Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Bernard SOUDAR, un élu très investi.

lundi 4 octobre 2010 par Joël BRAUD


Au-delà d’une interview, il y a une rencontre avec un homme. Il est toujours enrichissant de savoir ce qui le motive dans ses engagements politiques et quelles sont ses ambitions pour l’avenir. Bernard SOUDAR sait faire partager sa passion.

La commune de LAROIN est une petite commune au caractère rural, peuplée de 1000 habitants. Ce n’est donc pas un tremplin pour réussir une grande carrière politique. Bernard SOUDAR à l’évidence s’en moque et si on ne l’arrêtait pas il n’en finirait pas de vous décrire ses réalisations et ses projets pour la ville de LAROIN. Il le dit sans détour, le mandat le plus intéressant parce qu’il est un mandat de proximité qui vous place à l’écoute des habitants, c’est celui de maire.

Pour autant il faut savoir s’investir. La réalisation de ce dont il est fier pour sa ville, « La maison des Lacs », lui a pris plus d’un mandat. La mise en place du dossier financier pour finaliser un tel projet nécessite des démarches en direction du Département, de la Région ; de l’Etat et de l’Europe.

Originaire de LAROIN, fils d’un agriculteur de LAROIN, il connait tout le monde et tout le monde le connait. Son mandat de maire date de 21 ans, auparavant et depuis 1971, il siégeait au conseil municipal. Pour une implantation c’est une implantation. Pourtant son travail était ailleurs, en effet il était technicien chez Total.

Son appartenance politique, il l’évoque, en effet il est socialiste mais il rappelle que 80% des habitants de LAROIN votent pour lui. Il n’y a pas autant de socialistes dans le village. Il préfère souligner que lorsqu’il préside la commission environnement durable, eau, déchets au conseil général les clivages politiques passent au second plan. Son souci, il le dit haut et fort, c’est l’intérêt général.

Enfin sur le statut de l’élu, selon lui, il y aurait beaucoup à dire. Son ou plutôt ses mandats, maire de LAROIN, Conseiller Général, président d’une commission au sein de l’instance départementale, et enfin président du syndicat des eaux Gave et Baïse lui prennent beaucoup de temps. Au point qu’il a du mal à imaginer que ces occupations puissent être compatibles avec une activité professionnelle. Lui, il est retraité mais bientôt les mandats ne seront plus assurés que par des retraités. Il faut du temps et de la disponibilité. D’une certaine façon c’est dommage, les actifs sont trop souvent à l’écart des responsabilités électorales.

Bernard SOUDAR est prêt à repartir.

Pau, le 30 septembre 2010 Par Joël BRAUD


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Bernard SOUDAR, un élu très investi.
4 octobre 2010, par Marc  

"Son souci, il le dit haut et fort, c’est l’intérêt général"

Quel scoop ! vous avez déjà rencontré un élu reconnaissant être motivé par son intérêt personnel ?

  • > Bernard SOUDAR, un élu très investi.
    4 octobre 2010, par claudiqus  

    Marc, un élu reconnaissant, c’est un barbarisme ! smiley

    et reconnaissant sa motivation personnelle, non, mais j’aimerais bien ! un peu d’honnêteté dans ce monde de dupe ... smiley

  • > Bernard SOUDAR, un élu très investi.
    4 octobre 2010, par Beatle  

    Est-ce que le Conseil Général subventionne l’ESAC de Pau ?

  • > Bernard SOUDAR, un élu très investi.
    4 octobre 2010, par AB  
    Aucune idée. Mais Le Bel Ordinaire, espace d’art contemporain, Les Abattoirs, 64140 Billère, organise un projet mené en partenariat avec l’ESAC : "Ouvrez l’oeil +2, Pays invité : la Suède, du 15 au 31 octobre 2010, parcours en centre ville de Pau, Exposition à l’ESAC. Accès libre."

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Max Moreau
    Martine Lignières-Cassou
    Marc Cabane
    Georges Labazée
    Nathalie Chabanne
    Jean-François Maison
    Gérard Trémège
    Jean-Paul Matteï
    Jean Glavany
    Yves Urieta
    Christian Pèes
    Mariano
    L’or ne pourrit pas.
    Nathalie Chabanne
    Questions à Jean-Pierre Bel
    Pascal Boniface et Julien Pardon
    Georges Labazée
    Sylvie de Sury
    André Cazetien
    Xavier CEYRAC



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises