Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »

lundi 11 juillet 2011 par Déambulator


Il y a quelques semaines Déambulator s’était étonné ici même de la divergence d’indications routières qu’il avait cru déceler au carrefour Lartigue.

On peut voir sur la photo 1 un exemple de ce qui lui était apparu comme une incohérence : à droite l’indication « i-université », à gauche « Université Pau Pays de l’Adour ». L’explication de ces apparentes incongruités est donnée à la page 6 du récent magazine Pau-Notre Ville de Juin 2011. On y voit (document 2) une carte des 19 secteurs « signalétique », fort peu lisible hélas car l’original est assez mal défini.

On apprend donc :

1 - Que la ville de Pau est divisée en 19 secteurs, tous signalés par un panneau « i » qu’on appellera donc des « i-secteurs » !

2 - que ces i-secteurs prennent souvent le nom d’un site ou d’un monument qui y est inclus. Donc, le campus de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour se trouve dans le i-secteur « i-université », mais ne coïncide pas avec lui !

3 - D’où les panneaux divergents qui indiquent le campus d’un côté et le i-secteur d’un autre ! De plus, si vous arrivez à lire la carte, vous verrez que les résidents du Nord de l’Avenue Béziou ou de l’avenue Montilleul habitent dans le i-secteur Université, ce qui doit en étonner plus d’un ! La faute à une délimitation très large de ce i-secteur.
Le même phénomène se retrouve pour le "i-secteur Lartigue Hippodrome" (et le champs de course lui-même) ainsi que pour le « i - secteur parc d’activités Pau-Pyrénées » (et le parc lui-même).

Ajoutons que :

4 - Ces « i-secteurs » ne recouvrent pas les quartiers au sens des comités de quartiers. On me répondra que ce n’est pas grave puisque ces découpages ne servent pas à la même chose. Certes, mais Déambulator pour prendre cet exemple, habite dans un lieu unique qui appartient au i-secteur Lartigue Hippodrome et au quartier Nord. Le dédoublement de personnalité peut commencer par là !

5 - Si pour les petits secteurs le problème est moins aigu, comme "i-cor istoric",( !!!) ou "i-St Joseph", pendant l’hypothétique déménagement provisoire des halles à Verdun on ne saura plus à quel panneau « i-Halles », ou « i-Verdun » se vouer.

6 - qu’on avait cru comprendre qu’il ne fallait plus parler du quartier Ousse des Bois, mais du Hameau. Or voici que le « i-Ousse des Bois » revient !


- par Déambulator

PS : en se relisant, Déambulator songe à une nouvelle aventure d’Astérix : Obélix contre Hicoristorix.

Documents liés
  CARTE DES I-SECTEURS
PDF - 93.2 ko
 

[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
11 juillet 2011, par pehache  

Deambulator a encore raclé les fonds de tiroirs cette semaine...

Pour info, la signalétique[i], qui sert de point central à l’humour ( ?) ravageur de cet article, est standardisée et une constante dans la plupart (toutes ?) des villes françaises. Vous la découvrez aujourd’hui ?

Pau n’a fait que mettre à jour et rationnaliser un peu sa signalétique urbaine. Il n’y a pas de quoi en faire un plat, sauf à vouloir toujours être sur le pont à débusquer les faux problèmes. Après, dans la masse de panneaux et d’informations installées on va sûrement pouvoir trouver quelques anomalies : le contraire serait même étonnant.

La seule question qui vaille c’est "est-ce que cette nouvelle signalisation urbaine aide les gens de passage à mieux se diriger dans la ville ?". Le reste est futile.

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011, par l’ours du bois  
    la vrai question, les conseils de quartier, et la démocratie participative( autres instances que les conseils...) ont il été consulté pour cette réalisation ( ou même seulement informés ????

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011, par pehache  

    la vrai question, les conseils de quartier [...] ont-ils été consulté pour cette réalisation

    Mais pourquoi diable auraient-ils du l’être ??? Ca ne rentre absolument pas dans leur champ de compétence.

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011, par l’ours du bois  
    ha bon et c’est quoi leurs compétences ??? smiley smiley smiley

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011, par Déambulator  

    La seule question qui vaille c’est "est-ce que cette nouvelle signalisation urbaine aide les gens de passage à mieux se diriger dans la ville ?". Le reste est futile.

    C’est bien là le problème cher PH ! Quand vous voulez aller l’hippodrome vous avez le choix de suivre les panneaux i-lartigue-hippodrome, qui vous mèneront à Lartigue, ou les panneaux hippodrome qui vous mèneront au champ de course !

    Un automobiliste venant d’ailleurs saura-t-il faire la différence ?

    PS : "fonds de tiroir, fond de tiroir ? est-ce que j’ai une gueule de fond de tiroir ?"

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011, par pehache  

    Il saura -ou pas- faire la différence, comme il saura -ou pas- la faire dans n’importe quelle autre ville, puisque ces panneaux [i] n’ont rien de spécifique à Pau et font parti du code de la route : ils indiquent un lieu d’information realtif aux services et au tourisme.

    C’est à croire que vous n’êtes jamais sorti de Pau et que vous n’avez jamais essayé de vous repérer dans une ville inconnue en suivant les panneaux.

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011, par Déambulator  
    Si-si, et depuis j’ai acheté un GPS ! de plus mon grand age n’a pas effacé ma capacité à lire un plan ou une carte. smiley

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011, par l’ours du bois  

    suivre les panneaux ???

    et déchiffrer le nom des rues smiley smiley smiley

    surtout rien que en centre ville, il en manque plus de 9OO ( Madame Martine ; L.C.le 4 mai 2009, propos tenus a ceux qui n’ont pas compétences smiley smiley smiley )

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011  

    J’avais entendu parler de cette nouvelle signalisation, en vois la progressive réalisation mais n’avais pas connaissance de ce document de fond. Les idées qui y président ne semblent pas incongrues au non spécialiste que je suis. Il en ressort une certaine logique. Je relève néanmoins quelques points troublants :

    -  1/ ce i encadré, indiquait pour moi un syndicat d’initiative ou un point d’information. Vers lequel je ne me dirigeai pas puisque inutile pour moi. Mais n’induira-t-il pas en erreur les touristes et automobilistes de passage ? Ou ce i est-il unanimement adopté ? Comment faire la différence avec ces points d’information et pourquoi ce i qui peut être interprété de multiples manières plutôt qu’un logotype original, généralisé et donc devenant explicite (comme le petit dessin annonçant un monument historique, par exemple, désormais reconnu par tous) ou une couleur ?

    -  2/ "Cinq pénétrantes". Les allées venant de la sortie Pau Nord de l’autoroute n’en seraient-elles pas une, et d’importance ? Quant à celles de Morlàas et Tarbes, ce sont des voies d’accès à l’agglo et Pau-quartiers périphériques mais ne sont pas deux pénétrantes. Elles ne forment qu’une seule et même voie de pénétration au centre ville, depuis le rond point Auchan.

    Ce point 2 me trouble car, sans explication j’y vois une étude un peu par dessous la jambe... Sauf à ce q’il y ait une explication rationnelle, bien sûr. Pas technico-socio-psycho-gynéco-technocratique...

    3/ "Le principe du jalonnement consiste à guider l’automobiliste vers le parking le plus proche de son lieu de provenance" (ces phrases compliquées par plaisir pour faire croire que c’est sérieux épuisent le lecteur. Bref...). Le principe paraît tout à fait pertinent et intelligent mais c’est faire fi du fait que les parkings souterrains sont tous... en hypercentre : tu parles d’un "jalonnement" !! Mais bon... Puis l’application est totalement incohérente : la signalisation des parkings doit être multipliée, agrandie, devenir essentielle, toute autre doit apparaître secondaire et informative et surtout pas incitative. Ces vastes parkings bénéficieraient d’une information sur les trajets, sur les distinations finales des automobilistes devenus piétons, cyclistes, usager de navettes, bus ou tout autre moyen de substitution. Bref, de vrais parkings relais aux abords d’une ville dotée d’un vrai service public de transport urbain, péri-urbain et hyper-urbain.

    Soit cette grande stratégie de panneaux est définitive et on nous jette de la poudre aux yeux avec ces histoires de parkings relais, de transports etc. etc. Soit on a foutu des millions d’euros sur le trottoir pour un plan saugrenu qui ne durera que ce que vivent les tiges et totems : l’espace d’une campagne.

    -  Enfin 4/ les voies départementales de contournement me semblent particulièrement absentes de l’étude (sauf pour mention, mais c’est anecdotique) et de la signalisation. On voit dans certaines villes d’énormes panneaux "ROCADE" (Bordeaux) ou "PÉRIPHÉRIQUE" (Toulouse) avec un logo explicite, qui vont chercher l’automobiliste loin de ladite rocade par des voies fluidifiées pour les amener à contourner, éviter, se repérer... les voies de contournement de Pau sont annoncées presque confidentiellement par des panneaux qui ont l’air de chuchoter à l’oreille du conducteur déjà averti...

    Tout cela me laisse perplexe, étonné, dubitatif, ignorant, me direz-vous peut-être, et n’ayant rien compris ? J’ai plaisir à citer de temps en temps l’excellent titre de Claude Duneton Je suis comme une truie qui doute, éd. du Seuil, Paris, 1979. En voici un petit extrait délicieusement explicatif :

    «  Monter tout un système de recherche en ne sachant pas très bien ce que l’on cherche, et surtout ne jamais tomber sur un morceau de trouvaille pour s’encourager les méninges c’est vraiment ardu. C’est plus ardu que de dresser un cochon à chercher la truffe. Parce que le cochon d’abord on lui fait savoir ce qu’il cherche, clairement et sans ambiguïté. On lui fait goûter de la truffe au départ. Ensuite, de temps à autre, on lui en met des morceaux cachés qu’il a la joie de découvrir en poussant la terre du groin. Ça lui remet du coeur à l’ouvrage. »

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011, par Maximo.  
    signé Maximo faut encore le remettre smiley

  • > Déambulator 9 : Pau « i-secteurs-country »
    11 juillet 2011, par l’ours du bois  
    maximo cette foi, je suis d’accord avec le texte, aussi smiley (sauf pour les truffes, les mouches font trés bien l’affaire  smiley smiley )

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Les Halles, on les habille... comme à Avignon ???
    Déambulator 18 : Mixité sociale au marché
    Déambulator 17 : Quand la faute d’orthographe sur un panneau à Pau nous mène aux mathématiques universelles.
    Déambulator 16 : De cul-de-sac en cul-de-sac
    Déambulator et le bus qui se prend pour un tram
    Chapitre 14, où Déambulator devient Stabulator !
    Déambulator 12 : Les Cinémas de Pau
    Déambulator 11 - Dis-moi que tu m’aimes !
    Déambulator 10 - Devinette (facile) : Où sont ces statues d’Ernest Gabard
    Déambulator 8 - VIEILLISSEMENT : Les panneaux aussi !
    Déambulator 7 : La rue des autobus ventouse
    Déambulator et les pierres de lune
    Pau, une plaque de rue à décrypter
    Pau - Déambulator est re-tombé dans le panneau !
    Pau - Déambulator en plein questionnement !
    Pau - Déambulator et la rue Tran
    Déambulator et les panneaux "STOP"



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises