Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres

lundi 25 octobre 2010 par Jules Gibert


Joe Klein, journaliste à TIME*, a traversé les États-Unis en voiture de New York à Los Angeles. 24 jours pour 10912 kilomètres parcourus. Partout il a demandé aux américains quels étaient leurs problèmes et aux politiques comment les résoudre.

Dès le début de son périple, Joe présent à une réunion publique entend parler de la chute de l’Empire Ottoman, un présage de ce qui pourrait se passer pour les États-Unis d’Amérique. L’ambiance est donnée. L’Amérique profonde doute et analyse aussi. La chute de l’Empire Ottoman ! Au fur et à mesure qu’il avance, le public rencontré parle désindustrialisation du pays, excès du monde de la finance, chômage, pauvreté, absence de perspectives...

A sa grande surprise, pour une fois qu’est mentionné le nom "Afghanistan", 25 fois revient celui de la "Chine". Le pays par lequel le doute est arrivé : la Chine et sa toute puissance économique qui inonde le pays de ses produits qu’autrefois les États-Unis fabriquaient.

La première puissance du monde, glorieuse au lendemain de la deuxième guerre mondiale perd son aura, sa foi en elle-même. La Chine, l’Inde, d’autres s’apprétent à faire aussi bien, voire mieux...

Les solutions : Plus d’État, moins d’État selon que vous soyez Démocrates ou adeptes des "Tea Parties" ? Remettre des droits de douanes élevés aux frontières pour les produits chinois ? Laisser le Yuan flotter pour qu’il se réévalue afin de créer les conditions de la réindustrialisation des États-Unis ?

Les solutions sont quelques fois plus simplistes, trop simplistes : Se défaire d’Obama, socialiste et musulman !

Ces inquiétudes du peuple américain, nous les connaissons en Europe depuis bien longtemps. TIME dans la même édition revient sur la diaspora des jeunes Italiens qui bardés des meilleurs diplômes ne trouvent plus de perspectives dans leur pays, temple de la "gérontocratie" et vont s’installer à Dubaï, Shangai, Sydney... ou à Houston et Londres.

Le monde occidental doute. Ces questionnements américains ou italiens sont les nôtres. Qui parmi nous n’a pas dit à ses enfants ou de jeunes proches : n’hésite pas à partir si nécessaire ? Quand une nation en arrive à cela, c’est un signe qui ne trompe pas.

La Chine ne joue pas le jeu du libéralisme qui est le fondement de nos sociétés. Ne pas accepter de laisser flotter le Yuan, comme le dollar, l’euro ou encore la livre, crée une distorsion au système économique mondial. Suffisamment pour se demander, si unilatéralement l’Amérique, l’Europe ne sont pas en droit de remettre en place des barrières douanières ?

Le monde occidental a accepté la mondialisation, elle ne doit pas être à sens unique.


- par Jules Gibert

*Source : TIME du 18 octobre 2010
Credit photo : http://www.pktk.com


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
27 octobre 2010, par AK Pô  

Personne n’aurait trouvé un ordinateur portable, par hasard ? C’est le troisième que je perds, cette semaine ! smiley

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par Maximo  
     smiley smiley smiley

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    je l’ai trouvé !!!! il est a petit carreaux avec une spirale métallique et un clavier IKEA tout neuf, vous y êtes allés sans nous ???

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par Marc  
    C’est un homme habillé en noir, avec un badge rouge marqué CGT sur la poitrine, qui vous l’a volé durant la dernière manifestation. Heureusement, il vous a laissé votre appareil photo !

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par AK Pô  
    c’est bête, en cours !

    J’ai téléphoné au journal "le Monde" et à Médiapart : il a dû (l’ordi) migrer avec les copains pour se dépayser (Nanterre, c’est moche, l’hiver !). smiley, les aurores boréales, c’est mieux !

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par AK Pô  
    "Dans la nuit du 7 au 8 octobre, deux semaines avant le vol des ordinateurs des journalistes du Monde et du Point en charge de l’affaire Bettencourt, les locaux de Mediapart ont été cambriolés. Là encore, deux ordinateurs portables ont été volés. Un disque dur externe contenant des données confidentielles et deux cédéroms regroupant les enregistrements réalisés chez Liliane Bettencourt ont également disparu. Une plainte a été déposée." (MEDIAPART, ce jour)

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par Carola  
    J’aimerais comprendre Ak Pô. C’est quoi le rapport avec les Etats-Unis, la Chine, l’Italie etc.... smiley

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par AK Pô  
    L’actualité, Carola. smiley Insérer entre deux articles des faits qui n’y ont pas pris place, car A&P ne peut traiter de tout (en même temps)et ce sont des faits graves pour la démocratie.

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par Maximo  

    et ce sont des faits graves pour la démocratie."
    Ah !... smiley Ça, ça signifie que vous connaissez les auteurs des vols...

    N’allez-vous pas vite en besogne, Ak Pô ?

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par Carola  

    Ok message reçu Ak Pô. Les événements s’enchaînent et se superposent dans une telle confusion parfois que l’échelle de gravité perd ses graduations.

    Autant dire qu’on n’est pas sortis de l’auberge smiley

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    25 octobre 2010, par Daniel Sango  

    Dans ce tableau à charge contre la Chine, il manque un volet qui a son importance et qui contredit le sens général du texte et qui éclaire bien différement les choses. Certes tous les reproches qui sont faits à la Chine sont exacts.

    Cependant il est indispensable de compléter par un point majeur qui d’ailleurs pésera sur notre futur : tous nos états sont des cigales, nous sommes depuis des années (des décennies pour la France) incapables d’équilibrer les budgets de nos Etats. Notre richesse a été créee en partie à crédit. Et il existe un pays qui n’est pas sur cette tendance, c’est la Chine.

    Mieux (ou pire) c’est elle qui achète la dette des USA... Jusqu’à quand ?

    Cette épée de Damocles est sans doute une arme de dissuasion massive pour la Chine, pour le moment...

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    25 octobre 2010, par Carola  

    Moi j’ai un grand bémol à vous opposer Daniel : en face d’un endetté, il y a toujours un endetteur, et le crédit est un des moteurs du capitalisme...

    Nous avons bien été nous aussi en occident des endetteurs avant d’être endettés, et pas plus philanthropes que les chinois d’ailleurs !

    Qui plus est, actuellement c’est le peuple chinois qui supporte la croissance actuelle de la Chine par des conditions de travail insoutenables dignes de ce que nos aïeuls ont connu au XIX° siècle.

    Je repense à ce rapport commandé par l’état français après la défaite de la guerre de 1870 sur "l’état physique et moral des ouvriers"....qui a présidé d’une certaine manière à toute une série de mesures dont les lois Jules Ferry sur l’école...

    Sur le plan social, les conquêtes l’ont été sur la base de revendications et de luttes sociales. Et actuellement, on met un coup de canif dans notre modèle, celui de la solidarité, en monétarisant la vie des êtres....

    La Chine nous somme de revisiter nos acquis sociaux dans une logique exclusivement financière, et la donne c’est de s’aligner sur le coût d’un travailleur chinois pour rester compétitifs. Elle nous emmène vers l’inacceptable. Quel pays peut lutter contre cela ? Aucun. Même les Etats-unis ne sont pas épargnés par cette crise des délocalisations !

    Peut-être nous reste t-il un moyen d’action plus efficace qu’un bulletin de vote. C’est celui du boycott de produits importés. Il semblerait que certains s’organisent dans cette direction aux Etats-Unis. "Nos emplettes sont nos emplois" disait à une époque un slogan émanent du ministère de l’industrie et du commerce.

    Où en sommes-nous actuellement ? smiley

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    26 octobre 2010, par Daniel Sango  

    La Chine n’est pas un endetteur. La Chine s’adapte à la demande du monde. Certes elle est devenue l’usine du monde grace à une organisation et a un régime peu démocratique, mais les progrès et l’amélioration du niveau de vie des chinois est incontestable et a été fulgurante. 300 millions de chinois font partie maintenant d’une classe moyenne.

    Alors c’est vrai qu’il reste beaucoup à faire, mais quel développement spectaculaire !

    Ensuite tout est question de philosophie. Faut il ériger des barrières pour empêcher la mondialisation et le développement des peuples du tiers monde ?

    La décroissance ou la croissance sélective ne peut se décréter aujourd’hui. Pourtant il faudra bien une fois que les écarts auront été un peu gommés trouver autre chose que la course infinie à la croissance.

    D’ailleurs qui y est prêt à part une infime minorité d’utopistes ?

    Cela promet de longues décennies difficiles pour nos pays développés, d’autant que l’on n’aura pas trouvé de substitution au dieu de notre développement : le pétrole.

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    pourriez vous nous expliquer ce qu’est une tontine ? et en chine ça se pratique Aussi ??????

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par Maximo  
    pourriez vous nous expliquer ce qu’est une tontine ?
    Une tontine est le fait de posséder un bien à plusieurs personnes sans lien familial ni contrat d’associés.

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par L’ OURS du Bois  
    alors, la grece devient propriété de la chine par une tontine

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par claudiqus  
    Du coup, on rit jaune, et Jean Yanne était en son temps un précurseur ... smiley

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par le coq  
    tontine

    Maximo, désolé mais ce n’est pas tout à fait cela ...une tontine ! Sur le plan financier vous versez une somme sur un compte de profit bloqué pour une durée contractuelle. A terme et pour la même durée de placement l’argent ainsi déposé est augmenté des intérêts et réparti entre LES VIVANTS. Les dépôts des DCD sont ajoutés au capital des vivants de la même "tontine" et répartis au prorata. Les ayants droits du DCD ne perçoivent rien. Ce n’est pas une assurance. L’argent est bloqué et il y a des avantages fiscaux. Voyez les spécialistes de ce genre de placements. Ce système a été inventé par les Italiens afin que les veuves des marins disparus ne soient pas démunies.

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par Maximo  

    tontine
    J’avais appris le mot il y a bien longtemps puis en avais oublié le sens exact.

    Le mot me revint plaisamment pendant la campagne des élections municipales de 1989 (hier, donc smiley ). Dans une série d’articles assez...vifs smiley Le quotidien L’Éclair des Pyrénées avait reproduit en double page intérieure des actes de propriété d’immeubles achetés par André Labarrère, en gros un tous les ans en 10 ans, dont certains acquis en tontine avec son camarade de jeu de l’époque, P. Laumet.

    Amusant, non ?

  • > Les Etats-Unis, la Chine, l’Italie et nous autres
    28 octobre 2010, par claudiqus  
    Bon, allez ! on va pas en faire une tartine, de la tontine ! et personnellement, je préfèrerais l’héritage de ma tantine !... smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    France - Exporter : l’urgence nationale
    Séparation ?
    UPPA - Ouï à l’I.A.E.
    Un accord historique
    Laurence Parisot et le Medef pour la fin de l’acier en France ?
    Soficar : Un monument du territoire
    Les faiseurs d’affaires
    Un appel de l’Amicale des Foreurs et des Métiers du pétrole
    Grand Pau - "Et le chômage, bordel !"
    Hydrocarbures : Halte aux cassandres , produisons français !
    Coup de fourchette : Les « Maîtres Restaurateurs en Béarn et Soule »
    L’Argentine n’est pas la Grèce
    Crise économique : L’exemple argentin
    Compétitivité des entreprises à Pau : les conséquences d’Idélis
    T.V.A. et T.N.T.
    Energie peu chère, c’est fini !
    L’homéopathie peut-elle soigner la France ?
    TVA et Traviata
    Rigueur et rigueur
    Des Européens bien naïfs



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises