Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse

lundi 27 juin 2011 par Déambulator


C’est une rue assez longue, dont certaines mauvaises langues disaient dans les années 30 qu’elle honore un homme aux idées courtes, Emile Guichenné. Avovat , conseiller municipal sans discontinuer de 1891 à sa mort en1921, il eut le grand mérite d’habiter au 41 de ce qui se nommait alors la rue Gassies. La permanence de Martine Lignères-Cassou, est au 56, ouf !

Mais cette rue héberge aussi deux autobus particuliers, quoique assez différents l’un de l’autre. Leur caractéristique commune est d’occuper la voirie pendant une durée assez supérieure à celle autorisée par les parcmètres.

Le premier est un autobus du réseau Idélis, pour lequel un emplacement est réglementairement délimité par des zig-zag jaunes, et qui stationne là un certain nombre d’heures par jour (Déambulator n’a pas eu la patience de rester une journée entière assis sur les marches du centre Bosquet pour chronométrer exactement - photo 1). Pour quelle raison stationne-t-il là ? L’ami Péhache, qui trouve une explication à tout, répondrait sans doute : « Mais pour des nécessités de service voyons ! »). Certes, on comprend bien que cet autobus est probablement affecté à un service qui entraîne une coupure en milieu de journée, coupure qui ne nécessite pas le retour du dit bus au dépôt. Oui, mais pourquoi le garer là, alors qu’à quelques dizaines de mètres, les quais du pôle d’échange Bosquet semblent souvent sur-dimensionnés et sous utilisés (dans leur partie Est surtout). Démabulator se demande si ce pôle ne pourrait pas accueillir cet autobus, libérant ainsi quatre places de stationnement payant rue Emile Guichenné.

Le second autobus, minibus désaffecté serait plus exact, sert de sympathique terrasse à un restaurant, le Caméléon. Il y a beau temps qu’il ne peut plus rouler (photos 2 et 3). Il est aujourd’hui revêtu de chaudes couleurs, mais Déambulator pense l’avoir connu moins pimpant, bleu en bas et crème en haut. Sauf erreur, il servait d’atelier à un artisan serrurier installé sur le marché de la place de la République, du temps des anciennes halles. Puis, comme tout les marchands, il a migré vers la place de Verdun pendant la reconstruction. Mais seul, il est resté place de Verdun quant tout le monde est revenu dans ce qui à l’époque étaient les nouvelles halles, et qui sont aujourd’hui si vieillies qu’il faut les restaurer ! Et pour cela re-déménager place de Verdun avant de re-revenir. Pour ce qui est de notre bus, il a fini lui aussi par quitter Verdun, acquis et aménagé par le restaurant de la rue Emile Guichenné, où il va probablement attendre le re-retour des marchands des halles en 1014 ou 15 ?


- par Déambulator


l’Idélis tous feux éteint somnole

le bus est relié par fil au restaurant

le Caméleon camélonne

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
29 juin 2011, par Syl64  

Réponse sur le bus d’Idélis : C’est un bus de réserve destiné à remplacer a tout moment un bus en cas de panne, afin de garder un service pour les usagés,

Voila,

@+

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    29 juin 2011, par Déambulator  
    Merci Syl64 ! N’empêche qu’on peut légitimement poser la question de son lieu de veille !!!!

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    29 juin 2011, par l’ours du bois  

    le panneau, "bus" est installé que depuis peu de temps, les marques au sols sont peu visibles, et bon nombre d’automobilistes on été verbalisés pour stationnement ;

    pour le resto,

    combien de temps est autorisé un véhicule ( muni de roues) a stationner au même endroits sur la voie publique,,,, si, vous stationnez sur le bateau de votre garage, c’est interdit smiley

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    29 juin 2011  

    Si vous ne visualisez pas la peinture au sol( cf photo de l’article)...un conseil, arrêter de conduire une voiture, vous poussez un peu loin la mauvause foi !!

    Quand aux automobilistes qui se sont fait verbaliser, ils transgressent, ils assument...

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    30 juin 2011, par l’ours du bois  

    combien de "peinture" jaune sont des stationnements privés et ville !!!!

    oui il méritent au moins un P.V. et pourquoi pas une mise en fourrière

    les peintures (et le panneau) sont récentes postérieure a la visite de Martine pendant son opération coup de poing.

    les "enclos des poubelles" ont aussi été mis en place

    et les bacs a fleurs ( stockage de seringues usagées) supprimés

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    30 juin 2011, par mael  

    combien de "peinture" jaune sont des stationnements privés et ville !!!!

    N’importe quoi, dans le cas présent, c’est reativement clair, c’est de l’espace public donc c’est ville, point barre, le reste c’est du baratin malhonnête.

    oui il méritent au moins un P.V. et pourquoi pas une mise en fourrière

    Ils transgressent en connaissance de cause (la peinture est visible), ils assument, ils payent, point barre.

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    30 juin 2011, par l’ours du bois  

    c’est aussi clair que le Général Bosquet flanqué de ses deux portes drapeau rond , fond bleu cerné de rouge et bardé d’un oblique de même couleur, décoré d’une petite étiquette ou est indiqué" stationnement interdit sur la placette"

    gardent un emplacement réservé aux véhicules camions bennes et camionnettes de la ville de Pau ou de agglomérations smiley smiley smiley smiley

    ils ne risquent rien car les A.S.V.P. Veillent smiley smiley smiley

    ’photos sur demande pour les septiques)

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    29 juin 2011  

    si vous ne visualisez pas la peinture au sol (cf photo)...un conseil arrêter de conduire une voiture, on appelle ça de la mauvaise foi, non ?

    Pour les automobilistes verbalisés, ils transgressent, ils assument.

    combien de temps est autorisé un véhicule ( muni de roues) a stationner au même endroits sur la voie publique,,,, si, vous stationnez sur le bateau de votre garage, c’est interdit

    Si c’est une terrasse de café, ils doivent payer une redevance à la ville comme tous les bars-restau de la ville qui ont une terrasse sur le domaine public.

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    29 juin 2011  
    Ce n’est plus un forum ouvert, c’est un lieu du dialogue intime de déambulator et péhache. Si les chroniqueurs se mettent à provoquer les lecteurs dès leurs chroniques, qu’ils ne vienennt pas se plaindre, hein ?

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    4 juillet 2011, par Déambulator  
    Non non Déambulator est parti en vacances au milieu de la semaine, et n’a plus participé au ping-pong

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    30 juin 2011, par l’ours du bois  

    cher anonyme

    une terrasse est entourée d’un élément de protection,

    une terrasse n’est pas fermée

    une terrasse ne coupe pas la visibilité

    avec vos si vous n’apporter rien que des sous entendus

    rien n’indique quoi que soi

    un camion de restauration n’est pas sur la bande roulante

    mais... cet emplacement est occupé depuis plusieurs année par un bus...

    il doit être contrôlé régulièrement

    pas de vignette ni d’attestation d’assurance ??

    la rue émile guichené a été débarrassée de ses bus ;; ; mais pas partout

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    29 juin 2011  
    Si le bus a été agréé comme terrasse du restau et paye la redevance correspondante, il a perdu sa qualification de véhicule automobile et ne relève plus du code de la route. Dès qu’il ne sera plus terrasse, ou qu’il redémarrera, il redeviendra véhicule. me trompé-je ? Quelqu’un peut confirmer ?

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    30 juin 2011, par claudiqus  
    Un véhicule immobilisé, même sur un espace privé, se doit d’être assuré, au même titre qu’une habitation . sinon, en cas de sinistre, aucune prise en charge de dégats collatéraux, et ça peut chiffrer fort loin parfois ! ...

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    28 juin 2011, par pehache  

    Tiens, on parle de moi. Je suis flatté.

    L’ami Péhache, qui trouve une explication à tout, répondrait sans doute : « Mais pour des nécessités de service voyons !

    L’ami pehache vous conseille surtout de contacter les entités concernées avant d’écrire vos articles. Cela vous permettrait d’avoir des explications plutôt que simplement émettre des hypothèses.

    Tout le monde je pense a déjà remarqué cet autobus Idelis qui stationne là de manière prolongée. Vous n’apportez donc aucune information. Ce qui serait plus intéressant serait de savoir pourquoi il stationne là plutôt qu’au dépôt, et si la raison est bonne ou mauvaise.

    Quant à votre suggestion de le faire stationner au pôle Bosquet, si vous avez d’autres idées géniales comme ça gardez-les pour vous smiley

    Idem sur le bus du restaurant : c’est pas très clair si l’historique que vous retracez est une simple hypothèse faisant appel à votre seule mémoire, ou bien si vous avez des témoignages le confirmant.

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    28 juin 2011, par Déambulator  

    L’ami pehache vous conseille surtout de contacter les entités concernées avant d’écrire vos articles.

    L’intérêt de la News letter d’A@P est qu’on met une question sur la place publique, ce qui lui donne en général plus d’audience qu’une action individuelle menée par un simple lambda.

    Sur le bus du restaurant, j’ai dit que c’était plutôt sympathique. Le restau paye la redevance pour terrasse, rien à dire. C’est la coïncidence qui est amusante.

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    28 juin 2011, par pehache  
    Si je comprends bien vous pratiquez le lancement de bouteille à la mer, et vous attendez que quelqu’un d’Idelis vienne apporter l’info. Cela peut se produire, certes, mais vous (et nous avec) risquez surtout d’attendre longtemps.

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    28 juin 2011, par Déambulator  
    C’est bien ce que font tous les collaborateurs bénévoles de A@P, non ? Voyez par exemple l’article de Michou sur les panneaux autour du conservatoire, dans la même lettre.

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    28 juin 2011, par pehache  
    Vous voulez dire que Michou pose réellement la question de savoir si les palois sont analphabètes, et qu’elle attend qu’un spécialiste en sciences de l’éducation vienne répondre ?

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    28 juin 2011, par DEAMBULATOR  
    La réponse est dans la question

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    27 juin 2011, par gracq  

    Franchement, c’est un réel problème le stationnement des deux bus en question ?

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    28 juin 2011, par l’ours du bois  

    ce n’est pas un réel problème, non

    mais une multitude

    alors, si il ne faut parler de rien, ne reste plus qu’a fermer sa GU.....E smiley smiley

  • > Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    29 juin 2011  
    On vous prend au mot

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Les Halles, on les habille... comme à Avignon ???
    Déambulator 18 : Mixité sociale au marché
    Déambulator 17 : Quand la faute d’orthographe sur un panneau à Pau nous mène aux mathématiques universelles.
    Déambulator 16 : De cul-de-sac en cul-de-sac
    Déambulator et le bus qui se prend pour un tram
    Chapitre 14, où Déambulator devient Stabulator !
    Déambulator 12 : Les Cinémas de Pau
    Déambulator 11 - Dis-moi que tu m’aimes !
    Déambulator 10 - Devinette (facile) : Où sont ces statues d’Ernest Gabard
    Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    Déambulator 8 - VIEILLISSEMENT : Les panneaux aussi !
    Déambulator et les pierres de lune
    Pau, une plaque de rue à décrypter
    Pau - Déambulator est re-tombé dans le panneau !
    Pau - Déambulator en plein questionnement !
    Pau - Déambulator et la rue Tran
    Déambulator et les panneaux "STOP"



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises