Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Pau, une plaque de rue à décrypter

lundi 13 juin 2011 par Déambulator


L’œil de Déambulator fut attiré, sur le Cours Léon Bérard, par la plaque de rue ordinairement bleue, qui avait ce jour-là un ajout de couleur orange.

S’approchant il vit qu’une main anonyme et facétieuse avait très soigneusement apposé un ruban adhésif de couleur orange sur lequel était lisiblement calligraphié la mention suivante :

« venez manger quick »

Telle quelle, la suscription semble une invitation à fréquenter un célébre restaurant rapide, situé non loin de là. Mais si publicité il y avait, elle serait à la fois clandestine et peu efficace ! Y aurait-il une autre intention ?

Léon venez manger, quick !, invitation franco-anglaise, accord des verbes correct, mais bien plate ;

Cours Léon, venez manger, quick, invitation plus pressante à un certain Léon, mais fautive car elle exige « vienS manger » ;

Léon venez manger quick Bérard ! , injonction à pratiquer l’auto-anthropophagie post mortem ?

A moins que l’acronyme soit signifiant CLVMQB ?? Langue au chat déambulatoire !!

Pour compenser cet échec de décryptage de « l’urban culture », Déambulator s’est intéressé à la voie et à son dédicataire.

Le cours a longtemps eu la particularité d’être composé de deux parties non connectées, l’une au nord-ouest, l’autre au sud-est. La partie centrale fut achevée sous la municipalité Labarrère, finissant la liaison Route de Tarbes- Route de Bordeaux - Route de Bayonne, par l’Université ou plus « mercantilement », la liaison directe Auchan-Carrefour. Conséquence amusante : la gendarmerie a pu alors ouvrir sa véritable entrée, que l’architecte avait prévue sur le futur cours, et fermer l’entrée provisoire qu’elle s’était ménagée Avenue Poplawski.

L’Homme : Léon Bérard (1876-1960) natif de Sauveterre de Béarn, Avocat, Député, Sénateur, président du Conseil général des Basses Pyrénées, ministre, est une personnalité brillante et controversée. Déambulator se contentera de citer François Mauriac dont la patte de velours n’exclue pas les coups de griffe : « On venait d’annoncer la mort de Léon Bérard et nous en étions tous accablés. [...] J’aimais bien ce parlementaire à l’ancienne manière [...].Mais qu’il devait être malin ce Béarnais, de droite au fond, ami de l’Action française, et qui fit toute sa carrière sous la république radicale et jusqu’à régner à l’Instruction publique ! Ambassadeur du maréchal auprès du Saint-Siège pour finir. Quand les choses se gâtèrent, il attendit sagement sous le porche de Saint-Pierre la fin de la grêle ; et nous fûmes tous bien contents de le voir revenir. Ce sage a eu la mort discrète qu’il méritait. Il s’est endormi d’un sommeil tranquille que je souhaite à ceux que j’aime. » (Wikipedia)


- Par Déambulator


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Pau, une plaque de rue à décrypter
14 juin 2011, par Clo  
rue Bérard

En son temps, j’avais fait remarquer qu’à Pau il y avait une rue Golda Meir et pas de rue Anouar El Sadate, le premier chef d’Etat arabe qui a fait la paix avec Israël. André Labarrère m’avait envoyer sur les roses. Ne peut-on pas relancer cette idée ?

> Pau, une plaque de rue à décrypter
13 juin 2011, par nestor chamirtin  

Si la municipalité paloise voulait honorer Georges Semprun en lui dédiant un nom de rue, je trouve que les plaques souvenir de l’ancien Ambassadeur de l’État Français auprès du saint-Siège seraient candidates au dévissage.

  • > Pau, une plaque de rue à décrypter
    13 juin 2011, par Peyo  
    Sans oublier, pour une moralisation de nos élites, de révoquer celui qui siège à l’Académie Française alors qu’il a été ambassadeur de France auprès de la dictature tunisienne.

  • > Pau, une plaque de rue à décrypter
    13 juin 2011, par Robert BARADAT  
    Je souscris pleinement à l’idée de remplacer Léon Bérard par Jorge Semprun. Adversaire de tous les totalitarismes,internationaliste au sens plein du terme ....Un vrai camarade citoyen ! et cela n’allait pas de soi dans nos terribles années

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Les Halles, on les habille... comme à Avignon ???
    Déambulator 18 : Mixité sociale au marché
    Déambulator 17 : Quand la faute d’orthographe sur un panneau à Pau nous mène aux mathématiques universelles.
    Déambulator 16 : De cul-de-sac en cul-de-sac
    Déambulator et le bus qui se prend pour un tram
    Chapitre 14, où Déambulator devient Stabulator !
    Déambulator 12 : Les Cinémas de Pau
    Déambulator 11 - Dis-moi que tu m’aimes !
    Déambulator 10 - Devinette (facile) : Où sont ces statues d’Ernest Gabard
    Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    Déambulator 8 - VIEILLISSEMENT : Les panneaux aussi !
    Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    Déambulator et les pierres de lune
    Pau - Déambulator est re-tombé dans le panneau !
    Pau - Déambulator en plein questionnement !
    Pau - Déambulator et la rue Tran
    Déambulator et les panneaux "STOP"



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises