant par ailleurs à savoir sur Pau ?

Un des moyens pour le savoir consiste aussi en une revue de presse sur le site PAU.fr.

Comme je l’ai souvent indiqué à des amis étrangers à Pau, nous avons la chance d’avoir trois titres, même si deux d’entre eux sont très proches dans leur contenu. Sur le site de la ville de Pau, je retrouve bien trois titres : Sud Ouest, La République et ....La République des Pyrénées....

Horreur le journal l’Eclair n’existe plus pour la ville de Pau ! Ce journal est-il si subversif, et l’opinion de près de 50% des électeurs si peu significative, pour que la mairie en fasse abstraction ?

Les prochaines échéances seront bien difficiles, si toutes les voies de communication sont ainsi verrouillées.

Heureusement, il nous reste le site Alternatives-Paloises.com...

Bonne rentrée à tous


- par Jacques Charrier


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pluralité... objectivité
26 août 2006, par pehache  

"...à Pau, nous avons la chance d’avoir trois titres, même si deux d’entre eux sont très proches dans leur contenu"

Tellement proches que le mimétisme entre les deux est tout simplement remarquable smiley

Ca me rappelle le sketch de Coluche sur le Figaro et l’Aurore smiley

  • > Pluralité... objectivité
    28 août 2006  

    Coluche, entre autre, avait aussi le sens de l’observation et de la formule. Ceci mis à part auriez vous une proposition pour qu’une certaine pluralité d’opinion s’exprime sur Pau et sa région ? Ou la situation vous convient-elle ? A vous lire

    JC

  • > Pluralité... objectivité
    29 août 2006, par pehache  

    L’expérience montre que les médias purement locaux ont souvent beaucoup de mal à être indépendants des pouvoirs locaux en place. Que ces pouvoirs locaux soient de gauche, de droite, d’en haut ou d’en bas. La situation à Pau ne fait pas exception, et non ça ne me satisfait pas.

    Disons qu’à Pau on a deux journaux : la République/l’Eclair et Sud-Ouest avec son édition locale. Il me semble que la base régionale de SO lui permet d’avoir plus d’indépendance et de liberté que le premier cité.

    On peut espérer que l’émergence du web permettra de libérer la parole publique et de permettre à tous de s’exprimer et surtout de se faire entendre (A@P.com en est un bel exemple d’ailleurs). Tout en restant prudent quand même, car on disait cela aussi à l’époque de l’émergence de la bande FM et des radios "libres"...

  • > Pluralité... objectivité
    29 août 2006, par Jerlau  
    Débat ?

    Mais il n’y aucune nécessité d’objectivité en local puisque même l’opposition locale est absente du débat local. Habitudes ancestrales ? Manques de moyens ? Il y a quelques conseillers muncipaux, mais tous relativement silencieux. Pourraient-ils avoir une Tribune, une demi-page tous les jours dans la République/Eclair ? Cela rapporterait-il 2 000 ventes supplémentaires de ces quotidiens ?¨Peut-être ? Mais l’opposition est-elle en mesure d’alimenter ce débat ?

    Les journaux ne peuvent être que demandeurs.

    Y a - t il des sujets à débats ? Le FiPau c’était ponctuel. Mais regardons le budget de la Ville publié sur le site de la Ville. N’y a t t il pas débat à tout point de vue ? Type de publication, ton du commentaire, % publiés, informations fournies..

    La Ville prend-elle le Palois pour un canard sauvage ? Elle se fout de sa gueule en lui disant que les impots ne montent plus, mais en lui cachant qu’ils sont déjà très excessifs par rapport à 99% des villes !

    Que fait l’opposition ? Rien ou si peu. Que voulez vous que fasse la Presse ?

    Un exemple : La ville dépense 700 000 Euros par an pour faire vivre un orchestre. La Musique adoucit ls moeurs, c’est sur, mais à notre époque est ce du ressort d’une municipalité ? N’y a t -il pas lieu à débat ? Entre les mélomanes et les amateurs du fauteuil d’orchestre ?

    700 000 Euros c’est le prix d’un 5 de qualité à la Section, d’un pivot et d’un meneur à l’Elan ? Il y a tout un débat.

    40 ME pour l’administration générale ? Excessif ?

    Que fait l’opposition rien ? Que voulez vous que fasse la Presse ?

    Ce manque de débat ne pousse pas la ville à publier des détails sur ses budgets. Et ainsi la Presse s’éteint dans les annonces nédcrologiques, l’oppostion ne risque pas la surtension Cité s’endort et le citoyen bien plumé est bon pour rotir au coin du feu !

    C’est à l’opposition à créer l’évènement et pas seulement au moment des éléctions muncipales !. La Presse sera tojours avide d’évènement !

  • > Pluralité... objectivité
    30 août 2006, par AnneO’nyme  
    FAUT-IL en être ?....

    je lis dans cet article de l’express 18/4/2005 cité sur ce forum :

    "De la JEC (Jeunesse étudiante chrétienne) au Grand Orient, Dédé a relevé l’étonnant défi de réconcilier les deux Béarn,"

    ...

    "Dès 1967, les frères étaient aussi à ses côtés, et les grandes familles maçonnes de la ville, ses indéfectibles alliées. alliées. A l’instar, notamment, des deux Yves du conseil municipal, Urieta et Baradat, ou encore de la famille Cassagne, qui contrôle La République des Pyrénées."

    -  Arrêtez de jouer à l’autruche !!!

  • > Pluralité... objectivité
    30 août 2006, par jerlau  

    Anne,

    les autruches ont-elles envi de causer ?

  • > Pluralité... objectivité
    30 août 2006, par AnneO’nyme  
    en faire partie ou pas

    jerlau,

    On peut toujours causer pour ne rien dire...

    je lance un débat : faut-il obligatoirement être franc maçon pour faire de la politique ?

    Vu le nombre de politiciens "déclarés" - et "non déclarés" qui en font partie, est-ce une étape obligatoire, indispensable ou souhaitable ?

    Les relations "occultes" peuvent-elles influencer les décisions des élus ?

    je ne fais que poser la question, n’ayant aucun renseignement à ce sujet.

    Alors si quelqu’un a une réponse...

  • > Pluralité... objectivité
    31 août 2006, par Sébastien Lapouge  

    Anne, excuse moi, mais tu tombes bien bas. Qui en a encore à f....e de savoir si untel ou untel est franc maçon, jésuite, ou de l’opus dei (je ne me souviens pas de l’ordre dans le Da Vinci Code) ? Quand on a des idées, un projet,... on a des idées. Peu importe si c’est le résultat du complot de certains ou d’une pomme qui tombe d’un arbre !

    Quand on a rien à dire ou proposer, on peut faire des messes noires et sacrifier des moutons blancs, on a rien à dire ou proposer !

  • > Pluralité... objectivité
    31 août 2006, par AnneO’nyme  
    Isaac Newton

    SL, Je n’ai jamais eu la prétention d’aller plus haut que mes pieds sur terre. Si la réalité des faits c’est "bien bas" pour toi, c’est ton problème.

    J’en ai rien à cirer de l’opus dei, des jesuites, des francs maçons ou des membres du club du tir aux pigeons.

    Mais je me méfierai toujours de ceux qui ont besoin du "secret occulte" pour se proclamer humanistes. Qui dit secret implique des choses à cacher. Lesquelles ?

    Des idées ? Mais oui, tout le monde en a. Le problème est de savoir si tous les membres du club du tir aux pigeons ( !) ne vont pas d’abord privilégier leur "solidarité" de membres avant l’ intérêt général. Surtout si ces membres se jurent fidélité et solidarité... Cela me rappelle les propos d’Eric de Montgolfier concernant un certain juge qui s’ingéniait à dévoyer la Justice...

    Alors, creusons des galeries souterraines, cachons-nous, animons nos "réseaux" dans le secret des alcôves...pour que les "bonnes idées" triomphent !

    On voit le résultat : du consensus mou partout, politiques de tous bords s’entendant comme larrons en foire : normal, il vont tirer le pigeon ensemble...

    Jouons à l’autruche : règle numéro 1 : surtout ne pas parler des fameux "réseaux". Ce n’est qu’une vue de l’esprit. Des fois qu’on en aurait besoin un jour...

    L’article de l’Express démontre la mécanique du système labarrère. J’attends que l’on me dise que ce système n’est plus en place à la mairie de Pau.

    ps : SL, à la place du da vinci code, j’aurais préféré que tu cites plutôt le Pendule de Foucault (surtout les derniers chapitres).

    ps 2 : je repete la question autrement (pour ceux qui n’auraient pas compris) : si l’on constate que bon nombre de politiciens de TOUS BORDS font partie d’un club de tir aux pigeons , doit-on en conclure
    -  que le club de tir aux pigeons est indispensable à tout politicien qui veut "réussir" ? Et pourquoi ?

    -  que le club de tir aux pigeons est profitable à la démocratie , à la pluralité et ..objectivité , quand on voit l’état de notre pays et de ses institutions ?

  • > Pluralité... objectivité
    31 août 2006, par Jerlau  
    Pluralité de Portefeuilles !

    Chers amis,

    La Mairie a enfin publié le budget annuel : 147,4 Millions d’euros avec des commentaires Coluchiens : si tu es déjà en haut, tu ne peux pas monter plus haut et on n’est pas à RIO !

    Mais on a des % et des montants :

    On arrive à 15 ME pour l’enseignement, 9 ME pour la culture, 36 ME pour l’administration générale, 37 ME pour l’aménagement urbain.

    Qu’en pensez vous ?

    Enseignement : 15 ME c’est équivalent aux frais de 400 Professeurs ( ?) Combien y a t t de profs à Louis Barhtou ? Qu’est ce que cela vous inspire ? La Marie est-elle le plus grand lycée de France ?

    Culture : 9 ME ; 700 000 E pour le Fipau, 700 000 E pour l’Orchestre de Pau. Que pensez du montant total ? Equivalent à 100 places de cinéma par an pour chaque palois, 400 places par famille .... Qu’est ce que cela vous inspire ?

    Administration Générale : 36 ME pour 20 000 familles,, presque 2000 Euros par famille ; un bon mois et demi d’employé de mairie par famille et par an ? Qu’en pensez vous ? Que font-ils ?

    Aménagement urbain : 37 ME, ; Qu’en pensez vous ? Comment évaluer ? On attendrait a priori que l’aménagement urbain coute beaucoup plus cher que l’administration générale. Avez vous des idées sur la question ? Il semble qu’il y ait une certaine disproportion.

    C’est ce type de débat que je voudrais bien vous proposer d’ouvrir en demandant quelques détails à la Mairie.

    Du genre de ceux qui sont offerts par la Mairie de Nantes

    http://www.nantes.fr/ext/budget2006/index.htm#

    Voila une Mairie qui fait une présentation Marketing de son budget tout en donnant le détail des différents chapitres. On y note un certain respect du citoyen.

    La pluralité, ce n’est que l’éventail des réactions entre autres à l’information, encore faut-il qu’elle soit connue. Sans informations, pas de pluralité, donc pas besoin de support, seulement des rêves et c’est la vie rêvée des villes ! Tout se tient finalement même dans le bancal.

  • > Pluralité... objectivité
    31 août 2006, par Max  

    Monsieur Charrier, je ne vous connais pas, mais vous me semblez être assez raisonnable. Pourtant, vous me semblez mettre la charrue avant les boeufs. Vous aimeriez qu’une "pluralité d’opinions s’exprime". Je rejoins tout à fait jerlau. Encore faut-il que vous ayez quelque chose à dire ! Ce site vous est ouvert : exprimez-vous ! Vous êtes Président d’un club de réflexions. Où en êtes-vous ? Vous aviez lancé un sondage. Hormis deux interventions maladroites du "Secrétaire Général" de votre association, pas grand chose. Et les "1000 idées" pour Pau. En avez-vous finalement seulement 10 ? La presse interroge toujours Monsieur De Stampa comme le représentant de l’opposition. Mais il n’a rien à dire non plus ! Quid de Perez, Sallenave ? La plus "médiatique" c’est Danièle Iriart. Rien à ajouter, à reprendre, à relancer ?

    Lorsque vous annoncerez clairement que vous vous présentez, vous ou vos amis, avec tel projet, la presse vous relaiera. Elle doit vendre avant tout, même si le fond des textes ne correspond pas vraiment à sa ligne d’allégeance. Maintenant si vous attendez de devenir un professionnel de la politique, avec un chef de file qui ne sait pas encore si cela l’intéresse ou pas de (re)venir à Pau, je ne connais pas grand monde qui vous écoutera.

  • > Pluralité... objectivité
    31 août 2006, par Max  
    J’allais oublier, vous avez aussi le site www.pau-forum.com qui vous permet de vous exprimer directement. Si tout votre entourage s’inscrit et échange, par effet boule de neige, le forum et le site auront plus de lecteurs que l’Eclair !

  • > Pluralité... objectivité
    1 septembre 2006, par Jerlau  

    Max,

    On constate effectivement une certaine répulsion aux débats d’idées, à l’exposé de projets. C’est l’évènement qui crée le lecteur, sans évènement, pas de lecteur. On en reste ainsi à des généralités et donc aux non-évènements. Tous sourds, muets et aveugles et manchots avec le Net..

    Il en est de même au niveau national. L’évènement est toujours "pipol". Sur le plan local le pipol c’était par exemple le FiPau, du pipau tout aile déployée ! L’analyse des budgets par contre, c’est pas pipol !

    Et il est tout à fait regrettable que l’opposition locale n’alimente pas ces débats. On peut rendre pipol une analyse budgétaire avec un peu d’imagination.

    L’ opposition devrait déjà publier le budget détaillé de la Mairie. Il y aurait du pipol local, des débats sur les choix, piliers de rugby ou violonistes,..., périmètres d’action de la Mairie., danseuses ou danseurs... Mais on en reste toujours à des banderilles anesthésiantes. Les cloches de St Jacques, L’EcoloThèque .....

    En fait cet engourdissement doit venir du mode de scutin. Majoritaire à 2 tours, cela oblige les candidats à être proche du centre de l’électorat, et le centre étant le pointt où on a le moins d’idées, oecuménisme oblige, manque de pespective par construction, le débat n’a même pas l’occasion d’éclore avant l’élection. Alors après il hiberne complètement.

    La proportionnelle complète avait au moins l’avantage de propulser dans les instances la diversité des opinions du Café du Commerce et le style de discussion. C’était l’animation assurée avec débats, ébats et éclats. Il faudrait peut être y revenir. Finalement la IV ième République, c’était une bonne partie des 30 glorieuses. Les débats de l’époque auraient stoppé quelques "grandes âneries" de ces dernières années. ( baisse des barrières douanières sans toucher aux modes de taxation...et autres joyeuseries...)

    On le voit au plan national pour les candidatures du Parti Socialiste. Celle qui semble en tête ne lance aucun débat de fond et celui qui essaye de lancer quelques idées, Fabius, est complètement dans les choux. Ségolène, si elle cause, elle s’éloignerait du centre, et elle perdrait des voix...L’idée est une force centrifuge pour les voix. Le Sans-Idée est centripète au contraire pour les voix. Qu’était la Sainte Vierge ?

    Le centre attire. Mais n’est ce pas finalement un "trou noir" ? Ne prévoit-on pas que la Terre, selon certaines thèories, disparaitra dans un Trou Noir ? L’Eclair a du y passer, ce qui est un comble !

  • > Pluralité... objectivité
    1 septembre 2006, par anneO’nyme  
    entre frères...

    Quand bon nombre de ces politiciens font partie (des mêmes) officines occultes, quel débat d’idées voulez-vous avoir ? Quelle opposition ?

    Tapis dans l’ombre de leurs alcôves à faire leurs petits calculs sordides (je te donne-tu me donnes), ils ont la prétention de nous mener vers la Lumière !!!!

    Le trou noir ? il est là, devant nos yeux !

    Ne pas le reconnaître c’est jouer à l’autruche.

    En parler, c’est "tomber bien bas" a-t-on osé me dire ici !

    ON A LES ELUS QU’ON MERITE.

  • > Pluralité... objectivité
    1 septembre 2006, par Jerlau  

    Anne O’nyme,

    Que pensez vous du budget tel qu’il est publié par la Mairie ?

    Est ce le rôle d’une Mairie de financer à hauteur de 730 000 E un Orchestre ( Rouge ?) ?

    Quel avantage pour la Ville ? Cela est-il conforme à la position de la Ville ? Cela apporte-t-il vraiment quelque chose ?

    Avec 730 000 Euros, que pourrait-on faire ?

    Pour répondre à ces questions, il faut au moins avancer quelques principes d’actions, par exemple sur les subventions ( 16 ME qd même) :

    Domaines d’action de la Mairie : privilégier le cadre de vie ou aider les Palois, et quand on aide, on aide à vivre ou doit-on aider à créer ?

    Privilégier l’amplification des points forts qui entrainent le reste ou Travailler sur plusieurs axes ( comme le fait la Mairie de Pau),

    Ces questions de base ne sont même pas claires à la Mairie, ou dans l’opposition.

    Il pourrait y avoir débat mais il y a un manque de partenaires. Il y a trop de "d".

    Par exemple, pour ma part, je soutiendrai que la Mairie devrait axer son action sur l’amplification des points forts de Pau ( sport divers, sports de haut niveau, montagne, cadre de vie et d’activités ) de façon à renforcer des forces attractives qui pourraient être suffisantes pour générer entre autres les activités culturelles et autres. Avec reports d’un maximum d’effort sur les points forts.

    L’Ecologie :

    Qd un politique pense écologie, on arrive immédiatement à l’Ecolothèque, ersatz de la Médiathèque, mais créateur de SEM et semeurs de budgets ( 10 ME au minimum)

    Or on pourrait avoir une autre approche : engager des formations pour former les artisans aux nouvelles techniques, en collaboration avec les fournisseurs de ces nouvelles techniques, en subventionnant fortement les premières réalisations,.... Largement moins couteux que l’Ecolothéque mais moins semeurs de budgets...( 10 ME = 20 000 journées de formateurs)

    Qu’en pensez vous ? Quels débats prendriez vous ? Il y en a plein !

    On rafait la bataille d’Hernani à Pau !

  • > Pluralité... objectivité
    1 septembre 2006, par AnneO’nyme  
    Budgets d’autruches

    Cher Jerlau,

    Jusqu’à preuve du contraire, les élus qui décident à la place des citoyens ont été mandatés par eux pour le faire.

    Quand on voit que le principal argument d’un président de conseil régional de donner 100 000 euros au fipau est la promesse qu’il a faite au roitelet défunt, avec l’aval de la MAJORITE des élus de son assemblée, on a de quoi se poser des questions.

    Je dis et le répète : il serait intéressant de savoir qui fait partie des fameuses loges du "club du tir aux pigeons".

    On comprendrait ainsi pourquoi des centaines de milliers d’euros sont budgétés pour ceci ou cela sans logique apparente.

    On comprendrait pourquoi les élus de tous bords se serrent les coudes et sont solidaires dans des décisions absurdes...

    On comprendrait pourquoi des alliances "contre-nature" se créent, résultat de traficotages dans l’obscucrité des réunions d’initiés...

    Ceux qui ont qui ont le sens de l’honneur et de la Vérité, ne l’acceptent pas et démissionnent.

    Les autres ? ils continuent à grouiller dans le panier de crabes, en jouant le jeu pipé d’un simulacre de démocratie.

    Libre à ceux qui le désirent de donner leurs avis sur tel ou tel budget.

    Quand on voit que la majorité des intervenants sur ce forum sont prêts à inaugurer une rue ou une place au nom de l’ancien maire, on est en droit de se poser des questions sur leur attitude de complaisance.

    Alors, éviter les vraies questions, c’est éviter LE vrai débat : les élus doivent-ils, oui ou non ,servir les intérêts des citoyens avant de penser à satisfaire des intérêts occultes ?

    J’attends qu’on vienne -encore- me dire que je raisonne bien bas.

    ON A LES ÉLUS ET LES BUDGETS QU’ON MERITE.

  • > Pluralité... objectivité
    3 septembre 2006, par Sébastien Lapouge  

    Anne, je ne savais pas que le métier d’origine de Jean-Pierre Foucault était horloger et qu’il était suisse. Je le croyais marseillais.

    Quoi qu’il en soit, je n’aime pas plus que çà les politiques qui se prennent pour les sauveurs de l’humanité, alors qu’il y a tant de bénévoles inconnus bien plus efficaces sur le terrain, que les autres à l’Assemblée. Maintenant, dire qu’ils sont tous pourris, patin coufin, excuse moi mais c’est une discussion du café du commerce. Très sympa quand on y est. Un peu limité quand on sort sur le trottoir. Homme politique, c’est faire partie d’une corporation, et quand tu en es, tu défends ton pote même si tu n’es pas d’accord avec lui, par solidarité, parce que c’est aussi toi que l’on attaque,... Pas très glorieux, mais tellement dans la vie de tous les jours. Par contre, on a bien les élus que l’on mérite, c’est sûr !!!

  • > Pluralité... objectivité
    4 septembre 2006, par AnneO’nyme  
    CORPORATION DES FAUX CULS COPAINS-COQUINS

    SL, tu écris :

    "Homme politique, c’est faire partie d’une corporation, et quand tu en es, tu défends ton pote même si tu n’es pas d’accord avec lui, par solidarité, parce que c’est aussi toi que l’on attaque,..."

    J’avais bien précisé (relis moi) : "Ceux qui ont qui ont le sens de l’honneur et de la Vérité, ne l’acceptent pas et démissionnent." ON EN A, HEUREUSEMENT, DES EXEMPLES.

    Les autres jouent à se tenir la barbichette. Certains seront toujours prêts à tout, pour avoir une infime partie de "pouvoir"...

    Ceux qui manquent d’humanité s’engagent dans des confréries occultes pour en acquérir soi disant !!!! On voit le résultat dans nos institutions : le règne des magouilles et petites combines !

    ...et cela plaît aux Palois : 35 ans et ça continue. Bientôt une médiathèque, une rue , une place au nom de l’ancien maire et CELA NE CHOQUERA PAS GRAND MONDE.

    Je parlais d’autruches, je crois....

  • > Pluralité... objectivité
    1 septembre 2006, par AnneO’nyme  
    des hauts et débats...

    Cher Jerlau ,

    Relisez ce que j’ai écrit le 30 août. J’avais déjà repondu à votre question "Quels débats prendriez vous ?" avant que vous ne la posiez...

  • > Pluralité... objectivité
    1 septembre 2006, par jerlau  

    Anne O’nyme,

    On sait qu’il vaut mieux être de la jacquette et être dans les francs maçons pas très francs pour passer sur de bonne routes bien maçonnées. Mais c’est pas un débat. Ils le sont tous. Et il est évident que quand on roule sur une route bien maçonnée, il n’est pas indispensable d’être un as du volant des idées. C’est cela le plus triste dans l’affaire, l’association clot l’idée. On l’a vu dans toutes les idéologies collectivistes qui ont achevé les idées de bases et ce n’est pas qu’une simple boutade.

    Et si on suit l’idée jusqu’au bout, on arrive à la conclusion que tout groupe destiné à promouvoir des idées au bénéfice des autres ne peut qu’accompagner la mort de ce type d’idées, ce qui fait un boulevard à Bakounine qui a il y a bien longtemps vérifié cet axiome.

    Finalement l’élection devrait être permanente et la seule chose qui compte c’est la libération de l’esprit.

    Le groupe est un obstacle à la création d’idées au bénéfice des autres, sectarisme de groupe oblige. D’où la nécessité de transparence. On doit donc étendre le "Coming Out" à l’ensemble des associations dont sont membres des élus. Cette transparence permet alors de fondre le groupe particulier au sein de la totalité. Il y a moins de sectarisme et le débat peut s’ouvrir.

    Bakounine a du se retourner dans son cercueil de verre !

    Donc du Coming Out tout azimuth !

  • > Pluralité... objectivité
    1 septembre 2006, par AnneO’nyme  
    COTA et courage

    Jerlau,

    J’apprécie votre discours !

    Le Coming Out Tout Azimuth (COTA), permettrait, en effet, d’éclaicir les choses.

    Les chasseurs, pêcheurs etc...ont créé leur propre parti.

    Les franc-maçons n’ont qu’à en faire de même ! Puisqu’ils adorent la politique...

    On ne pourra plus les taxer de noyautage.

    Au moins, les citoyens sauront pour qui ils votent !

    Le citoyen lambda comprendra, enfin, à qui il a affaire, et on ne pourra plus dire que gauche, droite, centre etc...sont bonnets blancs et blancs bonnets, puisqu’ils ne seront plus " logés " à la même enseigne de la pensée unique (nos frères d’abord)

    Et les vrais débats pourront enfin commencer.

    Question : qui sont les politiciens qui sont pour le COTA ?

  • > Pluralité... objectivité
    1 septembre 2006, par Jerlau  

    Anne O’nyme,

    Le COTA on l’inclue dans la Transparence de l’Action Municipale ! L

    On met du COTA dans le TAM TAM, avec amende si le COTA n’est pas respecté.

    La transparence ne résoudra pas tout mais cela ne peut pas nuire.

    On aurait des réunions de Loges au Casino, cela améliorerait le quota de remplissage du Casino. On pourrait tirer en plus les idées et les cartes au Black Jack.

    Et avec la transparence, imaginons, sur le mode le l’Ile de la Tentation, une télé-réalité sur la vie municipale : Le conseil municipal, vivant 8 jours au Chateau de Pau sous les feux de la TV WEB PAU sur le net, pour voir les couples qui se défont.

    C’est pas cela l’évènement : commentaires tous les jours dans la République et l’Eclair, et le Palois Enchainé évidemment ; c’est pas une relance du débat au fondement !

    Du pipol à souhait pour l’audience, et du temps pour les débats !

  • > Pluralité... objectivité
    2 septembre 2006, par anneO’nyme  
    TRANSPARENCE ET MORALITÉ

    Allez, on lance le COTA dans le TAM TAM !

    Pojecteurs et lumières ? FIAT LUX ! Le grand architecte risque de ne pas apprécier, lui qui a créé les trous noirs pour permettre à ses adeptes de se faufiler partout dans l’obscurité complice...

    La transparence effectivement, ne résoudra pas tout (les rats, scorpions et serpents existeront toujours), mais Pau tient là une chance unique de devenir LA référence en la matière.

    Quel formidable outil de marketing et de communication pour la ville !

    Qu’en pensent nos chers élus adeptes d’officines dont le but -officiel- SERAIT "d’œuvrer à l’amélioration matérielle et morale de l’Homme et au progrès de l’humanité" ?

    Vous avez dit amélioration morale ???

  • > Pluralité... objectivité
    2 septembre 2006, par Jerlau  

    Anne O’nyme,

    Mais non les trous noirs régénèrent. C’est comme une machine à laver. Le COTA Lave plus blanc. OMO est enfoncé.

    Sérieusement il semble certain que si les Elus avaient meilleure image quand à leur action politique, ils auraient une meilleure efficacité dans leur différentes négociations que ce soit avec des partenaires privés, sociaux, publics ou autres.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Transparence ou Totalitarisme : il faut choisir !
    Jaurès ! Où es-tu ?
    Philosophie de comptoir.
    Ne mets pas tes pieds ...
    Drôle de gestion à Montardon
    Mais, tout le monde le fait !
    Madame la maire de Pau et le code de la route.
    Méditations estivales.
    Le ski nautique, thérapie anti-sinistrose
    Boycott !
    Réponse aux réactions des lecteurs.
    « Il n’y a qu’une douleur facile à supporter, c’est celle des autres »
    Conte de Noël, ou si l’Homme en blanc retrouvait sa jeunesse...
    Justice sociale et pouvoir de l’argent roi : pour répondre à Raymond Monédi
    La justice sociale, clé du bonheur de l’Humanité !
    La Poste
    Petites questions
    Ca sent les égouts.
    La cigale et la fourmi
    Retour sur les élections et sur le futur



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises