Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau n’est pas la vie rêvée des villes

mercredi 6 octobre 2010 par Brigitte


Quelques petites réflexions en tant qu’usagère (salariée et pas dans le commerce) de la ville de Pau où j’habite depuis 10 ans et pour soutenir les commerçants du centre ville dont je comprends aisément le calvaire depuis 5 ans pour en faire aussi les frais en tant qu’acheteuse.

Premièrement, PAU n’est pas la vie rêvée des villes, bien loin de là, c’est même comique d’être confronté chaque jour à ce slogan obsolète.

Deuxièmement, FNAC, ZARA, H&M etc. sont présents depuis le début de la réfection et ne sont pas "en train" d’investir le centre ville, de plus ces enseignes ne sont pas les préférées de tout le monde ni une obligation.

Troisièmement les parkings souterrains du centre ville ne sont pas bien remplis parce qu’il y a beaucoup de monde qui se rend au centre ville ou y travaille, mais parce qu’il sont bien trop petits et ce depuis fort longtemps, bien avant les transformations - dans les années 70, nos parents se plaignaient déjà de ne pouvoir se garer le samedi aux halles ou à Clémenceau - quant au parking de la gare, pour une ville de l’amplitude de Pau, c’est une honte de voir tous ces gens obligés d’aller se garer à des kms en trainant leurs valises sur des trottoirs même pas goudronnés ; même DAX pas mieux placé, a fait mieux !!!

Quant à une éventuelle nouvelle équipe municipale qui regoudronnerait les rues piétonnes, je pense qu’elle n’aura pas d’autre choix, car lors de la dernière manifestation contre la réforme des retraites, nous nous sommes bien aperçus, mes collègues et moi-même, de la très mauvaise qualité du pavage qui se disjoint déjà et qu’il faudra sans doute réparer très vite tout en gênant encore et toujours les commerçants et les usagers.

Moi je préfère le centre ville d’il y a dix ans, voir 30 ans car au moins la ville vivait, désormais tout est fait pour éloigner les habitants du centre ville si morne et si étroit, vous souhaitez inviter des amis à déjeuner dans un bon restaurant du Centre Ville ? La galère que représente le trajet et le parking vous en dissuade immédiatement.

De plus, et tout le monde le dit, PAU c’est sale, laid et mal fréquenté. Très zone. Les vélibs, c’est encore d’une complexité rébarbative pour s’inscrire etc. et en plus il faut aller en centre ville pour le faire...sourire.

Je n’aime pas plus les hypers périphériques et je consomme plutôt au Centre Ville, mais quand on a passé toute la semaine de travail avec les inconvénients majeurs de circuler et travailler dans PAU on y va moins souvent le w-e, voilà le résultat.

Enfin, à l’attention des commerçants palois, les vendeuses qui passent l’aspirateur à 18 h 15 alors que vous sortez du travail, cela dégoûte de faire des achats sachant qu’on va se faire mettre dehors à 18h 45. C’est à croire que personne ne travaille à PAU et que vous avez intérêt à faire vos courses en pleine journée, sinon brimades. Tout à l’envers et n’importe comment.

Pour exemple, ce matin en partant travailler, j’ai été retardée comme d’autres automobilistes avant huit heures trente, par les employés municipaux qui nettoyaient les trottoirs à grandes eaux...étant donné qu’il pleuvait des trombes d’eau on voit mal l’aspect utile et écologique de l’intervention de plus que le produit qu’ils passent (et qui vous envahit les poumons) n’avait pas même le temps de faire effet...mais cela devait être programmé.... Pau n’est pas beau, c’est faux, Pau n’est pas la vie rêvée des villes c’est faux et Pau se meurt par l’incompétence de ces gestionnaires cela c’est vrai et que des villes comme Annecy, Mâcon, etc. entre autres, ont su se moderniser et ce de façon rationnelle et agréable pour sa population et attirer du monde c’est vrai aussi, comme le dit l’expression populaire : il n’y a pas photo.


- par Brigitte
reçu le 4 octobre 2010 à 15h14min sur le forum d’A@P


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



Coutumes locales
8 octobre 2010, par AB  

"...les vendeuses qui passent l’aspirateur à 18H15..."

N’ayez pas peur, Brigitte, d’entrer dans les magasin à cette heure-là : les cabines d’essayages sont libres et si vous avez besoin des conseils la vendeuse arrêtera l’aspirateur et vous aidera. Au début ça surprend nous autres qui venons d’ailleurs... mais on s’y habitue !

Par contre, lorsque le rideau de fer est déjà à moitié baissé... je vous déconseille d’entrer. C’est comme autrefois dans les pubs en Angleterre le signal sonore après lequel on ne vous servait plus ! Chacun son langage.

  • > Coutumes locales
    8 octobre 2010, par AK Pô  

    Et si vous entendez la sirène, Brigitte, pas de panique : soit vous êtes à Copenhague, soit c’est le premier mercredi du mois.

    Comme dit le proverbe bochiman : "Après une certaine heure,mieux vaut être enfermé dans un pub anglais que derrière un rideau de fer ( made in Corée du nord)" smiley

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par PJ64  

    Si vous préférez le Pau d’avant, vous avez la mémoire courte. La place clémenceau dont les bancs était occupés par les SDF, les nouvelles galeries les plus moches de France, des galeries marchandes déja désertes à l’époque. sans parler du cinéma déja à l’abandon à l’époque, sans parler du sordide palais des pyrénées avec ces bars louches et sa résidente dont la lumière rouge prévenait de sa disponiblité. Et tout ça au coeur même de la ville touristique. Il a fallu attendre le milieu des années 90 avec le cours Bosquet pour voir apparaitre un nouveau souffle en centre ville. A l’époque, tout le monde allait à toulouse ou Bordeaux faire les magasins. Aujourd’hui, on entend dire que la bas, on trouve la même chose qu’ici.. Malgré tous les inconvénients du centre, je garde l’actuel, même s’il doit impérativement être revu, surtout pour la circulation

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par Autochtone palois  
    PJ64, Brigitte dit qu’elle n’habite Pau que depuis 10 ans... mais qu’elle a la nostalgie du Pau d’autrefois. Il y a là comme une contradiction que son manque d’objectivité l’empêche de voir. smiley

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par pehache  

    Troisièmement les parkings souterrains du centre ville ne sont pas bien remplis parce qu’il y a beaucoup de monde qui se rend au centre ville ou y travaille, mais parce qu’il sont bien trop petits et ce depuis fort longtemps, bien avant les transformations - dans les années 70, nos parents se plaignaient déjà de ne pouvoir se garer le samedi aux halles ou à Clémenceau

    Ene fois que l’habitude est prise (de se plaindre) on continue...

    A part aux moments des rushs de Noël ou des soldes, je trouve TOUJOURS à me garer dans les parkings souterrains du centre lorsque j’y viens en voiture. Même aux halles le samedi matin alors que c’est bondé. Près de chez moi il y a un panneau indicateur du nombre de places libre dans les parkings, et chaque fois que je passe devant il est exceptionnel qu’ils soient plein.

    Alors vraiment faut arrêter avec cette histoire de parkings insuffisants.

    vous souhaitez inviter des amis à déjeuner dans un bon restaurant du Centre Ville ? La galère que représente le trajet et le parking vous en dissuade immédiatement.

    Et ben il ne vous faut pas grand-chose pour vous dissuader, alors. Si il y a un moment de la journée où l’accès au centre n’est pas "galère" c’est bien le soir, justement. A partir de 19h-19h30 la circulation est très calme et les parkings sont à moitié vides. Parler de "galère" c’est d’un ridicule achevé.

    Ca devient complètement pathologique ces discours anti-centre.

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par Marc  

    Bien dit Pehache ! Je me gare très souvent au centre ville et je ne rencontre pratiquement jamais de difficultés pour me garer. Et le soir, Pau est tellement morte que l’on peut se garer presque n’importe ou.

    "Pour exemple, ce matin en partant travailler, j’ai été retardée comme d’autres automobilistes avant huit heures trente, par les employés municipaux qui nettoyaient les trottoirs à grandes eaux..."

    Il faudrait savoir, vous voulez une ville propre ou non ? Comme d’habitude, on ne supporte aucune contrainte, aussi minime soit-elle, et après on crie que les services publics ne font pas leur travail...

    A mon avis, Maximo, c’est plutot cette dame acariatre qui devrait prendre un petit remontant...

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    les parking du centre ville ne sont pas plein, ce qui est difficile a comprendre c’est les accés, on a du mal a comprendre (comme piétons) pourquoi une entrée et une sortie de parking sont en zone piétonnière. pour l’état des chaussées, a en lire Anne Bernard( la rep.) les chaussées seront revues mais pas les trottoirs....

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par Beatle  

    A l’occasion des comptes rendus de mandat, Bertrand Delanoë et l’équipe municipal organisent des réunions publiques entre septembre et décembre. Ils expliquent les actions de la ville et discutent avec le public sur les thèmes municipaux : logement, urbanisme, innovation, solidarités, culture...

    Est-ce que la maire de Pau organise ça ? Rien n’est affiché à l’accueil de l’hôtel de ville.

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par Louis H  

    Ce n’est pas affiché, mais ce n’est (peut-être) pas pour ça que ça ne se pratique pas !

    -  Cabinet de madame la Maire : Catherine Boyer Durrieu ( "Directrice de la Communication au Cabinet de Madame la Maire")

    c.boyerdurrieu@ville-pau.fr

    -  Direction communication-protocole : Corinne Letuppe ("Directrice communication protocole")

    communication@ville-pau.fr et c.letuppe@ville-pau.fr

    -  Serge Soulanille ("Chargé de communication Faisons Pau neuve - Coeur de ville")

    communication@ville-pau.fr

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par Marc  
    Merci de l’info Louis H. Trois directeurs/chargés de la communication ! Rien que ça ! Quelle gabegie !

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par Brigitte  
    Je pensais de même et pour un résultat inexistant

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    6 octobre 2010, par krapulax  

    brigitte...

    ARETTEZ DE PENSER... smiley

    vous vous faites du mal a votre neurone et malheureusement aux quelques notres

  • Les "nouveaux" palois
    7 octobre 2010, par AB  
    Chère Brigitte, ne vous inquiétez pas pour les insultes qu’on vous lance... Tous ceux qui arrivent à Pau ont droit à l’accueil particulier que leur réservent les Béarnais.

  • > Les "nouveaux" palois
    7 octobre 2010, par Beatle  

    Il est très difficile à Pau d’obtenir des renseignements.

    Les photocopies des comptes rendus des réunions publiques des conseils des quartiers sont en libre service dans les mairies de tous les arrondissements à Paris.

    A la mairie de Pau il n’y avait rien. Sur le Web j’ai trouvé un site de la ville qui donne les photos des 6 Adjoints des quartiers. En continuant la recherche j’ai trouvé Les Altern@tives P@loises qui traitaient le lancement des conseils de quartier dans cette ville en 2008. Très ludique, apparemment, style petits groupes et six minutes=six idées.

  • > Les "nouveaux" palois
    7 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    retirez les cheveux des yeux, c’est pas les idées qui manquent.. les papiers vous les trouvez dans les caniveaux, ils ne sont pas imprimés car l’encre n’est pas compatible

  • > Les "nouveaux" palois
    7 octobre 2010, par AB  

    "c’est pas les idées qui manquent..."

    J’ai les cheveux courts, j’habite centre ville, je n’entends jamais parler du conseil du quartier du centre ville. Si, une fois, j’ai vu dans La République que plusieurs membres du conseil centre ville avaient démissionné.

  • > Les "nouveaux" palois
    8 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    une oreille sélective n’entends que ce quelle veut

  • > Les "nouveaux" palois
    8 octobre 2010, par AB  
    Comme Beatle, à la Mairie j’aimerais trouver de l’INFORMATION. La Mairie nous propose beaucoup de COMMUNICATION...

  • > Les "nouveaux" palois
    9 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    Lu ce matin dans la république (organe de presse au service) l’un des mieux informé pour transmettre l’in... faux de la ville. Le docteur Lacoste revendique ête aujourd’hui conseiller de quartier a pau centre. si, il le revendique, c’est que cet outil de democratie participative fonctionne. mais que fait -il, quelles sont ses actvitée a cette ... alternative avec B.B. pourait ils nous renseigner ???

  • > Les "nouveaux" palois
    9 octobre 2010, par Bernard Boutin  

    Puisque l’on m’interpelle, pas de langue de bois de ma part :

    Le Docteur Lacoste est bien membre du Conseil de Quartier de Pau Centre, comme moi-même. Son affirmation dans la Presse locale est donc tout à fait exacte.

    Cela dit, sauf erreur de ma part, je n’ai pas souvenance de l’avoir vu participer à la vie de celui-ci depuis longtemps.

  • > Les "nouveaux" palois
    9 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    Merci Bernard,

  • > Les "nouveaux" palois
    9 octobre 2010, par AB  
    Merci, Bernard, pour confirmer tout simplement que le conseil de quartier du centre ville n’est pas le conseil de quartier le plus dynamique à Pau... Personnellement je trouve que quelqu’un qui n’a pas assez de temps pour consacrer à ce type de fonction bénévole devrait démissionner.

  • > Les "nouveaux" palois
    9 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    Mon cher A.B. je vous trouve bien sectere , aucun des conseils de quartier fonctinnent mieux qu’un autre, il sont tous "malade" et ne fonctionnent que par la volonté de quelque un 5une poignée sur une main° que ce soit a pau sud, seul le quatorze juillet qui s’appuye sur l’association bouge sa Pau

  • Les conseils de quartier
    9 octobre 2010, par AB  

    Cher L’OURS du Bois, vous dites que tous les conseils de quartiers sont malades... Je ne mets pas votre parole en cause et je crois que vous vous basez sur des observations personnelles.

    La République a raconté récemment que le conseil de quartier Pau Sud a exposé des photos du quartier. Ce qui m’étonne c’est que ce conseil se soit adressé à l’Université de Pau : une étudiante en Mastere de Géographie-Aménagement et un Maître de Conférence "ont mené l’enquête de terrain". Ce travail sur les "photos et paroles des habitants" est bien sûr très intéressant, et aurait sûrement été impossible à mener par les simples habitants.

    L’adjoint en charge du quartier parle de "faire émerger un regard du bas", et décrit le travail comme "une expression des habitants symptomatique du dialogue que l’on veut établir" tout en se félicitant de "cette belle dynamique".

    Voilà une belle exemple de langue de bois. Je ne connais pas très bien Pau Sud. La lecture de cet article m’a fait comprendre que c’est un quartier où il n’y a pas de problèmes.

  • > Les conseils de quartier
    9 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    l’action a été menée par une poignée de conseil de quartier encadré par des universitaires,il ont réussi une opération dans le cadre de la journée du patrimoine, la cellule communication a fait une superbe information ??? relié a posteriori par le journal. mais, a par cette opération en existe il d’autre ?? le quartier pau sud (Trespoy) n’a bien sur pas de problèmes, comme au hall , foirail ousse des bois... l’élu, que je ne connais pas "decrit" ce qu’il souhaite ou rêve.. mais quand est il L’ours des Bois, n’est pas langue de bois

  • > Les conseils de quartier
    9 octobre 2010, par Beatle  
    Quand j’ai voulu suggérer quelque chose (niveau aménagement) au conseil du quartier je suis allé à la mairie. Personne n’a pu me donner l’adresse du conseil du quartier. Ils ne pouvaient pas accepter ma lettre car il n’y avait pas de casier à la mairie pour le courrier pour les conseils de quartier. Ils m’ont dit qu’il fallait écrire une lettre à la maire de Pau. J’ai trouvé stupide l’idée d’un maire qui veut savoir ce que les habitants voudraient proposer au conseil de quartier.

  • > Les conseils de quartier
    9 octobre 2010, par Autochtone palois  
    Brigitte, pour améliorer la situation il va donc falloir engager un directeur de la communication chargé des conseils de quartiers. smiley

  • > Les conseils de quartier
    9 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    la communication passe systématiquement par la mairie, les conseils de quartier fonctionnent avec leur ... et leurs couteaux pas de bureau pas d telephone pas de papier, pas de crayons,pas de... enfin rien quoi ; et vous voulez que ça marche ???

  • > Les conseils de quartier
    9 octobre 2010, par Beatle  
    On m’a dit que la maire de Pau a un DEUG de géographie et qu’elle était trotskiste quand elle était étudiante. On imaginerait qu’avec ce passé elle serait pour la démocratie participative. Pour voir comment fonctionnent les conseils de quartier le conseil municipal pourrait aller visiter les mairies des arrondissements à Paris.

  • > Les conseils de quartier
    9 octobre 2010, par Louis H  

    La part du conseil de quartier est surement interesante sur ce travail mais il y a (jusqu’à présent) peu d’explication sur l’apport de l’UPPA et sa thésarde

    On trouve sur la page webde Bruno Charlier Maître deConf à L’UPPA CNRS Laboartoire Société Environnement Territoire :

    " Depuis 2009 - Partenariat avec le conseil de quartier Pau Sud : réalisation d’une enquête photographique, mise en place d’une exposition "Regards et paroles d’habitants", cartographie d’itinéraires de découverte du quartier (en projet) "

    Si l’UPPA a accepté qu’une étudiante participe c’est probablement qu’elle avait la responsabilité de mener le travail sous la supervision d’un enseignant. Pronostiquons qu’il faudra la publication du mémoire de la demoiselle pour découvrir que le conseil de quartier a eu l’idée et que c’est l’UPPA-SET qui a fait le travail de profondeur

  • > Les conseils de quartier
    9 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    paris ouverts

  • > Les conseils de quartier
    10 octobre 2010, par Perplexe  

    On retrouve , par l’exemple de ce maitre de conférence, un des maux qui frappe notre université : doctorat à Pau, maître de conférence à Pau, projets locaux financés pour partie par les anciens étudiants...

    Dans l’université américaine, il est interdit de se faire embaucher là où l’on a fait sa thèse, afin d’éviter la création de chapelles en favorisant le brassage et l’échange. Les mathématiciens français se sont imposé les même règles, le changement de laboratoire est obligatoire, d’où leurs succès retentissants.

  • > Les conseils de quartier
    11 octobre 2010, par OURS  
    Les conseils de quartier

    Les journaux du groupe "Pyrénées presse" : La République des Pyrénées et l’Eclair des Pyrénées n’ont pas raconté, il ont témoigné de l’activité durant plusieurs mois d’un groupe de travail du quartier Pau-Sud.

    Pourquoi ne pas aller chercher les compétences là où elles se trouvent ? En l’occurence, nous les avons trouvées auprès de ceux dont le travail consiste à interroger le "terrain" afin d’en tirer des éléments probants d’analyse, au Département Géographie de l’UPPA.

    Il s’agissait de ne pas faire une énième fois ce qui a déjà été fait et bien fait par d’illustres auteurs : Universitaires, érudits, journalistes ... d’autant que nous n’en possédions ni le talent ni les compétences

    Il ne s’agit pas de passer une simple commande à l’ Université. Nous avons établi un partenariat qui s’est traduit par :

    1- l’intégration d’une étudiante dans le Conseil de Quartier en vue de la soutenance de son mémoire de Master : "Pau-Sud, un quartier dans la ville : de l’espace vécu au projet de territoire"

    2- la présentation d’une exposition photographique "Regards et paroles d’habitants" qui va être mise prochainement en itinérance en divers lieux du quartier.

    3- la capacité d’un groupe à initier, à mener, à développer un projet socio-culturel dans une perspective de mieux vivre ensemble.

    Notre prochain chantier : la création de cheminements - piétons et cycles - dans le quartier Pau-Sud, prolongera ceux qui existent déjà dans d’autres quartiers tout en révélant des lieux souvent méconnus - comme "Regards et paroles d’habitants" à pu le faire.

    Pour votre bonne information sachez que le quartier Pau-Sud rassemble : le Buisson, Trespoey, les Allées de Morlaàs, un morceau de Saint Léon. Il s’étend de l’Ousse au Boulevard de la Paix et du Parc Beaumont à la caserne Pissard Santarely.

    Au plaisir de vous accueillir, très bientôt, pour parcourir ensemble l’exposition. Restez attentif les dates et les lieux seront notamment annoncés sur la presse locale.

  • > Les conseils de quartier
    11 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    nota bene / ne pas confondre Ours et ours du bois c’est pas du pareil au même

  • > Les conseils de quartier
    11 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    que je sache et bien sur sous votre controle, le parc Beaumont fait partis du quartier centre ville

  • > Les conseils de quartier
    11 octobre 2010, par AB  
    OURS et l’OURS du Bois ne sont donc pas la même personne ?

  • > Les conseils de quartier
    11 octobre 2010, par AB  
    Cher Bernard Boutin, le conseil de votre quartier collabore-t-il avec l’UPPA ? Y a-t-il des étudiants en mastere intégrés dans ce conseil ? Cela pourrait être très utile pour que la presse raconte les préoccupations de ce conseil (ou "témoigne" comme OURS préfère le dire).

  • > Les conseils de quartier
    11 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    hé non c’est pas la même,pour trouver un pseudo il aurai fallu consulter la petite larousse ou ses gros robert pour savoir quillet qui je n’ai pas dépose a santarelli( sans y) et n’ai donc pas droit d’invention pourb un non si commun enfin, les ours fond un dernier tour en ville avant de retourner dans les tanière ADISHATZ

  • > Les conseils de quartier
    11 octobre 2010, par Contribuable Palois  

    les adresses où joindre la Maire et les adjoints si vous trouvez que les réponses tardent trop à nos interrogations

    [éventuellement informez A@P des correspondants qui seraient peu réactifs]

    Pau, adresses courriel :

    Martine Lignières-Cassou : secretariat.particulier@ville-pau.fr

    André Duchateau : secretariat.aduchateau@villepau.fr

    Odile Denis : secretariat.odenis@ville-pau.fr

    Frédéric Fauthoux : secretariat.ffauthoux@ville-pau.fr

    Hélène Lérou-Pourqué : secretariat.hleroupourque@ville-pau.fr

    Bernard Laclau-Lacrouts : secretariat.blaclaulacrouts@ville-pau.fr

    Pascal Boniface : secretariat.pboniface@ville-pau.fr

    Anne Castera : secretariat.acastera@ville-pau.fr

    Jérôme Marbot : secretariat.jmarbot@ville-pau.fr

    Danièle lriart : secretariat.diriart@ville-pau.fI’

    Alain Lavignotte : secretariat.alavignotte@ville-pau.fr

    Stéphanie Maza : secretariat.smaza@ville-pau.fr

    Nathalie Cabannes : secretariat.ncabannes@ville-pau.fr

    Anne Bernard : secretariat.abernard@ville-pau.fr

    Jean-François Maison : secretariat.jfmaison@ville-pau.fr

    Claudy Lagrèze : secretariat.clagreze@ville-pau.fr

    Pour tous les autres élus : Ville-Poolsecretariatadjoints@ville-pau.fr

    Soyez assurés que le message sera transmis sans aucun filtre.

    En ce qui concerne les élus de l’opposition, une copie leur sera bien évidemment adressée, cela a d’ailleurs déjà été le cas. -

    Cordialement,

    La Ville de Pau

    ( paru sur e-messages 26 sept 2008 )

  • > Les conseils de quartier
    11 octobre 2010, par Louis H  

    OURS ce post est intéressant, voire très surprenant, à plusieurs titres. Tout d’abord cet enchaînement

    -  des interrogations la semaine dernière, un qui fait quoi -Comité et/ou UPPA- pour comprendre ce que rapporte la presse locale
    -  une réponse arrive lundi 11 octobre signée OURS avec plein d’explications et de bonnes motivations

    Cependant on peut être interloqué
    -  on espérait de l’information de l’adjoint en charge du Comité de quartier (ou de la Maire) et c’est un quidam OURS (bien renseigné, probablement un membre du Comité) qui prend la plume pour nous mettre au courant d’un dossier qui n’est oas diffusé à la mairie !
    -  qui a donné mandat à OURS pour répondre en lieu et place des responsables "en charge" ?
    -  alors que les missions des conseils de quartier énumérées par la maire sont claires (information, consultation, concertation, initiative de propositions) OURS révèle que le Comité est allé plus loin que ce que prévoit l’Article L.2143-1 du code des collectivités territoriales « Les Conseils de quartier peuvent être consultés par le maire et peuvent lui faire des propositions ...le maire peut les associer... des actions intéressant le quartier, etc parce que :

    1) le Conseil de quartier a coopté ("intégré" écrit OURS) en son sein des membres non élus, l’UPPA

    2) pour que OURS puisse écrire "il ne s’agit pas de passer une simple commande à l’ Université. Nous avons établi un partenariat" il faudrait savoir : sous la responsabilité de qui, qui a reçu délégation, avec quelles prérogatives et en vertu de quels actes administratifs l’y autorisant ?

    3) comment, alors que le Conseil municipal ne s’est pas dessaisi de ses prérogatives, a-t-on permis l’auto-désignation d’un groupe qui s’émancipe "s’est traduit ... la capacité d’un groupe (càd le comité de quartier soi-même) à initier, à mener, à développer un projet socio-culturel " sans en avoir reçu mandat explicite du Conseil municipal, pour signer (et payer ?) un engagement avec l’UPPA sur le travail de thèse ?

    Monsieur MARBOT, où êtes-vous ?

  • > Les conseils de quartier
    12 octobre 2010, par AB  

    Louis H pose toutes les bonnes questions et il s’exprime clairement... ;-)

    Qui est OURS ? une personne ? un collectif ? un bureau politique ? la plume de Monsieur Marbot, l’adjoint chargé du comité de quartier ? Les pauvres, ils ont dû transpirer tout le week-end pour pondre ce billet justificatif et informatif...

  • > Les conseils de quartier
    12 octobre 2010, par AB  

    "le conseil de quartier a coopté ("intégré" écrit OURS...) en son sein des membres non élus, UPPA..."

    Faut-il montrer patte blanche pour se faire coopter (ou "intégrer" comme le dit OURS) par un conseil de quartier ?

    Où faut-il s’adresser pour obtenir des passe-droits ? Directement à l’UPPA ? Quelle unité de recherche ? Ou peut-être dans une service de la Mairie ? Ou une Administration ? Ah ! la millefeuille, la millefeuille... il y en a des possibilités...

    Y a-t-il un quota pour les membres ainsi cooptés ? Un pourcentage par rapport à des élus ou tirés au sort ? Le tirage au sort des candidatures devait justement garantir que le représentants des habitants étaient choisis au hasard.

    Allez, on est dans une démocratie ! Le peuple exige la transparence !

    Glasnost ! Glasnost !

  • > Les "nouveaux" palois
    7 octobre 2010, par Autochtone palois  

    AB ce commentaire sur les Béarnais nous éclaire sur votre capacité d’adaptation. Je ne sais pas d’où vous venez, mais vous pouvez y retourner, si vous vous sentez si mal ici.

    Pourtant l’accueil des Béarnais ne doit pas être si insultant pour beaucoup de ces "étrangers" qui ne veulent plus quitter le Béarn.

  • > Les "nouveaux" palois
    11 octobre 2010, par Robert "LeCoyote"  

    Bonjour à tous,

    Juste pour avoir quelques impressions de touristes et/ou nouveaux résidents (étudiants, nouveaux habitants, retraités and Co...), à titre indicatif car f(date de l’avis), on peut consulter le site Web "linternaute.com" (Témoignages & avis sur la ville de Pau)

    URL : http://www.linternaute.com/ville/ville/temoignage/913/pau/

    Bon surf et surtout bonne lecture (Total : 136 avis...) ;-)))

  • > Les "nouveaux" palois
    12 octobre 2010, par AB  
    Merci, Robert "Le Coyote", pour le lien internaute.com sur Pau... Lecture amusante ! L’un des internautes trouve Pau "hypnotisant"... Je vais faire un tour dans la ville tout de suite pour vérifier !

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    7 octobre 2010, par AB  

    "Trois directeurs/chargés de la communication !... quelle gabegie !"

    Et la création d’un poste de "Chef de Communication des Grands Projets" a été voté récemment au Conseil Municipal... Comment s’appelle-t-il ? (Et quel est le montant de son salaire ?)

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    14 octobre 2010, par Sacha  
    Les trottoirs...ont été revus, et corrigés pour que nos amis à deux ou quatre roues disposent enfin de l’accessibilité au domaine public urbain. cela dit, pourrait-on savoir pourquoi ce bel enrobé lisse et brillant s’est transformé en un temps record en paysage lunaire, animé de cratères et de bosses, relativement rédhibitoires à certains endroits, pour des travaux qui nous ont empoisonnés et qui continuent depuis deux ans ?

  • Enrobé
    14 octobre 2010, par AB  

    "...des travaux qui nous ont empoisonnés..."

    Le chantier de la rue Gambetta, c’est apparemment fini. Pour les vélos et les rollers c’est un vrai bonheur ! 10/10 pour l’enrobé. Beaucoup mieux que le pavage de la rue Maréchal Foch.

  • > Enrobé
    15 octobre 2010, par Sacha  
    et bien cher AB, venez faire un tour du côté de la rue Michel hounau, et alentours, où nous avons le plaisir de cotoyer l’entreprise chargée des travaux d’aménagement de voirie depuis l’année derniére, et loin de créer des liens avec ces messieurs, dont certains sont fort mal embouchés et parfaitement irrespectueux vis à vis des riverains, nous n’aspirons qu’à voir les mouches changer d’âne !!! et pour ce qui concerne la surface lunaire de l’enrobé, cela est peut-être lié au quartier... cordialement

  • > Enrobé
    15 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    avez vous arpenté les trottoirs de la rue Rivares ??? cette rue a été refaite en totalité les délais annoncé ont été doublés, puis quelque champignon ont poussés début d’automne mais ceux ci non commestible. les enrobés ont été refait mais, a l’approche de l’hiver patinoire assuré, a refaire a nouveau. si la Maire comme m’ont dit les services ce matin, elle le représentant légal de ce qui ce passe en ville et "le capitaine du bateau", après une malfaçon ce qui peut arriver, le minimun est que les services supervisent les reprises et recadre l’entreprise

  • Rue Rivares
    15 octobre 2010, par AB  

    Merci, L’OURS du Bois, pour ces informations ! Ces champignons me font rêver... pour ne pas dire halluciner, car normalement on n’associe pas les champignons à un enrobé de la voirie !

    Sérieusement : pendant de longs mois j’ai évité de passer par cette rue et vous comprenez pourquoi. Je plaignais les commerçants installés sur cette artère et je n’ai pas compris pourquoi les travaux n’en finissaient jamais.

    Entièrement d’accord : le minimum serait que les services supervisent les reprises effectués par l’entreprise en question.

    Mais qui va payer les travaux pour réparer les malfaçons ? La Ville ou l’assurance de l’entreprise ?

  • Rue Michel Hounau
    15 octobre 2010, par AB  
    Merci, Sacha, pour la suggestion. J’ai visité la rue, je pense que quand les travaux seront complètement finis ça sera nettement plus agréable pour les habitants de cette rue qui paraît tranquille et sympathique lorsqu’on s’y promène un bel après-midi d’octobre !

  • > Rue Michel Hounau
    18 octobre 2010, par Sacha  
    promenons nous dans la ville

    Cher AB, j’aime effectivement mon quartier surtout lors des fins d’aprés midi d’automne..je déplore simplement les malfaçons évidentes que présente l’enrobé un peu partout, et qui sont vous en conviendrez inacceptables, les entreprises ne sont elles pas tenues à une obligation de résultat ? Par ailleurs, les travaux menés par les dites entreprises durent depuis deux ans, et les engins de chantier stationnent sur le parc du stade des anglais..donc aux heures d’arrivée et de départ de ces messieurs, de tranquillité point..mais bon, ne soyons pas trop critiques.. la municipalité s’efforce d’ améliorer le quotidien des palois, avec notre argent tout de même..et il est juste regrettable que ces cow-boys des trottoirs ne fassent pas l’objet d’un recadrage de la part du service de la mairie qui leur a confié le marché, et ne réparent à leurs frais les malfaçons et dégradations dont ils sont responsables.

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    7 octobre 2010, par Brigitte  
    artir de 19 h tout est mort à PAU

    Bonsoir Pelache si vous aviez réellement lu ce que j’ai écris au lieu de monter tout de suite sur votre grand cheval blanc afin de contrer mes propos par chauvinisme ou je ne sais quoi, vous auriez lu que je parlais du déjeuner et non du dîner, bien évidemment qu’il n’y a pas de problèmes de parhing et de circulation après 19 h, car la vie rêvée des villes tristes et mortes débute. Ici, de jour comme de nuit se faire servir après 13 h ou 22 h tiens du miracle, on est pas loin de Lourdes pourtant ni de l’Espagne. Si vous voulez bien déjeuner à PAU après 13 h, un samedi par exemple, vous ne pouvez que choisir bien sur à l’angle de la rue Louis Barthou et de la Place Clémenceau,une excellente choucroute par exemple ou un foie frais ou des coquillages, c’est le seul endroit où l’on vous sert (correctement et raffiné) à cette heure tardive, de l’autre côté de la Place et aussi du côté de la Place Royale après 13 h, voyons mais vous n’y pensez pas !!!! ils n’ont pas besoin de travailler, ils sont très riches ; dommage je pensais à une "tête de veau ravigote" bien cuisinée mais à condition d’arriver à midi 5 pétante et de ne pas s’attarder sinon jetés ou alors et heureusement pour vous sauver, il y a un toqué à Jurançon et là, en réservant 1/2 heures à l’avance c’est possible, donc le Centre ville de PAU basta, parce ce que le gymkana entre les halles et le parking Clémenceau çà donne des brûlures d’estomac.....et ensuite il faut encore trouver une place....

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    7 octobre 2010, par pehache  

    Au temps pour moi pour le "dîner" à la place du "déjeuner", j’ai lu trop vite.

    Ceci dit je n’ai jamais trouvé que venir en ville à midi soit particulièrement compliqué ni qu’il soit si difficile de s’y garer.

    D’accord par contre sur les heures de service dans les restos du centre. J’ai le souvenir par exemple d’avoir été refusé dans un resto de la place Royale par un beau soir d’été à 21h ( !), alors qu’il y avait des tables libres.

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    8 octobre 2010, par claudiqus  
    ça doit être régional . essayez de diner au Petit Bayonne après 21 h ... pas forcément évident smiley

  • > Pau n’est pas la vie rêvée des villes
    8 octobre 2010, par Marc  

    "Si vous voulez bien déjeuner à PAU après 13 h, un samedi par exemple, vous ne pouvez que choisir bien sur à l’angle de la rue Louis Barthou et de la Place Clémenceau,une excellente choucroute par exemple ou un foie frais ou des coquillages, c’est le seul endroit où l’on vous sert (correctement et raffiné) à cette heure tardive, de l’autre côté de la Place et aussi du côté de la Place Royale après 13 h, voyons mais vous n’y pensez pas !!!! "

    Voilà ! c’est exactement à cela que devrait servir A@P pour nous les Palois, s’échanger les bonnes adresses et permettre d’éviter les mauvaises, non seulement pour les restos et les valises à roulettes mais pour tous les genres de commerce et d’artisanat. bien entendu, il faudrait donner les noms et les adresses exactes.

  • La restauration est un sport d’équipe
    8 octobre 2010, par AB  

    Autrefois le personnel des restaurants était corvéable à merci... Tant qu’il y avait des clients il fallait rester là... Les contrats de travail étaient inexistants et pendant la haute saison le personnel n’avait pas droit au jour de congé hebdomadaire.

    Aujourd’hui, Dieu merci, la situation est totalement différente. Je pense qu’un restaurateur observe les habitudes de sa clientèle et engage le personnel pour une tranche horaire bien définie. Quitte à refouler les clients "atypiques"...

  • > La restauration est un sport d’équipe
    8 octobre 2010, par Marc  
    Si l’on ne sert pas à diner aux clients arrivant après 21h ou 21h30, il ne faut pas ensuite se plaindre de perdre sa clientèle...ou le mettre sur le dos des zones piétonnes.

  • > La restauration est un sport d’équipe
    8 octobre 2010, par AB  
    Avez-vous remarqué comme les palois ont l’air heureux pendant le Hestiv’Oc ? Les règles des restaurants sont un peu assouplies pendant cet événement. Les béarnais, ravis, m’ont dit : "On se croirait en Espagne !"

  • > La restauration est un sport d’équipe
    11 octobre 2010, par Marie-Agnès Thomann  
    Vous pouvez arriver à l’aragon, très belle vue, après 13 h ou 21 h. vous avez le parking à vos pieds. A la taverne ils servent jusqu’à minuit. J’y suis allée souvent quand des réunions finissaient tard. Ne croyez pas que ce soit mieux à Paris !! Pour ce qui est du Pau d’il y a 30 ans le centre ville était beaucoup plus acceuillant. Et on trouvait de tout aux nouvelles galeries et à Printal (je ne parle pas du bazar Térré ou des galeries béarnaises !)

  • > La restauration est un sport d’équipe
    11 octobre 2010, par Robert "LeCoyote"  

    Pour Marie-Agnès : "Vous pouvez arriver à l’aragon, très belle vue, après 13 h ou 21 h. vous avez le parking à vos pieds. A la taverne ils servent jusqu’à minuit. J’y suis allée souvent quand des réunions finissaient tard. Ne croyez pas que ce soit mieux à Paris ! !"

     ???!!!??? : j’ai habité plus de 30 ans à Paris (jusqu’à fin 2007)

    A Pau : après 13h et surtout après 21h, il y a encore quelques restaurants qui vous acceptent.

    Toujours à Pau : après 22h ou surtout 23h, il ne reste que très peu de restau. qui acceptent de vous servir...

    On finit donc ainsi par toujours aller dans les mêmes restau. (dont ceux que vous citez) à des heures tardives, et donc :

    1) tourner en rond et voir de temps en temps les mêmes personnes à table...

    2) rencontrer quelqu’un que vous connaissez ou qui vous connait de vue...

    C’est (beaucoup) mieux à Paris, pour le choix des restau. et aussi pour l’anonymat..., mais c’est la capitale et très difficile de comparer avec Pau !

  • > La restauration est un sport d’équipe
    12 octobre 2010, par christian  
    Depuis 2 ans à Pau je trouve que c’est une trés belle ville, il fais bon se promener dans le centre ville à pied ou à vélo. Il faut une volonté de tous pour avoir plus de rue reservé au pieton et au vélo, du courage madame le maire.

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises