Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Laïcité et respect des croyances

lundi 11 avril 2011 par Jean-Louis Brasseur


Ces termes figurent dans l’article premier de notre constitution. Dans les faits, les tenants de la laïcité ne respectent pas souvent les croyances, surtout celles des catholiques.
 
Deux conseillères de l’opposition ont écrit au maire de Gelos afin de dénoncer la présence sur un bâtiment municipal, la poste en l’occurrence, d’une banderole annonçant les portes ouvertes de l’école St-Joseph. Elles dénoncent « une publicité aux dépens de l’école publique, contraire au principe de laïcité » alors que « parents et enseignants de l’école publique de Gelos se battent contre la suppression d’un poste d’enseignant ». Autre critique : les coordonnées de l’école St-Joseph sont mentionnées sur les panneaux d’affichage électroniques communaux.
 
La laïcité est citée souvent comme l’un des quatre piliers de notre république mais elle ne figure pas dans sa devise. Elle l’est dans l’article premier de la constitution : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances »
Notre république est un état « laïc... qui respecte toutes les croyances ». Est-ce les respecter que les nier ?
 
L’école St-Joseph est légale et ses enseignants payés par l’état, elle fait partie de la commune de Gelos et les parents, même non catholiques, peuvent y inscrire leur enfant L’annonce de son existence et de ses activités ont donc le droit de figurer dans les annonces communales. La publicité n’est pas « aux dépens de l’école publique » car si cette dernière avait eu « portes ouvertes », l’annonce aurait eu lieu de même
 
Mesdames, soyez neutres et non pas anti-religieuses. Je crois d’ailleurs que vous êtes plus anti-catholiques que laïques et que si par hasard Gelos possédait une école musulmane ou juive, vous accepteriez volontiers leurs annonces afin de montrer votre (soi-disant) tolérance ? Ne pensez-vous pas que l’on pourrait essayer de vivre ensemble sans se coller des étiquettes sur la figure et en ostracisant en permanence ceux que vous jugez comme les hérétiques de votre croyance. La poste de mon village accepte, Dieu merci ( ?), le receveur aussi, les affiches de la kermesse paroissiale, des collectes de sang et des concerts ou activités diverses et variées sur la commune et environs. Certaines m’insupportent mais il en faut pour tous les goûts. Faudrait-il que la nouvelle religion de la laïcité soit la seule à afficher ses rencontres sur ce bâtiment ?
 
Parlons neutralité maintenant. Avez-vous protesté lorsque le maire de Billère, a, sans délibération de son conseil, mais avec l’argent public, « décoré » un bâtiment municipal afin d’y exposer ses convictions privées ? L’Hôtel de ville de Paris a conservé longtemps en façade l’effigie de Madame Betancourt, non pas celle de l’Oréal mais celle de l’auréole (médiatique). N’est-ce pas une atteinte à la neutralité, politique cette fois ? Celui de Pau arbore la banderole de « Culturamérica », festival partisan car s’il défend les indiens, il soutient également une dictature communiste à la tête de laquelle le responsable a désigné son frère comme son successeur après 50 ans de pouvoir, mettant Kadhafi ou Moubarrak au rang de gamins. Alors, la neutralité ! Montrez l’exemple !

- par Jean-Louis Brasseur
credit photo : "Culturamérica"


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Laïcité et respect des croyances
12 avril 2011, par Bernard Castagnet  

La banderole appelant à des portes ouvertes organisées par une école privée apposée devant le bâtiment public qu’est la poste de Gelos aurait pu permettre d’ouvrir un débat sincère autour de la laïcité et de l’enseignement .

Depuis la loi Debré de 1959 les ESCA (Ecoles Sous Contrat d’Association avec l’Etat ) jouent un rôle de service au public ( trop) rapidement confondu avec le service public qu’est l’éducation nationale .En un demi-siècle les enseignants et les locaux des établissements privés ont par exemple fini par participer à la mise en place des examens nationaux ( brevet et baccalauréat ) au même titre que ceux des établissements publics .La présence de signes religieux dans les salles d’examens a cependant soulevé dernièrement quelques problèmes : signalons à ce propos que ce sont des professeurs se revendiquant laïques et donc respectueux des croyances ou non croyances des candidats , c’est à dire de leur liberté de conscience , qui ont été stigmatisés durement par leur hiérarchie après qu’ils ont demandé que soient ôtés ces signes religieux .

Cette histoire de banderole est une fois de plus l’occasion pour certains de prendre à peu de frais une posture de laïque intransigeant , en faisant semblant d’ignorer l’ évolution du système éducatif et en se dispensant éventuellement d’agir pour la mise en place d’un véritable service public d’éducation .La symbiose entre les deux systèmes éducatifs est aujourd’hui telle que de nombreuses municipalités mettent en place entre eux une sorte de complémentarité : la maternelle est privée , l’élémentaire public et la salle de sports commune par exemple . Peppone et Don Camillo oeuvrent désormais la main dans la main pour la plus grande joie de beaucoup de parents qui peuvent ainsi se livrer à un nomadisme éducatif totalement débridé d’autant plus que Don Camillo a troqué la soutane pour un clergyman discrètement orné d’une croix judicieusement non ostentatoire . Mais attention , des laïques , désormais habitués à être qualifiés de « laïcards » , veillent encore : ceux sont des citoyens fidèles au « Serment de Vincennes » qui vit en 1960 des centaines de milliers de manifestants, représentant les dix millions de pétitionnaires opposés à la loi Debré, s’engager de façon irréductible pour obtenir que l’effort scolaire de la République soit uniquement réservé à l’école de la Nation.. Eh oui , il y a un demi siècle la France était peuplée d’au moins dix millions de « laïcards » . Il y a là de quoi effrayer certains de nos concitoyens car ces individus étaient suffisamment jeunes en 1960 pour être encore en vie aujourd’hui, certains ayant peut-être même eu l’audace de se reproduire et d’influencer leur progéniture .On peut atteindre l’horreur si on évoque les Chrétiens du CEDEC (Chrétiens pour une Eglise Dégagée de l’Ecole Confessionnelle ) qui, dans un communiqué de presse en date du 6 août 2010, précisent qu’ « ils se sentent humiliés quand l’Eglise catholique contribue, par le comportement des responsables de cette école confessionnelle, à appauvrir l’école publique - école de la nation - à appauvrir des communes, voire à “manipuler” les textes évangéliques ». Quand les uns disent « Argent public à la seule école publique ! les autres renchérissent avec « Plus une seule école confessionnelle ! » .

2012 et l’élection présidentielle approchent .Le débat sur ce sujet sera -t-il à la hauteur des enjeux ? Rien n’est moins sûr mais l’optimisme est tout de même permis puisqu’un parti politique a osé le 4 avril dernier déposer au Sénat une proposition de loi "relative à la promotion de la laïcité et à la clarification des règles de son application concrète",demandant entre autres choses de "(mettre) fin aux subventions publiques aux établissement privés", et "d’assurer un enseignement public gratuit et laïque sur l’ensemble du territoire de la République française".

Je m’aperçois que je n’ai pas répondu à la question qui semble préoccuper beaucoup de nos concitoyens .La Poste de Gelos avait-elle le droit d’accueillir la banderole d’une école sous contrat d’association avec l’Etat ? Probablement, mais vous aurez bien compris que pour certains d’entre eux le vrai débat est inexorablement ailleurs .

> Laïcité et respect des croyances
11 avril 2011, par Georges Vallet  

"ses enseignants payés par l’état"

1°) C’est là où le bât blesse la laïcité !

2°) Contribuables, ne vous plaignez pas si vos impôts augmentent ! Il devient en effet parfaitement justifié de payer les enseignants des écoles privées protestantes, juives, orthodoxes, vaudous, évangéliques, coraniques... Même sous contrat, chacune a ses adjuvants !

> Laïcité et respect des croyances
11 avril 2011, par MICA  

Laïcité et école

Le point soulevé par la banderole sur la façade de La Poste ne concerne pas la laïcité. La Poste est une entreprise publique qui est maître de ses décisions. Elle avait le droit d’accueillir la banderole d’une école sous contrat d’association avec l’Etat. Le jour où une école sous statut public lui demandera de faire de la publicité, elle l’acceptera sûrement. Parce que l’école républicaine marche sur deux pieds : L’école sous statut public, l’école sous contrat d’association avec l’Etat (ESCA) Toutes deux participent à la mission du service public d’enseignement, en pratiquant le même programme et toutes deux sont laïques, car le personnel enseignant est non religieux. Les enseignants des écoles à statut public sont fonctionnaires, les enseignants des ESCA sont des agents publics, selon une décision récente de la Cour de Cassation.

Le sujet n’est plus juridique, depuis la loi de 1959 ayant créé les ESCA. Les majorités politiques qui se sont succédé au pouvoir ont accepté cette situation. Il est simplement politique, dans la mesure où une partie, minoritaire de l’opinion, n’a jamais accepté cette loi. Vraisemblablement parce qu’elle continue à instrumentaliser la laïcité au service d’une idéologie matérialiste anti religieuse. On peut politiquement combattre une loi, mais on doit reconnaître et se soumettre au droit applicable.

  • > Laïcité et respect des croyances
    11 avril 2011, par pehache  

    La Poste est une entreprise publique qui est maître de ses décisions.

    Comme dans beaucoup de communes, il est très probable que le bâtiment de la Poste de Gelos appartiennent à la ville : dans ce cas c’est bien la mairie qui était concernée par la décision.

    On peut politiquement combattre une loi, mais on doit reconnaître et se soumettre au droit applicable.

    Mais quelle loi oblige donc une mairie ou la Poste à apposer une telle banderole ?

    Que l’école saint-joseph aille donc apposer sa banderole sur l’église de Gelos, ce sera plus logique. Car la couleuvre de "l’école confessionnelle laïque" est un peu grosse à avaler.

  • > Laïcité et respect des croyances
    11 avril 2011, par MICA  
    La Poste étant maître de ses décisions, elle n’a pas besoin d’une loi l’obligeant à ceci ou cela. Elle se doit simplement de respecter les lois d’interdiction. Or, aucune loi n’interdit à l’utilisateur des locaux, ici La Poste qui paie un loyer soit à une commune soit à un propriétaire privé, d’utiliser la façade en installant une banderole. L’Eglise Saint Joseph ne pourrait vraisemblablement pas apposer une banderole sur sa façade pour informer sur autre chose que le culte. Elle n’est affectataire du "bâtiment église" que pour le culte et pour rien d’autre. L’école n’a rien à voir avec le culte. Je ne connais pas d’autre définition de l’école laïque que celle où l’enseignement se fait par des professeurs non religieux. Mais je me trompe peut-être, car la question de la laïcité est entourée d’une série de tabous et pas grand chose de ce qui la concerne ne fait l’objet de débat pour parvenir à des définitions claires.

  • > Laïcité et respect des croyances
    11 avril 2011, par Maximo  
    Je ne connais pas d’autre définition de l’école laïque que celle où l’enseignement se fait par des professeurs non religieux.
    Ah, que non : une école est confessionnelle par ce qu’elle professe, par son objet même auxquels adhèrent théoriquement tous les enseignants, religieux ou non. C’est sa force, c’est sa particularité. Mais elle n’est pas laïque, ah, ça, non !! D’ailleurs, elle ne le revendique évidemment pas.

  • > Laïcité et respect des croyances
    11 avril 2011, par pehache  

    La Poste étant maître de ses décisions, elle n’a pas besoin d’une loi l’obligeant à ceci ou cela. Elle se doit simplement de respecter les lois d’interdiction. Or, aucune loi n’interdit à l’utilisateur des locaux, ici La Poste qui paie un loyer soit à une commune soit à un propriétaire privé, d’utiliser la façade en installant une banderole.

    Tout d’abord vous ne savez rien de l’accord qui lie la Poste et la mairie de Gelos concernant l’utilisation des locaux, et ensuite vous devriez consulter les textes qui régissent l’affichage publicitaire, avant de vous avancer autant.

    L’Eglise Saint Joseph ne pourrait vraisemblablement pas apposer une banderole sur sa façade pour informer sur autre chose que le culte. Elle n’est affectataire du "bâtiment église" que pour le culte et pour rien d’autre.

    Ca s’est amusant comme argument, et en totale contradiction avec le reste de votre discours. Une église c’est pour le culte et rien d’autre, mais la Poste aurait vocation à s’occuper d’éducation...

    Cela dit vous n’avez pas totalement tort : je viens de vérifier, l’église de Gelos ayant été construite avant 1905 elle appartient probablement à la ville de Gelos, seule entité habilitée à décider de l’utilisation de ses murs extérieurs.

  • > Laïcité et respect des croyances
    11 avril 2011, par Maximo  
    Dans une vie antérieure, PH, tu faisais quoi ? Tu trayais des mouches avec des gants de boxe ? smiley

  • > Laïcité et respect des croyances
    11 avril 2011, par Maximo  
    Couleuvre que n’annonce ni la banderole ni ladite école, Pehache. Ce n’est qu’un argument de mica...

  • > Laïcité et respect des croyances
    11 avril 2011, par pehache  

    La loi est la loi et cette banderole n’avait rien à faire là, point.

    L’école républicaine a suffisamment de problèmes à résoudre sans qu’une mairie participe à lui mettre des bâtons dans les roues en faisant le jeu du recrutement publicitaire des écoles privées.

    En plus si vous ne faites pas la différence entre une simple affiche tolérée à l’intérieur d’un bâtiment et une banderole sur le fronton d’un bâtiment, c’est que vous avez un problème de vue.

    Je crois d’ailleurs que vous êtes plus anti-catholiques que laïques et que si par hasard Gelos possédait une école musulmane ou juive, vous accepteriez volontiers leurs annonces afin de montrer votre (soi-disant) tolérance ?

    Pur procès d’intention qui montre bien les obsessions de JLB. Mais inutile d’aller accuser les autres : par leur lobbying incessant pour l’école "libre", ce sont des gens comme vous, JLB, qui auront participé à faire le lit des écoles confessionnelles juives ou musulmanes qui vont se multiplier dans les années à venir.

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par Carola  

    La vie est la vie.

    La vie est beauté, admire-la.

    La vie est félicité, profites-en.

    La vie est un rêve, réalise-le.

    La vie est un défi, relève-le.

    La vie est un devoir, fais-le.

    La vie est un jeu, joue-le.

    La vie est précieuse, soigne-la bien.

    La vie est richesse, conserve-la.

    La vie est amour, jouis-en.

    La vie est un mystère, pénètre-le.

    La vie est une promesse, tiens-la.

    La vie est tristesse, dépasse-la.

    La vie est un hymne, chante-le.

    La vie est un combat, accepte-le.

    La vie est une tragédie, lutte avec elle.

    La vie est une aventure, ose-la.

    La vie est bonheur, mérite-le.

    La vie est la vie, défends-la.

    Mère Teresa : Hymne à la vie.

    Et si Education sans Frontière est une conviction privée, alors j’en suis, autant que je soutiens l’école laïque, républicaine et "libre".

    Notre actuel gouvernement remue la lie de tous les racismes. La honte vient d’en haut cette fois, et on n’est pas obligé de reprendre toutes ces peurs et ces ignorances à son compte, en stigmatisant une petite école de Gelos qui vit.

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par pehache  
    Toujours l’habituelle et extrême confusion qui vous tient lieu de raisonnement, Carola...

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par Carola  
    C’est votre lecture et elle vous appartient smiley

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par pehache  
    Je ne vois pas quelle autre lecture on peut faire de ce salmigondis dans lequel on trouve pêle-mêle Mère Thérésa, Education sans Frontière, l’école Républicaine, l’école dite "libre", notre gouvernement, sans savoir où vous voulez en venir.

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par Carola  

    Allez où vous voulez avec votre jugement à l’emporte-pièce et faites les liens qui vous interpellent ailleurs que sur ma pomme.

    Si vous n’en voyez aucun, tant pis ! Attablez-vous devant votre salmigondis et choisissez dans la carte des vins entre un Madiran et un Jurançon.

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par pehache  

    Attablez-vous devant votre salmigondis

    Sans façon, j’ai horreur de la nourriture lourde et indigeste.

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par Autochtone palois  
    Carola confond salmigondis et salmis de palombe, ça ne fait palombe d’un doute.

  • > Laïcité et respect des croyances
    13 avril 2011, par claudiqus  
    J’aime bien ! le jeu de mot, pas le salmigondis ... smiley

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par L’ OURS du Bois  

    Carola !!!!!

    choisissez dans la carte des vins entre un Madiran et un Jurançon.

    carton Rouge

    nous sommes en béarn, éventuellement un Bearn ROUGE pour le Jurançon, je préfère le doux

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par claudiqus  
    Et moi le sec ... pourtant, je suis plutôt un doux, même si j’ai parfois tendance à être un drôle d’indien ! smiley

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par Maximo  
    le seul vrai jurançon est le moelleux. Un illustre et vénéré producteur moneinchon disait il y a peu "en blancs du Béarn, il y a le sec et il y a le jurançon"

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par L’ OURS du Bois  
    pour le sec, je préfère un alsace, sylvaner , ou gewurtz,

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par claudiqus  
    Et le Sancerre, pas dégueu non plus ! je n’affectionne pas particulièrement les vins sucrés, ceci concerne aussi bien le Monbazillac ou le Sauterne que le Jurançon, sans les déprécier aucunement, ce n’est qu’une question de goût personnel ! il fut un temps, je m’approvisionnais à Monein d’un petit jurançon vieilli à la mêche et non commercialisable, auprès d’un autochtone . je le trouvais meilleur, à moindre teneur en sucre que le commercialisé . (le jurançon, pas l’autochtone)... smiley

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par L’ OURS du Bois  
    dans les doux, un petit muscat de saint jean ou un baume de venise !!!

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par claudiqus  
    C’est un fait avéré ... les ours ont la gueule fine et aiment les petites douceurs ! smiley

  • > Laïcité et respect des croyances
    12 avril 2011, par Carola  
    Palombe d’un doute... smiley

  • > Laïcité et respect des croyances
    13 avril 2011, par AB  
    claudicus, vous me décevez... Vous n’aimez pas le sauternes ? Well... Nobody’s perfect !

  • > Laïcité et respect des croyances
    13 avril 2011, par claudiqus  

    I’m not perfect, yes indeed ! but I try to approach ...

    Je n’ai pas dit que je n’aimais pas totalement, j’apprécie avec certains mets, comme le foie gras, modérément, mais pas seul, en dégustation, moins que le rouge ... hips ! smiley

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises