Abonnement à la newsletter d'A@P

Votre email :

Valider
 

 

Rubrique en vrac

lundi 29 août 2011 par Claudiqus


En préambule, je tiens à mettre en garde l’éventuel lecteur de ces quelques lignes rédigées négligemment, dont l’absence de gravité et de sérieux ne saurait être assimilée à un quelconque irrespect ou manque de considération totalement déplacé :
Si l’exposé ab absurbo vous plonge inéluctablement dans un état d’hypocondrie latente, ou a contrario réveille en vous l’irrésistible envie de répartie cinglante, propre à fustiger pour l’exemple ce flagrant délit de cuistrerie ouvertement déclarée, n’allez pas plus loin ... tout espoir d’acquiescement complice restera vain, sans que je ne m’avère devin, bien que je prenne de la bouteille ! (hips)

D’aucuns qui comme moi n’auront jamais su se départir vraiment de leur passé de garnement un poil irrévérencieux, un tantinet cabotin et un soupçon frondeur, reconnaîtront sans doute le point de départ de mon propos, quelque peu inspiré d’un original outil ludique et néanmoins éducatif commis en son temps par de joyeux lurons dont je fis précédemment ici, l’éloge et le panégyrique ...

Séchâtes-vous ? ... Gotlib, ça vous revient ? la fameuse et croustillante Rubrik’à Brak, résolument déjantée et farouchement farfelue, pour ne pas dire iconoclaste !
Par la suite, la série des Rhââ Gna Gna et Rhââ Lovely seront le point d’orgue du loufoque dessinateur et mettront en scène le peu ragoutant personnage de Momo le morbac ... mais revenons à nos moutons .

Régulièrement, la rubrique animalière du Professeur Burp, naturaliste et biologiste d’éminence plus que fantaisiste, accompagné de sa sempiternelle coccinelle gouailleuse et railleuse (soeur jumelle peut-être de l’avatar figurant dans le panel de gifs proposé sur A&P), nous instruisait fort dignement de l’évolution comportementale d’une faune diverse et variée, exotique ou non, dont la rigueur de l’étude scientifique paraissait moins primordiale à nos deux compères, que l’opportunité de raconter un maximum de billevesées .

Ne me tenez donc pas rigueur de plagier sans vergogne ces précieuses planches désopilantes, avec sans aucun doute moins de talent, mais dans l’unique but de vous divertir et tenter par là même, de stimuler un tant soit peu une activité neuronale qui semble apparemment vous laisser dans une indifférence et une absence émotive dignes du plus motivé des cancres !

Illico presto, dans la lignée amphigourique d’un docte galimatias remis au goût du jour, permettez que je vous entretîns céans d’un mollusque fort sympathique largement répandu, cet embranchement mollasson se situant juste derrière celui fort prisé des insectes en terme de répartition d’espèces répertoriées, connu pour son endurance et sa capacité régénératrice forgées au cours de plus de 500M. d’années d’existence, performance qui, sans faire de lui le vainqueur toutes catégories, mention doyenneté, des multiples maillons de la chaîne évolutive, est déjà la preuve éclatante d’un produit idéalement fini assorti d’un volontarisme acharné, en comparaison duquel, ne nous en déplaise, notre Antiquité fait figure de jeunette !...

J’ai nommé l’escargot, terrestre ou nautique, capable de marcher la tête en bas et de l’avoir constamment dans le dos (je veux parler de sa cahute) ...
De la classe des Gastropoda, littéralement viscères dans le pied, qu’il possède musculeux, rétractile et visqueux, cette dénomination taxonomique explique sans doute qu’il ait la plupart du temps l’estomac dans les talons, et que ses coutumes orgiaques en fassent l’ennemi juré des salades et conjointement des jardiniers .
Cette nature sauvage et indomptée en fait un redoutable prédateur, éclectique et peu difficile à sustenter, tantôt végétarien, carnivore ou même nécrophage, sachant parfaitement user d’un opportunisme substantiel .
Ceci n’exclut pour autant une organisation sociale évoluée, et bien que souvent solitaires, les escargots s’assemblent régulièrement lors de flux migratoires sous toutes les latitudes .
Le spectacle de ces immenses troupeaux parcourant parfois plusieurs milliers de kilomètres à travers monts et vallées, toundra, steppes, savane, est d’une surprenante beauté, marée mouvante de coquilles brinquebalantes et de cornes tendues sous l’effort intense, auréolées d’un voile de poussière dorée sous le soleil couchant, soulevée par le long glissement des corps massifs et unijambistes .
Le périple peut sembler un peu long, mais un escargot ne peut se déplacer qu’en marche avant, et une fois la cohorte ébranlée, plus question de faire marche arrière ! ... précision donnée pour me prémunir de la forte probabilité de quolibets démystifiants !

L’escargot commun à coque univalve hélicoïdale est muni de deux paires de tentacules, une supérieure fort utile pour appréhender son environnement, car non content d’être sourd comme un pot, il est en outre doté d’une vue si basse, qu’il lui arrive parfois de confondre son propre pied avec celui d’un congénère, ce qui ne pose en soi nul problème pour le prendre (le pied), son extraordinaire organisme combinant avec bonheur les deux genres antonymes, lui assurant une auto satisfaction permanente, l’aide d’un partenaire s’avérant nonobstant requise pour assurer sa descendance ... et une seconde paire inférieure plus petite, qui lui sert à sécréter un mucus lubrifiant, idéal pour gommer les aspérités du terrain et accessoirement s’adonner à la pratique des sports de glisse, qu’il affectionne en toute occasion ! il se doit toutefois de rester d’une extrème prudence et prendre garde à gérer correctement sa propension à l’aquaplaning, cause principale de mortalité pour l’espèce .

Une ultime recommandation indispensable : certains, attendris par la mine débonnaire et l’aspect inoffensif du gastéropode, petit gris ou gros jaune, seraient peut-être tentés d’en faire l’adoption au titre d’animal de compagnie .
Sans même évoquer les longues heures de dressage nécessaires à son acclimatation, et du coût qu’elles représentent auprès d’un instructeur ès escargot dûment mandaté, je ne saurais trop déconseiller un choix qui me parait aléatoire, difficilement compatible avec l’entourage, notamment les enfants en bas âge, car l’animal ne répond et n’obéit qu’à son maître, et garde malgré tout une part indissociable d’instinct rebelle ... indépendamment de cet inconvénient déjà rédhibitoire, si l’escargot vaque librement, il va sans dire que les traces baveuses de son passage vont s’étendre partout sur le sol, et que, surtout sur les marches d’escaliers, vous risqueriez au moment où vous ne vous y attendriez pas, d’être involontairement sujet à la découverte initiatique du vol plané et de l’atterrissage train rentré !
Et puis, dites-vous qu’un magnifique spécimen représentatif de la faune libre et sauvage s’épanouira plus sûrement à travers les étendues sans limites que sur le canapé de votre salon .

Bon ! ... la valeur scientifique intrinsèque du factum ne fait l’objet d’aucune certification d’authenticité, et ne pourra en aucun cas motiver une probabilité de poursuite en diffamation ou donner lieu à une quelconque mise en accusation pour obstacle délibéré fait à la Science ! vous voila prévenus ...


- par Claudicus


[ Imprimer cet article ] [ Haut ]
 
 
 
Votre commentaire



> Rubrique en vrac
31 août 2011, par L’ OURS du Bois  

JE SERAI HEUREUX DE PAYER DES IMPÔTS POUR CA !!!!

 smiley smiley

Ce matin, dans le journal de la ville,mon attention a été attirée en parcourant la page 7/ :Conseil Général, la nouvelle majorité, six mois après smiley

Article 3, créer un service publique de transport a la demande...... cinq communautés de communes on manifesté leur Intérêt  smiley smiley

pas de PAU smiley smiley depuis de nombreux mois, j’exprime le soit d’un tel service a PAU, la dernière réponse de l’élue, mais a PAU, il y a le cyclopousse

je ne voie pas ma grand mère faire du vélo (pousse) ce service, permettrait a papy et mamy de ne pas sortir la voiture, et de quand même sortir( la navette, ne fait pas tout) smiley smiley

  • > Rubrique en vrac
    31 août 2011, par claudiqus  
    Je trouve ça plutôt sympa, le cyclopousse ! ce sont des vélos électriques, je crois ... plus aisé pour gravir la côte de Verdun avec un papy ou mamy bien portant ! smiley

  • > Rubrique en vrac
    31 août 2011, par L’ OURS du Bois  
    le bien portant est important smiley

  • > Rubrique en vrac
    31 août 2011, par claudiqus  
    Important et pas importun ! smiley

  • > Rubrique en vrac
    31 août 2011, par Georges  

    Feriez-vous, de facto, de la rédaction publicitaire pour le club de glisse « Lescar Go » ?

  • > Rubrique en vrac
    31 août 2011, par claudiqus  
    Ma foi non ! j’en ignorais même l’existence ... smiley

  • > Rubrique en vrac
    1 septembre 2011, par L’ OURS du Bois  
    pour l’inauguration du"club" mettrez vous une belle limace smiley smiley smiley

  • > Rubrique en vrac
    1 septembre 2011, par claudiqus  
    C’est vrai que ça manque dans les avatars proposés ! un escargot, ça a un côté tranquille pas surmené, mais une limace, ça fait beaucoup plus baveux, glissant et insaisissable ...idéale pour illustrer certaines parodies politico-démago-j’m’en foutismo smiley

  • > Rubrique en vrac
    29 août 2011, par L’ OURS du Bois  

     smiley smiley smiley pour l’animal de compagnie adoptez un ours smiley smiley ( certaines poules vous répondrons un coq bien maigre, comme chacun sait un bon coq n’est jamais gras) smiley smiley

  • > Rubrique en vrac
    29 août 2011, par le coq  
    Va dire à Reiner le nouveau champion du monde de judo qu’il ne peut pas être un "bon coq" cause ses 130 kg. Je suis certain qu’il te demandera si tu cours vite !

  • > Rubrique en vrac
    29 août 2011, par claudiqus  
    Sur les 260 livres, doit pas y avoir beaucoup de gras ! ... smiley

  • > Rubrique en vrac
    29 août 2011, par L’ OURS du Bois  
    reiner ???? un autre TEDDY !!!! bien venue au club des ours, grognons et mal léchés ( enfin pas toujours smiley smiley )

  •    
     
     
     
    Les rubriques d’A@P
    Citoyenneté
    A compte d’auteurs
    "Arpenteurs sans limites"
    "Les sorties de Michou"
    "Un samedi par semaine - tome 2"
    "Un samedi par semaine - tome I"
    Au ras du bitume
    Enquêtes
    Evasion
    Maréchaussée Paloise
    A@P.com
    Courrier d’e-lecteurs
    Hommes et femmes d’ici !
    Opinion
    Portraits, Entretiens
    Tribune Libre
    Humeurs
    La Charte d’A@P
    Le défouloir !
    Les cartons
    Les cartons mi-figues mi-raisins
    Les cartons rouges
    Les cartons verts
    Les Nouvelles Pratiques Municipales (NPM)
    Vu dans la presse
    ”Les Causeries d’A@P”
    Détente
    Loisirs
    Spectacles
    Economie
    Aéroport Pau-Pyrénées
    Enjeux
    Enjeux environnementaux
    Enjeux européens
    Enjeux sociétaux
    Grand Pau
    Lescar
    Billère
    Gan
    Gelos
    Idron
    Jurançon
    La CDA Pau-Pyrénées
    Lons
    Point de vue
    Grands projets
    "LGV des Pyrénées" : la desserte du Béarn et de la Bigorre
    BHNS (Bus à Haut Niveau de Services)
    Le "Pau-Canfranc", la Traversée Centrale des Pyrénées
    Nouveau complexe aquatique de Pau
    Nouvelle voie routière Pau-Oloron
    Nouvelles Halles de Pau
    Pau
    Du Côté des Quartiers
    La vie
    Une idée pour la ville
    UPPA
    Politique
    Forums des Partis
    Politique locale
    Politique régionale et nationale
    Territoires
    Aragon
    Béarn
    Bigorre
    Espagne
    Europe, Monde
    Pays Basque, Euskadi
    Pyrénées
     
       
     
      Envoyer à un ami
    Destinataire  :
    (entrez l'email du destinataire)

    De la part de 
    (entrez votre nom)

    (entrez votre email)



    [ Imprimer cet article ]
     


     
    Autres articles

    Offre d’emploi
    Alexandre - Il n’y a pas de mot
    Je suis partout... un media à part
    La boussole des politiques : Le pouvoir
    Habemus Papam !
    Réformer la France : Un travail de Titan
    Stéphane Hessel : Mort d’un homme lumineux
    Jaurès, m’entends-tu ?
    Le couple Algérie France
    Déjà demain !
    Les "foreurs" et EELV pas prêts d’être d’accord
    Circulation et protection des piétons et cyclistes à Pau...
    Noël en famille
    Gascogne, Béarn : 2013, 2033, deux anniversaires à célébrer ?
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : La situation en 2030
    Béarn 2030 - Un scenario fiction de l’espérance : Le sursaut de 2013
    Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées - Quelle injustice !
    Les Français sont-ils des ânes ?
    Béarn - Paris : La Garbure et Louis Barthou
    Les terriens n’ont rien compris



    [ Haut ]
     

    Vous pouvez afficher les publications de Altern@tives-P@loises sur votre site.

    Site mis en ligne avec SPIP | Squelette GNU/GPL disponible sur © bloOg | © Altern@tives-P@loises